La langue française

Fulmination

Sommaire

  • Définitions du mot fulmination
  • Étymologie de « fulmination »
  • Phonétique de « fulmination »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fulmination »
  • Citations contenant le mot « fulmination »
  • Images d'illustration du mot « fulmination »
  • Traductions du mot « fulmination »
  • Synonymes de « fulmination »

Définitions du mot fulmination

Trésor de la Langue Française informatisé

FULMINATION, subst. fém.

Action de fulminer; son résultat.
A.− [Correspond à fulminer A 1]
1. Dans le domaine phys.Brillants éclats de lumière. Averse, ouragan, fulgurations, fulminations, vagues jusqu'aux nuages (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 352).Le fameux sorcier qui montrait Belzébuth pour cinquante pistoles, au milieu d'un cercle de fulminations, de flammes de poix-résine et d'aboiements de mâtins (Arnoux, Paris,1939, p. 236).
2. Au fig. Explosion de colère. Breuce se libérait comme la poudre! Il sortait de son compassement dans une fulmination (La Varende, Roi d'Écosse,1941, p. 26).Le tremblement des plumes de son panache révélait sa fulmination intérieure (Arnoux, Roi,1956, p. 333).
B.− [Correspond à fulminer B]
1. DR. CANON. Publication (d'un décret, d'une condamnation, etc.) dans les formes prévues. Fulmination d'une bulle. Nous avons, par timidité et crainte, à cause des inhibitions et fulminations pénales édictées en parlement, abandonné (...) ledit enfant Gwynplaine (Hugo, Homme qui rit,t. 3, 1829, p. 7).
2. P. ext. Formulation véhémente (d'une critique, d'un jugement négatif). (Quasi-)synon. diatribe.Tu m'envoies pour réponse une espèce de fulmination en quatre pages (Flaub., Corresp.,1853, p. 274).
Prononc. et Orth. : [fylminasjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1406 fulmination de sentences (Ord., IX, 111 ds Gdf. Compl.); 2. 1690 « explosion de substances détonantes » (Fur.). Empr. au lat. fulminatio « lancement de la foudre » au sens fig. qu'avait le verbe fulminare dès le lat. class.

Wiktionnaire

Nom commun

fulmination \fyl.mi.na.sjɔ̃\ féminin

  1. (Physique) Détonation subite, explosion d’une matière fulminante.
  2. (Religion) (Droit canon) Action de lancer une condamnation, ou une dispense.
    • La fulmination d’une sentence ecclésiastique.
    • La fulmination d'une dispense papale à l'occasion d'un mariage religieux normalement interdit suite à un degré de parenté trop proche.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FULMINATION. n. f.
T. de Physique. Détonation subite, explosion d'une matière fulminante. En termes de Droit canon, il signifie Action de lancer une condamnation. La fulmination d'une sentence ecclésiastique.

Littré (1872-1877)

FULMINATION (ful-mi-na-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1 Terme de chimie. Détonation de matières fulminantes, produite par une décomposition instantanée. Cet alcali volatil est le seul intermède qui dégage subitement l'air et cause la fulmination, Buffon, Min. t. IV, p. 247.
  • 2Fig. Terme de droit canonique. L'action de fulminer une sentence. La fulmination d'un monitoire, des bulles. Tous les diocèses de Sicile furent mis en interdit, et les fulminations redoublées, Saint-Simon, 437, 71. La fulmination de la sentence qui déclare l'hérétique excommunié, Trévoux, Mém. 1725, t. I, p. 15.

HISTORIQUE

XVIe s. Les excommunications et fulminations faites par Marcelin Landriano soi disant nonce du pape, D'Aubigné, Hist. III, 257.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FULMINATION, s. f. (Chimie.) c’est l’action d’un corps qui en conséquence de la chaleur qu’on lui applique, s’écarte rapidement & avec fracas, & qui est capable de l’imprimer à ceux qu’il rencontre ; ce qu’on appelle explosion : telle est l’action de l’or fulminant, de la poudre fulminante, de la poudre à canon, &c. La fulmination ne differe donc de la détonation qu’en degré de force ; c’est une détonation portée à l’excès, soit par la nature du corps même qui détonne, soit par sa quantité ou par les obstacles qu’il rencontre ; toutes causes capables de changer l’une en l’autre. Ainsi le mélange qui fait les flux noir & blanc, détonne simplement ; de même que celui qui constitue la poudre à canon, pourvû toutefois que cette poudre soit en petite quantité & à l’air libre. Mais la poudre fulminante & l’or fulminant ne détonnent pas simplement ; en sorte que c’est à juste titre qu’on les a qualifiés de la sorte. Lefevre a confondu mal-à-propos la fulmination avec la fulguration, outre qu’il en donne une définition fausse dans tous ses points. Voyez Or fulminant, Poudre fulminante, Poudre à Canon, Détonation, Vapeurs, Expansion. Article de M. de Villiers.

Fulmination, (Jurisprud.) est une sentence d’un évêque ou d’un official ou autre ecclésiastique qui est délégué par le pape à cet effet ; laquelle sentence homologue, c’est-à-dire ordonne l’exécution de quelques bulles, dispenses, ou autres rescrits de cour de Rome.

La fulmination de ces sortes d’actes doit être faite dans le diocèse où l’on veut s’en servir.

Celle des bulles des évêques, abbés, & abbesses, des dispenses de mariage, des signatures portant dispense d’irrégularité des rescrits de réclamation de vœux, ou contre les ordres sacrés, de translation d’un religieux, & autres semblables, sont ordinairement adressés à l’official diocésain. Voyez la Jurisprudence canonique de Lacombe, au mot official, & le diction. des arrêts, au mot bulles, n°. 9.

On dit aussi, fulminer une excomunication, c’est-à-dire la prononcer. Suivant le pontifical, l’évêque qui la prononce est en habits pontificaux, & accompagné de douze prêtres en surplis : après que la sentence est prononcée, ils jettent à terre les cierges qu’ils tenoient allumés. Voyez Eveillon, en son traité des excommunications. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fulmination »

Emprunté au latin fulminatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. fulminatio ; espagn. fulminacion ; ital. fulminazione ; du lat. fulminationem, de fulminare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fulmination »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fulmination fylminasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « fulmination »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fulmination »

  • Comment Georges Bernanos est-il capable de susciter des sentiments aussi contradictoires que l'amitié et la colère, la fulmination et la gratitude ? Comment peut-on être aussi fidèle à Edouard Drumont et faire face avec tant de clairvoyance et de rectitude aux catastrophes du XX° siècle ? France Culture, Les combats de Bernanos
  • Mais d’autres animaux sont mis en accusation lors de procès qui relèvent alors de la justice ecclésiastique, il s’agit de la racaille sans foi ni loi des campagnes, des chevaliers de l’apocalypse des forêts : les mulots, les chenilles, les sangsues, les rats, les sauterelles, les vers et les charançons, qui tels une nuée "atilienne" dévastent les greniers et ravagent les plantations. Les villageois lésés vont alors se plaindre à l’église. Ils plaident leur cause mais, dans la mesure où ces phénomènes sont perçus plus ou moins comme des châtiments divins… Et là encore, tout un processus se met en place : plainte, convocation, procession, fulmination. Et là aussi c’est un moyen pour l’église de montrer la perfection de sa justice, et puis ça aide à admettre la fatalité et surtout ça évite les révoltes… En 1516 , l’évêque de Troyes menace des limaces, les convoque par trois fois, et leur donne huit jours pour quitter les lieux avant de les excommunier et de les bannir. En 1596,  l’évêque de Cavaillon exorcise avec succès des dauphins qui encombraient le port de Marseille. France Culture, Moutons piétineurs ou truies assassines, de l'art de trouver des boucs émissaires : les procès d'animaux

Images d'illustration du mot « fulmination »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fulmination »

Langue Traduction
Anglais fulmination
Espagnol fulminación
Italien fulminazione
Allemand fulmination
Chinois 轰鸣
Arabe انفجار
Portugais fulminação
Russe инициирование взрыва
Japonais フルミテーション
Basque fulmination
Corse fulminazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « fulmination »

Source : synonymes de fulmination sur lebonsynonyme.fr
Partager