Fumant : définition de fumant


Fumant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FUMANT, ANTE, part. prés. et adj.

I.− Part. prés. de fumer*.
II.− Emploi adj.
A.− Qui dégage de la fumée. Encens, volcan fumant; chandelle, cheminée fumante. Tunis lui appartenait; mais elle ne faisait plus qu'un amoncellement de décombres fumants (Flaub., Salammbô,t. 2, 1863, p. 145).Des hommes vidaient des seaux d'eau dans les flammes, ou sur les ruines encore fumantes (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 13).
B.− P. ext. Qui dégage de la vapeur. Soupière fumante, cheval fumant. L'étable fumante, dans la prime fraîcheur du matin (Châteaubriant, Lourdines,1911, p. 11).Une forte odeur de labour fumant (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 70).Le sang fumant des holocaustes (Tharaud, An prochain,1924, p. 72).Je dressais l'oreille pour entendre l'aboi des chiens lancés sur les laisses fumantes d'un sanglier (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 394):
1. Non loin, du côté du lac Rotorua, dans l'est, mugissaient les sources thermales et les cascades fumantes du Rotomahana et du Tetarata entrevues par quelques hardis voyageurs. Verne, Enf. cap. Grant,t. 3, 1868, p. 112.
Spéc., CHIM. [En parlant d'une substance volatile] Qui émet des vapeurs au contact de l'air humide. V. azotique ex. 2.
C.− Au fig.
1. [En parlant d'une pers.] Bouillonnant, excité, échauffé. Fumant de colère. Les idées ne sont pas nettes encore. La tête fumante, vous croyez voir des formes revenir sur vous (Pourrat, Gaspard,1925, p. 277).Il [le roi barbare] creva la porte et surgit en soudard la hache au poing et tout fumant de sa puissance, et plein d'un énorme désir d'étonner (Saint-Exup., Citad.,1944, p. 841):
2. ... quand Hochedé vainqueur, son bon droit enfin établi, et son chronomètre contre son cœur, quitta tout fumant encore d'indignation le bureau de l'escadrille, j'aurais embrassé Hochedé. Je découvrais les trésors d'amour de Hochedé. Il luttera pour son chronomètre. Saint-Exup., Pilote guerre,1942, p. 357.
2. Fam. Coup fumant. [P. anal. avec l'expr. anc. bloc fumant qui désignait le coup par lequel un joueur de billard bloquait si vivement sa bille qu'il provoquait un petit nuage de poussière] Coup parfaitement réussi et qui fait sensation. Imagine que (...), histoire de te mouiller, quelqu'un s'en soit servi [de ton auto] pour (...) faire un coup fumant (Simonin, Touchez pas au grisbi,1953, p. 87).
P. ext. [En parlant d'une pers. ou d'une chose] Formidable, sensationnel. Cette femme-là était « du tonnerre », était « fumante » (Vialar, Rendez-vous,1952, p. 44).
Prononc. : [fymɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Fréq. abs. littér. : 983. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 021, b) 2 310; xxes. : a) 1 752, b) 1 016.

Fumant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

fumant \fy.mɑ̃\

  1. Qui fume, qui jette de la fumée ou quelque vapeur.
    • Ce jeune gentilhomme, […], laissa pénétrer son cheval tout fumant jusqu’au cœur de la ville. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
    • Gaspard vit avec joie la femme poser une soupière fumante sur la table de la cuisine. — (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
    • Ils mirent au pas leurs chevaux fumants. — (Maurice Druon, Le roi de fer)
    • Sur ordre, les harkis ont fait mouvement pour fouiller le terrain et les gourbis fumants. — (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p.107, France-Empire, 1963)
    • Chicago est fumante de vapeur. — (Libération, 5 août 2006)
    • Je me décide à opter pour une crème de légumes, et je n’hésite pas trop à me faire une idée de ce qui la suivra. Elle m’est servie peu après, fumante et orangée, crémeuse comme je la souhaitais, et semée de ciboulette ciselée. — (Voir, 29 novembre 2007)
    • La place Émilie-Gamelin ressemblait alors à un vrai camp de réfugiés avec ses tentes, ses chaudrons fumants et la centaine de personnes - surtout des jeunes - qui s’y étaient donné rendez-vous. — (Voir, 29 novembre 2007), 14 décembre 2006)
    • Lorsque Bishop revint et posa un gobelet fumant devant elle, Anise referma les mains dessus pour se réchauffer ; il faisait trente-cinq degrés à l'ombre, et pourtant elle tremblait de froid. — (Kay David, L'ombre du doute, traduit de l'anglais par B. Dufy, en recueil avec La machination de Harper Allen, éd. Harlequin (coll. Black Rose), 2009, chap. 12)
  2. (Figuré) Qui fulmine.
    • Fumant de courroux, de colère.
  3. (Familier) (Figuré) Qualifie un acte déloyal.
    • On n'a pas envie de blablater. Il nous arrive un truc fumant, une dégueulasserie de haut style. Pour se dépêtrer d'une merderie pareille, il convient de conserver la tête froide. — (Frédéric Dard, San-Antonio : Hue, Dada !, Paris : Fleuve noir, 1977, chap. 8)
    • D'abord, il est impossible de biaiser avec elle. Essaie et tu verras. Et c'est bien ce qu'il te faut puisque tu es un biaiseur. Oh, pour biaiser tu as réussi des coups fumants. — (Rachel Ertel, Le roman juif américain: une écriture minoritaire, Éditions Payot, 1980, p. 181)

Forme de verbe

fumant \fy.mɑ̃\

  1. Participe présent de fumer.
    • Le téléphone sonna trois fois et Max parla longuement, en fumant. — (Michel Guérin, L’Homme Déo, Grasset, 1978)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fumant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FUMANT, ANTE. adj.
Qui fume, qui jette de la fumée ou quelque vapeur. Tison fumant. Cendres fumantes. Une soupe fumante. Les naseaux fumants d'un cheval. Fig., Fumant de courroux, de colère, Transporté de courroux, de colère.

Fumant : définition du Littré (1872-1877)

FUMANT (fu-man, man-t') adj.
  • 1Qui jette de la fumée. Il [le Sauveur] n'éteint pas la mèche fumante, mais il la laisse s'évaporer, pour voir si ces malheureux, lassés d'accabler d'injures un homme si humble et si doux, ne reviendront point en leur bon sens, Bossuet, Médit. sur l'Évang. Sermon sur la montagne, 3e jour. Les ruines de Jérusalem encore toutes fumantes du feu de la colère divine, Bossuet, Sermons, Bonté et rigueur de Dieu, 2. Lui [à Dieu] présentait encor entre ses mains sanglantes Des victimes de paix les entrailles fumantes, Racine, Athal. II, 2. Oui, seigneur, lorsque au pied des murs fumants de Troie, Le sort… Fit tomber en mes mains Andromaque et son fils, Racine, Andr. I, 2. Lâchant les rênes de ses chevaux fumants de sueur, il était tout penché sur leurs crins flottants, Fénelon, Tél. V. Sous ces lambris fumants ces femmes écrasées, Voltaire, Mérope, I, 1. Quand à Moloc, leur dieu, des mères gémissantes Offraient de leurs enfants les entrailles fumantes, Voltaire, Henr. V.

    Fumant de sang, couvert d'un sang qui coule encore. Et que dans une main de votre sang fumante J'allasse mettre hélas ! la main de votre amante, Racine, Mithr. IV, 2. Elle approche, elle voit l'herbe rouge et fumante, Racine, Phèd. v, 6. Annibal, prononçant contre lui-même mille exécrations de ce qu'au sortir de la bataille de Cannes il n'avait pas conduit à Rome ses soldats encore tout fumants du sang des Romains, Rollin, Traité des Ét. 3e part. ch. 1. Candide l'enfonce [son épée] jusqu'à la garde dans le ventre du baron jésuite ; mais, en la retirant toute fumante, il se mit à pleurer, Voltaire, Cand. 15. Fumante de son sang, captive, désolée, Rome dans cet espoir renaissait consolée, Voltaire, Mort de Cés. I, 3.

    On dit dans un sens analogue : fumant de carnage. Lorsque les Sarrasins de carnage fumants Revinrent l'arracher à mes bras tout sanglants, Voltaire, Zaïre, II, 3.

    Terme d'alchimie. Neige fumante, chaux vive.

  • 2Qui ressemble à la fumée. Vagues … Pourquoi secouez-vous votre écume fumante En légers tourbillons ? Lamartine, Harm. II, 3.
  • 3 Fig. Animé au point de sembler exhaler feu et fumée. Mais si fumante encor d'un généreux courroux…, Corneille, Cinna, IV, 5. Et la triste Italie encor toute fumante Des feux que ralluma sa liberté mourante, Racine, Mithr. III, 1. Voir votre perruque déposée sur le coin de la cheminée et votre tête fumante, Diderot, à Galiani. Helvétius, préoccupé de son ambition de célébrité littéraire, nous arrivait la tête encore fumante de son travail de la matinée, Marmontel, Mém. VI.
  • 4 Terme de billard. Bloc fumant, action de bloquer la bille avec tant de roideur que de la commotion il sort de la poussière de la blouse qui semble fumer.

HISTORIQUE

XVIe s. Là où Phebus sa course ayant finie Oste la bride à ses fumans chevaux, Du Bellay, J. VIII, 13, verso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fumant »

Étymologie de fumant - Wiktionnaire

De fumer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fumant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fumant fymɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « fumant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fumant »

  • Coup fumant pour un promoteur Le Journal de Montréal, Radio-Canada cache des infos sur la vente de ses terrains | JDM
  • Le rapport Global Hot Smoking Salmon Market décrit la structure, la portée, la capacité et les perspectives de croissance du marché. La valeur de marché et le taux de croissance de 2020-2026 sont également couverts. En dehors de cela, le rapport contient une évaluation de la concurrence, des perspectives de développement, des parts de marché, des revenus, de la marge brute, de la valeur, de l’étendue et d’autres chiffres vitaux du marché, ainsi que des progrès dans les domaines clés. Le rapport mondial sur le marché du saumon fumant à chaud promet des enregistrements exacts concernant divers facteurs qui conduisent ou entravent l’amélioration du secteur des entreprises. Les principales parties prenantes ne peuvent pas oublier les statistiques, tableaux et figures mentionnés dans ce rapport pour la planification stratégique qui mènent au succès des organisations. Instant Interview, Saumon fumant à chaud (COVID-19 mis à jour) Marché 2020-26 par les principaux acteurs Labeyrie, Suempol, Salmar, Delpeyrat, Norvelita – Instant Interview
  • En fumant, vous abrégez votre vie, me dit-on. Je fume depuis l'âge de dix-huit ans, j'en ai soixante-cinq, si je n'avais pas fumé, j'en aurais soixante-dix. Je serais bien avancé ! De Alexandre Dumas
  • C'est peu que de vouloir, sous un couteau mortel, Me montrer votre coeur fumant sur un autel. De Jean Racine / Iphigénie
  • Les meilleures conversations que j’ai eues, je les ai presque toutes eues en fumant un cigare. De James Belushi

Images d'illustration du mot « fumant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fumant »

Langue Traduction
Corse fume
Basque erretzea
Japonais 喫煙
Russe курение
Portugais fumar
Arabe التدخين
Chinois 抽烟
Allemand rauchen
Italien fumo
Espagnol de fumar
Anglais smoking
Source : Google Translate API

Synonymes de « fumant »

Source : synonymes de fumant sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires