La langue française

Frôler

Définitions du mot « frôler »

Trésor de la Langue Française informatisé

FRÔLER, verbe trans.

A.− Toucher légèrement au passage. Synon. effleurer.
1. [Le suj. désigne une pers.] Lui, pour ne pas la frôler, se rangea contre le talus (Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 203).En déposant la lampe sur la table, je pris soin de frôler légèrement le bras de Monsieur (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 34):
... tâtonnant autour de moi, je touchai un petit corps ramassé comme jadis dans le sommeil, et je frôlai des cheveux, et je passai la main sur une figure que je connaissais... Schwob, Monelle,1894, p. 134.
[P. méton.] Un pas furtif, et si léger qu'il semblait à peine frôler les marches de l'escalier (Theuriet,Mais. deux barbeaux,1879,p. 140).... Lorsque ses mules d'or frôlent les dalles grises? (Moréas, Syrtes,1884, p. 23).Ses lèvres frôlèrent les petites mains (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 346).
Emploi pronom. réciproque. Tout le monde trottine sur son baudet. On crie, on se range, on se frôle les uns les autres, on passe (Flaub., Corresp.,1849, p. 131).François lui passait l'objet demandé, leurs mains se frôlaient maladroitement (Radiguet, Bal,1923, p. 130).
2. [Le suj. désigne un inanimé concr. doué de mouvement]
a) [Le mouvement s'inscrit dans l'instant] La balle lui frôla les cheveux (Ac.).En tombant [l'épée] frôla le bon seigneur de si près que sa houppelande en fut coupée (Flaub., St Julien l'Hospitalier,1877, p. 100).
b) [Le mouvement s'inscrit dans la durée] Un large balcon prolongeait notre chambre; des branches le frôlaient (Gide, Immor.,1902, p. 406).
Emploi pronom. réciproque. Les feuillages mouvants se frôlent doucement (Noailles, Cœur innombr.,1901, p. 33).
B.− P. ext. [Le suj. désigne une pers.] Longer de très près. Frôler un précipice. Synon. raser.Ils gagnèrent la falaise, et cinq minutes après la frôlèrent pour éviter une grande flaque d'eau (Flaub., Bouvard,t. 1, 1880, p. 90).Pourquoi cette manie de frôler les boutiques? (Frapié, Maternelle,1904, p. 242).Il se fit tout petit, frôla les cloisons pour passer inaperçu (Peisson, Parti Liverpool,1932, p. 43).
C.− Au fig.
1. [Le suj. désigne une pers.; le compl. un événement tragique] Être exposé à, échapper de justesse à. Synon. friser.Vivre dans ce continuel émoi d'une guerre qui vous entoure, vous touche presque, frôler le danger (Goncourt, Journal,1870, p. 673).On frôle cent fois la mort, et c'est votre petit, à son premier risque, qui est tué (Montherl., Demain,1949, III, p. 743).
2. [Le suj. désigne un inanimé abstr.]
a) [Le compl. désigne une pers.] Effleurer l'esprit. Soudain une peur me frôla, une peur sinistre qui me glissa sur la peau comme le contact d'un monstre invisible (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Mis. hum., 1886, p. 651).Gilbert sentait que des idées voisines du crime le frôlaient (R. Bazin, Blé,1907, p. 301).
b) [Le compl. désigne un inanimé abstr.] Être proche de. Ils n'auraient pas approuvé davantage ce niais fanatisme, qui, d'ailleurs, frôle l'hérésie (Bremond, Hist. sent. relig.,t. 3, 1921, p. 521).Nous avons déjà ressenti de combien près les doctrines que nous analysions frôlaient la négation pure et simple de la mort (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 77).
REM. 1.
Frôler, subst. masc.synon. de frôlement (v. ce mot B). Mon nez sait tout... le frôler d'une herbe, l'ombre de la fumée le chatouillent jusqu'à l'éternuement (Colette, Dialog., bêtes,1905, p. 63).
2.
Frôlant, ante, part. prés. emploi adj.Synon. de frôleur.Cette démarche errante, frôlante, de somnambule (Gracq, Beau tén.,1945, p. 194).Au fig. Les préoccupations métaphysiques revinrent, mais frôlantes et allégées (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 345).
3.
Frôlé, ée, part. passé.a) Emploi adj. Que l'on frôle. Le fourmillement vague des nuits africaines, branches frôlées, pas de velours d'animaux rôdeurs (A. Daudet, Tartarin de T.,1872, p. 122).La figure humaine frôlée, dans la rue (Huysmans, À rebours,1884, p. 34).Au fig. [En parlant d'un événement fâcheux] Qui est évité de justesse. Une fièvre d'intrigues semi-vécues, de scandales frôlés (Mounier, Traité caract.,1946, p. 483).b) Emploi subst. fém. Synon. de frôlement (v. ce mot B).Au milieu des frôlées de badauds venus admirer là les cargaisons de vierges (Lorrain, Âmes automne,1898, p. 118).
4.
Frôlure, subst. fém.,rare. Synon. de frôlement (v. de mot B).Des petits cris de peur à la moindre frôlure, sur sa peau nue et rose, d'une branche de saule ou d'un vol d'insecte effaré (A. Daudet, Pte paroisse,1895, p. 66).
Prononc. et Orth. : [fʀole], (il) frôle [fʀo:l]. Enq. : /fʀol, D/ (il) frôle. Ds Ac. dep. 1694. Ac. 1694 : frosler, dep. 1718 : frôler. Étymol. et Hist. 1. 1458 frôller « frotter, rosser » (A. Gréban, Passion, éd. O. Jodogne, 19714); 2. 1679 frôler « toucher légèrement » (Molière, Bourgeois, II, 4). Prob. formé avec la désinence -er, sur la séquence consonantique f-r-l qui évoque le bruit léger d'un objet qui passe. Fréq. abs. littér. : 745. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 162, b) 1 110; xxes. : a) 1 737, b) 1 385. Bbg. Tilander (G.). Orig. et évolution sém. de frôler. Z. rom. Philol. 1951, t. 67, pp. 174-178.

Wiktionnaire

Verbe

frôler \fʁo.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Toucher légèrement en passant, ou passer très près, effleurer.
    • Mais, en même temps que Beaumôme parlait, il serrait plus tendrement contre lui Marie Legall, s’amusant à frôler son oreille du bout de ses moustaches copieusement poissées par tous les petits verres qu’il avait lichés dans la journée. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Le train perdu, 1912, chapitre I)
  2. (Figuré) Friser, passer très près.
    • N’est-ce pas étrange que des gens passent toute une vie sans même frôler le drame ? — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. IX, Gallimard, 1937)
    • Nourris de lait sûri, d’orties, puis de grenailles de pommes de terre, finalement poussés au seigle jusqu’à frôler le coup de sang, les cochons vagabondent tout le jour dans le pachis — le clos — autour de la maison. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. (Astronomie) Passer à une relative proximité d’un corps céleste sans toutefois le menacer d’une collision.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FRÔLER. v. tr.
Toucher légèrement en passant. La balle lui frôla les cheveux. Fig., Frôler le succès, la faillite.

Littré (1872-1877)

FRÔLER (frô-lé) v. a.
  • 1Toucher légèrement en frottant. La balle lui frôla les cheveux. Vardes joint le carrosse de mon père, le frôle, le coupe…, Saint-Simon, 10, 181.
  • 2 Terme rural. Frotter des graines entre ses mains pour les débarrasser des parties de la fleur qui y sont encore adhérentes. On écrit aussi en ce sens frauler.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « frôler »

(1458) L’ancien français froller a le sens de « frotter[1], rosser[2] ». D’une onomatopée frou[3][2]. Le mot est peut-être apparenté[3] à froisser, frotter ; voir frullare (« battre ») en italien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, frôler, battre, étriller, frêler, même sens ; génev. frouler ; norm. freuler, battre. D'après Diez, frôler est pour frotler, diminutif de frotter. On pourrait croire aussi qu'il est pour froisler, de froisser ; on songerait encore à une onomatopée dérivée de frou-frou ; mais tout historique manque.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « frôler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
frôler frole

Évolution historique de l’usage du mot « frôler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « frôler »

  • A trop frôler un ennemi, on s'expose à l'affection. De Pierre Châtillon / L'île aux fantômes
  • Clémence Botino "sous le choc" : Miss France 2020 vient de frôler la mort... Public.fr, Clémence Botino "sous le choc" : Miss France 2020 vient de frôler la mort...
  • Dès mardi, il fera donc 33°C l’après-midi, soit 6°C de plus par rapport à la veille). Et les jours suivants, et notamment mercredi et jeudi, « on va frôler les 35°C », détaille le prévisionniste.  , Météo. Le premier épisode de chaleur de l'été arrive à Toulouse, les températures vont frôler les 35°C | Actu Toulouse
  • "La Cavale a le don de tout mélanger : le cabaret et la musique de l’Est, la chanson et le Klezmer, la poésie et la fête. Dans un tapage d’accordéon, de violon, de contrebasse, de clarinette et de guitare, danser jusqu’à frôler l’explosion." Le public sera accueilli "dans le respect des règles sanitaires en vigueur." www.lyonne.fr, Reprise des concerts au Café de la Poéterie, à Saint-Sauveur-en-Puisaye - Saint-Sauveur-en-Puisaye (89520)
  • C'est un temps plus qu'estival et particulièrement chaud qui touche le Sud de la France ce dimanche 5 juillet. Dans l'Hérault et le Gard, notamment, les températures vont parfois frôler les 40 °C. midilibre.fr, Coup de chaud sur l'Hérault et le Gard avec des températures au-dessus des 35 °C - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « frôler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « frôler »

Langue Traduction
Anglais graze
Espagnol rozar
Italien pascolare
Allemand grasen
Chinois 轻擦
Arabe خدش
Portugais pastar
Russe клевок
Japonais こする
Basque bazkatzen
Corse pastu
Source : Google Translate API

Synonymes de « frôler »

Source : synonymes de frôler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « frôler »

Frôler

Retour au sommaire ➦

Partager