Gripper : définition de gripper


Gripper : définition du Wiktionnaire

Verbe

gripper \ɡʁi.pe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Attraper, saisir subtilement, en parlant du chat et de quelques autres animaux. On dit désormais plutôt « agripper ».
    • Ce chat a grippé un morceau de viande.
    • Il a grippé la souris à la sortie du trou.
  2. (Par extension) (Familier) Dérober, ravir, voler le bien d’autrui.
    • On lui a grippé sa bourse.
    • Cette femme lui a grippé son argent.
  3. Ralentir, s’arrêter à cause du frottement de pièces mécaniques.
    • L’usure a rarement lieu d’une manière égale sur toute la surface, parce que les parties frottantes n’ont pas partout la même dureté ni la même fatigue. Les parcelles détachées se forment en globules très-durs, qui rayent la surface et la creusent rapidement. C’est ce qu’on nomme gripper. Cet effet est accompagné d’un échauffement des pièces frottantes, très-préjudiciable à leur nature et qui en occasionne la prompte destruction. Le grippement peut aussi provenir de l’excès de pression, ou de l’interposition de corps durs étrangers. — (Jules Gaudry, Traité élémentaire et pratique de la direction, de l’entretien et de l’installation des machines à vapeur fixes, locomotives, locomobiles et marines, première partie (tome I), Victor Dalmont, Éditeur, Paris, 1856)

se gripper transitif

  1. Se dit des étoffes qui se froncent.
    • Ce taffetas s’est tout grippé.

Nom commun

gripper \ɡʁi.pœʁ\ masculin (Anglicisme)

  1. (Musculation) Objet utilisé pour se muscler les mains et l’avant-bras.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gripper : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRIPPER. v. tr.
Attraper, saisir subtilement. Il se dit proprement du Chat et de quelques autres animaux. Ce chat a grippé un morceau de viande. Il a grippé la souris à la sortie du trou. Il est vieux. On dit plutôt AGRIPPER. Il se dit, par extension et populairement, des Personnes qui dérobent, qui ravissent le bien d'autrui. On lui a grippé sa bourse. Cette femme lui a grippé son argent.

SE GRIPPER se dit des étoffes qui se froncent. Ce taffetas s'est tout grippé.

Gripper : définition du Littré (1872-1877)

GRIPPER (gri-pé) v. a.
  • 1En parlant du chat ou de tout autre animal à griffes, saisir subtilement. Le chat a grippé la souris à la sortie du trou.
  • 2 Par extension et familièrement, dérober, ravir le bien d'autrui. On lui a grippé sa bourse.
  • 3 Populairement. Arrêter, saisir. Il était avec elle, Monsieur, quand au collet on l'est venu gripper, Th. Corneille, le Galant doublé, IV, 8.
  • 4 Fig. Prévenir défavorablement. Comme il est offensé, comme il est en colère… tout ce qu'il écrit là-dessus est la plus plaisante et la plus naturelle chose du monde, et l'a tellement grippé, que je ne sais point du tout comme M. de la Trousse se porte, Sévigné, 611.
  • 5Se gripper, v. réfl. En parlant des étoffes, se retirer, se froncer. Le crêpe se grippe facilement.

    On le dit aussi en ce sens au neutre Cette étoffe grippe.

    Fig. et familièrement. Se prévenir défavorablement et sans raison. C'est un homme sujet à se gripper.

HISTORIQUE

XVIe s. Approcherent la dite galere des François et tant qu'ils aborderent et commencerent à eulx gripper aux cordes et monter pour cuider entrer dedans, Jean D'Auton, Annales de Louis XII, mss. f° 27, dans LACURNE. Et plusieurs autres chevaliers qui estoient plus aspres à ceste curée que chiquanoux à gripper, Lanoue, 141.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GRIPPER. Ajoutez :
6 V. n. Terme de mécanique. S'accrocher, subir le grippage, en parlant d'organes d'une machine. Les huiles de graissage [dans la décompression de l'air comprimé] se solidifient, et les organes grippent, De Parville, Journ. des Débats, 30 mars 1876, feuilleton, 2e page, 1re col. Ces paliers… doivent s'user le moins possible, ne pas attaquer l'essieu, résister au choc, et surtout ne pas chauffer et gripper, Journ. offic. 7 janv. 1875, p. 124, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Gripper : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

GRIPPER, v. n. (Manufact. d’ourdissage.) Si une étoffe frappée inégalement, ou fabriquée sur une chaîne mal tendue, ou sur une lisiere mal disposée, forme à la surface de petits plis, des tiraillemens, &c. on dit qu’elle grippe.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Gripper : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « gripper » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « gripper »

Étymologie de gripper - Littré

Goth. greipan ; anc. scand. grîpa ; holland. grijpen, saisir, autre forme de l'allemand greifen (voy. GRIFFER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de gripper - Wiktionnaire

(Verbe) D’une racine germanique dont est issu l’anglais to grip, le néerlandais grijpen. Ce mot est un doublon étymologique de griffer, assez transparent dans le premier sens du mot, aujourd’hui désuet.
(Nom) De l’anglais gripper.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gripper »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gripper gripe play_arrow

Conjugaison du verbe « gripper »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe gripper

Citations contenant le mot « gripper »

  • Mais à quoi ont servi et servent encore les banques ? A flécher les capitaux dans l'économie, pourrait-on résumer. Jusqu'à se rendre indispensable et à être le pivot incontournable de leur développement. Avec le risque, parfois, de la gripper totalement, comme lors de la crise financière de 2008. Les Echos, Dur, dur, d'être un banquier ? | Les Echos

Images d'illustration du mot « gripper »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gripper »

Langue Traduction
Corse catturà
Basque aprobetxa
Japonais つかむ
Russe воспользоваться
Portugais agarrar
Arabe حجز اسر يستولى
Chinois 抢占
Allemand ergreifen
Italien sequestrare
Espagnol confiscar
Anglais seize
Source : Google Translate API

Synonymes de « gripper »

Source : synonymes de gripper sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gripper »


Mots similaires