La langue française

Flûte

Définitions du mot « flûte »

Trésor de la Langue Française informatisé

FLÛTE1, subst. fém.

A.− MUSIQUE
1. Instrument à vent généralement constitué d'un tube en bois ou en métal percé de trous, dans lequel l'impact du souffle sur l'arête de l'embouchure (dont la place varie selon le type) produit le son et où le jeu d'ouverture et de fermeture des trous produit les hauteurs différentes du son. Le timbre éthéré, transparent, suave de la flûte, avec son charme poétique et sa placidité (Lavignac, Mus. et musiciens,1895, p. 212).C'était la fille de Jephté qui s'en va au-devant de son père avec des tambours et des flûtes (Barrès, Colline insp.,1913, p. 145):
1. ... un été, Scyros fut infestée par les rats (...) les habitants de la ville crurent en mourir. Mais, un jour, vint un joueur de flûte. (...) Il se mit à jouer de la flûte et tous les rats vinrent se presser autour de lui. Sartre, Mouches,1943, III, 6, p. 108, 109.
SYNT. Flûte champêtre, pastorale, rustique; flûte de buis, de roseau; la flûte du berger, du charmeur de serpents; un solo de flûte; un duo de flûte et violon; un concerto pour flûte et harpe; flûte éolienne, indienne, lydienne, phrygienne; un air, un chant de flûte.
Flûte à bec ou flûte douce. Flûte en bois où l'embouchure en forme de bec est située à une extrémité du tube, le souffle parvenant à l'arête par un canal (cf. Mus. 1976).
Flûte traversière (ou grande flûte). Flûte en argent, en or ou en platine, tenue parallèlement aux lèvres, où l'embouchure est une ouverture latérale pratiquée sur le tube. Cet instrument (...) fait très bien (...) la partie de clarinette et celle de flûte traversière (Nodier, Fée Miettes,1831, p. 183).Flûte piccolo ou petite flûte. Flûte traversière sonnant à l'octave supérieure. Jeu de flûtes. ,,La partie d'un jeu d'orgue qui imite les sons de la flûte`` (Ac. 1932).
Spécialement
Flûte à l'oignon. Mirliton, instrument populaire ou enfantin. Flûte à l'oignon, fait d'un tube de roseau fermé aux deux bouts par une pellicule de baudruche, ou une peau d'oignon (Brenet, Dict. prat. et hist. mus.,1926, p. 260).
Flûte de Pan. ,,Elle consiste en 7 ou 12 tuyaux bouchés, collés de manière que leurs extrémités ouvertes soient dans le même plan`` (Bouasse, Instrum. à vent, 1930, p. 92). La flûte polycalame que l'on nomme flûte de Pan ou syrinx (Schaeffner, Orig. instrum. mus.,1936, p. 279).Loc. En flûte de Pan. En forme de flûte de Pan. Des verres rangés en flûte de Pan. Une famille anglaise, avec tous ses enfants à la suite par rang de taille : « une famille en flûte de Pan » (Goncourt, Journal,1858, p. 531).
Au fig. ,,Accordez vos flûtes, soit en parlant à un humain qui ne paraît pas d'accord avec lui-même dans ce qu'il dit, soit en parlant à plusieurs personnes qui ne s'entendent pas sur les moyens de faire réussir quelque chose`` (Ac. 1932). Aller aux flûtes de qqn. Faire toutes ses volontés (d'après Littré).
Proverbes. ,,Toujours souvient à Robin de ses flûtes, on se rappelle volontiers les goûts, les penchants de sa jeunesse`` (Ac. 1835, 1878). ,,Ce qui vient de la flûte s'en retourne au tambour, le bien acquis trop facilement ou par des voies peu honnêtes se dissipe aussi aisément qu'il a été amassé`` (Ac.). Cf. M. Leiris, Fourbis, Paris, Gallimard, 1955, pp. 226-227.
Péj. Un joueur de flûte. Celui dont le talent consiste à plaire, mais se trouve limité par le manque d'assise, de profondeur. Bergotte est ce que j'appelle un joueur de flûte (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 473).Loc. Être du bois* dont on fait les flûtes.
2. P. méton. Celui qui joue de la flûte dans un orchestre. La petite flûte est un bossu, un chafouin desséché (Taine, Notes Paris,1867, p. 45):
2. Il allait passer la journée chez un ami, une flûte d'un petit théâtre, où des amateurs faisaient le dimanche de la musique de chambre... Zola, Bonh. dames,1883, p. 522.
B.− [P. anal.]
1. [de sonorité]
a) [En parlant des oiseaux, du vent, etc.] La flûte du merle, des crapauds. Au fond de l'air tremble la flûte d'une source (Giono, Colline,1929, p. 94).
b) [En parlant d'une pers.] La flûte d'une voix, avoir une voix de flûte. Le petit garçon (...) qui donnait la réplique à la fillette (...) avait en effet (...) une voix d'ange, d'une légèreté cristalline, filant à l'aigu des sons délicieux de flûte (Zola, Travail,t. 2, 1901, p. 212).Une voix en flûte qui s'échappait de dessous une pesante armure (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 457).
2. [de forme]
a) Pain mince et long. (Quasi-)synon. baguette, ficelle.Vimeux déjeunait d'une simple flûte et d'un verre d'eau (Balzac, Employés,1837, p. 98).
b) Verre long, mince et étroit. Une flûte à champagne. Georgette qui ne dédaignait pas le vin mousseux, se laissa tenter et vida une flûte tout entière (TheurietMariage Gérard,1875, p. 195).
c) Bouteille à col très allongé. Une flûte d'Alsace (cf. Quillet, 1965).Pop., vx. ,,Bouteille de vin, − dans l'argot des ouvriers`` (Delvau 1866, p. 614).
d) Au plur., fam. Les jambes. Il [Ernest] rentrait ses longues flûtes et ses pieds sous sa chaise (L. Daudet, Rech. beau,1932, p. 69).Expr. ,,Être monté sur des flûtes. Avoir des jambes longues et grêles`` (Ac. 1878). ,,Mettre les flûtes (à son cou, sans doute), (1918). Se sauver`` (Esnault, [Commentaire (IGLF 1950) de l'ouvrage de J. Lacassagne, L'Arg. du « milieu » (1928)], p. 271). Jouer des flûtes, se tirer des flûtes. S'enfuir rapidement. Franchir la frontière suisse, en tous cas me tirer des flûtes (Arnoux, Gentilsh. ceinture,1928, p. 107).
C.− Interj., fam. Marque l'impatience, la déception. Synon. zut!− Eh! flûte! s'exclama Bobouroche qui prit congé de la caissière en ces termes plutôt concis (CourtelineBobouroche,1893, p. 17).Des flûtes. Synon. du flan! (Cf. France 1907).
REM. 1.
Flûtage, subst. masc.Manière de produire des sons comparables à ceux de la flûte. P. anal. [Le merle] sifflait, de son plus doux flûtage (Richepin, Glu,1881, p. 132).
2.
Flûterie, subst. fém.Flûterie, air, joué avec la flûte ou la cornemuse (rare). « Mais à quoi est-ce que tu as pensé pendant ma flûterie? » (Vincent, Lang. et style Sand,1916, p. 116).
3.
Flûteriot, subst. masc.Flûteriot, petite flûte faite avec un roseau (...) « Voilà pourquoi, depuis qu'il a inventé ce flûteriot, il s'absente tous les dimanches... » (Vincent, Lang. et style Sand,1916, p. 116).
4.
Flûtencul, subst. masc.,fam., péj. Apprenti-droguiste, mauvais apothicaire, pharmacien. Hilaire Dupoignet est un héros, flûtencul de la guerre du Tonkin, où il se signala comme infirmier (Bloy, Désesp.,1886, p. 271).
5.
Flûtis, subst. masc.Son comparable à celui d'une flûte. Flûtis léger des notes aiguës [de l'accordéon] (Giono, Solit. pitié,1932, p. 89).
Prononc. et Orth. : [flyt]. Ds Ac. 1694-1932. La finale [-yt] ne prend d'accent circonflexe que dans flûte et affûte (de affûter). Étymol. et Hist. 1. a) ca 1165 fläute « instrument de musique à vent percé de trous » (Chr. de Troyes, G. d'Angleterre, éd. W. Foerster, 1913); b) 1220 fleuste (Robert de Clari, La Conquête de Constantinople, éd. Ph. Lauer, LXXXV, 37); 2. 1669 fleuste « verre à boire de forme allongée et étroite » (Widerhold Fr. −all.); 3. a) 1756 jambes de flutte à l'ognon (d'apr. Esn.); b) 1808 « jambes longues et maigres » (Hautel); 4. a) 1806 pain en flûtes (Alm. des gourmands, 267 ds Quem. DDL t. 2); b) 1817 « pain mince et long » (Merle et Brazier, Préville et Taconnet, iii ds Quem. DDL t. 2); 5. 1858 interj. (Larchey, in R. anecdotique, 501, ibid., t. 3). Onomatopée évoquant par la suite vocalique a-u (cf. aussi l'a. prov. flaüt[a]) la modulation du son dans un tuyau. Les consonnes initiales fl auraient pour orig. les mots dérivés du lat. flare « souffler » (cf. flageolet). Fréq. abs. littér. : 991. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 071, b) 1 076; xxes. : a) 1 858, b) 1 267. Bbg. Brücker (Fr.). Die Blasinstrumente in der altfranzösischen Literatur. Giessen, 1926, p. 30, 36, 39. − George (K.E.M.). Arg. jouer du violon « scier ses fers » ... Romania. 1969, t. 90, pp. 540-541. − Orr (J.). Qq. étymol. scabreuses. In : Words and sounds. Oxford, 1953, pp. 225-243. − Quem. DDL t. 3, 9, 10. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 264; Sources t. 2 1972 [1925], pp. 53-54, 279; t. 3 1972 [1930], p. 235, 403.

FLÛTE2, subst. fém.

MAR., vieilli. Bâtiment de guerre dont on se sert ordinairement pour porter les vivres et les munitions. Synon. corvette de charge.Nous mouillâmes à côté d'une flûte française (Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 316).Je pense à ces voyageurs, déportés par ordre ou exilés volontaires qui, débarquant des flûtes du Roy, découvraient cette malsaine France d'Amérique [la Louisiane] (Morand, Air indien,1932, p. 263).
Expr. Équiper un vaisseau en flûte. Transformer un vaisseau de guerre en bâtiment de charge (cf. Ac.).
Prononc. et Orth. : [flyt]. Ds Ac. 1718-1932. Cf. flûte1. Étymol. et Hist. [1559 fluste « gros navire de charge (?) » (Amyot, P. Aemil., 13 ds DG), var. fuste, cf. Kemna, p. 201, à lire peut-être fuste*]; 1636 (Cleirac, Explication des termes de marine, p. 11). Mot d'orig. incertaine. Il pourrait être empr. au néerl. fluit, de même sens, qui n'est cependant attesté qu'en 1681 (cf. FEW t. 15, 2, p. 151b). Une déformation de fuste* sous l'infl. de flûte1* est moins probable. Bbg. Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 183; t. 3 1972 [1930], p. 10.

Wiktionnaire

Nom commun

flûte \flyt\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. (Musique) Instrument à vent sous forme de tuyau percé d’orifices. De l’air soufflé est mis en vibration par un biseau disposé près de l’embouchure du tuyau dont la longueur est déterminée par le nombre et la taille d’orifices disposés sur le corps de l’instrument. On obtient différents sons par le souffle et par le mouvement des doigts sur les trous.
    • Les flûtes, l’une après l’autre, inventent et modulent de gracieuses variations, comme pour célébrer joyeusement la virtuosité du vainqueur. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Le succès est plus fort que moi. Il bat de la grosse caisse et je souffle dans une flûte. On n’entend presque pas la flûte dans ce vacarme glorieux. Mais, si elle s’arrêtait de jouer, vous remarqueriez son absence… — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 80)
    • Il sait aussi fabriquer une flûte douce dans l’entre-nœud d’une grosse tige de berce. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il habitait un terrier dans les bois communaux de La Motte, commune de La Hardoye, jouait de la flûte et sonnait du cor. — (Albert Meyrac, Traditions, coutumes, légendes et contes des Ardennes comparés avec les traditions, légendes et contes de divers pays, Éditions FERN, 1966, page 203)
    • Ce fut Athéna qui inventa la flûte. Elle confectionna la première flûte (en grec aulos, en latin tibia) pour imiter les cris qu’elle avait entendu s’échapper du gosier des oiseaux-serpents aux ailes d’or et aux défenses de sanglier. — (Pascal Quignard, La haine de la musique, Gallimard, 1996, collection Folio, page 15)
    • Les vainqueurs trempèrent leurs armes dans son sang, et transformèrent en flûtes les os de ses jambes. — (Camille Jacob de Cordemoy, Au Chili, 1896)
  2. (Par analogie) Choses qui rappellent la forme de cet instrument de musique :
    1. (En particulier) Verre à pied long et étroit.
      • Vêtus de la chemise blanche brodée traditionnelle et portant des gants, des Mexicains discrets circulaient entre les invités avec des plateaux de canapés, foie gras sur toast, caviar sur craquelins, saumon fumé, brochettes de pétoncles miniatures, débarrassant certaines personnes des flûtes vides alors que d'autres serveurs avançaient avec, dans chaque main, des jéroboams de Cordon-Rouge. — (Marie Desjardins, Ambassador Hotel: La mort d’un Kennedy, la naissance d’une rock star, Montréal (Québec) : Éditions du CRAM, 2018, chap. 12)
    2. (Boulangerie)(En particulier) (France) Fine baguette de pain.
    3. Pain long et mince.
      • Il est plus économique d’acheter des flûtes que des baguettes, celles-ci coûtant en proportion 50 % plus cher.
    4. (Forez, Loire, Rhône) Grosse baguette de pain de 400 g (à Paris : un pain).
    5. (Géophysique) Tuyau flottant contenant des hydrophones, tiré par un navire pour la prospection sismique en mer.
  3. (Histoire, Marine) Navire de charge hollandais du XVIIe siècle, dépourvu d’artillerie et équipé de trois mâts aux voiles carrées.
    • Le 24 octobre, la Royale, naviguant de conserve cette fois avec la Dauphine, que commandait un Jacobsen, s’empara, à huit lieue environ du Dogger-bank, d’une flûte chargée de planches de Norwège, le Saint-Georges. — (Paul de Joriaud, Jean Bart et la guerre de course sous Louis XIV, 1888)
  4. (Vulgaire) Fellation.
    • Une bouche charnue façonnée pour tailler des flûtes, des nibards falsh et généreux, un boulard arrondi et bien ferme, enveloppés dans des sapes en latex genre dominatrice. — (Johann Zarca, Le Boss de Boulogne, Don Quichotte éditions, 2014, chapitre 4)
  5. (Familier) Artifices par lesquels une personne rusée cherche à tromper.
    • Je ne suis pas certain d’être candidat en 2022, dit-il encore. Est-ce que j’ai les réponses aux problèmes ? Et derrière, une vision et un projet ? Est-ce que j’ai l’équipe ? Non, ce n’est pas de la « flûte ». — (Gérard Davet et Fabrice Lhomme, Apocalypse – Les années Fillon, Fayard, Paris, 2020, ISBN 978-2-213-71296-3, IIIe partie, ch. 32, p. 394)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

FLÛTE (flû-t') s. f.
  • 1Dans un sens général, tout instrument à vent, en bois et à trous que l'on bouche avec les doigts, et dans lequel on souffle. On prétend qu'Hyagnis fut le plus ancien joueur de flûte, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. XI, 1re partie, p. 224. Il voulut attirer son attention, et, tirant une flûte de sa poche, il se mit à jouer un air assez touchant, Hamilton, Hist. de Fleur d'épine. Ils [les sauvages] avaient pour instruments de musique guerrière des flûtes faites avec les ossements de leurs ennemis, Raynal, Hist. phil. IX, 5.

    Fig. Ajustez vos flûtes, se dit soit en parlant à un homme qui ne paraît pas d'accord avec lui-même, soit en parlant à plusieurs personnes qui ne conviennent pas des moyens de faire réussir quelque chose.

    En ce dernier sens, on dit également : accordez vos flûtes. Et vous, filous fieffés… Mettez, pour me tromper, vos flûtes mieux d'accord, Molière, l'Ét. I, 4. Dès que nos flûtes furent d'accord, nous repassâmes dans la chambre de Son Éminence, Lesage, Guzm. d'Alfar. III, 6.

    Leurs flûtes ne s'accordent pas, se dit de deux personnes qui se veulent du mal.

    Fig. Aller aux flûtes de quelqu'un, faire toutes ses volontés. Il prétendait me faire aller à ses flûtes.

    Jouer de la flûte sur le bout de son nez, geste moqueur chez les gamins, les ouvriers, les jeunes soldats, qui consiste à tenir les deux mains ouvertes, très étendues, le pouce gauche touchant le bout du nez, le pouce droit touchant le petit doigt gauche, le tout dans la direction de la personne dont on se moque, et à remuer les trois doigts intermédiaires de chaque main comme si l'on jouait de la flûte.

    Être monté sur des flûtes, se dit de ceux qui ont les jambes longues et grêles.

  • 2Flûtes à bec, tous les instruments comme la clarinette, le hautbois et surtout le flageolet, où il y a une extrémité qui se met dans la bouche.

    Double flûte, nom d'un instrument usité chez les anciens, qui avait un bec et deux corps. Il y avait, parmi les anciens ainsi que parmi nous, quelques instruments sur lesquels un musicien seul pouvait exécuter une sorte de concert ; telles étaient la double flûte et la lyre, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. XI, 1re partie, p. 246.

    Greffe en flûte, celle dans laquelle la branche de l'arbre et la greffe sont toutes deux taillées à plat et en diminuant d'épaisseur comme un bec de flûte.

    Flûte, joint de bois en bec de flûte.

  • 3Particulièrement, instrument à vent en forme de cylindre, percé de trous, garni de clefs, ouvert par un bout et bouché à l'autre, et ayant, près du bout qui est bouché, un trou plus grand qui sert d'embouchure ; on dit aussi flûte traversière. Le roi [Frédéric de Prusse] y jouait [dans un concert] de la flûte aussi bien que le meilleur artiste, les concertants exécutaient souvent de ses compositions, Voltaire, Mém. de Volt.

    Petite flûte, flûte d'un timbre perçant.

  • 4L'artiste qui exécute la partie de la flûte traversière dans une symphonie. C'est la première flûte de l'opéra.

    On dit aussi flûtiste.

  • 5Jeu de flûtes, jeu d'orgues qui ressemble au son des flûtes.
  • 6Flûte à l'oignon, voy. MIRLITON.
  • 7Flûte de pan, voy. PAN.
  • 8Sorte de petit pain long. Manger une flûte dans son café.
  • 9Nom d'un instrument de bois ou de fer, creusé dans sa longueur, et qui sert à sonder les tines de beurre.
  • 10 Par plaisanterie. Seringue à lavement.

    Avoir toujours la flûte au derrière, prendre souvent des lavements.

  • 11 Terme de commerce. Cocon de forme allongée, ouvert par une extrémité.
  • 12Espèce de navette dont se servent les tapissiers de haute lisse.

PROVERBES

Il y a de l'ordure à sa flûte, c'est-à-dire il y a quelque vérité dans l'accusation dont il est l'objet.

Toujours souvient à Robin de ses flûtes, c'est-à-dire on revient facilement à ses anciennes habitudes, à ses goûts d'enfance.

Ce qui vient de la flûte s'en retourne au tambour, c'est-à-dire le bien mal acquis ou acquis trop facilement se dissipe de même (ce qu'on a gagné en jouant de la flûte se dépensant à faire jouer du tambour).

Il est du bois dont on fait des flûtes (par allusion probablement à la légèreté et au creux des bois employés pour faire des flûtes), c'est un homme qui dit et fait tout ce qu'on veut.

HISTORIQUE

XIVe s. Le suppliant dist qu'il iroit querir une fluste ou flajot, Du Cange, fistulare.

XVe s. Flute double, Du Cange, ib.

XVIe s. Il fit tant, qu'il accorda ses flutes avec cette jeune femme, Despériers, Contes, LXII. Une fleute-traverse, que l'on appelle à grand tort fleuste d'Allemand ; car les François s'en aydent mieulx…, Carloix, VI, 11. Couleuvrines… fauconneaux, verses, fleutes, orgues, Paré, liv. IX, Préf. Il desdaigna d'apprendre à jouer des flustes… Quand on souffle dedans une fluste, le visage s'en altere, Amyot, Alc. 4.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. FLÛTE. Ajoutez : - REM. La petite flûte, dont il est question au n° 3, est une flûte qui sonne à l'octave de la flûte ordinaire.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « flûte »

Picard, flahute ; bourguign. fleute ; provenç. et espagn. flauta ; portug. flauta, frauta ; ital. flauto (voy. FLÛTER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) De l’ancien français flaute, de l’ancien occitan flauta, peut-être du latin flare (« souffler »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « flûte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
flûte flyt

Citations contenant le mot « flûte »

  • Une professeur de flûte traversière au sein d’un conservatoire avait sollicité, auprès de la ... La Gazette des Communes, Une professeur de flûte n'obtient pas la protection fonctionnelle
  • Laisse-toi vivre dans la vie sans penser que tu joues de la flûte, et alors tu joueras. Jean Giono, Que ma joie demeure, Grasset
  • L'essentiel n'est pas la flûte, ni ce qu'elle joue, mais le visage derrière la flûte et qui en joue. De Colette / Gigi
  • Ce qui vient de la flûte retourne au tambour. De Proverbe français
  • Écoutez la musique qui élucide De sa flûte savante au faîte des choses Le son de la couleur dans ce qui est. De Yves Bonnefoy / Les Planches courbes
  • Détentrice d’un bac en interprétation et d’un bac en enseignement de la musique, Amélie Brodeur, qui participe aussi à des concerts professionnels (elle a accompagné l’Orchestre 21 et tourné en Europe, entre autres), donnait déjà des cours de flûte traversière à son domicile quand elle a fondé sa chaîne YouTube. Le Journal de Québec, Cours de flûte traversière: déjà plus de 100 000 abonnés sur YouTube pour Amélie Brodeur | JDQ
  • La flûtiste a trouvé sa niche, c’est le cas de le dire. À ce jour, elle est la seule au monde à avoir une chaîne Youtube d’apprentissage de la flûte traversière. Une de ses vidéos, dans laquelle elle explique comment obtenir un meilleur son, a récolté près d’un demi-million de «vues». Le Courrier du Sud, Une Longueuilloise atteint 100 000 abonnés sur sa chaîne Youtube de flûte traversière - Le Courrier du Sud
  • Le parcours d’une formidable richesse d’un pédagogue et musicien investi, aussi à l’aise dans l’interprétation de la musique médiévale, classique, contemporaine que dans l’improvisation et la musique de l’Inde du Nord, dont Henri Tournier est devenu un maitre dans l’art de jouer la flûte bansuri. France Musique, Portrait du flûtiste Henri Tournier
  • Nous avons six "pupitres" , Tuba, Clarinette , flûte, trombone , saxo et percussion. Dans la mesure ou à l’école Jules Ferry on ne peut pas avoir six salles pour les faire travailler , ils viennent ici par pupitre , mais pour ce qui sera de la classe d ‘orchestre, spécifique à l’établissement ,ils seront dans leur salle car il est important que dans l’école on entende les élèves jouer. C’est le but de cette opération. ladepeche.fr, Valence. École de musique suite - ladepeche.fr
  • Une vendange est riche en sons : les échanges entre les vendangeurs, le choc amorti du raisin qui tombe dans un seau, le pressoir qui tourne, les jus qui s’écoulent, les cuves qui glougloutent, le verre ou la bouteille qui devient flûte quand on y souffle... Elle l’est aussi en images : la douceur du paysage, l’abeille qui butine, la sauterelle qui se repose sur une grappe… Les uns ont été additionnés aux autres dans « Vinophonie d’automne » par Lucie Borès et Tom Helbert (voir vidéo ci-dessous). Vitisphere.com, Commerce / economie -Oenotourisme- : Vinophonie d’automne, le concert naturel des vendanges
  • Antonio Vivaldi Concerto pour flûte traversière en Ré Maj op. 10 n°3 RV 428 Le chardonneret : 1. Allegro François Lazarevitch, flûte et direction Les Musiciens de Saint Julien ALPHA France Musique, La Matinale avec François Lazarevitch
  • Ludwig van BEETHOVEN Allegro et Menuet en sol WoO 26 pour 2 flûtes (Menuet) Emmanuel Pahud et Silvia Careddu, flûtes. Parlophone Records Limited (2020) , De belles découvertes à partager avec vous !

Traductions du mot « flûte »

Langue Traduction
Anglais flute
Espagnol flauta
Italien flauto
Allemand flöte
Chinois 长笛
Arabe الفلوت
Portugais flauta
Russe флейта
Japonais フルート
Basque txirula
Corse flauta
Source : Google Translate API

Flûte

Retour au sommaire ➦

Partager