La langue française

Feuillet

Sommaire

  • Définitions du mot feuillet
  • Étymologie de « feuillet »
  • Phonétique de « feuillet »
  • Évolution historique de l’usage du mot « feuillet »
  • Citations contenant le mot « feuillet »
  • Images d'illustration du mot « feuillet »
  • Traductions du mot « feuillet »
  • Synonymes de « feuillet »

Définitions du mot feuillet

Trésor de la Langue Française informatisé

FEUILLET, subst. masc.

A.− [En parlant d'une feuille de papier]
1. Feuille de papier pliée une ou plusieurs fois sur elle-même pour former une feuille double ou un cahier. Feuillet d'album, d'un livre; feuillet de papier; arracher, détacher un feuillet d'un cahier, d'un livre; couper les feuillets d'un livre; tourner des feuillets. Il y a 150 feuillets qui donneront chacun 4 pages avec mes ajoutés (Balzac, Corresp.,1839, p. 571).De l'enveloppe ouverte il tira un vaste papier : deux feuillets de grande dimension, joints l'un à l'autre par de la colle (Montherl., Célibataires,1934, p. 897):
1. ... un de ses livres avait été envoyé par lui à ses confrères muni d'un feuillet détachable sur lequel sa dédicace était écrite; et une note expliquait que cela était destiné à faciliter la vente, sans mutilation et sans honte, de son livre par ceux à qui il l'envoyait. Larbaud, Journal,1935, p. 364.
Rem. 1. Certains dict. gén. attestent feuillet mobile « page d'un registre ou d'un classeur qu'un système spécial permet d'insérer ou de retirer à volonté ». 2. La docum. atteste qq. emplois de feuillet accompagné d'un compl. prép. de au sens de « plaque mince d'une matière dure ». Les tablettes de bal à feuillets de nacre (Colette, Mais. Cl., 1922, p. 119). Un calendrier à minces feuillets amovibles d'ivoire (Gracq, Beau tén., 1945, p. 123).
2. P. métaph. ou au fig. Vain savant, il n'a lu dans son erreur profonde Qu'un feuillet détaché du grand livre du monde! (Michaud, Printemps proscrit,1803, p. 87).Une page que je voudrais arracher au livre de ma vie, dont quelques feuillets (...) ne sont point aussi nets et immaculés qu'il conviendrait (France, Rôtisserie,1893, p. 299):
2. Autour du château d'Holyrood s'étend le cimetière. Là dorment des antiques chefs des clans (...). En écartant la mousse épaisse qui recouvre toutes ces pierres tombales, je déchiffre sur l'une d'elles, le nom de Bothwel, l'évêque qui maria Marie Stuart à Darnley. Chacune de ces dalles est peut-être un feuillet où se lit la vieille histoire nationale d'Écosse, émouvante, lorsqu'elle n'est pas héroïque. Michelet, Chemins Europe,1874, p. 114.
B.− Emplois techn.
1. BIOL. Feuillet embryonnaire. Chez les métazoaires, chacune des trois lames cellulaires (ectoderme, mésoderme et endoderme) qui se développent après la segmentation et à partir desquelles se constituent les différents tissus et organes. Les observations d'« hétéroblastie » se sont multipliées dans ces dernières années, et il a fallu renoncer à la théorie presque classique de la spécificité des feuillets embryonnaires (Bergson, Évol. créatr.,1907, p. 76).
Rem. Certains dict. gén. du xixes. (Littré, Lar. 19e, DG et Nouv. Lar. ill.) attestent, ainsi que la docum., un emploi vx dans le domaine de l'anat. hum. et animale au sens de « expansion plate et membraneuse ou membrane séreuse ». Feuillet pariétal qui tapisse les parois thoraciques; feuillet viscéral. Cavité cérébrale (...) recouverte par le feuillet orbitaire de l'os frontal (Cuvier, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 24). Des branchies ou feuillets pectinés et vasculifères (Lamarck, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 156).
2. BOT. Chacune des lamelles qui garnissent l'intérieur du chapeau de certains champignons. Les vapeurs du sol, qu'ils [les champignons] reçoivent dans les nombreux feuillets de leurs parapluies (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 237).Ces champignons de couche qui ont de coquins feuillets roses (H. Bazin, Tête contre murs,1949, p. 238).
3. GÉOL. vx. Subdivision d'une couche de terrain. Soulèvements obliques, roches schisteuses, qui semblent se poser, se dérouler par feuillets (Michelet, Journal,1835, p. 190).Des roches disposées en assises, couches, ou feuillets parallèles d'une grande régularité, et que, pour ce motif, on appelle roches stratifiées (Lapparent, Abr. géol.,1886, p. 3):
3. Pourquoi dévonien, cambrien, jurassique, comme si les terres désignées par ces mots n'étaient pas ailleurs qu'en Devonshire, près de Cambridge, et dans le Jura? Impossible de s'y reconnaître; ce qui est système pour l'un est pour l'autre un étage, pour un troisième une simple assise. Les feuillets des couches s'entremêlent, s'embrouillent... Flaub., Bouvard,t. 1, 1880, p. 89.
Spéc. Plaque mince résultant de la désagrégation d'une roche. Un feuillet d'ardoise. Les rochers schisteux d'au-dessus, faciles à désagréger, se détachent par feuillets brunâtres (Michelet, Journal,1858, p. 436).Schisteux, c'est-à-dire que l'échantillon se présente en feuillets ou plaquettes minces (A. Cailleux, A. Chavan, Détermination pratique des roches,Paris, S.E.D.E.S., 1965, p. 48).
4. MAR. Feuillet de(s) sabord(s) (vx). Planche endentée du sabord. Du côté immergé, l'eau n'était arrivée qu'à environ un pied au-dessus du feuillet des sabords (Dumont d'Urville, Voy. Pôle Sud,t. 9, 1846, p. 230).
5. MENUIS. Plaque de bois très mince utilisée pour la fabrication de panneaux. [Les] bois contreplaqués (...) sont des panneaux constitués par collage superposé de feuillets tranchés ou déroulés (Guillemin, Constr., calcul et essai avions,1929, p. 13).
Rem. La docum. atteste un emploi rare de feuillet au sens de « lame de parquet », sans doute par confusion avec feuille (cf. ce mot II B). Des lames de l'ancien parquet achevaient de se pourrir, parmi les feuillets plus récents, remis un à un, à chaque trou (Zola, Rêve, 1888, p. 40).
6. TYPOGR., vx. Réglette utilisée pour égaliser les blancs ou pour séparer les additions des pages. Les feuillets sont des réglettes minces comme des interlignes, dont on se sert dans les ouvrages à addition, pour mettre entre les pages et les additions (Momoro, Impr.,1794, p. 171).
7. ANAT. ANIM. Troisième poche de l'estomac des ruminants (cf. caillette3).
Rem. Qq. autres emplois techn. sont attestés par certains dict. gén. a) Feuillet magnétique, phys. Lamelle aimantée, généralement fictive, dont les faces ont des densités magnétiques égales et de signes opposés (Lar. 19eSuppl.-Lar. encyclop., Guérin 1892). Inform. Feuille de matière plastique souple recouverte d'une matière pouvant être aimantée, sur laquelle l'information est stockée en pistes parallèles, et pouvant constituer une mémoire auxiliaire adressable pour un ordinateur (cf. Balay 1971, Lar. encyclop., Val. Informat. 1976). b) Tonnellerie. Scie à chantourner (cf. Littré, Lar. 19e-20e).
Prononc. et Orth. : [fœjε]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1160 foillet « petite feuille sur laquelle on inscrit quelque chose » (Eneas, éd. J. Salverda de Grave, 8770). Dimin. de l'a. fr. feuil « feuille de papier » (xiie-xiiies. ds Gdf. et T.-L.); suff. -et*. Fréq. abs. littér. : 804. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 220, b) 1 039; xxes. : a) 1 145, b) 1 131. Bbg. Marsaud (M.). L'Impr. des timbres-poste. Banque Mots. 1974, no8, p. 202. − Quem. DDL t. 8.

Wiktionnaire

Nom commun

feuillet \fœ.jɛ\ masculin

  1. Chaque partie d’une feuille de papier qui a été pliée ou coupée en deux, en quatre, en huit, etc., en vue d’y écrire, d’y imprimer ou d’y dessiner.
    • Nul bruit, si ce n'est le froissement de feuillets de vélin sous les doigts du docteur Huylten. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • À propos de Modeste Mignon, il annonce joyeusement à son amie : « Encore soixante-dix feuillets de mon écriture... Ce sera fini demain. » — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
  2. (Par analogie) Feuille, lame.
  3. (Botanique) Chacune des lames qui garnissent le dessous du chapeau des agarics.
  4. (Anatomie) Troisième estomac des ruminants, qui est tapissé de follicules.
    • Les aliments transitent ensuite du rumen dans le feuillet où se fait l’absorption de l’eau. — (Bill Forse, Christian Meyer, et al., Que faire sans vétérinaire ?, Cirad / CTA / Kathala, 2002, page 35)
  5. (Menuiserie) Planche mince destinée à servir de panneau.
    • Elle remarqua qu’il avait pris soin de cacher le lit derrière un de ces paravents à feuillets gaiement historiés. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 206)
  6. (Minéralogie) Feuille.
    • Le schiste ardoisier doit ses applications à sa remarquable fissilité ; il peut se fendre en feuillets aussi minces qu’on le désire. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 19)
  7. Scie tournante utilisée par les tonneliers.
  8. Rouleau de laine prête à être filée.
  9. Peau de veau autrefois utilisée pour fixer les pointes sur les machines à carder.
  10. (Cartographie) Plus petite partie d’une feuille pliée, délimitée par quatre pliures ou bords de feuille[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FEUILLET. n. m.
Chaque partie d'une feuille de papier qui a été pliée ou coupée en deux, en quatre, en huit, etc., en vue d'y écrire, d'y imprimer ou d'y dessiner. Un feuillet contient deux pages. Dans le format in-quarto, la feuille a quatre feuillets, dans le format in-octavo huit, et ainsi de suite. Feuillet d'un in-folio. Feuillet d'un in-douze. Déchirer quelques feuillets d'un cahier. Ce registre est de cent feuillets. Par analogie, il désigne, dans la langue technique, Ce qui rappelle la forme d'un feuillet; en termes de Botanique, Chacune des lames qui garnissent le dessous du chapeau des agarics; en termes d'Anatomie, le Troisième estomac des animaux ruminants, qui est tapissé de follicules; en termes de Menuiserie, une Planche mince destinée à servir de panneau; en termes de Minéralogie, une Division de couches de terrain, etc.

Littré (1872-1877)

FEUILLET (feu-llè, ll mouillées ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : des feu-llè-z ornés ; feuillets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
  • 1Chaque partie d'une feuille de papier pliée formant deux pages. Tourner le feuillet. Une feuille de papier in-folio contient deux feuillets ou quatre pages ; une feuille in-quarto, quatre feuillets ou huit pages ; une feuille in-octavo, huit feuillets ou seize pages. Il [un mauvais poëte] aurait beau crier : premier prince du monde, Courage sans pareil, lumière sans seconde ; Ses vers, jetés d'abord sans tourner le feuillet, Iraient dans l'antichambre amuser Pacolet, Boileau, Ép. IX. Je saute vingt feuillets pour en trouver la fin, Boileau, Art p. I.

    Fig. Il [Paracelse] disait qu'il ne convenait point à un homme né pour soulager le genre humain de se fixer à un point de la terre, ni à celui qui savait lire dans le livre de la nature, d'en avoir toujours le même feuillet ouvert sous les yeux, Diderot, Opin. des anc. phil. (Théosophes). Les tombeaux parmi les hommes sont les feuillets de leur histoire, Chateaubriand, Génie, I, V, 6.

  • 2 Par extension, toute expansion plate et membraneuse. La marmotte a, comme le loir, deux feuillets graisseux fort épais ; cependant elle n'est pas également grasse sur toutes les parties du corps, Buffon, Quadrup. t. III, p. 10, dans POUGENS.

    Terme de botanique. Feuillets, lames qui doublent inférieurement le chapeau des champignons de la famille des agaricinés, et qui contiennent les fructifications.

    Demi-feuillet, nom donné aux lames des agarics, quand elles ne s'étendent pas du centre à la circonférence.

    L'écorce des arbres est feuilletée et composée de feuillets. Dans de simples feuillets corticaux ou ligneux, Bonnet, Consid. corps org. Œuvres, t. VI, p. 37, dans POUGENS.

  • 3 Terme de géologie. Se dit des parties minces dans lesquelles se subdivise une couche, une assise, un lit. Ce sont ces mêmes feuillets toujours parallèles entre eux, qui démontrent que ces masses de charbon ont été formées et déposées par le sédiment, et même par la stillation des eaux imprégnées de bitume, Buffon, 3e époq. nat. Œuvres, t. XII, p. 156, dans POUGENS.
  • 4 Terme de menuiserie. Planche mince propre à faire des panneaux.

    Terme d'imprimerie. Petite réglette pour égaliser les blancs, etc.

    Espèce de scie tournante de tonnelier.

    Haut feuillet, une des deux feuilles de la scie de l'estadou.

    Peau de veau qui fixe les pointes des cardes.

    Rouleau de laine préparée pour être filée.

  • 5 Terme d'anatomie. Troisième estomac des ruminants, tirant son nom des nombreuses lames à mamelons miliaires qui en garnissent la cavité intérieure.

HISTORIQUE

XVe s. Si nous rafreschirons des besognes prochaines, tant qu'à ma nation [naissance], si comme il est contenu en le procès du premier feuillet du tiers livre, Froissart, II, III, 90. La quelle somme icelluy deffendeur et opposant avoit baillé manuellement de son argent et de sa propre substance pour et ou nom et ou prouffit du dit Jacques Cuer, partie en escus d'or, partie aussy en un feuillet d'or garni d'un gros diamant, d'un gros ruby et d'une grosse perle, Procès de Jacq. Cuer, ms. p. 171, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FEUILLET.
1Ajoutez :

Fig. Ma mémoire a les feuillets collés, comme ces livres qui n'ont été maniés de longtemps, Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne.

REMARQUE

À Paris et dans le rayon, le feuillet est un bois de sciage ayant la largeur de 0m,216 à 0m,243, d'épaisseur 0m,031 à 0m,033, et de longueur 2m,50 à 4m, Annuaire des Eaux et Forêts, 1873, p. 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FEUILLET, s. m. (Commerce.) moitié d’une feuille pliée en deux.

L’ordonnance de 1673, concernant le commerce, art. 3. & 4. du titre iij. veut que les livres des Négocians & Marchands, aussi-bien que ceux des agens de change & de banques, soient cottés, signés, & paraphés, les uns sur le premier & dernier feuillet, & les autres sur tous les feuillets, par les consuls ou maires des villes, s’il n’y a point de jurisdiction consulaire ; & de plus, qu’à ceux des agens de banque, il sera fait mention au premier feuillet du nom de celui qui doit s’en servir, de la qualité du livre, & si c’est le premier ou second. Dictionn. de Comm. de Chamb. & de Trév. (G)

Feuillets, en terme de Cardeur ; ce sont des rouleaux de laine préparés pour être filés.

Feuillet, en terme de Cardier ; c’est une peau de veau qui sert d’assiette aux pointes de la carde (voyez Carde) ; quand elle n’est pas assez épaisse, on la receuvre en-dessous de papier ou de parchemin.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « feuillet »

 Dérivé de feuille avec le suffixe -et.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de feuille ; wallon, foiou ; ital. foglietto.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « feuillet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
feuillet fœjɛ

Évolution historique de l’usage du mot « feuillet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « feuillet »

  • L'encre des billets doux pâlit vite entre les feuillets des livres de cuisine. De Georges Brassens
  • Tout en lisant l'histoire de la vie, il faut en feuilleter toujours le roman. De Arsène Houssaye
  • On ne feuillette pas le temps, c'est lui qui effeuille nos vies. De Hubert Aquin / Neige noire
  • Il faut feuilleter tous les livres et n'en lire qu'un ou deux. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Il faut feuilleter les mauvais livres, éplucher les bons. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • On voit que le vent ne sait pas lire quand il feuillette les pages d'un livre à l'envers. De Ramon Gomez de la Serna / Greguerias
  • Certains journalistes parlent d’un livre sans l’avoir feuilleté par conscience professionnelle afin de se trouver dans les conditions exactes d’ignorance du public auquel ils s’adressent. De Philippe Bouvard
  • Lire un livre sous un arbre en double le plaisir. On ne sait plus si on tourne les pages ou si on feuillette l'arbre. De Jean Chalon / Journal d'Espagne
  • Les cnidaires sont des organismes diploblastiques c'est-à-dire qu'ils sont formés à partir de deux feuillets cellulaires embryonnaires seulement, l'endoderme et l'ectoderme (contrairement aux triploblastiques, qui en ont trois). Il peut y avoir entre ces deux feuillets une matrice, la mésoglée ou le mésenchyme selon le cas, qui ne constitue pas un véritable tissu cellulaire puisqu'il ne contient aucun organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément plusieurs fonctions, mais dans ce cas, une fonction est...) différencié, mais où il existe un système nerveux (Le système nerveux est un système en réseau formé des organes des sens, des nerfs, de l'encéphale, de la moelle épinière, etc. Il coordonne...) relié aux cnidocytes (deux plexus nerveux, un sous-ectodermique et un sous-endodermique). Techno-Science.net, 🔎 Cnidaria - Définition et Explications

Images d'illustration du mot « feuillet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « feuillet »

Langue Traduction
Anglais leaflet
Espagnol folleto
Italien volantino
Allemand flugblatt
Chinois 传单
Arabe منشور
Portugais folheto
Russe листовка
Japonais リーフレット
Basque liburuxka
Corse leaflet
Source : Google Translate API

Synonymes de « feuillet »

Source : synonymes de feuillet sur lebonsynonyme.fr
Partager