La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « fenêtre »

Fenêtre

[fenɛtr]
Ecouter

Définitions de « fenêtre »

Fenêtre - Nom commun

  • (Architecture) Percée pratiquée dans une paroi d'édifice permettant l'accès à la lumière et à l'air.

    Elle disposa les fleurs au chevet, fit arrêter le balancier de l'horloge, voiler les glaces et les miroirs, fermer les fenêtres et cacher les portraits.
    — Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes
  • (Menuiserie) Ensemble constitué par le cadre en bois ou autre matériau et son vitrage formant la partie mobile ou fixe de cette ouverture.

    Le lundi, dix-huitième jour du mois d’août 1572, il y avait grande fête au Louvre.Les fenêtres de la vieille demeure royale, ordinairement si sombres, étaient ardemment éclairées ; […].
    — Alexandre Dumas, La Reine Margot
  • (Fig.) Occasion propice et unique pour entreprendre ou modifier en profondeur.

    Il y a une fenêtre à saisir, non pour changer à la marge la politique énergétique et climatique, mais pour la transformer en profondeur.
    — Pierre Le Hir, La France creuse son retard sur ses objectifs climatiques
  • (Informatique) Zone rectangulaire de l'interface utilisateur destinée à afficher des informations ou des éléments d'un programme.

    Dans le monde numérique, la fenêtre est notre passage privilégié vers l'information, l'équivalent de la page dans un livre ou du cadre dans une toile.
    (Citation fictive)
  • (Horlogerie) Découpe pratiquée dans le cadran d'une montre permettant d'afficher certaines informations.

    Dans le monde de l'horlogerie, la fenêtre n'est pas qu'un simple orifice vitré ; c'est une découpe précise dans le cadran de la montre, révélant des informations essentielles comme la date ou le jour.
    (Citation fictive)
  • (Papeterie) Partie transparente sur une enveloppe révélant les détails internes, typiquement l'adresse du destinataire.

    Au travers de la petite fenêtre de l'enveloppe, on pouvait distinguer le destinataire de la correspondance, tracé en lettres soignées.
    (Citation fictive)

Fenêtre - Définition de France Terme

  • Partie rectangulaire de l'écran d'un ordinateur à l'intérieur de laquelle sont affichées les informations relatives à une activité déterminée.

    Notes : Plusieurs fenêtres peuvent être ouvertes simultanément ; elles peuvent être juxtaposées ou se recouvrir totalement ou partiellement.

Expressions liées

  • Chassez-le par la porte, il rentrera par la fenêtre (se dit d'une personne importune dont on ne peut se débarrasser.)
  • Enveloppe, carte à fenêtre
  • Faire la fenêtre (vieilli)
  • Fenêtre claire, étroite
  • Fenêtre du projecteur
    En pratique, il convient de laisser toujours une petite marge, étant donné que la fenêtre du projecteur est toujours plus petite que celle de la caméra
  • Fenêtre feinte (Fenêtre peinte sur une surface murale ou dont le décor en relief est appliqué sur la paroi d'une muraille)
  • Fenêtre grande ouverte
  • Fenêtre haute
    Le soleil se déversait généreusement par la claire-voie, une fenêtre haute qui limitait l’observation du dehors mais inondait la pièce d'une douce lumière matinale.
    (Citation fictive)
  • Fenêtre ovale (Partie de l'oreille moyenne dans laquelle est encastrée la platine de l'étrier et qui communique avec l'oreille interne)
    La pression de l'étrier sur la fenêtre ovale doit avoir un double effet : le premier, d'ébranler tout l'intérieur du labyrinthe; le second, de comprimer la substance gélatineuse qui le remplit, et de la faire se reporter par le limaçon sur la membrane de la fenêtre ronde, qui doit se trouver par là beaucoup plus tendue.
    — Cuvier, Anatomie comparée
  • Fenêtre ronde (Partie de l'oreille moyenne qui est séparée de la rampe tympanique du limaçon par une membrane appelée tympan secondaire)
    La pression de l'étrier sur la fenêtre ovale doit avoir un double effet : le premier, d'ébranler tout l'intérieur du labyrinthe; le second, de comprimer la substance gélatineuse qui le remplit, et de la faire se reporter par le limaçon sur la membrane de la fenêtre ronde, qui doit se trouver par là beaucoup plus tendue.
    — Cuvier, Anatomie comparée
  • Fenêtre-balcon
  • Fenêtre-croisée, fenêtre-guillotine
  • Jeter quelque chose par la fenêtre (s'en débarrasser.)
  • Jeter son argent par la fenêtre (dépenser à tort et à travers.)
  • Mettre le nez à la fenêtre (regarder au dehors.)
  • Porte-fenêtre
    Dans l’obscurité j’allai à la porte-fenêtre qui donnait sur la terrasse devant la maison et je l’ouvris toute grande ; la terrasse était blanche de lumière lunaire et derrière le cadre noir des arbres le clair de lune argentait également le ciel nocturne.
    — Alberto Moravia, L’Amour conjugal
  • Signe de la fenêtre (espace anormalement observé en radiologie)

Étymologie de « fenêtre »

Du wallon finièse, provençal fenestra, catalan finestra, et du latin fenestra, ayant le même radical que le grec φαίνειν, signifiant éclairer. Le terme date de 1135, dérivé de l'ancien français fenestre (fenêtre, passage), lui-même issu du latin fenestra (fenêtre, ouverture, passage).

Usage du mot « fenêtre »

Évolution historique de l’usage du mot « fenêtre » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « fenêtre » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « fenêtre »

Citations contenant le mot « fenêtre »

  • La pluie, dans la cour où je la regarde tomber, descend à des allures très diverses. Au centre c’est un fin rideau (ou réseau) discontinu, une chute implacable mais relativement lente de gouttes probablement assez légères. A peu de distance des murs de droite et de gauche tombent avec plus de bruit des gouttes plus lourdes, individuées. Ici elles semblent de la grosseur d’un grain de blé, là d’un pois, ailleurs presque d’une bille. Sur des tringles, sur les accoudoirs de la fenêtre la pluie court horizontalement tandis que sur la face inférieure des mêmes obstacles, elle se suspend en berlingots convexes.
    Francis Ponge — « La Pluie »
  • Fermez les portes sur l'esprit de la femme et il s'échappera par la fenêtre ; fermez la fenêtre et il s'échappera par le trou de la serrure ; bouchez la serrure et il s'envolera avec la fumée par la cheminée.
    William Shakespeare — Comme Il vous plaira
  • Un volubilis à ma fenêtre me plaît plus que toute la métaphysique des livres.
    Walt Whitman
  • Avant de se foutre par la fenêtre, il faut penser à l'ouvrir.
    Sim
  • La société est un mur. L'idéaliste, c'est celui qui cherche à y percer des fenêtres.
    Anonyme
  • La fenêtre, en province, remplace le théâtre et les promenades.
    Gustave Flaubert
  • Il y a à l'intérieur de chacun de nous une fenêtre qui donne sur l'enfer, nous faisons ce que nous pouvons pour ne pas nous en approcher, et moi j'ai de mon propre chef passé sept ans de ma vie devant cette fenêtre, médusé.
    Emmanuel Carrère — roman Le Royaume
  • J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
    Arthur Rimbaud — Les Illuminations

Traductions du mot « fenêtre »

Langue Traduction
Anglais window
Espagnol ventana
Italien finestra
Allemand fenster
Chinois 窗口
Arabe نافذة او شباك
Portugais janela
Russe окно
Japonais
Basque leiho
Corse finestra
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.