Fêlure : définition de fêlure


Fêlure : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FÊLURE, subst. fém.

A.− Fente d'une chose fêlée. Cette assiette a une fêlure. La fêlure de ce vase est si légère qu'on ne la voit point (Ac.).Synon. fissure.Sa voix (...) était timbrée, creuse et grave comme le son d'une dalle de marbre amincie et sans fêlure sous le petit marteau du polisseur (Lamart., Tailleur pierre,1851, p. 405).Pas une lucarne, pas un soupirail; aucune brèche à la muraille, aucune fêlure à la voûte (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 279):
1. Il n'y avait pas de bruit cette nuit, seulement le tap-tap un peu plus pressé de l'eau qui suintait par la fêlure des boiseries. Giono, Gd troupeau,1931, p. 205.
En partic., MÉD. HUM. et VÉTÉR. Fracture incomplète sans séparation des parties de l'os. Le diagnostic des fractures et des félures des membres devra toujours être vérifié par la radiographie (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 151).
B.− P. métaph. et au fig. (Quasi-)synon. fissure.Du paysan qui flaire l'orage et sent peser sur sa peau cette brûlure spéciale du soleil qui annonce une fêlure du beau temps (Mounier, Traité caract.,1946, p. 120).Je suis sûre, Émile, que vous auriez été élu au premier tour. Et Lartois sentit une fêlure dans sa joie (Druon, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 62):
2. Il mettait de l'affectation à exiger que les congés fussent limités à leur terme réglementaire et sa manière de conduire manquait de bonté. Par contre, une certaine équité naturelle et pas de vice connu. Des mécontents avaient bien tenté de découvrir la fêlure, mais en vain. Estaunié, Ascension M. Baslèvre,1919, p. 8.
Spécialement
1. [La fêlure se rapporte à une production phon.] Altération dans le timbre. La question était rude, directe, mais il y avait, dans la voix, une imperceptible fêlure (Martin du G., Thib.,Mort père, 1929, p. 1296).
2. Fam. [Se rapportant à une pers.] Légère altération mentale. Avoir une fêlure, sa fêlure. Synon. folie, grain.La courtière enfourchait son dada, faisait ruisseler l'or pendant une heure. C'était la fêlure, dans cet esprit délié, la folie douce dont elle berçait sa vie perdue en misérables trafics (Zola, Curée,1872, p. 372).
Prononc. et Orth. : [fεly:ʀ] ou, p. harmonis. vocalique, [fely:ʀ]. Cf. fêler. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin xiiies. faieleure « fente légère, cassure » (The Third Prose lapidary ds Studer-Evans, p. 141, V, 8), attest. isolée; de nouv. fin xvies. felure (Paré, Œuvres compl., éd. J.-F. Malgaigne, t. 2, p. 3). Dér. du rad. de fêler*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 88.

Fêlure : définition du Wiktionnaire

Nom commun

fêlure \fɛ.lyʁ\ ou \fe.lyʁ\ féminin

  1. Fente d’une chose fêlée.
    • La fêlure de ce vase est si légère qu’on ne la voit point, qu’elle ne paraît point.
    • Il avait tiré la bague d’opale de son doigt. […] il examina un instant la fêlure qui la traversait. — (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.331, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
  2. (Figuré) (Familier) Dérangement de l’esprit.
    • Cet individu divague : il a sûrement une fêlure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fêlure : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FÊLURE. n. f.
Fente d'une chose fêlée. La fêlure de ce vase est si légère qu'on ne la voit point, qu'elle ne paraît point. Il se dit aussi figurément et familièrement d'un Dérangement de l'esprit. Cet individu divague : il a sûrement une fêlure.

Fêlure : définition du Littré (1872-1877)

FÊLURE (fê-lu-r') s. f.
  • Fente d'une chose fêlée. Il serait très ingrat s'il faisait la moindre fêlure à la trompette qui est embouchée pour lui, Voltaire, Lett. Mme de St-Julien, 3 mars 1769. Si de ce sein brisé la douleur et l'extase S'épanchent comme l'eau des fêlures d'un vase, Hugo, Crép. 39.

    Fig. et familièrement. Léger trouble de l'intelligence. Il a une fêlure.

HISTORIQUE

XVIe s. Fracture du crane en forme de ligne, dite fente ou felure, Paré, VII, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fêlure »

Étymologie de fêlure - Littré

Fêler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de fêlure - Wiktionnaire

 Dérivé de fêler avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fêlure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fêlure fɛlyr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « fêlure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fêlure »

  • « Le choc a été assez violent », raconte encore Vincent-Xavier qui a également cassé son vélo lors de sa chute, début mars. « Ça a été très vite, je pense que j'ai fait un soleil et que ma tête a percuté le sol. Je me suis retrouvé assis par terre, le visage en sang. Il y avait une fêlure sur mon casque », détaille-t-il. Il s'en sort avec un léger traumatisme crânien. « Mon nez avait doublé de volume, j'avais un œil au beurre noir et des contusions. » leparisien.fr, Saint-Denis : invisibles, les demi-sphères en béton entraînent des chutes en série de cyclistes - Le Parisien
  • Afin de corriger son enfant, l'homme lui a adressé un coup de marteau sur le coude, occasionnant une fêlure de l'articulation. En attendant qu'une durée d'interruption de travail soit établie par le médecin, il a été remis en liberté. Clicanoo.re, [Faits Divers] Un coup de marteau à son fils | Clicanoo.re
  • Des chiffres qui inquiètent le Real Madrid puisque son célèbre n°7 n'a pas été épargné par les blessures cette saison: Hazard a d'abord été absent quatre semaines en août et septembre en raison d'une blessure aux ischios. Puis il a manqué plus de deux mois de début de décembre à début février à la suite d'une fêlure au pied. Il a ainsi manqué d'abord trois, puis seize rencontres. Lors de son deuxième match depuis son retour, le 22 février à Levante, il avait été touché à la cheville et obligé d'être opéré. RTL sport, Des chiffres étourdissants: Eden Hazard est le joueur qui subit le plus de fautes en Liga - RTL sport
  • Rien n’est joué, bien sûr : Trump jouera à fond la carte anti-establishment en dénonçant la coalition des héritiers d’Obama et Clinton, expression d’une Amérique progressiste, voire socialiste, qui rassemblerait les bobos de la côte Est, les babas de côte Ouest et les minorités, contre le vieux pays profond, blanc et populaire, argument qui avait fait mouche en 2016. Mais sa gestion calamiteuse du coronavirus entame son crédit et le surgissement d’une grave crise économique et sociale le prive de son principal atout dans la campagne. Pour la première fois, ce président fêlé voit apparaître une fêlure dans sa popularité. Ce qui peut changer la donne en novembre prochain. Libération.fr, Trump : la fêlure du président fêlé - Libération
  • Il faut se méfier de ceux qui ont des certitudes, qui ne doutent jamais, des gens en béton : la moindre fêlure dans le mur peut entraîner la chute de toute la maison. De Tahar Ben Jelloun / L'Auberge des pauvres
  • J’aime jouer des personnages qui ont des fêlures... c’est par là qu’entre la lumière. De Gérard Lanvin / Studio Magazine - Avril 2000
  • Je cherche une fêlure, une fêlure pour être brisé. De Georges Bataille / L'expérience intérieure

Images d'illustration du mot « fêlure »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fêlure »

Langue Traduction
Corse crack
Basque crack
Japonais 亀裂
Russe трещина
Portugais rachadura
Arabe الكراك
Chinois 裂纹
Allemand riss
Italien crepa
Espagnol grieta
Anglais crack
Source : Google Translate API

Synonymes de « fêlure »

Source : synonymes de fêlure sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires