La langue française

Faucon

Définitions du mot « faucon »

Trésor de la Langue Française informatisé

FAUCON, subst. masc.

A.− Oiseau rapace diurne caractérisé par une vue perçante, un bec et des griffes en forme de faux et dressé autrefois pour la chasse. Faucon pélerin, aire de faucon, lancer le faucon. Le noble délassement de la chasse au faucon ou à l'épervier (Grousset, Croisades,1939, p. 192).
B.− ,,Canon de petit calibre qui lançait des boulets d'un quart de livre ou d'une demi-livre`` (DG).
C.− Au fig., POL. [Dans un conflit] Partisan d'une politique dure, d'une solution de force. Les « faucons », au sein du gouvernement, réclament une riposte énergique (O.,23 nov. 1966ds Gilb. 1971).
REM.
Falconidés, subst. masc. plur.Famille d'oiseaux comprenant la majeure partie des rapaces diurnes (cf. Encyclop. Sc. Techn., t. 5, 1971, p. 576).
Prononc. et Orth. : [fokɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. 1. Ca 1100 ornith. falcun (Roland, éd. J. Bédier, 1572); 2. 1466 (Lettres Louis XI, t. X, p. 253 : six couleuvrines faucons); 1534 faulcon « canon » (Rabelais, Gargantua, éd. Ch. Marty-Laveaux, chap. 26, p. 101). II. 1966, supra. I empr. au b. lat. falco, -onis « faucon ». II prob. calque de l'angl. hawk littéralement « faucon », ce terme ayant servi à désigner aux USA les partisans d'une attitude intransigeante (1962 ds NED Suppl.2, s.v. dove), p. oppos. aux « colombes » désignant les partisans d'une politique conciliante. Fréq. abs. littér. : 188. Bbg. Arveiller (R.). Fr. mod. 1974, t. 42, p. 278. − Hehn (V.). Kulturpflanzen und Haustiere in ihrem Übergang... Berlin, 1902, p. 375. − Quem. DDL t. 3. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925] p. 400.

Wiktionnaire

Nom commun

faucon \fo.kɔ̃\ masculin (pour une femelle, on peut dire fauconne)

  1. (Ornithologie) (Chasse) Nom normalisé donné à un sous-ensemble de rapaces diurnes falconiformes du genre Falco au sein de la famille des falconidés (les autres espèces du genre étant appelées crécerelles), caractérisées par leur taille moyenne à grande, leurs dents tomiales très marquées, la présence de bandes malaires ou "moustaches" chez plusieurs espèces (e.g. faucon lanier, faucon hobereau, etc.), leurs ailes pointues, souvent à longue queue, leur vue extrêmement perçante, et qu’on dressait autrefois pour la chasse (i.e. la fauconnerie).
    • Sur des perchoirs scellés dans la muraille étaient deux ou trois faucons de choix et une petite pie-grièche avec laquelle Charles IX s’amusait à voler les petits oiseaux dans le jardin du Louvre […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VI)
    • Car la région que nous traversons est assez giboyeuse, et les grands nemrods de la m'halla, […], qui ont emmené des meutes de lévriers et des faucons chasseurs, font des hécatombes de lièvres, de perdrix, de poules de Carthage, de renards et de chacals. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 123)
  2. (Anglicisme) Partisan de l’usage de la force en politique internationale.
  3. (Armement) Petite bombarde.
    • Les faucons lançaient des boulets de plomb munis de dés de fer appelés bloguereaux — (Prince Napoléon-Louis Bonaparte, Études sur le passé et l'avenir de de l'artillerie, éditeur J. Dumaine, 1846)
  4. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. Contrairement à l’aigle, il est représenté de profil, les ailes repliées, debout sur ses pattes. S’il adopte une autre posture ou des attributs, il faut le préciser dans le blasonnement. À rapprocher de aiglat, aigle, aiglette, aiglettes, aiglons, émerillon, épervier, gerfaut et vautour.
    • Écartelé: aux 1er et 4e de sable au faucon d’argent, celui du 1er quartier contourné, aux 2e et 3e de gueules au chêne d’argent, qui est de Montfaucon-Montigné → voir illustration « armoiries avec 2 faucons »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FAUCON. n. m.
Oiseau de proie dont la vue est extrêmement perçante, qui forme un genre de l'ordre des Rapaces et qu'on dressait autrefois pour la chasse. L'aire d'un faucon. Chasser au faucon, La chasse au faucon. Porter un faucon sur le poing. Décoiffer le faucon. Lancer le faucon. Faucon pèlerin, Le faucon commun.

Littré (1872-1877)

FAUCON (fô-kon) s. m.
  • 1Oiseau de proie de l'ordre des rapaces. Si tu voyais mettre à la broche Tous les jours autant de faucons Que j'y vois mettre de chapons, Tu ne me ferais pas un semblable reproche, La Fontaine, Fabl. VIII, 21. On connaît l'histoire du faucon de Henri II, qui, s'étant emporté après une canepetière à Fontainebleau, fut pris le lendemain à Malte, et reconnu à l'anneau qu'il portait, Buffon, Ois. t. I, p. 44, dans POUGENS.

    Le faucon pèlerin ou faucon commun, dit vulgairement faucon. On prend tous les ans des faucons pèlerins au mois de septembre, à leur passage dans les îles ou sur les falaises de la mer, Buffon, Oiseaux, t. II, p. 25, dans POUGENS.

    Le faucon ésalon, connu sous le nom vulgaire d'émerillon, nom réservé pour la femelle par certains auteurs qui appellent rochier le mâle.

    Terme de fauconnerie. Le faucon niais, celui qui a été pris, tout petit, au nid. Le faucon sor, celui qui n'a point encore perdu son premier plumage. Le faucon antenaire, celui qui est pris au printemps, avant la mue. Le faucon hagard, celui qui n'est plus sor quand on le prend et qui a mué. Le faucon tagerot ou tagarot, celui qui vient du côté de l'Égypte. Le faucon tataret ou tatarot, celui qui vient de la Tartarie et qu'on appelle de haute maille.

  • 2Espèce de petit canon, qui avait trois pouces de diamètre et dont le boulet pesait une livre.

HISTORIQUE

XIe s. Plus est isnels [rapide] que nen est uns falcuns, Ch. de Rol. CXVII.

XIIe s. Faucons mués pour aler rivoier, Ronc. p. 2.

XIIIe s. Or soit cascuns [chacun] de nous faucons, et nostre adversaire soient bruhiers [oiseau de proie vivant de vermine], H. de Valenciennes, V. Trestot aussi qu'on a besoing, Le faucon a mis sor son poing…, Ren. 25908. Quant no barons les voient, laissent corre à bandon, Ensement com li faus vole après le coulon, Ch. d'Ant. II, 815.

XVIe s. Ils ont prins en plusieurs villes de Friole tout plein de providateurs de Venise, et ont gaigné deux canons et quinze faucons [pièces d'artillerie], Lett. de Louis XII en 1511, t. III, p. 40, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FAUCON, falco, s. m. (Hist. nat. Ornith.) Il y a plusieurs especes de faucons, qui sont tous des oiseaux de proie. Ray en distingue douze.

1°. Le faucon pélerin, falco peregrinus. Aldrovande en a décrit un qui avoit le sommet de la tête applati, le bec bleu, avec une membrane d’un jaune foncé ; la tête, le derriere du cou, le dos & les ailes étoient brunes, & presque noires ; la poitrine, le ventre & les cuisses avoient une couleur blanche, avec des bandes transversales de couleur noire ; la queue étoit rousse, & traversée par des lignes noires. Cet oiseau avoit les jambes courtes & jaunes, de même que les piés.

2°. Le sacré, falco sacer : c’est le plus grand de tous les faucons, à l’exception du gerfaut ; il a une couleur roussâtre ; les jambes & le bec sont courts ; les doigts des piés ont une couleur bleue, de même que le bec ; le corps est alongé ; les ailes & la queue sont longues.

3°. Le gerfaut, gyrfalco : il est aussi grand que l’aigle, ce seul caractere pourroit le faire distinguer de toutes les autres especes de faucons ; mais on peut aussi le reconnoître en ce qu’il a le sommet de la tête applati, le bec, les jambes & les piés de couleur bleue ; toutes ses plumes sont blanches, mais celles du dos & des ailes ont des taches noires en forme de cœur ; la queue est courte, & traversée par des bandes noires.

4°. Le faucon de montagne, falco montanus : il est moins grand que le faucon pélerin ; il a le sommet de la tête élevé, le bec épais, court & noir ; la membrane qui se trouve au-dessus du bec, est jaune ; le corps a une couleur roussâtre, & les piés sont jaunes.

5°. Faucon gentil, falco gentilis, id est nobilis : il differe si peu du faucon pélerin pour la figure & même pour l’instinct, qu’il est très-difficile de les distinguer l’un de l’autre.

6°. Faucon hagard ou bossu, falco ferus vel gibbosus : il a le cou très-court ; il porte ses ailes sur le dos, de façon qu’elles semblent former une bosse.

7°. Le faucon blanc, falco albus : il est aisé de le distinguer des autres par sa couleur blanche.

8°. Le faucon d’arbre & le faucon de roche, lithro-falco & dendro-falco : le premier est de grandeur moyenne entre le faucon pélerin & le faucon bossu. Willughbi croit que l’autre est le haubereau, selon la description de Gesner.

9°. Le faucon tunisien, falco tunetanus : il est moins grand que le faucon pélerin, le faucon de montagne & le faucon gentil : il ressemble beaucoup au loriot.

10°. Le faucon rouge, falco rubeus. Ray doute de l’existence de ce faucon. Quoi qu’il en soit, on n’a jamais prétendu qu’il fût rouge en entier.

11°. Faucons rouges des Indes. Aldrovande en a décrit deux ; celui qu’il a soupçonné être une femelle, étoit le plus grand ; il avoit le sommet de la tête large & presque plat, le bec de couleur cendrée, la membrane jaune, & la partie supérieure du corps de couleur cendrée, roussâtre. On voyoit de chaque côté de la tête une bande de couleur de cinnabre, pâle, qui s’étendoit en-arriere depuis l’angle postérieur de l’œil ; la poitrine & la partie inférieure du corps étoient de la même couleur, avec quelques taches de couleur cendrée sur la partie antérieure du sternum. L’autre faucon, qu’Aldrovande a crû être un mâle, avoit une couleur rouge, plus foncée sur la partie inférieure du corps ; la partie supérieure étoit noire.

12°. Faucon huppé des Indes : sa grandeur approche de celle de l’autour, la tête est plate & noire ; il a une double huppe qui descend derriere l’occiput ; le cou est rouge ; la poitrine & le ventre sont parsemés de ligne, transversales blanches & noires, placées alternativement, & d’une couleur très-vive ; l’iris des yeux est jaune, & le bec d’un bleu foncé & presque noir, sur-tout à l’extrémité : car la membrane qui recouvre la base, a une couleur jaune ; les jambes sont garnies de plumes qui tombent jusque sur les piés, dont la couleur est jaune ; les piés sont très-noirs ; les petites plumes des ailes ont les bords blanchâtres ; il y a sur la queue des bandes noires & cendrées, posées alternativement. Ray a vû cet oiseau en Angleterre, où il avoit été apporté des Indes orientales. Syncop. meth. pag. 13. & suiv. Voyez Oiseau. (I)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « faucon »

Du latin falco. On croit que le nom latin falco lui-même est soit issu du latin falx (« faucille ») [1] ou, plus vraisemblablement, du vieux prussien falkô (« oiseau gris »). Dans la première explication, le sens de "faucille" dans la racine de falco provient de la forme des ailes quand un faucon plonge vers sa proie, de la forme du bec ou de celle du talon des serres.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenc. falc, falco ; espagn. halcon ; ital. falcone. Dans le provençal, falc est le nominatif du latin falco, et falco le régime de falcónem. La même distinction existe dans le français : li faus, au nominatif, et le falcon au régime ; mais elle y est compromise de très bonne heure. On rattache le latin falco, faucon, au latin falx, faux, à cause des ongles recourbés en faucille, ou à cause des ailes étendues qui ont la forme d'une faux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « faucon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
faucon fokɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « faucon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « faucon »

  • Chacun semble aux aguets comme un faucon dans son nid. De Prosper Mérimée / Colomba
  • Mieux vaut s'asseoir avec le hibou que voler avec le faucon. De Proverbe allemand
  • Un faucon crécerelle, des tritons alpestres, cinq espèces vulnérables de passereaux. Pas de loup mais des grenouilles, des écureuils roux et, peut-être, un renard, un blaireau ou des couleuvres. Pour qui prend le temps de regarder ou d’écouter, la vie sauvage en zone urbaine peut réserver quelques surprises. Bizarrerie de l’histoire, la faune et la flore présentes sur le territoire de Neuville-en-Ferrain n’ont jamais fait l’objet de recensement. La Voix du Nord, Un faucon, des tritons ou un renard, quelles sont les espèces qui vivent à Neuville-en-Ferrain?
  • L’histoire se finit très bien. Un faucon crécerelle, découvert le 26 juin au sol, au pied d’un poste électrique à Lentilly, a repris son vol quelques jours plus tard, après avoir été soigné au centre pour oiseaux sauvages L’Hirondelle, à Saint-Forgeux. , Insolite | Lentilly: un faucon crécerelle découvert au pied d’un poste électrique
  • Le faucon s’est retrouvé coincé derrière un filet. Photo Facebook sapeurs-pompiers de la Marne Journal L'Union, Les pompiers volent au secours d’un faucon bloqué en haut de la distillerie de Bazancourt
  • Le faucon pèlerin est une espèce en voie d'extinction qui regagne peu à peu du terrain, particulièrement en ville où la nourriture (merles, pigeons, étourneaux…) est plus abondante et les prédateurs plutôt rares. Un jeune de cette espèce a été localisé récemment par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) sur un nichoir installé sur la façade de la bibliothèque municipale de la Part-Dieu, au milieu des tours du quartier d'affaire de Lyon (Rhône). « Nous le surveillions de près car ce jeune de six semaines apprenait à voler et était susceptible de tomber au sol », explique Cyrille Frey, chargé d'étude à la Ligue de Protection des Oiseaux. Et c'est effectivement ce qui est arrivé. leparisien.fr, A Lyon, un jeune faucon de la Part-Dieu est sauvé - Le Parisien
  • La propriétaire voit la maman venir régulièrement nourrir les fauconneaux en leur ramenant des petits rongeurs. « Ils grossissent bien » assure l’habitante qui devrait voir les petits quitter prochainement le nid pour prendre leur premier envol. , Le Crotoy. Des bébés faucons dans le jardin | Le Journal d'Abbeville
  • Le faucon pèlerin est une bénédiction pour les villes : il consomme un pigeon par jour pour les espèces qui vivent en milieu urbain. Depuis 2004, tous les ans, un couple vient déposer ses œufs en haut de l’église Saint-Jacques. « Ils sont à 30 mètres, le point le plus bas pour des faucons pèlerins. Leur territoire est les falaises en montagne. Depuis le début des années 2000, un premier couple est venu s’installer en plaine lorraine, à Nancy en haut de l’église de Notre-Dame-de-Lourdes : nos grandes églises se sont révélées ressemblantes aux falaises. Ils aiment bien aussi les nids de corbeaux sur les pylônes haute tension et les tours de refroidissement des centrales électriques », explique Patrick Géhin, l’un des deux bénévoles de la Ligue de protection des oiseaux qui vient d’observer la tentative d’envol du premier bébé faucon pèlerin de l’année depuis les tours de Saint-Jacques. « Il n’était pas du tout assuré. C’était un test pour fortifier ses ailes. » , Insolite | Les tours de l’église Saint-Jacques plaisent au faucon pèlerin

Traductions du mot « faucon »

Langue Traduction
Anglais falcon
Espagnol halcón
Italien falco
Allemand falke
Chinois
Arabe الصقر
Portugais falcão
Russe сокол
Japonais ファルコン
Basque falcon
Corse falcu
Source : Google Translate API

Synonymes de « faucon »

Source : synonymes de faucon sur lebonsynonyme.fr

Faucon

Retour au sommaire ➦

Partager