Faucher : définition de faucher


Faucher : définition du Wiktionnaire

Verbe

faucher \fo.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Couper à la faux ou à la machine.
    • A ce compte, […], celui qui trouverait le moyen de faucher le blé sans gâter la paille, par une machine qui ferait l’ouvrage de dix moissonneurs, serait un homme de génie ? — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Déjà des inconnus fauchent les blés des champs allemands, qui, seuls, étaient restés debout, leurs maîtres s'étant enfuis. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • [...] l'État est la faux qui fauche, sitôt sortie de terre, l'herbe des bonnes volontés. — (Remy de Gourmont, Le Chemin de Velours - Nouvelles dissociations d'idées, Mercure de France, 1902, éd. 1911, p. 301)
    • Il fauchait les touffes d’échaudures qui poussaient dans la pâture de derrière. — (Daniel Bernier, Les terres meurtries, vol.2: Léona, Éditions l'Archipel, 2004)
  2. Coucher, abattre en parlant du vent, de la pluie etc.
    • Les blés ont été fauchés par la grêle.
  3. (Figuré) Abattre en grand nombre.
    • La mort fauche. Elle fauche à tort et à travers. Peu lui importe. Ceux qu’elle a visés, elle va les chercher là où ils semblent le plus en sécurité. — (Jacques Mortane, La guerre des airs : Traqués par l’ennemi, p.69, Baudinière, 1929)
    • La mitraille fauchait des rangs entiers.
  4. Renverser, faire chuter quelqu'un volontairement ou non.
    • Il s’est fait faucher par une voiture. - Il devrait être expulsé, il l’a fauché pour l’empêcher de marquer!
  5. (Familier) Voler, dérober.
    • Pendant la représentation, on m'a fauché mon portefeuille. Oh ! il n'y avait pas une fortune dedans. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. III, Série noire, Gallimard, 1956, p. 23)
    • Ils ont déjà du mal à retrouver les gangsters qui fauchent des millions de bijoux ou de billets. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. III, Série noire, Gallimard, 1956, p. 24)
    • Ensemble on est allé chez Moltegomme, l’estanco de la rue d’Angleterre. Un vieux con, ce mec-là ; toujours à mater si vous lui fauchez pas un calendo ou un sauciflard. — (Brice Pelman, In vino veritas, chap. 1, Spécial Police n° 192, Fleuve Noir, 1982)

faucher intransitif

  1. Traîner en demi-rond une des jambes de devant, en parlant d’un cheval.
    • Ce cheval fauche, il a du se blesser.
  2. (Médecine) Avoir la démarche provoquée par certaines maladies.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Faucher : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FAUCHER. v. tr.
Couper avec la faux. Faucher du blé, de l'avoine, de l'orge. Faucher les prés. Il s'emploie figurément pour signifier Abattre en grand nombre. La mitraille fauchait des rangs entiers. La mort fauche tout, le temps fauche tout. En termes de Manège, il se dit intransitivement d'un Cheval qui traîne en demi-rond une des jambes de devant. Ce cheval fauche, il aura fait quelque effort. Il se dit quelquefois, en termes de Médecine, de la Démarche provoquée par certaines maladies.

Faucher : définition du Littré (1872-1877)

FAUCHER (fô-ché) v. a.
  • 1Couper les foins, la moisson avec la faux. Faucher l'herbe. Il faut que le pré soit fauché demain. Si par la crainte de ce mal [le mal mêlé au bien] on voulait ôter le bien, on renverserait tout, et on ferait aussi mal que celui qui, voulant faucher l'ivraie, emporterait le bon grain avec elle, Bossuet, Lett. abb. 50.

    Absolument. On pourra bientôt faucher.

    Faucher le grand pré, ramer aux galères. Je vous trouverai trop heureux, si l'on ne vous condamne qu'à faucher le grand pré, Lesage, Gil Blas, II, 5.

    Fig. La mort, le temps fauche tout, elle anéantit tout. L'homme de Waterloo nous dira-t-il sa vie Et ce qu'il a fauché du troupeau des humains ? Musset, Poésies nouvelles, Nuit de mai.

    En un sens figuré. Faucher les abus, les préjugés.

  • 2 V. n. Terme de manége. On dit d'un cheval qu'il fauche, lorsqu'en avançant une des jambes de devant, il lui fait décrire un demi-cercle. C'est au trot qu'on s'aperçoit si un cheval fauche.

    Se dit aussi de l'homme dont la marche s'exécute en décrivant le même mouvement. Marcher en fauchant.

  • 3Il se dit de la manière de tisser qui, en avançant beaucoup l'ouvrage, laisse la trame peu serrée et rend l'étoffe inégale, molle et lâche.

HISTORIQUE

XIIe s. Il [les guerriers] fauchent et abatent Com vilain en essart…, Sax. XI.

XIIIe s. Li feins [foin] qui tous est sechiez, puisqu'il est fauchiez, Psautier, f° 120.

XIVe s. Et Bauduins li bers ne s'i est alentis ; Einsi c'on fauque blez ou temps qu'il est muriz, Fiert les piés du cheval, si l'en a deus jus mis, Baud. de Seb. VIII, 352.

XVIe s. Faulchez le pré en la saison, l'herbe y reviendra plus drue, Rabelais, V, 7.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Faucher : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

FAUCHER, (Agricult.) est l’action de tondre le gason avec la faulx. On fauche aussi les prés, les boulingrins, les grandes rampes de gason. (K)

Faucher, (Manége.) L’action de faucher est le signe univoque des écarts, des efforts, ou d’une entre-ouverture. Voyez Ecart. (e)

* Faucher, (Manufacture en soie.) c’est une mauvaise maniere d’ourdir une étoffe, qui serre peu la trame, qui avance beaucoup l’ouvrage, mais qui le rend mou, inégal & lâche.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Faucher : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « faucher » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « faucher »

Étymologie de faucher - Littré

Faux, s. f.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de faucher - Wiktionnaire

Du latin populaire falcare, du latin classique falx (« faux »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « faucher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
faucher foʃe play_arrow

Conjugaison du verbe « faucher »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe faucher

Évolution historique de l’usage du mot « faucher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « faucher »

  • La Cuma du Grand trèfle dans le Rhône s’est équipée de façon originale pour faucher et andainer la récolte avant le battage. Un choix à la fois technique et réglementaire. Entraid' : le média des cuma et du matériel agricole, Une ensileuse pour faucher et andainer avant moisson - Entraid
  • Escourgeon ? Check. Colza ? Check. Les frères Guillaume ont commencé à faucher leurs premiers blés mercredi. Ils ont 300 hectares devant eux... Journal L'Ardennais abonné, Série les moissons (5/5) : Ma première terre de blé de l’année

Traductions du mot « faucher »

Langue Traduction
Corse tagliate
Basque moztu
Japonais 薙ぎ倒します
Russe косить
Portugais cortar
Arabe جز
Chinois 剪下来
Allemand niedermähen
Italien falciare
Espagnol segar
Anglais mow down
Source : Google Translate API

Synonymes de « faucher »

Source : synonymes de faucher sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires