La langue française

Fardé

Sommaire

  • Définitions du mot fardé
  • Phonétique de « fardé »
  • Citations contenant le mot « fardé »
  • Traductions du mot « fardé »

Définitions du mot « fardé »

Trésor de la Langue Française informatisé

FARDÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de farder*.
II.− Emploi adj. [Correspond à farder1]
A.− [En parlant d'une pers.] Dissimulé, perfide. Mon petit, cela t'apprendra à te méfier (...) D'ami fardé, D'ennemi familier. Et de vin éventé (Rolland, J.-Chr.,Maison, 1909, p. 1024).
B.− [En parlant d'une chose] Qui séduit par une apparence trompeuse. L'honnêteté, la probité, se font ici vertus poétiques, auprès de quoi tout paraît fardé, inauthentique et surchargé (Gide, Journal,1936, p. 1245).
Fréq. abs. littér. : 197.

Wiktionnaire

Adjectif

fardé \faʁ.de\

  1. Qualifie quelqu'un qui a mis du fard.
    • Chez lui, un garçon honnête ne parlait pas à une femme fardée, et celle-ci était peinte comme une Jézabel. — (Julien Green, « Moïra », 1950, réédition Le Livre de Poche, page 12)

Forme de verbe

fardé \faʁ.de\

  1. Participe passé masculin singulier de farder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

FARDÉ (far-dé, dée) part. passé.
  • 1Enduit de fard. Visage fardé.

    PROVERBE

    Temps pommelé et femme fardée ne sont pas de longue durée.
  • 2 Fig. À quoi on a donné un faux lustre. Lui, qui connaît sa dupe et qui veut en jouir, Par cent dehors fardés a l'art de l'éblouir, Molière, Tart. I, 2.
  • 3Il se dit des ornements faux ou affectés du langage, du style. L'un n'est point trop fardé, mais sa muse est trop nue, Boileau, Art p. I. Ce style contraint et fardé, qui règne dans presque tous les livres qu'on fait depuis cinquante ans, est la marque des esprits faux et porte un caractère de servitude que je déteste, Voltaire, Lett. Thiriot, 11 sept. 1735.
  • 4Dissimulé, trompeur, en parlant de personnes. Vous perdez Amarante, et cet ami fardé Se saisit finement d'un bien si mal gardé, Corneille, la Suiv. I, 6.
  • 5Il se dit de ce qu'on déguise pour ne pas déplaire. Ne vouloir pas entendre ces sortes de vérités, ou ne les vouloir entendre que déguisées, que fardées, qu'affaiblies et diminuées, Bourdaloue, 4e dim. après Pâq. Dominic. t. II, p. 133.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fardé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fardé farde

Citations contenant le mot « fardé »

  • Je répondrai, Madame, avec la liberté D'un soldat qui sait mal farder la vérité. Jean Racine, Britannicus, I, 2, Burrhus
  • Une excuse est un mensonge fardé. De Jonathan Swift / Toughs on Various Subjects
  • Son modèle : elle-même, de façon systématique. Mais un "moi" qui disparaît, travesti, fardé, masqué. "Je est un autre", disait Rimbaud. Depuis 2006, Sherman utilise aussi Photoshop. On sent qu'elle s'amuse, souvent. Féministe – mais sans "le blabla théorique féministe à la con", a-t-elle déclaré en 2003 –, elle aime manier l'ironie. Parfois, elle se montre grinçante, voire morbide, quitte à choquer, comme avec ses poupées obscènes et violentées. En quarante et quelques années, Cindy Sherman a réalisé plus de 600 portraits. Des œuvres sans titre mais numérotées, et fonctionnant par séries que le visiteur identifie grâce à une scénographie limpide, sur fond de cimaises bleu vif ou primerose. lejdd.fr, A Paris, des expositions sur deux géants de la photo qui sortent du cadre
  • A l'orée d'un bois, une jolie demoiselle nous fait signe de la suivre. Les tons froids de noir, gris et prune de son chapeau, de sa robe et de son manteau contrastent au milieu des feuillages mordorés et verts. Au loin, des biches l'observent. Son regard à elle, fardé et aguicheur, est tourné vers le spectateur. Dans son empressement, elle dévoile une cheville, un geste éminemment érotique. Où va-t‑elle? Quel est le livre coincé sous son bras? En 1877, James ­Tissot signe ­October, qui témoigne de sa volonté de se lancer dans la réalisation de grands formats verticaux et de dépasser la scène de genre pour atteindre une forme d'idéal. , James Tissot, peintre et dandy moderne méconnu célébré au musée d'Orsay
  • Le visage fardé, les yeux soulignés d’un trait de khôl, coiffée de manière immuable, Juliette Gréco se vêtait pour la scène d’une éternelle robe noire. Ainsi, estimait-elle, « on verra juste le plus important que j’ai à offrir, c’est-à-dire d’abord mes chansons et mes textes et mes mots et mes mains et ma tête ». La Presse, Juliette Gréco avait une relation fusionnelle avec son public | La Presse
  • Importée d’Afrique par les Grecs et les Romains qui l’élevaient en basse-cour et en faisaient l’offrande aux dieux, elle a porté bien des noms. « Poule de Numidie » pour les Romains, « poule de Turquie » à la chute de l’Empire byzantin, « poule du Pharaon » ou « poule d’Inde » au XVe siècle, ce n’est qu’un siècle plus tard, en Espagne qu’elle devient « pintado » (fardé). Un nom donné pour son casque en pointe sur la tête et les deux barbillons rouges entourant son bec. Kiss My Chef, La pintade, l’alliée des repas en toute légèreté - Kiss My Chef

Traductions du mot « fardé »

Langue Traduction
Anglais painted
Espagnol pintado
Italien dipinto
Allemand gemalt
Chinois
Arabe رسم
Portugais pintado
Russe нарисованный
Japonais 描きました
Basque margotu
Corse pittatu
Source : Google Translate API
Partager