La langue française

Exténuation

Définitions du mot « exténuation »

Trésor de la Langue Française informatisé

EXTÉNUATION, subst. fém.

A.− Vieilli. [Correspond à exténuer A] Diminution, amaigrissement du corps. Dans l'espèce de torpeur que lui procurait l'exténuation de son corps et de son âme, elle se prit à rêver d'une allégresse religieuse (Bloy, Femme pauvre,1897, p. 195).
Au fig. Atténuation, affaiblissement d'une idée, d'une pensée, d'un attribut de la personne. Il appréhendait, je le sais, cette exténuation de sa raison, et pourtant, il la dilatait jusqu'à l'angoisse (Abellio, Pacifiques,1946, p. 375).Faire de l'inconnaissable une simple exténuation quantitative du connaissable (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 3):
Il faut avouer que cette régression ne peut être que feinte, suggérée par une sorte de torsion, de régression et même de reniement de la conscience claire qui tente de passer à la limite de sa propre exténuation. Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 83.
Spéc., vx, RHÉT. Figure qui consiste à diminuer, affaiblir l'importance d'une idée. (Quasi-)synon. atténuation, litote.Affirmer que la langue française est inapte à ce jeu [l'understatement], c'est oublier sa haute époque et la richesse d'une rhétorique qui dispose de trois mots : exténuation, litote, tapinose, figures de style qui consistent justement à substituer à la véritable pensée une autre, voisine, mais plus retenue (Morand, Eau sous ponts,1954, p. 104).
B.− Peu usité. [Correspond à exténuer B] État d'extrême fatigue, d'épuisement. En somme, la propriété, après avoir dépouillé le travailleur par l'usure, l'assassine lentement par l'exténuation (Proudhon, Propriété,1840, p. 266).J'avais besoin de ce spectacle, de cet air, de cette rénovation, après mon exténuation de Gênes, l'air dévorant de Nervi, la fatigue de la route (Michelet, Journal,1854, p. 247).
Rem. On rencontre ds la docum. exténu(e)ment, subst. masc. a) Synon. de exténuation A. Chaque forme, vidée de ses signes particuliers, ne cède à la toile qu'un trait lointain, secret, ou qu'un ton rare jusqu'à l'exténument (Lhote, Peint. d'abord, 1942, p. 159). b) Synon. de exténuation B. Ce fut une semaine de temps gâché, d'échecs, d'exténuements (Schaeffer, Recherche mus. concr., 1952, p. 103).
Prononc. et Orth. : [εkstenɥasjɔ ̃]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1398 extenuacion de corps (Somme maistre Gautier, ms. B.N. fr. 1288 [xves.] fo21 vods DG). Empr. au lat. class. extenuatio « action de rendre mince, atténuation ». Fréq. abs. littér. : 12.

Wiktionnaire

Nom commun

exténuation \ɛk.ste.nɥa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’exténuer ou résultat de cette action. (Spécialement) Affaiblissement des forces physiques.
    • Il est dans un état de grande exténuation.
    • Nous avons là, soit dans l’immobilité taciturne, soit dans l’excitation et la confiance absolues,quelque chose comme l’exténuation du présent. — (Alain Badiou, Le Séminaire - Images du temps présent: 2001-2004, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXTÉNUATION. n. f.
Action d'exténuer ou Résultat de cette action. Il se dit particulièrement de l'Affaiblissement des forces physiques. Il est dans un état de grande exténuation.

Littré (1872-1877)

EXTÉNUATION (èk-sté-nu-a-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
  • 1Action de rendre ténu, maigre et faible ; résultat de cette action. L'exténuation d'un malade par une longue fièvre. Son exténuation est extrême.
  • 2 Terme de rhétorique. Figure de pensée qui consiste à substituer à la véritable idée de la chose dont on parle, une idée du même genre mais moins forte.

HISTORIQUE

XVIe s. …Consomption et extenuation de tout le corps, Paré, XI, 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « exténuation »

Lat. extenuationem, de extenuare, exténuer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin extenuatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « exténuation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exténuation ɛkstenyasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « exténuation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exténuation »

  • Les médecins tombent, et …  le concours de sélection de première année de médecine, connu pour son numerus clausus, prévu dans les premiers jours de mai, vient d’être reporté en juin, voire juillet 2020.  On ne sait pas très bien, on n’est pas sûr que ce ne soit pas septembre, finalement. Le même jour, un nouveau plan pour l’hôpital était annoncé à Mulhouse. D’un côté, va être maintenu l’étranglement des professions médicales puisqu’on manque dramatiquement de soignants, d’autant que les sept cents d’entre eux frappés par le virus, vont pour partie manquer ; sans parler de l’exténuation de nombre des autres, qui vont devoir lever le pied- et de l’autre, on va multiplier les injections d’argent dans la machine hospitalière. Les primes annoncées à Mulhouse sont les bienvenues, elles ne créeront pas des postes. Opinion Internationale, Les nouveaux soldats. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate - Opinion Internationale
  • La presse internationale voit dans notre "romancier national" un auteur "spenglerien". Un prophète de l'exténuation d'une civilisation. France Culture, Houellebecq, visionnaire exténué du mal-être français
  • Sur la base d'un scénario de référence (exténuation de la pandémie dans le monde avant la fin du second trimestre 2020 et maîtrise de la contagion localement), la croissance économique de la Tunisie serait de -1,5% en 2020. Une estimation qui atteindrait -3% si les autorités monétaires n'adoptent pas, dans l'immédiat, une politique accommodante. ilboursa.com, Coronavirus : L’économie tunisienne bascule dans l’inconnu
  • Frédéric Bierry, président du département du Bas-Rhin, en profita pour susurrer à l’oreille de Philippe Édouard l’excellente idée de rouvrir les établissements scolaires en date du 25 mai seulement, au motif de l’exténuation du personnel soignant, lequel ne pourrait supporter une seconde vague virale. Ce dont on se doute bien. L'Alterpresse68, A Mulhouse, en Alsace et en France, le temps est-il à la camisole pour les dirigeants ? - L'Alterpresse68
  • Marc-Antoine Deschamps, porte-parole du Service paramédic d’Ottawa, cité par le «Citizen», a indiqué que l’homme se trouvait parmi les 11 personnes traitées pour des malaises dimanche, la plupart pour de l’exténuation, de la déshydratation ou des problèmes cardiaques. Le Journal de Montréal, Fin de semaine du marathon d’Ottawa: un coureur meurt après s’être effondré | JDM
  • Loin d'une collaboration éphémère basée sur une conjoncture économique, ou sur un simple buzz, le duo précise lors de la conférence de presse, que le contrat ne comporte pas de date de fin. A 70 ans, Miuccia Prada reste pionnière et ne se fatigue pas dans la course aux collaborations marketing superficielles. Alors que les burn-outs demeurent fréquents dans une industrie de la mode qui court contre la montre (le créateur Virgil Abloh s'excusait, en juin dernier, de son absence aux shows parisiens, due à une exténuation), cette co-créativité inscrite dans la durée permet de repenser un temps de la création plus humain qui donne la part belle à une réflexion sur la consommation. Leur premier acte théorique sera le fruit d'une collection présenté en septembre 2020. Les Inrockuptibles, Ce que l’arrivée de Raf Simons chez Prada raconte
  • Les adjectifs sont légion pour qualifier notre exténuation. Mais d'où viennent-ils? Le Figaro vous propose de redécouvrir leurs histoires. Et en toute décontraction s'il vous plaît! Le Figaro.fr, «Flagada», «naze»... Petit lexique de la fatigue
  • Les auteurs d’un ouvrage pratique, intelligent, « Burn-out, le vrai du faux », mettent cependant en garde sur des catégories trop rigides. Considéré comme l’expression de l’exténuation, le burn-out caractérise une forme chronique du stress. Le stress, le mot du siècle… Opinion Internationale, Une implosion fatale… ou pas ! Chronique d'une nouvelle époque par Jean-Philippe de Garate - Opinion Internationale

Traductions du mot « exténuation »

Langue Traduction
Anglais exhaustion
Espagnol agotamiento
Italien esaurimento
Allemand erschöpfung
Chinois 精疲力尽
Arabe إنهاك
Portugais exaustão
Russe истощение
Japonais 枯渇
Basque neke
Corse stanchezza
Source : Google Translate API

Synonymes de « exténuation »

Source : synonymes de exténuation sur lebonsynonyme.fr

Exténuation

Retour au sommaire ➦

Partager