La langue française

Éreintement

Sommaire

  • Définitions du mot éreintement
  • Phonétique de « éreintement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « éreintement »
  • Citations contenant le mot « éreintement »
  • Traductions du mot « éreintement »
  • Synonymes de « éreintement »

Définitions du mot éreintement

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉREINTEMENT, subst. masc.

Action d'éreinter*; résultat de cette action.
A.− [Correspond à éreinter B] Fatigue extrême. (Quasi-)synon. épuisement.Je ne suis moi-même pas très brillant depuis 3 jours, payant les émotions et les éreintements de 2 voyages précipités et d'un déménagement sans déménageurs (Toulet, Corresp. avec un ami,1920, p. 55):
1. Les dernières pages qu'il a reçues de moi se ressentaient terriblement de ma fatigue : j'ai lu sa dernière lettre dans un tel état d'éreintement que j'en ai, je le vois maintenant, assez mal compris certains passages. Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 352.
B.− [Correspond à éreinter C] Au fig., fam. Critique violente et malveillante. L'éreintement d'un auteur, d'une œuvre littéraire. Pour me consoler, sans doute, d'un éreintement de mon livre par S..., il se moque de l'illustre critique et nous fait rire aux éclats (Green, Journal,1929, p. 16):
2. ... mais alors me voilà bien embarrassé, car de nouveau le problème de l'éreintement éventuel se pose, sans compter que j'ai déjà éreinté Lasserre dans l'Athenœum en mai 1921, à propos de l'enquête de la Renaissance sur le classicisme; enfin il faudra voir. Du Bos, Journal,1922, p. 123.
Rem. On rencontre ds la docum., seulement chez Baudelaire, le subst. masc. éreintage. Synon. de éreintement B. Bien des gens, partisans de la ligne courbe en matière d'éreintage, et qui n'aiment pas mieux que moi M. Horace Vernet, me reprocheront d'être maladroit (Salon, 1846, p. 167).
Prononc. et Orth. : [eʀ ε ̃tmɑ ̃]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. 1853 « critique extrêmement sévère » (Champfl,. Avent. MlleMariette, p. 58); 2. 1862 « fatigue » (Flaub., Corresp., p. 287). Dér. du rad. de éreinter*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 199. Bbg. Darm. 1877, p. 74, 97. − Rog. 1965, p. 30, 111.

Wiktionnaire

Nom commun

éreintement \e.ʁɛ̃t.mɑ̃\ masculin

  1. État de grande fatigue.
    • Elle regardait monter au plafond la fumée qu’il soufflait avec lenteur, et son bonheur était fait de légèreté, de douceur et d’éreintement. — (Francis Carco, Jésus-la-Caille, Deuxième partie, ch. III, Le Mercure de France, Paris, 1914)
  2. (Familier) (Figuré) Critique violente d’une œuvre de l’esprit ou d’une personne.
    • "Il serait absurde de croire que je veuille manquer de respect à Beethoven". Ainsi s'exprimait Debussy après un "éreintement" célèbre de la Symphonie Pastorale. — (Arthur Honegger, Ecrits, Champion, page 79. Ecrit en 1938)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉREINTEMENT. n. m.
État de grande fatigue. Il s'emploie aussi au sens figuré pour désigner une Critique violente d'une œuvre de l'esprit ou d'une personne. Il est familier.

Littré (1872-1877)

ÉREINTEMENT (é-rin-te-man) s. m.
  • Néologisme. Action d'éreinter un auteur, un acteur, etc.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « éreintement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éreintement erɛ̃tœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « éreintement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éreintement »

  • Le président du Syndicat national des Journalistes du Cameroun, Dénis Nkwebo engagé dans le combat pour la libération du journaliste Ernest Obama, dénonce l’éreintement que ses anciens collègues lui servent à longueur de journée dans les médias du groupe L’Anecdote.   Le Bled Parle : Actualité Cameroun info - journal Cameroun en ligne, Cameroun : Dénis Nkwebo invite Parfait Ayissi à faire intervenir la petite Bonita sur le plateau de Tour d’Horizon
  • Alors, lorsque le stress provoqué par le travail et les éléments extérieurs deviennent impossible à gérer, quelle solution peut bien s’offrir ? Une pause. Une réelle pause, en pleine présence, destinée à laisser de côté la grisaille et l’éreintement du quotidien, et à faire plus attention à soi, à ses envies et ses aspirations. C’est prendre de la distance avec ses tracas pour se reconnecter à soi et se ressourcer. InfoTravel, SHANTI TRAVEL : LE VOYAGE INTERIEUR | InfoTravel.fr
  • POINTS FORTS Le pari était audacieux, il est assez réussi. Outre André Bercoff, à l’aise dans l’éreintement humoristique du Paris actuel (sa description du piéton soumis à la torture des « mobilités douces » et des chantiers éternels vaut le détour), le spectacle est dominé par la belle voix de la soprano Emmanuelle Goizé, toute en sensualité déliée. À retenir, entre autres, ses interprétations du « Pont Mirabeau » d’Apollinaire ou du « Je suis chère » de Boris Vian...  Atlantico.fr, "Ciel mon Paris" : chantez, Parisiens ! Un cabaret politique animé par André Bercoff | Atlantico.fr
  • Succès public mitigé, éreintement critique et bilan économique... positif. Thomas Langmann, producteur d'Astérix aux Jeux olympiques, revient, un an jour pour jour après la sortie du film, sur cette aventure agitée. LExpress.fr, Astérix... et périls ? - L'Express

Traductions du mot « éreintement »

Langue Traduction
Anglais exhaustion
Espagnol agotamiento
Italien esaurimento
Allemand erschöpfung
Chinois 精疲力尽
Arabe إنهاك
Portugais exaustão
Russe истощение
Japonais 枯渇
Basque neke
Corse stanchezza
Source : Google Translate API

Synonymes de « éreintement »

Source : synonymes de éreintement sur lebonsynonyme.fr
Partager