La langue française

Étuver

Définitions du mot « étuver »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTUVER, verbe trans.

A.− Vieilli. Baigner dans de l'eau chaude. Quand on les a baignés [des enfants], étuvés, épongés soi-même (Balzac, Mém. jeunes mar.,1842, p. 331).
P. anal., MÉD. Étuver une plaie, une contusion. On baignera et étuvera l'intérieur de la bouche avec du lait tiède (Geoffroy, Méd. prat.,1800, p. 540).
B.− Faire passer à l'étuve. Étuver les vêtements d'un malade, des instruments de chirurgie; étuver des bois, des peaux de mouton.
C.− Cuire à l'étuvée. Épluchez deux cent cinquante grammes de crevettes roses, les étuver au beurre en ajoutant un peu de poivre (Gdes heures cuis. fr., F. Point, 1955, p. 204):
... Françoise, commandant aux forces de la nature devenues ses aides, comme dans les féeries où les géants se font engager comme cuisiniers, frappait la houille, donnait à la vapeur des pommes de terre à étuver et faisait finir à point par le feu les chefs-d'œuvre culinaires d'abord préparés dans des récipients de céramistes... Proust, Swann,1913, p. 120.
Rem. On rencontre ds la docum. étuverie, subst. fém. Action de s'étuver. Les baignades, parfumeries, étuveries de son Altesse reprirent donc leur cours (Bourges, Crépusc. dieux, 1884, p. 189).
Prononc. et Orth. : [etyve], (il) étuve [ety:v]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1181-90 estuver « baigner à l'eau chaude » (Ch. de Troyes, Perceval, éd. W. Roach, 9174); 1384 « sécher à l'étuve » (Espinas, Draperie, P. J. 39, § 1, p. 943 ds De Poerck t. 2, 404, p. 85); [ca 1393 prob. « ébouillanter » (Ménagier, II, 134 ds T.-L.)]; 4equart xives. poules farcies a l'estuvee (Taillevent, Viandier, éd. J. Pichon et G. Vicaire, p. 67); 1530 « faire cuire à l'étouffée » (Palsgr., p. 735). Dénominatif de étuve*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 4.
DÉR. 1.
Étuvage, subst. masc.Action de soumettre une substance à la chaleur d'une étuve. Étuvage des biscuits, des pastilles, des peaux de mouton, du linge. On peut aussi préparer le contreplaqué, par étuvage à la vapeur (...) et le cintrer comme le bois massif (Campredon, Bois,1948, p. 137).Rem. La plupart des dict. gén. enregistrent
étuvement, subst. masc.Spéc., méd. Action d'étuver. ,,Étuvement d'une plaie`` (Littré).
[etyva:ʒ]. Non admis ds Ac. 1reattest. 1874 (Réponse aux questions de l'enquête sur le monopole des tabacs et des poudres, p. 236 ds Littré Suppl.); du rad. de étuver, suff. -age*.
2.
Étuveur, euse, subst.a) Vx. Personne qui tient un établissement de bains. Le règlement du métier d'étuveur spécifie, en 1268, que la porte des bains doit être interdite non seulement aux malades, mais aussi à tous les gens de mauvaises mœurs, hommes ou femmes (Faral, Vie temps st Louis,1942, p. 193).b) Appareil servant à cuire des tubercules pour l'alimentation du bétail. Cf. Qq. aspects équip. agric., 1951, p. 9.Rem. On rencontre ds la docum.
étuviste, subst.(cf. supra 2 a).À quelques pas d'un étuviste où se faisaient les plus gaies orgies nobles du seizième siècle, des bouquetières offraient des fleurs (Hugo, Actes et par.,4, 1885, p. 306).
[etyvœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Non admis ds Ac. 1reattest. 1260 estuveurs « propriétaire d'un établissement de bains » (E. Boileau, Métiers, 188 ds T.-L.); du rad. de étuver, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 4.
BBG. − Dub. Dér. 1962, p. 30 (s.v. étuvage).

Wiktionnaire

Verbe

étuver transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire passer à l’étuve.
    • Étuver des pains de sucre.
  2. (Par analogie) (Médecine) Laver en appuyant doucement.
    • Étuver une plaie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTUVER. v. tr.
Faire passer à l'étuve. Étuver des pains de sucre. Par analogie, il signifie, en termes de Médecine, Laver en appuyant doucement. Étuver une plaie.

Littré (1872-1877)

ÉTUVER (é-tu-vé) v. a.
  • 1Mettre au four ou à l'étuve.

    Terme de marine. Passer à l'étuve des fils de caret ou des bordages.

  • 2 Terme de cuisine. Faire une étuvée.
  • 3Faire une lotion douce (par allusion à la chaleur de l'étuve). Étuver une plaie. J'étuve de mes pleurs leurs blessures sanglantes, Régnier, Dial.
  • 4S'étuver, v. réfl. Se faire une lotion.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et vous baingnerés en l'estuve Où Venus les dames estuve, la Rose, 12956.

XIVe s. Se vous voulez saler anguille, estuviez et effondrez, Ménagier, II, 5.

XVIe s. Et avecques gros raisins chenins, estuvarent les jambes de Forgier mignonnement, Rabelais, Garg. I, 25. Ils estoient tousjours sales ét crasseux, comme ceulx qui ne s'estuvoient ny ne s'oignoient jamais, Amyot, Lyc. 34. Nous estuverons les parties honteuses de decoction de mauves, Paré, XV, 65.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉTUVER. Ajoutez :
5 S'étuver, prendre un bain de vapeur, Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étuver »

→ voir étuve
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étuve ; wallon, sitouvé ; espagn. estufar, estofar, estobar ; ital. stufare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « étuver »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étuver etyve

Évolution historique de l’usage du mot « étuver »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étuver »

  • Cette préparation commence par le respect de la procédure de mise en sécurité du véhicule avant toute intervention à réaliser par une personne dûment habilitée à le faire, mais aussi par l’interdiction absolue d’exposer celui-ci à une température excessive. Cette dernière consigne interdisant le fait de pouvoir étuver le véhicule en vue d’un séchage de peinture, par exemple. , Standox apporte une solution à l’étuvage des V.E.
  • Ajoutez les morilles, remuez et laissez étuver à couvert pendant 3 à 4 minutes. MYTF1, Recette Poularde au vin jaune et aux morilles - Petits Plats en Equilibre | TF1
  • Ingrédients: 1-2 oignons; 2 gousses d’ail; du beurre pour étuver; 500g de poireaux; 1 c.s. de farine; 8dl de bouillon de légumes; 300g de riz pour risotto, par ex. vialone ou arborio; du sel, du poivre; 120g de fromage d’alpage ou de Sbrinz râpé; 25g de beurre; 4 oignons coupés en rondelles; du beurre clarifié SWI swissinfo.ch, Porte 23: canton d'Uri - SWI swissinfo.ch
  • Effectivement, le kamado assure une excellente cuisson et donne aux viandes une texture très moelleuse. Né en Asie, il y a au moins 3 000 ans, le kamado, qui signifie « four » ou « poêle » en japonais, était en terre et en argile. Il a été rapporté aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale par les soldats américains de retour du Japon, puis introduit en Europe en 2007. Aujourd’hui, c’est un barbecue en céramique émaillée, de forme ovoïdale et coiffé d’un couvercle. Alimenté au charbon de bois, il s’utilise, en cuisson directe ou indirecte, pour fumer, mijoter, étuver, cuire des pizzas, et même des gâteaux. Big Green Egg est la marque la plus connue en France (modèles de 690 à 3 490 €), mais il existe d’autres fabricants, comme Monolith (à partir de 595 €) ou, plus abordable, The Bastard (à partir de 299 €). , ‘‘J’ai entendu dire que le kamado était un barbecue atypique mais génial. Vous n’en parlez pas dans votre dossier du n° 458. De quoi s’agit-il ?‘‘ Nathalie D. .  

Traductions du mot « étuver »

Langue Traduction
Anglais to stew
Espagnol a guisar
Italien stufare
Allemand schmoren
Chinois
Arabe يخنة
Portugais cozinhar
Russe тушить
Japonais 煮込む
Basque gisatu
Corse stofà
Source : Google Translate API

Synonymes de « étuver »

Source : synonymes de étuver sur lebonsynonyme.fr

Étuver

Retour au sommaire ➦

Partager