La langue française

Étudiant, étudiante

Définitions du mot « étudiant, étudiante »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTUDIANT, ANTE, subst. et adj.

I.− Subst. Celui, celle qui fait des études dans un établissement d'enseignement supérieur. Jeune étudiant; étudiant pauvre; chambre, vie d'étudiant. J'observais les étudiants, les étudiantes, assis autour de moi sur les bancs des amphithéâtres (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 174).Les étudiants inscrits dans les facultés et autres établissements d'enseignement supérieur de l'État (Encyclop. éduc., 1960, p. 211):
Lors d'un récent voyage en Grande-Bretagne, le recteur d'une université de ce pays m'assurait que ses étudiants professaient un véritable culte pour Proust et Valéry; il ajoutait que, chaque fois qu'il leur avait demandé l'explication d'un texte de ces auteurs, il avait acquis la certitude qu'ils n'y comprenaient rigoureusement rien. Benda, Fr. byz.,1945, p. 221.
II.− Adjectif
A.− Qui est caractéristique des étudiants. Mentalité étudiante; malaise étudiant (cf. Gilb.1971).
B.− [Avec valeur déterminative]
1. Qui est composé d'étudiants. Mouvement étudiant. Une liberté d'expression qui sentait à la fois la bohème étudiante et la bonne compagnie (Aymé, Jument,1933, p. 118).
2. Qui est organisé par des étudiants ou qui leur est destiné. Un certain syndicalisme étudiant (Antoine, Passeron, Réforme Univ.,1966, p. 196).
Rem. 1. Le terme est souvent employé, p. ext., pour désigner un lycéen, voire un écolier (cf. Colin 1971). 2. Au xixes., étudiante, subst. fém. désignait l'amie d'un étudiant. J'ai dîné dans le même restaurant que trois étudiants ayant chacun son étudiante (Mérimée, Lettres Mmede La Rochejacquelein, 1870, p. 294).
Prononc. et Orth. : [etydjɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. (Au masc. jusqu'à Ac. 1878). Étymol. et Hist. Cf. étudier. Fréq. abs. littér. : 1 732. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 998, b) 2 683; xxes. : a) 2 275, b) 2 854. Bbg. Giraud (J.), Pamart (P.), Riverain (J.). Mots ds le vent. Vie Lang. 1970, pp. 49-50. − Klein (J.-R.). Le Vocab. des mœurs de la « Vie Parisienne » sous le Second Empire. Louvain, 1976, pp. 69-70.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTUDIANT, ANTE, subst. et adj.

I.− Subst. Celui, celle qui fait des études dans un établissement d'enseignement supérieur. Jeune étudiant; étudiant pauvre; chambre, vie d'étudiant. J'observais les étudiants, les étudiantes, assis autour de moi sur les bancs des amphithéâtres (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 174).Les étudiants inscrits dans les facultés et autres établissements d'enseignement supérieur de l'État (Encyclop. éduc., 1960, p. 211):
Lors d'un récent voyage en Grande-Bretagne, le recteur d'une université de ce pays m'assurait que ses étudiants professaient un véritable culte pour Proust et Valéry; il ajoutait que, chaque fois qu'il leur avait demandé l'explication d'un texte de ces auteurs, il avait acquis la certitude qu'ils n'y comprenaient rigoureusement rien. Benda, Fr. byz.,1945, p. 221.
II.− Adjectif
A.− Qui est caractéristique des étudiants. Mentalité étudiante; malaise étudiant (cf. Gilb.1971).
B.− [Avec valeur déterminative]
1. Qui est composé d'étudiants. Mouvement étudiant. Une liberté d'expression qui sentait à la fois la bohème étudiante et la bonne compagnie (Aymé, Jument,1933, p. 118).
2. Qui est organisé par des étudiants ou qui leur est destiné. Un certain syndicalisme étudiant (Antoine, Passeron, Réforme Univ.,1966, p. 196).
Rem. 1. Le terme est souvent employé, p. ext., pour désigner un lycéen, voire un écolier (cf. Colin 1971). 2. Au xixes., étudiante, subst. fém. désignait l'amie d'un étudiant. J'ai dîné dans le même restaurant que trois étudiants ayant chacun son étudiante (Mérimée, Lettres Mmede La Rochejacquelein, 1870, p. 294).
Prononc. et Orth. : [etydjɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. (Au masc. jusqu'à Ac. 1878). Étymol. et Hist. Cf. étudier. Fréq. abs. littér. : 1 732. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 998, b) 2 683; xxes. : a) 2 275, b) 2 854. Bbg. Giraud (J.), Pamart (P.), Riverain (J.). Mots ds le vent. Vie Lang. 1970, pp. 49-50. − Klein (J.-R.). Le Vocab. des mœurs de la « Vie Parisienne » sous le Second Empire. Louvain, 1976, pp. 69-70.

Wiktionnaire

Nom commun

étudiant \e.ty.djɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : étudiante)

  1. Personne qui suit les cours d’une université ou d’un autre établissement d’enseignement supérieur.
    • A son arrivée dans Paris, Louis Pasteur ne ressemblait guère à cet étudiant, héros de Balzac, qui jetait à la grande ville ce cri plein de confiance : « A nous deux ! » — (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, p. 16)
    • Les étudiants savent qu'ils risquent de devoir y subir un bizutage, mais en vertu de la loi du silence qui les accompagne, ils ne savent rien des brimades qu'ils auront à subir. — (René de Vos, Le Bizutage, Presses Universitaires de France, 1998)
    • Les auteurs ont présenté à des étudiants universitaires des personnes souffrant de bégaiement et à qui on avait accolé une vignette explicative des causes à l'origine de leur bégaiement. — (David Bourguignon & Stéphanie Demoulin, « Bégaiement et stigmat social », chap. 13 de Les bégaiements de l'adulte: Première synthèse des connaissances, sous la direction de Bernadette Piérart, éd. Mardaga, 2013)

Adjectif

étudiant \e.ty.djɑ̃\

  1. Relatif aux étudiants, à leur vie.
    • Un festival étudiant.

Forme de verbe

étudiant \e.ty.djɑ̃\

  1. Participe présent de étudier.
    • En étudiant nos mots, les Allemands se sont laissés aller au plaisir et à l’orgueil de les germaniser, comme les philologues anglais, comme le docteur Trench, par exemple, s’efforcent de saxoniser la langue anglaise, qui, cependant, est aux trois quarts française, si l’on interroge à fond notre vieux langage et le patois normand. — (Revue de linguistique et de philologie comparée, volume 9, 1876, page 204)

Nom commun

étudiante \e.ty.djɑ̃t\ féminin (pour un homme on dit : étudiant)

  1. Femme qui suit les cours d’une université ou d’un autre établissement d’enseignement supérieur.
    • À la fermeture de la boutique, vers 19 h 30, des sacs blancs sont posés sur le muret en face de la boulangerie. À l’intérieur : sandwiches et viennoiseries. « Tout ce qui n’a pas été vendu dans la journée », explique José Louiset, propriétaire des boulangeries Au bon vieux temps et du Fournil du Chapeau rouge. Depuis un an et demi, les étudiants et les sans-abri se regroupent souvent devant la boutique. « On ne pourrait pas s’acheter autant de pain sinon. Et le sandwich ça fait un repas », commente Lola, étudiante aux Beaux-arts de Quimper qui vient ici « au moins une fois par semaine ». — (Quimper : Le boulanger qui donne ses invendus tous les soirs sur Ouest France, 1er mars 2013)
  2. (Désuet) (Familier) Maitresse, souvent pauvre, d’un étudiant (au XIXe siècle).
    • Le quartier latin est peuplé d’une foule de grisettes d’un genre particulier et que l’on nomme les étudiantes, bien qu’aucun observateur n’ait pu encore déterminer le genre de sciences qu’elles cultivent. — (Théophile Gautier. Citation reproduite avec le seul nom d’auteur, dans Pierre Larousse, Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle, tome VII (lettre E), « étudiant », 1870, page 1085, colonne 2)
    • Abandonnée, telle la Fantine des Misérables, dont l’amant Tholomyès est rentré au pays faire un bon mariage et devenir avoué, l’étudiante, grisette ou lorette déchue, peut tomber dans la misère, voire la prostitution. — (Bernard Cerquiglini, Le Ministre est enceinte, Le Seuil, Paris, 2018, page 103)

Forme d’adjectif

étudiante \e.ty.djɑ̃t\

  1. Féminin singulier de étudiant.
    • Une soirée étudiante.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTUDIANT, IANTE. n.
Celui, celle qui suit les cours d'une université. Un étudiant en droit, en médecine. Il y a beaucoup d'étudiantes dans cette université.

Littré (1872-1877)

ÉTUDIANT (é-tu-di-an) s. m.
  • Celui qui étudie. Je commence par mettre aux pieds de Votre Majesté la reconnaissance du jeune étudiant qu'elle a bien voulu honorer de ses bontés, D'Alembert, Lett. au roi de Pr. 26 oct. 1761.

    Particulièrement, celui qui étudie dans une université, et, en France, dans une faculté. Il y a peu d'étudiants à ce cours. Étudiant en droit.

    Au féminin, étudiante, dans une espèce d'argot, grisette du quartier latin. Commis et grisettes, étudiants et étudiantes affluent dans ce bal.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étudiant »

Du participe présent de étudier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étudier ; provenç. estudian ; espagn. estudiante ; portug. estudante ; ital. studiante.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « étudiant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étudiant etydjɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « étudiant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étudiant »

  • Etudiants, étudiantes, ne vous présentez plus au bac : prenez le Pont de Tancarville ! De Francis Blanche
  • La note, c'est le salaire de l'étudiant. De Jérémy Pichon
  • Il y a des pays où l'état paie l'étudiant et lui dit merci. De Félix Leclerc
  • La première phase d’attribution des logements étudiants gérés par le Crous est terminée depuis mardi. Ce jeudi s’ouvre une nouvelle phase pour ceux qui n’ont pas eu de proposition. « Il reste 4 % de disponibilité sur les 1 934 lits proposés à la location à Reims. En proportion, la disponibilité restante est un peu plus importante à Châlons-en-Champagne et à Charleville  : 40 logements libres à Charleville sur 160 et 15 libres sur 39 à Châlons ». Journal L'Union abonné, Dernière ligne droite pour décrocher un logement étudiant
  • Le stage, un tremplin essentiel vers la vie active, se révèle être un véritable parcours du combattant pour les jeunes de milieu modeste. Depuis le mois de mars, les étudiants subissent les conséquences désastreuses de la crise sanitaire et se retrouvent en grande difficulté. Focus sur l’étude conduite par Opinion Way pour l’association Article 1. Par la Rédaction Studyrama.com, Stage : 1 étudiant sur 5 ne validera pas son année à cause de la crise
  • Mardi soir, vers 23 h 30, un ressortissant sud-coréen a été pris à partie par plusieurs individus, près du Corum, à Montpellier. L'étudiant a notamment été blessé de deux coups de couteau portés à l'arrière de la cuisse. midilibre.fr, Montpellier : un étudiant sud-coréen moqué, passé à tabac et poignardé - midilibre.fr
  • Mélissa Fasquel, étudiante en master Manager marketing digital et événementiel à Sup de Vente et Marc Huertas, directeur adjoint en charge de la pédagogie à ITESCIA, l’école de l’intelligence numérique de la CCI Paris Île-de-France, partagent avec nous leur vision de l’apprentissage. , Regards croisés sur l’apprentissage - L'Etudiant
  • L'étudiant en troisième année à l'institut de formation en masso-kinésithérapie de Brest (IFMK) a donc lancé une cagnotte en ligne pour collecter de l'argent. France Bleu, Un étudiant de Brest part pour un tour de France à vélo au profit des soignants
  • Le groupe toulousain Premium Promotion annonce le lancement de deux nouveaux bâtiments réunis sous l’appellation de Campus IAS, au sein du quartier universitaire de Toulouse Rangueil. Ce complexe de 427 logements étudiants, qui va du studio au T5 en cohabitation, doit être livré en juin 2022. ToulÉco, Premium Promotion construit un nouveau campus étudiant à Toulouse - ToulÉco
  • Selon l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (Ares), 288 000 étudiants étaient inscrits dans le supérieur en Wallonie-Bruxelles sur l'année 2016-2017, les Français en représentent donc actuellement une part non négligeable. « La Fédération Wallonie-Bruxelles investit dans des étudiants qui, dans la plupart des cas, retourneront dans leur pays une fois diplômés », souligne ainsi Martin Casier, député socialiste belge. Le Point, Les étudiants français bientôt indésirables en Belgique ? - Le Point
  • VOUS FAITES L'ACTU. Elsa Le Guen et Paul-Émile Dugnat, 23 et 22 ans, ont remporté le 22 juin dernier le challenge "Shake the Law". Ce concours étudiant dédié au droit et à l'innovation a été créé cette année par le cabinet d'avocats Gide pour "encourager l'innovation dans la pratique du droit et faire émerger les futurs talents". , Droit : deux étudiants d'HEC remportent le concours d'innovation "Shake the Law" - L'Etudiant
  • Abonnement TER – Cet abonnement (hebdomadaire, mensuel ou annuel et gratuit pour les boursiers) permet aux étudiants et apprentis de moins de 26 ans de voyager en illimité sur un 1 à 2 trajets effectués en TER dans la région ou à destination de Paris et de certains départements limitrophes des régions Grand-Est et Haute-Normandie. www.ter.sncf.com , Vie étudiante : les infos à connaître sur la région Hauts-de-France - L'Etudiant
  • L'inquiétude monte chez des milliers d'étudiants étrangers aux Etats-Unis, désormais sous la menace d'un départ forcé par l'administration Trump ou contraints de retourner sur leur campus alors que la pandémie flambe. Le Point, USA: inquiétude pour des milliers d'étudiants étrangers, entre virus et expulsion - Le Point

Traductions du mot « étudiant »

Langue Traduction
Anglais student
Espagnol estudiante
Italien alunno
Allemand student
Chinois 学生
Arabe طالب علم
Portugais aluna
Russe ученик
Japonais 学生
Basque ikasleak
Corse studiente
Source : Google Translate API

Synonymes de « étudiant »

Source : synonymes de étudiant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « étudiant »

Étudiant

Retour au sommaire ➦

Partager