La langue française

Étable

Sommaire

Définitions du mot étable

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTABLE, subst. fém.

Lieu, bâtiment où on loge les bestiaux et plus particulièrement les bovidés. Ô la grange parfumée des foins (...) et de la bonne odeur de l'étable où ruminaient et mugissaient de belles vaches (Verlaine, Œuvres posth.,t. 2, Souv. et prom., 1896, p. 143).Il nettoya l'étable de la chèvre (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 9):
1. Et tous [les bergers] vont adorer Jésus, l'enfant aimable, Le roi des pauvres gens, le dieu né dans l'étable. Ô vivants souvenirs! Brizeux, Marie,1840, p. 111.
2. [En Hollande] il y a des étables de vaches dont le sol est un parquet; on n'y entre qu'avec des pantoufles ou des sabots disposés à l'entrée pour cet usage... Taine, Philos. art,t. 1, 1865, p. 258.
MYTHOL. Étable(s) d'Augias. Cf. écurie.L'étable infâme d'Augias (Hugo, Année terr.,1872, p. 189).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Établer, verbe trans. Loger dans une étable. Les deux serviteurs (...) établent les chevaux avec du foin et de l'avoine (Faral, Vie st Louis, 1942, p. 36). b) Établerie, subst. fém. Réunion de plusieurs étables dans un corps de bâtiment. Le garçon d'établerie (Giono, Colline, 1929, p. 86). c) Établage, subst. masc. ,,Ce qu'on paie pour l'attache, pour la place d'un cheval, d'un bœuf, etc., dans une écurie, dans une étable`` (Ac.).
Prononc. et Orth. : [etabl̥]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1155 estable (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 10349). Du lat. vulg. *stabula, prob. plur. collectif du class. stabulum « lieu où l'on séjourne » et en partic. « étable, écurie, bergerie ». Fréq. abs. littér. : 830. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 602, b) 1 047; xxes. : a) 1 781, b) 1 382. Bbg. Archit. 1972, p. 161.

Wiktionnaire

Nom commun 1

étable \e.tabl\ féminin

  1. Lieu où l’on loge des bœufs, des vaches, des brebis et autres bestiaux.
    • Mac Nap avait eu le temps de construire une étable bien close, destinée aux rennes domestiques. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Elle était parvenue,certaine nuit à couler dans la grange son corps vermiforme, et de là, tombant par les abat-foin dans le râtelier des vaches, à pénétrer dans l’étable chaude où logeaient les poules. — (Louis Pergaud, De Goupil à Margot, 1910)
    • Derrière, auprès des étables à porcs, entourée d’une portée grouillante, une truie noire fouillait la terre. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 382 de l’éd. de 1921)
    • Monsieur le juge, comment serait-il possible que je possédasse une vache tachetée ou pas tachetée, n’ayant ni étable pour la loger, ni champ pour la nourrir. — (Octave Mirbeau, La vache tachetée, 1918)
    • Imaginez des étables géantes où vivent 1.680 vaches. — (André Maurois, Chantiers américains, 1933)

Nom commun 2

étable \e.tabl\ féminin

  1. (Marine) Étrave.

Forme de verbe

étable \e.tabl\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de établer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de établer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de établer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de établer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de établer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTABLE. n. f.
Lieu où l'on loge des bœufs, des vaches, des brebis et autres bestiaux. Étable à bœufs, à vaches. Notre-Seigneur voulut naître dans une étable.

Littré (1872-1877)

ÉTABLE (é-ta-bl') s. f.
  • 1Logement où l'on met les bestiaux. Étable à porcs, à brebis, et, plus particulièrement, dans le langage ordinaire, logement du bœuf. Parmi ces gens, un gros valet d'étable, Régnier, Sat. X. Christ, qui fut homme et Dieu, naquit dans une étable, Rotrou, St Genest, II, 8. Sa poitrine commence à s'attaquer, et le premier remède que je lui prescrirais serait de passer huit mois dans une étable à vaches, Genlis, Veillées du chât. t. I, p. 25, dans POUGENS.

    Terme de mythologie. Les étables d'Augias, étables si encombrées de fumier que ce fut un des travaux d'Hercule de les nettoyer ; et fig. lieux très sales, et aussi affaires embrouillées et malhonnêtes.

    Fig. Il leur faut une étable à part, se dit de gens hargneux.

  • 2 Terme d'astronomie. Petite constellation située au cœur du Cancer.

HISTORIQUE

XIIIe s. Car à tart comence à fermer S'estable cil qui a perdu Son cheval…, Lai du trot. Car se je reconnois devant justice que j'ai le ceval d'aucun en m'estable, je dois estre tantost contrains au rendre, Beaumanoir, XXXVII, 2.

XVe s. Conseil ! repondit l'archeveque ; beau nepveu, c'est trop tard ; vous voulez clore l'estable quand le cheval est perdu, Froissart, II, III, 91.

XVIe s. Il n'est point convenable que le sanctuaire auquel il habite, soit infecté d'ordure comme un estable, Calvin, Instit. 535. À ceste heure un enfant ne sçauroit estre huit jours marié qu'il ne vueille incontinent faire estable à part, Lanoue, 46. Il ne faut point se desmembrer de la societé civile, et faire un estable et vie à part pour mieux vaquer [à la contemplation], Lanoue, 542. Là jettera on les fumiers à mesure qu'on les sortira des estables, De Serres, 21. On juge un cheval non seulement à le veoir manier sur une carriere, mais encore à luy veoir aller le pas, voire et à le veoir en repos à l'estable, Montaigne, I, 376.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étable »

(Nom commun 1) Du latin stabulum, neutre devenu féminin en latin populaire (→ voir pomme, de pomum).
(Nom commun 2) Forme ancienne de étrave.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, etale, etave, etaule ; Berry, étoule, étaule ; wallon, stâf ; provenç. estable, s. m. ; espagn. establo ; du lat. stabulum, de stare, être fixé (voy. ESTER). Étable se disait de l'écurie ; au XVIe siècle, on le faisait souvent masculin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « étable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étable etabl

Évolution historique de l’usage du mot « étable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étable »

  • L'entreprise Agriest élevage présente ses nouveautés, notamment en ce qui concerne les revêtements caoutchouc pour étables. Web-agri, Produits et services pour l'élevage bovin par Agriest
  • Quand la jument est sortie, il n’est plus temps de fermer l’étable. De Proverbe français
  • L'Allemande à l'étable, la Tchèque à la cuisine, la Française au lit. De Proverbe tchèque
  • Plus met-on de paille en l'étable et plus il y a de fumier. De Proverbe français
  • La bonne jument se vend à l'étable. La rosse doit courir les foires. De Proverbe français
  • Le fait de naître dans une étable ne fait pas de toi une vache. De Joseph O'Connor / Desperados
  • L'espoir luit comme un brin de paille dans l'étable. De Paul Verlaine
  • Les pompiers de la zone Dinaphi sont actuellement en intervention dans le village de Havrenne (Rochefort). Ils ont dû intervenir pour un important feu d’étable, rue Saint-Antoine. Grâce à leurs efforts, le feu ne s’est pas propagé au reste de la ferme et à l’habitation. sudinfo.be, Rochefort: une étable ravagée par les flammes, les animaux ont pu être sauvés
  • Actuellement, on procède à la démolition de l’ancienne étable vétuste qui datait de la construction de l’établissement, à la fin des années 50. En premier lieu, une équipe spécialisée dans le désamiantage intervient en enlevant les toitures avant que d’autres procèdent en intervenant sur les charpentes et les bardages. Un vaste espace va être ainsi libéré dont il revient à l’équipe du Valentin d’imaginer l’utilisation. , Economie | Bourg-lès-Valence : démolition des étables vétustes au Valentin
  • Onze vaches et trois chèvres ont perdu la vie vendredi matin dans l'incendie d'une étable d'alpage sur le territoire de la commune appenzelloise de Schwende (AI). Le bâtiment a été entièrement détruit. L'incendie est sans doute dû à la foudre.L'alerte a été donnée vers 09h45 en plein orage sur l'alpage «Mittlere Wartegg», indique la police d'Appenzell Rhodes-Intérieures. Arrivés rapidement sur place, les pompiers n'ont toutefois pas pu empêcher la destruction complète de l'étable. , 20 minutes - La foudre transforme l’étable en brasier

Images d'illustration du mot « étable »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « étable »

Langue Traduction
Anglais stable
Espagnol estable
Italien stabile
Allemand stabil
Chinois 稳定
Arabe مستقر
Portugais estábulo
Russe стабильный
Japonais 安定した
Basque egonkor
Corse stabile
Source : Google Translate API

Synonymes de « étable »

Source : synonymes de étable sur lebonsynonyme.fr
Partager