La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « érotisme »

Érotisme

Définitions de « érotisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉROTISME, subst. masc.

A.− Vieilli. Impulsion à aimer, tendance vive à l'amour. L'énergie amoureuse : « vulgo » érotisme (Flaub., Bouvard,t. 2, 1880, p. 155).Cf. amour, ex. 228 :
1. J'ai découvert, chez cet homme tendre et rieur, le secret d'un érotisme spacieux qui trouvait ses meilleures satisfactions hors de la réalité. (...) ses plaisirs d'amour ne ressemblaient en rien à ces félicités rationnelles que les amateurs d'hygiène morale exaltent avec une liberté austère ... Aymé, Jument,1933, p. 63.
B.− Usuel. [Avec une idée explicite de sensualité ou de sexualité]
1. Tendance plus ou moins prononcée à l'amour (sensuel, sexuel), goût plus ou moins marqué pour les plaisirs de la chair. Vers les débuts du mois nous passions par une brève et vraie crise d'érotisme, tout l'hôtel en vibrait (Céline, Voyage,1932, p. 442).L'érotisme porte un élan et un mystère qui l'ont toujours associé dans de troubles combinaisons aux formes mal dégrossies du sentiment religieux (Mounier, Traité caract.,1946, p. 739):
2. ... je reproche à Maupassant son manque de sérieux dans le domaine de l'amour physique qu'il confond souvent avec la gaudriole. Miller a vu plus juste. L'érotisme est sérieux, parfois même tragique. Green, Journal,1950-54, p. 244.
En partic. [L'érotisme en tant que valeur, thème de prédilection (dans les représentations d'un individu, d'une collectivité, d'une époque)] Vague d'érotisme. Flânez dans une foire : les attractions proposent (...) l'éveil des sentiments les plus élémentaires, les plus proches du réflexe organique : l'érotisme ou la peur. Fait divers terrorisant et sex-appeal sont devenus les deux ressorts de l'attention publique (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 52).L'érotisme coule à pleins bords aujourd'hui. Il crie, il hurle dans toutes les rues, par mille affiches (Mauriac, Nouv. Bloc-notes,1961, p. 142).
2. P. méton. Façon de manifester cette tendance, d'exprimer, de satisfaire, de susciter ce goût; manière particulière d'assumer sa vie amoureuse, notamment de faire l'amour. Elle affirmait que l'érotisme de beaucoup de femmes consistait à se mettre nues devant un homme choisi, et ne jouait pleinement qu'une fois (Malraux, Cond. hum.,1933, p. 264).Les histoires de Pauliet me semblaient intéressantes dans la mesure où elles m'aidaient, en favorisant pour moi l'invention de formes d'érotisme que Pauliet ne pouvait pas soupçonner (Jouve, Scène capit.,1935, p. 219).J'ai suivi la caravane sans rechigner et retrouve mon petit appartement de célibataire (...) mon érotisme rare, ponctuel et tarifé (Arnoux, Crimes innoc.,1952, p. 190).
Rem. ,,L'érotisme se distingue parfois mal de la pornographie, et il embarrasse ainsi les censeurs. Pourtant, il nuance le but commun, procurer le plaisir génital, en l'enveloppant d'esthétique, en suggérant plus qu'il n'impose. Entre ce raffinement et la brutale obscénité, la différence est aussi grande, a-t-on pu écrire, qu'entre un vin de grand cru et un autre très épais`` (Bertr.-Lapie 1970).
En partic. Caractère érotique de ce qui a pour thème, pour inspiration, l'amour charnel. L'érotisme cinématographique. Les sentimentalités de Greuze, (...) l'érotisme de Fragonard (Mauclair, De Watteau à Whistler,1905, p. 40).Le leitmotiv (...) [chez Massenet] qui teinte la musique d'un érotisme exaspéré (Dumesnil, Hist. théâtre lyr.,1953, p. 159):
3. Elle ne rit plus, elle s'abandonne à la langueur de la danse, le visage aussi fermé que celui de l'amour. Elle est quelquefois tout près de mes mains, puis se dérobe d'un coup de hanche. C'est d'un érotisme à la fois sauvage et savant. T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 110.
3. Spécialement
a) MÉD., PATHOL. Penchant maladif à l'amour charnel, obsession du plaisir physique. Un outrage aux mœurs : exhibitionnisme, tentative de viol, érotisme cynique (Codet, Psych.,1926, p. 86):
4. ... un ancien noceur, à présent un fou érotique, vit dans une maison de campagne, dont sa femme s'est sauvée, parce que son amour l'aurait tuée. L'érotisme a fait naître chez lui, pour ainsi dire, un sixième sens : la perception de la femme, et de la femme invisible, par les atomes amoureux qu'elle dégage. De Goncourt, Journal,1895, p. 848.
b) PSYCHANAL. [Gén. avec un qualificatif] Aptitude à éprouver des sensations de plaisir érotique (sensuel, sexuel), (mode de) satisfaction libidinale propre aux zones érogènes, à certaines fonctions vitales. Érotisme buccal, génital, musculaire, urétral, urinaire :
5. De seize à dix-huit mois se déroule [chez l'enfant] une série de phases prégénitales dont la principale est la phase anale-sadique. Elle est marquée par l'apparition de l'« érotisme » anal, jouissance anormale accompagnant la défécation, qui engage parfois l'enfant à « se retenir » pour prolonger le plaisir. Mounier, Traité caract.,1946, p. 142.
Prononc. : [eʀ ɔtism̥]. Étymol. et Hist. 1794 « désir amoureux » (Restif de la Bretonne. Arveiller, in Mél. Gamillscheg, 1968, 28-29). Dér. du rad. de érotique*; suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 76. Bbg.− Jourjon (A.). Rem. lexicogr. R. de Philol. fr. et de Litt. 1915-1916, p. 64. − Mots dans le vent. Vie Lang. 1969, p. 697. − Quem. DDL t. 1, 6.

Wiktionnaire

Nom commun - français

érotisme \e.ʁɔ.tism\ masculin

  1. Propriété de dires, gestes, comportements ou tenues qui suggèrent l’amour physique afin de susciter, accompagner ou augmenter le désir sexuel.
    • Il était la proie de Carmen […]. Et non seulement il la subissait, mais encore il la recherchait, épris de sa chair de grande amoureuse lascive et insatisfaite, parfois ruée dans des débordements insensés, de quoi combler l’imagination la plus follement macérée dans les laves de l’érotisme épuisant. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 103)
    • [Ils] s’émoustillaient tout en pérorant d’un érotisme curieusement élégant et cynique. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
    • D’une manière générale, la densification des sentiments familiaux et l’assujettissement indolore de la sexualité qui caractérisent la conjugalité et l’intimité bourgeoises, en se diffusant dans l’ensemble du corps social, aboutissaient à faire de l’érotisme une spécialité. — (Alain Corbin, Les filles de noce, 1978)
    • Elle livrait un culte magnifique à l’érotisme, dans une sexualité débordante qui constituait pour elle la vraie musique de l'être, la fureur et l'enchantement pour " inouïr " la vie. Géraldine B. aimait les hommes et ceux-ci le lui rendaient à merveille. — (Kä Mana, Guérir l'Afrique du SIDA: problèmes, handicaps, défis et perspectives, Éditions Sherpa, 2004, p. 27)
    1. (En particulier) Cette même propriété dans l’art.
      • Des estampes japonaises d’un érotisme orthodoxe. — (Roger Peyrefitte, L’enfant de cœur, Albin Michel, 1978, p. 83)
      • L’érotisme de Sade est un érotisme de rêve, puisqu’il ne se réalise la plupart du temps que dans la fiction. — (Jean-Paul Sartre, Les Temps modernes, 1945, p. 597)
  2. (Par extension) Propriété de certaines zones corporelles à susciter le désir sexuel.
    • Un érotisme de la peau dans le même sens qu’un érotisme des organes génitaux. — (Georges Politzer, cité dans Écrits, Éditions sociales, 1969, p. 38)
  3. (Psychologie) Inclination au plaisir physique lié à certaines parties du corps.
    • Érotisme anal, buccal, mammaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « érotisme »

(XVIIIe siècle) De érotique (« relatif à l’amour physique », du dieu grec de l’amour Éros) par suffixation de -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « érotisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
érotisme erɔtism

Évolution historique de l’usage du mot « érotisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « érotisme »

  • Sur Twitter, deux modes de pensées se confrontent : il y a ceux qui déplorent totalement ce film et ceux qui se laissent entraîner par l'ambiance d'érotisme. Voyez quelques exemples de commentaires :  , 365 Days : Un film de Netflix qui fait beaucoup jaser - Actualités - Cinoche.com
  • L'érotisme est l'approbation de la vie jusque dans la mort. Georges Bataille, La Littérature et le mal, Gallimard
  • […] L'érotisme implique une revendication de l'instant contre le temps, de l'individu contre la collectivité. Simone de Beauvoir, Le Deuxième Sexe, tome I , Gallimard
  • L'aboutissement normal de l'érotisme est l'assassinat. Julien Green, Journal, Plon
  • L'érotisme, c'est l'humiliation en soi ou chez l'autre, peut-être chez tous les deux. André Malraux, La Condition humaine, Gallimard
  • De deux choses l'une : ou la parole vient à bout de l'érotisme, ou l'érotisme viendra à bout de la parole. De Georges Bataille / Nouvelle revue française
  • L'érotisme, commercialement, est une chose ambiguë car si tout le monde convoite la vie érotique, tout le monde aussi la hait comme la cause de ses malheurs, de ses frustrations, de ses envies, de ses complexes, de ses souffrances. De Milan Kundera / L’Identité
  • L'érotisme survit à tout. De Paul Bourget
  • L'érotisme, métaphore de la sexualité, aboutit à une forme de l'ennui contemporain. De Robert Benayoun / Erotisme du surréalisme
  • La gauloiserie trouve l'érotisme lugubre et la pornographie décourageante. De Jean-Jacques Pauvert / Anthologie des lectures érotiques
  • L'érotisme est une pornographie de classe. De Robert Escarpit / Lettre ouverte au diable
  • Le grand art, c'est toujours de l'érotisme camouflé. De Jacques de Bourbon Busset / Journal
  • L'érotisme, c'est quand on le fait, le porno, c'est quand on le regarde. De Yvan Audouard
  • L'érotisme tient dans ce sein qu'on ne saurait voir. De Jean-François Jonvelle
  • L’érotisme, c’est la pornographie, sans la pesanteur. De José Artur / Pensées
  • L'érotisme pourrait être l'art de bien cuisiner ses amours. De Sony Labou Tansi
  • L’érotisme, c’est de donner au corps les prestiges de l’esprit. De Georges Perros / Papiers Collés
  • Au-delà de l'être effectivement comme chacun sait, 69 aura été pour moi, sportivement je précise, une année très particulière, enfin l'espace surtout de quelques jours on dira. Y'a du vécu, y'a du vécu. Après l'érotisme, histoire d'y revenir un chouïa, est effectivement, avec un poil d'imagination certes mais quand même, présent ici ou là au niveau du foot. L'Équipe, Roustan foot, le podcast : 69, année érotique - Roustan foot - L'Équipe
  • Non mais alors entre les scènes où il force les nanas, un kidnapping « parce que tu comprends gna gna je l’aime », un scénario fait avec le cul et un pseudo érotisme qui débarque comme un bout de viande dans l’assiette d’un végétarien… parismatch.be, « 365 Dni » : Numéro 1 sur Netflix, le film érotique crée le malaise en prônant la culture du viol
  • Un peu de plaisir, de sagesse, d’érotisme en ces temps troublés ? C’est la balade que nous propose Adèle Van Reeth dans quatre épisodes passionnants des “Chemins de la philosophie” consacrés au philosophe grec. Télérama, Podcast : une bonne cure d’Épicure sur France Culture
  • “J’ai su que j’avais été privée d’elle avant de la rencontrer” : dans un pensionnat, Thérèse côtoie Isabelle, et sa haine première se transforme en amour passionné, trouvant "le paradis" entre ses jambes. En 1954, Violette Leduc invente un érotisme alors inédit, charnel, mais le roman est censuré... France Culture, Violette Leduc, l'amour censuré de Thérèse et Isabelle - Ép. 2/4 - Les histoires d'amour finissent mal en général

Traductions du mot « érotisme »

Langue Traduction
Anglais eroticism
Espagnol erotismo
Italien erotismo
Allemand erotik
Chinois 色情
Arabe الإثارة الجنسية
Portugais erotismo
Russe эротизм
Japonais エロチシズム
Basque erotismoa
Corse erotismo
Source : Google Translate API

Synonymes de « érotisme »

Source : synonymes de érotisme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « érotisme »

Érotisme

Retour au sommaire ➦

Partager