La langue française

Libido

Définitions du mot « libido »

Trésor de la Langue Française informatisé

LIBIDO, subst. fém.

PSYCHANAL. Énergie psychique vitale ayant sa source dans la sexualité au sens large, c'est-à-dire incluant génitalité et amour en général (de soi, des autres, des objets, des idées). La libido, force sauvage partout fuyante, partout présente (Mounier, Traité caract.,1946, p. 130):
1. Cette affection [l'angoisse] provient-elle en effet de l'insatisfaction de la libido (...)? Ou la doit-on définir au contraire par le conflit du moi et de la libido (...)? J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 192.
Libido narcissique ou du moi. Libido du sujet qui s'investit sur sa propre personne. La nécessité de compter avec une libido du moi, nous est apparue comme la seule explication vraisemblable de l'énigme des névroses dites narcissiques (Freud, Introd. psychanal., trad. par S. Jankélévitch, Paris, Payot, 1922, p. 438).
Libido objectale ou d'objet. Libido du sujet qui s'investit sur un objet, sur une personne extérieure. La libido devient en même temps objectale, s'écoule vers un objet d'aimance au lieu de se diffuser sur le moi (Mounier, Traité caract.,1946p. 142).
Dans la lang. littér. et cour. [Souvent avec une nuance iron. et l'accent mis sur le désir sexuel] Le prêtre eut un geste d'horreur, et le Chef fit entendre une protestation indignée. L'expert en libido écouta tout souriant (Aymé, Puits,1932, p. 140):
2. À cet âge où le génie poétique en nous fait comme une rage de dents, et dont l'étonnante personnalité appelée Strombô vient de traverser le chemin, pareille (...) à un quartier du gruyère géologique en proie à la libido! Claudel, Lune,1949, p. 1282.
Prononc. : [libido]. Étymol. et Hist. 1914 psychanal. (E. Régis et A. Hesnard, La Psychoanalyse des névroses et des psychoses, 45 ds Quem. DDL t. 21). Mot introduit dans le vocab psychanal. par Freud (Lettre de juin 1894 d'apr. Lapl.-Pont., p. 224) qui l'a empr. au lat. libido « envie, désir; caprice, sensualité, désir amoureux ». Fréq. abs. littér. : 70.
DÉR.
Libidinal, -ale, -aux, adj.Relatif à la libido. Durant toute la vie, le moi demeure le grand réservoir d'où les investissements libidinaux partent vers les objets et où aussi ils sont ramenés (Freud, Abr. psychanal., trad. par A. Bermann, 1949, p. 10).Il lui faut [au psychanalyste] une grande force libidinale pour aider le névrosé à guérir (Choisy, Psychanal.,1950, p. 25).[libidinal], plur. masc. [-o]. 1reattest. 1948 objet libidinal (R.A. Spitz ds Enfance, nov.-déc., t. 5, p. 378); dér. sav. de libido, libidinis, suff. -al*.
BBG. Quem. DDL t. 18.

Wiktionnaire

Nom commun

libido \li.bi.do\ féminin

  1. (Biologie) Impulsion naturelle vers l’activité sexuelle.
    • S’agissant de la libido, procurer du plaisir n’est pas le but mais le moyen. Le but est d’assurer à tout prix la reproduction de l’espèce.
  2. (Médecine) Énergie qui pousse à la recherche instinctive du plaisir, de la satisfaction sexuelle.
    • L’homme a inventé les dieux et il a créé l’amour avec son cortège de sensibleries ridicules ou criminelles. L’amour a donné naissance au poète, puis au psychologue et, pour couronner l’humaine sottise, à cet enfonceur de portes ouvertes qui s’est baptisé psychanalyste — le paladin du refoulement et l’écuyer servant la Haute Dame Libido. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 118)
    • L’enfilage d’histoires d’amour t’a définitivement donné mauvaise réputation. Pour peu que tu aies de la libido, tu vas irrémédiablement devenir aux yeux du monde une biatch, une chagasse, une slut. — (Anne Berland, Célibadtrip, Michel Lafon, 2016)

Nom commun

libido \Prononciation ?\

  1. Libido.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « libido »

Du latin libido, utilisé dans le sens moderne par Sigmund Freud en 1894.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin libido.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « libido »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
libido libido

Citations contenant le mot « libido »

  • Les femmes, peu aptes à la sublimation, souffrent d’un trop-plein de libido. De Sigmund Freud
  • La plus grande pulsion n'est pas la libido mais le besoin de sécurité. De Jean Delumeau
  • Rien ne suscite autant l'amour de la littérature que d'apprendre que l'écrivain a été fourré au gnouf pour avoir réveillé la libido de millions d'individus... De Groucho Marx
  • Tous en manque ? Les Français n’ont probablement jamais atteint l’été dans un tel état de frustration sexuelle. La faute au confinement, qui a désespéré les célibataires et, surprise, paralysé de nombreux couples, saturés de devoir se supporter en continu. Selon un sondage Ifop, 15 % des ménages envisagent aujourd’hui de « prendre leurs distances » ou de se séparer définitivement. Un de perdu, dix de retrouvés ? A priori pas évident, tant les gestes barrières peuvent compliquer les rapprochements. Sans même évoquer la fermeture des boîtes de nuit, ces entremetteuses aux pouvoirs parfois magiques. Pourtant, dans la rue, à la terrasse des cafés, dans les bars ou, plus étonnant, dans les rayons des supermarchés, le désir affleure. L’alcool aidant, parfois, les préventions s’estompent et la drague la plus badine reprend ses droits, comme au bon vieux temps d’avant les tests PCR et les masques FFP2. Lesquels donnent déjà des idées luxurieuses à certains audacieux… L’été sera moite. Cette deuxième vague de Covid qui nous menace renforce encore l’excitation des affranchis du confinement, sur l’air du « couchons vite avant qu’ils ne nous renferment ». Comme s’il était minuit moins le quart avant la fin de la libido. Reste ces vieux partenaires en burn-out sentimental, lassés d’avoir trop croisé la même silhouette pendant deux mois. À ceux-là, nous disons : partez quelques jours de votre côté, pardi ! Vous redécouvrirez le charme du célibat, peut-être du marivaudage, ou, qui sait, du manque… de l’autre. Marianne, Avant qu'ils ne nous renferment, déconfinons notre libido !
  • Le manque de libido touche aussi bien les hommes que les femmes. Le docteur Gilbert Bou Jaoudé, médecin sexologue à Lille, indique que les troubles de la libido toucheraient 10 à 51 % des personnes, et c’est d’ailleurs la première cause de consultation d’un sexologue. Le Telegramme, Ce qui explique le manque de libido - Santé - Le Télégramme
  • GES, l’acronyme de Good Enough Sex a fait son apparition durant les dernières années grâce aux préceptes d’une approche thérapeutique qui met en lumière deux éléments essentiels : 1) lorsque le couple expérimente des difficultés sexuelles en lien avec la panne de libido, il est dit que le problème doit être considéré comme appartenant au couple et non seulement à la personne qui vit le manque de libido ; 2) et le deuxième élément, le GES.  Le Journal de Montréal, Juste assez bon | Le Journal de Montréal
  • Notre libido ressortira-t-elle intacte de la période étrange et anxiogène que nous venons tous de traverser ? Parfois, on se demande si la récession annoncée partout ne frappe pas un peu aussi la santé érotique de notre couple. Il n’y a pas que les transports publics qui ont vu leur fréquence diminuer. Les transports amoureux semblent aussi être un peu en panne... Alors qu’on aurait pu penser que l’intimité recréée par le confinement mette du piment dans l’affaire, c’est souvent l’inverse qui s’est produit : 44 % des Français n’ont pas eu de rapports sexuels pendant cet épisode (et il n’y avait pas que des célibataires dans l’échantillon sondé par la plateforme de sexologie Charles.co !). Madame Figaro, Cet ingrédient évident pour déconfiner la libido - Madame Figaro
  • Alexandra Hubin propose une association « dodo et libido » à travers quelques faits surprenants et quelques croyances. Le manque de sommeil rend-t-il nerveux ? A-t-il un impact sur la sexualité ? Les hommes s'endorment-ils plus vite que les femmes après l'amour ? Peut-on faire l'amour en dormant ? , Sexo : l'impact du sommeil sur notre libido - France 2 - 02-07-2020
  • La baisse du désir ne concernerait-elle que les femmes ? Il existe des hommes à la libido « raplapla » et 10 % environ des femmes sont plus demandeuses que leur compagnon. Mais, très souvent, dans les couples, l’un a beaucoup plus envie que l’autre et, dans la grande majorité des cas, ce sont les femmes qui sentent le désir les abandonner. Elles n’ont pas moins de libido dans l’absolu, mais celle-ci est plus fluctuante et peut facilement être brisée. , « Pas envie ce soir » : la divergence de désir dans le couple
  • Mais les ressentis négatifs sont loin d’être négligeables : 17% disent éprouver frustration et/ou gêne et/ou dégoût à l’égard de leur partenaire. Du point de vue des conjoints aussi, c’est sur la vie sexuelle que l’impact de la maladie est le plus important : 49% ont peur de faire mal à leur partenaire pendant les rapports sexuels et 44% déplorent une baisse du désir et de la libido chez leur conjointe. Près d’un tiers (30%) indiquent que la maladie peut entraîner une absence de rapports sexuels pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois. Destination Santé, L'endométriose impacte aussi la vie de couple - A la une - Destination Santé

Traductions du mot « libido »

Langue Traduction
Anglais libido
Espagnol libido
Italien libido
Allemand libido
Chinois 性欲
Arabe الرغبة الجنسية
Portugais libido
Russe либидо
Japonais 性欲
Basque libido
Corse libido
Source : Google Translate API

Synonymes de « libido »

Source : synonymes de libido sur lebonsynonyme.fr

Libido

Retour au sommaire ➦

Partager