La langue française

Anaphrodisie

Définitions du mot « anaphrodisie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANAPHRODISIE, subst. fém.

PATHOL. Manque de dispositions (essentiellement psychiques) pour l'amour physique (cf. Sézary [F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouveau traité de médecine, fasc. 8, 1920-1924, p. 65]) :
Il interrompit sa lecture, rumina loin de la bégueule Angleterre, sur les peccadilles libertines, sur les salaces apprêts que l'Église désapprouve; une commotion le frappa; l'anaphrodisie de sa cervelle et de son corps qu'il avait crue définitive, se dissipa; (...) le côté charnel, insensible depuis des mois, remué tout d'abord, par l'énervement des lectures pieuses, puis réveillé, mis debout, dans une crise de névrose, par le cant anglais, se dressa et la stimulation de ses sens le reportant en arrière, il pataugea dans le souvenir de ses vieux cloaques. J.-K. Huysmans, À rebours,1884, p. 136.
Rem. Se distingue de l'impuissance en ce que celle-ci a une cause essentiellement physiologique.
Prononc. : [anafʀ ɔdizi].
Étymol. ET HIST. − 1808 méd. (Boiste : Anaphrodisie. Suppression de l'appétit vénérien). Du gr. α ̓ ν α φ ρ ο δ ι σ ι ́ α « insensibilité pour l'amour », employé par Aulu-Gelle, Noct. Att., éd. Thys et Oisel, livre 19, chap. 9 : Sed ne nos [...] tamquam profecto vascos quosdam et insubidos, α ̓ ν α φ ρ ο δ ι σ ι ́ α ς condemnetis ...
STAT. − Fréq. abs. litt. : 1.
BBG. − Boiss.8. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Lar. méd. 1970. − Littré-Robin 1865. − March. 1970. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Moor 1966. − Nysten 1824. − Piéron 1963. − Pomm. 1969. − Porot 1960. − Rheims 1969.

Wiktionnaire

Nom commun

anaphrodisie \a.na.fʁɔ.di.zi\ féminin

  1. (Médecine) Perte ou diminution du désir, ou désintérêt à l’égard des choses du sexe. → voir anorgasmie, impossibilité d'éprouver l’orgasme.
    • Anaphrodisie ne signifie pas forcément frigidité, qui associe absence de désir et absence de plaisir, la femme anaphrodisiaque peut éprouver du plaisir sexuel.
    • Dans deux cas cependant l’anaphrodisie semblait consécutive à une dyspareunie : la souffrance avait, semble-t-il, inhibé tout désir. — (Thérapie: revue de thérapeutique et de pharmacologie clinique, volume 18, numéros 1 à 3, 1963)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ANAPHRODISIE (a-na-fro-di-zie) s. f.
  • Terme de médecine. Absence des désirs vénériens.

    Il n'a pas un sens aussi étendu que le mot impuissance.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « anaphrodisie »

Voy. ANAPHRODITE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Composé du préfixe privatif an-, du radical du nom grec ancien Ἀφροδίτη, Aphroditê, « Aphrodite », déesse grecque de l’amour et de la beauté, et du suffixe -ie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « anaphrodisie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anaphrodisie anafrɔdizi

Évolution historique de l’usage du mot « anaphrodisie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anaphrodisie »

  • L'absence de désir sexuel, ou anaphrodisie, se caractérise par un désintérêt total pour la sexualité. Le sexologue Jean-Michel Huet nous donne des pistes pour renouer avec le plaisir de la chair. Madame Figaro, Sexe : comment guérir de l’absence de désir appelée anaphrodisie ? - Madame Figaro
  • Parallèlement, quelques personnes n’ont jamais été tentées par les rapports sexuels (environ 10 % des femmes), un trouble du désir que les sexologues appellent anaphrodisie et qui remonte généralement à une enfance bloquant cette appétence. Plus souvent, une anaphrodisie dite « secondaire » peut s’installer après un blocage, une frustration (« On ne m’y reprendra plus ») ou encore dans le cadre d’une dépression. Quelle que soit l’origine de la perte de motivation, quand elle s’installe dans un couple, il ne faut pas tarder à réagir. « Au bout d’un certain temps, “le moule est cassé” et il devient plus difficile de reprendre les relations sans aide extérieure », constate Mireille Bonierbale. Quand le couple ne sait plus se retrouver, quelques séances avec un sexologue peuvent l’aider à trouver et à dépasser la cause du blocage, qu’il s’agisse d’une perte de confiance en soi ou dans son partenaire, ou encore d’un trop grand écart entre les besoins sexuels de chacun qui a fini par éteindre l’envie d’une relation. Pour ceux qui aspirent à renouer avec un désir revigoré, il n’est jamais trop tard ! , Pourquoi fait-on de moins en moins l’amour ?

Traductions du mot « anaphrodisie »

Langue Traduction
Anglais anaphrodisia
Source : Google Translate API

Synonymes de « anaphrodisie »

Source : synonymes de anaphrodisie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « anaphrodisie »

Anaphrodisie

Retour au sommaire ➦

Partager