La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « épouvantail »

Épouvantail

Variantes Singulier Pluriel
Masculin épouvantail épouvantails

Définitions de « épouvantail »

Wiktionnaire

Nom commun - français

épouvantail \e.pu.vɑ̃.taj\ masculin

  1. Haillon que l’on met au bout d’une perche, d’un bâton dans les chènevières, dans les champs, dans les jardins, pour épouvanter les oiseaux.
    • J’étais comme ces moineaux qui se juchent sur les épouvantails, pour narguer le propriétaire, et en oublient de picoter les cerises. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 153)
    • L’épouvantail semblait recouvert de goudron, comme celui qu’on utilise pour rendre les canots étanches. — (Xavier Mauméjean, Lilliputia, Calmann-Lévy, 2008)
    • Mais, tout près de Pascal, au milieu du champ de blé, au sommet de la Butte aux Vents, le grand épouvantail destiné à faire peur aux oiseaux trop gourmands semble l’appeler, agitant ses manches et ses jambes vides dans le vent qui sent bon l’odeur de la terre et des bois. — (Cécile Aubry, Poly, Hachette, 1964, Livre de Poche Jeunesse, 2006, chapitre 1)
  2. (Par extension) Ce qui sert à épouvanter des humains.
    • Les têtes sont salées et expédiées aux quatre coins de l’Empire pour y être exposées au-dessus des portes des villes et servir d’épouvantail pour ceux qui seraient tentés de se révolter contre l’autorité chérifienne. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 99)
  3. (Figuré) Personne habillée ridiculement.
    • — Là ! là ! interrompit brusquement Lady Portarlès, vous êtes encore assez jeune pour tourner le dos à cet épouvantail de Français qui trône ce soir dans votre loge. — (Baronne Emma Orczy, Le Mouron Rouge, 1913, Bibebook, 2015, page 78)
  4. (Figuré) Se dit pour donner à entendre qu’une personne ou qu’une chose, dont on veut nous faire peur, n’est propre qu’à épouvanter des personnes timides.
    • Ces troupes qui servent d’abord d’épouvantail à l’Angleterre au cas qu’elle voulût attaquer, & lui font craindre pour elle-même une invasion, doivent aussi soulager la marine dans le service du port & des vaisseaux. — (L’espion anglois, ou correspondance secrète entre Milord All’eye et Milord All’ear, nouvelle édition revue, corrigée & considérablement augmentée, Londres : chez John Adamson, 1784, volume 8, page 351)
  5. (Sports hippiques) Cheval qui apparaît comme déclassé et imbattable dans une course, dont il est le grandissime favori.
    • Crossfire (3) est l’épouvantail de la course et peut signer un onzième succès de rang ! — (Pronostic du Prix de Clamart sur l’hippodrome de Cabourg le 18/12/2018, pmu.fr)
  6. (Rhétorique) Figure de rhétorique, synonyme d’homme de paille.
    • En France, le wokisme est « un épouvantail plus qu’une réalité sociale ou idéologique », résume l’historien Pap Ndiaye, directeur général du Palais de la Porte Dorée, l’établissement public qui comprend le Musée national de l’histoire de l’immigration et l’Aquarium tropical de Paris.— (Anne Chemin, Derrière le débat sur le « wokisme », les trois mutations du racisme : biologique, culturel, systémique, Le Monde, 6 janvier 2022)
    • Menaces conjointes de la dette, de la fuite des grandes fortunes et de leurs promesses de ruissellement, des délocalisations d’entreprises, de la perte de compétitivité et autres épouvantails libéraux ; depuis le fameux virage de la rigueur de 1983 (dédicace à mon prof de SES en terminale), toute politique frontalement redistributive, tout projet d’envergure d’amélioration des services publics ou de refonte écologique se voit opposé l’argument imparable du réalisme.— (Philippe Delacote, C’est quoi, un «électeur de gauche»?, Libération, 22 février)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « épouvantail »

Épouvanter ; provenç. espaventalh ; catal. espantall ; espagn. espantajo ; portug. espantalho.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de épouvanter, avec le suffixe -ail.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « épouvantail »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épouvantail epuvɑ̃tɛl

Évolution historique de l’usage du mot « épouvantail »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épouvantail »

  • Les conséquences de nos actions sont des épouvantails pour les lâches, et des rayons de lumière pour les sages. De Aldous Huxley , 
  • Jouis toujours du présent avec discernement, ainsi le passé te sera un beau souvenir et l'avenir ne sera pas un épouvantail. De Franz Schubert , 
  • Le terme « antifa » ne correspond d’ailleurs à aucune organisation nationale, structurée. Ce sont de multiples groupes affinitaires, numériquement faibles, aux identités politiques mouvantes : en grande partie libertaires, ils peuvent aussi être des marxistes dans toutes les variantes du terme. Tout cela rend les « antifas » pratiques à utiliser comme un épouvantail, puisqu’ils ne peuvent pas démentir les accusations de manipulation ni leur répondre. Le Monde.fr, Les « antifas », épouvantail de Donald Trump face à la vague antiraciste

Traductions du mot « épouvantail »

Langue Traduction
Anglais scarecrow
Espagnol espantapájaros
Italien spaventapasseri
Allemand vogelscheuche
Chinois 稻草人
Arabe فزاعة
Portugais espantalho
Russe чучело
Japonais かかし
Basque txorimalo
Corse spaventapasseri
Source : Google Translate API

Synonymes de « épouvantail »

Source : synonymes de épouvantail sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « épouvantail »

Épouvantail

Retour au sommaire ➦

Partager