Entortillement : définition de entortillement


Entortillement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ENTORTILLEMENT, subst. masc.

A.− Action de s'entortiller. L'entortillement du câble autour de l'axe. Ceux qui donnent lieu au redressement ou à l'abaissement des étamines, des pédoncules, ou à l'entortillement des tiges sarmenteuses (Lamarck, Philos. zool.,t. 1, 1809, p. 388).
B.− P. méton. Ensemble de choses entortillées. L'entortillement des racines. Synon. enchevêtrement, entortillage.Les nez qui émergeaient des entortillements de laine étaient rouge viande (Magnane, Bête à concours,1941, p. 40):
... lequel [testicule] n'est lui-même qu'un peloton globuleux et serré, fait des entortillemens d'un seul vaisseau; ... Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 5, 1805, p. 192.
P. anal. Enchevêtrement. Tout ce que je demande, c'est qu'on ne me force pas d'admirer (...) les entortillements des vallées des Alpes (Chateaubr., Voy. Amér. et Ital., Voy. Clermont, t. 2, 1827, p. 319).
C.− Domaine abstr.Il y a dans tout ce qu'elles disent (...) un entortillement de raisons, qui fait que pour un peu on se sentirait coupable (Montherl., Port-Royal,1954, p. 1038).
Spéc. [En parlant d'un style] Embarras, circonlocution dans la présentation de quelque chose. Synon. entortillage.Je ne comprends guère les entortillements du « Moniteur » (Mérimée, Lettres Panizzi,1870, p. 215).Il en apprenait la rhétorique, (...) les entortillements de style, si flatteurs pour les dames (Zola, Page amour,1878, p. 956).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃tɔ ʀtijmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Av. 1374 « raisonnement captieux » entortillements de paroles ([fausse attribution à Oresme] J. Daudin, Trad. des Rem. de fort. de Petr., Ars. 2671, fo8 rods Gdf. Compl.); 2. 1538 (Est. : Entortillement, comme d'ung serpent qui se plie en rond). Dér. du rad. de entortiller*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 12.

Entortillement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

entortillement \ɑ̃.tɔʁ.tij.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’entortiller autour de quelque chose, ou état d’une chose entortillée autour d’une autre.
    • L’entortillement du lierre, de la vigne, des fils télégraphiques.
    • Tous les accoucheurs savent d’ailleurs que la strangulation, produite par l’entortillement du cordon, n’est ordinairement pas un accident grave et que l’asphyxie qui résulte de la gêne du cours du sang dans le cordon comprimé, est le phénomène qu’on doit le plus redouter. — (Bulletin médical belge, Volume 1 ; Volume 3, 1841)
    • Je découvris Marcel Proust dont les phrases longues et belles, pleins de suc, me déroutaient en me charmant par leurs détours imprévus et subtils ou leur entortillement précieux. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 253.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Entortillement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTORTILLEMENT. n. m.
Action de ce qui s'entortille autour de quelque chose, ou État d'une chose entortillée autour d'une autre. L'entortillement du lierre, de la vigne, des fils télégraphiques.

Entortillement : définition du Littré (1872-1877)

ENTORTILLEMENT (an-tor-ti-lle-man, ll mouillées, et non en-tor-ti-ye-man) s. m.
  • 1Action de ce qui s'entortille autour d'une chose ; état d'une chose entortillée autour d'une autre.
  • 2 Par extension. Ce que je demande, c'est qu'on ne me force pas d'admirer les entortillements des vallées des Alpes, Chateaubriand, Mont-Blanc, 142.
  • 3 Fig. Embarras, obscurité du style. Il y a de l'entortillement dans cette phrase. Quel entortillement dans tout ce discours ! Bossuet, Rem. Ces correctifs ne sont que de vrais entortillements capables de tourner les têtes, Bossuet, Relat.

HISTORIQUE

XVIe s. Estans deceus de tels entortillemens, nous sommes distraits par beaucoup de dieux divers, Calvin, Inst. 67. Les boyaux ont esté faits avec plusieurs revolutions ou entortillemens, afin que…, Paré, I, 15. Les jettons des haies, agencées par entortillements et entre-las, les rendent de belle representation, De Serres, 742.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « entortillement »

Étymologie de entortillement - Wiktionnaire

 Dérivé de entortiller avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « entortillement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
entortillement ɑ̃tɔrtijmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « entortillement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « entortillement »

  • Tout a commencé par des remparts, des châteaux forts, des donjons et des mâchicoulis. Puis on a vu se creuser des fossés, se sceller des barreaux, se construire des fortifications, s’ériger des murs. Progressivement, les frontières sont devenues plus brutales, prenant de l’épaisseur: des tranchées, des mines, des entortillements de barbelés, des gardes armés. Malgré leur fermeture précipitée, en mars de cette année, elles n’ont retenu aucun virus mais beaucoup de migrants. Les frontières du ciel sont plus sophistiquées encore, bardées d’appareils de reconnaissance faciale, de scanners et de logiciels capables d’enregistrer une kyrielle d’informations parfaitement anodines, mais cela n’a pas suffi à retenir les terroristes contre qui tous ces raffinements furent inventés. La désertification des espaces aéroportuaires n’a pas arrêté non plus le moindre corona. Pourtant c’est dès janvier qu’il aurait fallu fermer les portes au nez des riches voyageurs aériens, importateurs involontaires de ce Covid-19 qui se révéla si cruel pour les pauvres. Finalement, la frontière ultime, aujourd’hui, c’est celle qui sépare les individus entre eux: la «distanciation sociale». En théorie, tout ce qui sert à surveiller, à séparer et à exclure est aussi conçu pour protéger. La protection par l’exclusion en quelque sorte. Mais le plus souvent ça ne marche pas. Le Courrier, Frontières - Le Courrier

Traductions du mot « entortillement »

Langue Traduction
Corse spunta
Basque kink
Japonais キンク
Russe перегиб
Portugais torção
Arabe شبك
Chinois 纠结
Allemand knick
Italien capriccio
Espagnol pliegue
Anglais kink
Source : Google Translate API

Synonymes de « entortillement »

Source : synonymes de entortillement sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires