La langue française

Enterrement

Sommaire

  • Définitions du mot enterrement
  • Étymologie de « enterrement »
  • Phonétique de « enterrement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « enterrement »
  • Citations contenant le mot « enterrement »
  • Traductions du mot « enterrement »
  • Synonymes de « enterrement »
  • Antonymes de « enterrement »

Définitions du mot enterrement

Trésor de la Langue Française informatisé

ENTERREMENT, subst. masc.

A.− Action d'enterrer, de mettre en terre, de couvrir de terre. L'enterrement des grains est nécessaire pour les préserver du ravage des oiseaux (Besch.1845).
B.− [En parlant d'une pers.]
1. Action de mettre en terre un mort. Synon. inhumation.Vous êtes prié d'assister au convoi, service et enterrement de M... (DG).
2. P. ext. Ensemble des cérémonies funèbres qui accompagnent la mise en terre d'un mort. Enterrement civil, religieux; aller à un enterrement. Synon. funérailles.Malgré cela, est-ce que vous tiendriez à avoir un enterrement religieux? (Montherl., Pitié femmes,1936, p. 1182).En principe, l'enterrement est fixé à dix heures du matin (Camus, Étranger,1942, p. 1127).La corporation des bouchers romains s'était fait représenter à l'enterrement du pauvre garçon (Green, Journal,1950, p. 31).
SYNT. Un bel, un grand, un pauvre enterrement; enterrement de première, deuxième, troisième classe; messe, anniversaire d'enterrement; assister à un enterrement.
P. méton. Convoi, cortège funèbre. Suivre un enterrement. Quand on suit ainsi l'enterrement, tous les gens vous envoient des grands coups de chapeaux (Céline, Voyage,1932, p. 194).J'ai vu à Venise des enterrements en gondole (Sartre, Nausée,1938, p. 93).Tandis que nous festoyons, arrive un pauvre enterrement arabe (Gide, Carnets Égypte,1939, p. 1075).
P. anal. (Aller d'un) pas d'enterrement. D'un pas très lent et solennel. Le fiacre reprit son train d'enterrement (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 300).
P. ell. Frais de sépulture. Ils ne trouvent même pas de quoi payer un enterrement de pauvre (Mauriac, Nœud vip.,1932, p. 232).
Loc. adj. D'enterrement. Très triste, sinistre. Avoir, faire une tête d'enterrement; visage, figure, mine d'enterrement. Je suis obligé (...) de prendre une tête d'enterrement, pour n'avoir pas l'air d'insulter à vos tristesses (Montherl., Demain,1949, I, 1, p. 702).
C.− P. métaph. ou au fig. Action de mettre un terme à (quelque chose), de faire oublier (quelque chose). Le XIXesiècle est l'enterrement de ce qui avait fait, pendant tant de siècles, l'honneur et la force de la France (L. Daudet, St. XIXe,1922, p. 184).(Banqueroute et enterrement du petit commerce) (Gide, Journal,1939, p. 1141):
... la faveur que doit espérer un homme supérieur est l'oubli de son talent, de son outrecuidance, et l'enterrement de son projet dans les cartons de la Direction. Balzac, Le Curé de village,1839, p. 198.
Loc. fam. Enterrement de première classe. Abandon définitif d'un projet, d'une entreprise; mise en disgrâce (de quelqu'un) par des éloges ironiques.
Rem. On trouve dans le même sens enterrement de troisième classe : Il a été question d'une interpellation (...) mais soyez persuadé qu'un projet de loi sera un enterrement de troisième classe (Zola, Corresp., 1902, p. 649).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃tε ʀmɑ ̃]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1165 « action de mettre en terre un mort; la cérémonie elle-même » (Troie, 10404 ds T.-L.); d'où 1636 « le convoi funèbre » convoier un Anterremant (Monet). Dér. du rad. de enterrer*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 1 169. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 792, b) 2040; xxes. : a) 2 615, b) 1 629.

Wiktionnaire

Nom commun

enterrement \ɑ̃.tɛʁ.mɑ̃\ masculin

  1. Cérémonies qu’on observe pour porter et mettre un corps en terre.
    • A mon enterrement je ne veux que des morts
      Des rossignols sans voix des chagrins littéraires
      Des peintres sans couleurs des acteurs sans décor
      Des silences sans bruits des soleils sans lumière.
      — (Léo Ferré, A mon enterrement, 1971)
    • Les tolba sont tenus d'honorer toute invitation émanant d'un membre de la communauté. Ils assistent généralement aux mariages, aux fêtes organisées à l'occasion des circoncisions, des baptêmes et des enterrements. — (Ali Amahan, Mutations sociales dans le Haut Atlas : les Ghoujdama, Paris : Éditions de la MSH & Rabat : Éditions La Porte, 1998, page 76)
    • Je m’en vais le premier, voilà tout, et je trouve ma consolation dans cette idée que je n’irai pas à votre enterrement, ce qui m’aurait fait de la peine. — (Marcel Pagnol, César, 1936)
  2. (Par extension) Convoi funèbre.
    • Il y a un trafic de passants, de fêtes, de ces enterrements arabes glapissants qui trottent comme des champions de marche. — (Paul Nizan, Aden Arabie, chap. IX, Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960)
    • L’enterrement de mon père fut suivi de tout le village suivant la coutume et il y vint des gens des environs, à des lieues à la ronde. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 30)
  3. (Figuré) Absence de bonne fin d'un projet, d'une promesse.
    • L’enterrement d’un projet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTERREMENT. n. m.
Cérémonies qu'on observe pour porter et mettre un corps en terre. Enterrement sans pompe. Enterrement religieux. Enterrement civil. Aller à l'enterrement d'une personne. Être prié à un enterrement. Billet d'enterrement. Assister à un enterrement. Il se dit également d'un Convoi funèbre. Voir passer un enterrement. Être d'un enterrement. Être d'enterrement. Fam., Une figure d'enterrement, Une figure triste, sombre. Fig., L'enterrement d'un projet. Voyez ENTERRER.

Littré (1872-1877)

ENTERREMENT (an-tê-re-man) s. m.
  • 1Mise en terre. L'enterrement des charognes.

    Mise dans la sépulture. L'enterrement d'un corps mort.

  • 2Cérémonies observées dans les funérailles. Tout Paris, vêtu d'enterrement, ainsi que tout Marly, remplissait les salons et la chambre du roi, Saint-Simon, 296, 52.

    Le cortége funèbre. Là d'un enterrement la funèbre ordonnance D'un pas lugubre et lent vers l'église s'avance, Boileau, Sat. VI.

    Figure, air, mine d'enterrement, figure sombre, triste.

HISTORIQUE

XIIe s. Le cors atant il enterrerent ; Grant e petit trestuit i erent [étaient] ; Tuit vont à la procession, à l'enterrement del baron, Grégoire le Grand, p. 31.

XVe s. Ô Bretaingne, pleure ton esperance ; Normandie, fai son entierement ; Guyenne aussi, et Auvergne, or t'avence, Et Languedoc, quier lui son monument, Deschamps, Sur la mort de Guesclin.

XVIe s. En cereïteré enterrement [enfouissement], tousjours se perd quelque œil [d'un plant], de pourriture ou d'autre evenement, De Serres, 513.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENTERREMENT, s. m. (Jurisprud.) Voyez Sépulture.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « enterrement »

De enterrer, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « enterrement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enterrement ɑ̃tɛrmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « enterrement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enterrement »

  • Michel Agadja Kpodan à l’état civil, l’artiste chanteur Assa Cica, décédé vendredi 22 mai à Cotonou, des suites d’une longue maladie, de source concordante, sera inhumé samedi 11 juillet 2020 dans son village natal. Et comme à l’accoutumée au Bénin, le gouvernement sait bien rendre un digne hommage à la mémoire des illustres disparus dans le sous-secteur des arts, pour ne pas dire de la culture. L’inhumation de Gnonnas Pedro, Tohon Stan, Alokpon, Riss Cool, Zouley Sangare, Théodore Béhanzin alias ‘’Cossi’’, Grégoire Noudéhou et autres en dit long. Cependant, depuis l’annonce du décès du ‘’Rossignol’’ Assa Cica, force est de constater que jusqu’ici, c’est un silence radio qui plane. Pourtant c’est une figure de proue, sinon un pilier de la musique béninoise comme tous les autres dont les veillées funèbres ont été même annoncées en pompe à travers les médias. Mais jusqu’ici, c’est dans les coulisses bien éloignées qu’on apprend la date d’enterrement d’un musicien de sa carrure. Il y a comme une politique de deux poids deux mesures qui se dessine souvent lorsqu’il est question de rendre hommage à tel ou tel artiste. Selon que celui-ci est nanti ou miséreux, influent ou effacé de son vivant, on le traite comme tel à sa mort. Dakossi Denis en a fait les frais. Et son inhumation a été aussi triste que les conditions dans lesquelles il est passé de vie à trépas. Qu’en serait-il maintenant d’Assa Cica si depuis l’annonce de sa mort, c’est le silence radio qui règne jusqu’à ce qu’on apprenne la date de son enterrement à travers des indiscrétions ?  Le gouvernement, notamment le ministère en charge du tourisme de la culture et des arts est interpelé pour prendre les mesures nécessaires d’équilibre.  Michel Agadja Kpodan est un guitariste, parolier et mieux un philosophe sans précédent de la musique béninoise. Malheureusement c’est un talent qui a vécu dans un dénuement total et souffert du minimum vital ces dernières années avec à la clé une santé complètement dégradée sous le poids de l’âge. Ses morceaux : « Tin man salé », « Aga ma gnon nu hêdé », « Akouè wèzon », « Vi djin vê », « Ataklé », « Ayato gan mè nou », « Yokpo wa non ha mi », « Ananu dokon nu », « Fofo n’do gbésiso », « Gnonnu tomê lin », « J’ai raison d’être amoureux », « Dêmin », « Aklunon », réchauffent encore les mémoires. Et qu’un hommage digne du nom lui soit rendu, serait un honneur pour la Nation béninoise. Matin Libre, Enterrement de l’artiste Assa Sica prévu pour samedi: Que réserve le ministère en termes d’hommage ? – Matin Libre
  • L’enterrement a eu lieu lors d’une cérémonie officielle, en présence du chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune et des hauts responsables de l’État. , Moment de l’enterrement des restes des 24 résistants à El-Alia (vidéo) - Algerie360
  • Si j'aime les trains c'est sans doute parce qu'ils vont plus vite que les enterrements. Robert Desnos, C'est les bottes de sept lieues cette phrase : Je me vois. , Éditions de la Galerie Simon
  • Que mon enterrement soit superbe et farouche, Que les bourgeois glaireux bâillent d'étonnement Et que Sadi Carnot, ouvrant sa large bouche, Se dise : Nom-de-Dieu ! le bel enterrement ! Georges Fourest, La Négresse blonde, José Corti
  • Pas de mariage sans larmes, pas d’enterrement sans rires. De Proverbe italien
  • Les candélabres coûtent plus cher que l’enterrement. De Proverbe martiniquais
  • Nous ne devrions déranger nos amis que pour notre enterrement. Et encore ! De Emil Michel Cioran
  • Un bel enterrement n'est pas une improvisation. Il faut y consacrer sa vie. De Auguste Detoeuf
  • C’est pas mal un beau mariage. C’est presque aussi bien qu’un bel enterrement... De Jean Renoir / Toni
  • A l’enterrement, je découvris le sens de tous les enterrements : une initiation à notre propre mort. De Ludvik Vaculik / La Hache
  • Je préfère l'incinération à l'enterrement et les deux à un week-end avec ma femme. De Woody Allen / Destins tordus
  • En vérité la soif de confort assassine la passion de l'âme et va en ricanant à son enterrement. De Khalil Gibran
  • A la veille de son enterrement, les drapeaux sont en berne à Oromia, pendant que la police éthiopienne réprime les manifestants, procédant à une série d'arrestations, dont celle de Jawar Mohamed, une personnalité influente des médias. , L'enterrement du chanteur éthiopien Hundessa prévu jeudi - Apanews.net
  • Quoi qu'on dise, un mariage raté est quand même plus joyeux qu'un enterrement réussi. De Yvan Audouard
  • “J’ai déjà tout prévu pour mon enterrement”, annonce l’ex-animateur de France 2. “Je veux un cercueil avec plein de guirlandes. Ce sera une cérémonie joyeuse avec un orchestre, juste pour emmerder mes détracteurs”. Des obsèques festives, un brin rebelles, à son image en somme. Medisite, Patrick Sébastien dévoile ses volontés pour son enterrement
  • Dans les hôpitaux, ce sont plus les visiteurs que les malades qui font des gueules d'enterrement. De Jacques Dutronc
  • Un mariage c’est comme un enterrement, sauf qu’il faut sentir les fleurs qu’on vous apporte. De Grace Hansen
  • Efforçons-nous de vivre de telle sorte que, quand nous ne serons plus, le croque-mort lui-même pleure à notre enterrement. De Mark Twain
  • C'est commode un enterrement. On peut avoir l'air maussade avec les gens. Ils prennent ça pour de la tristesse. De Jules Renard
  • Pour faire la cour à une veuve, le meilleur moment est celui où elle revient de l'enterrement de son mari. De Henry Bohn
  • En ville, un enterrement, c'est un embouteillage. A la campagne, c'est une distraction pour l'après-midi. De Georges Ade

Traductions du mot « enterrement »

Langue Traduction
Anglais burial
Espagnol entierro
Italien sepoltura
Allemand beerdigung
Chinois 葬礼
Arabe دفن
Portugais enterro
Russe захоронение
Japonais 埋葬
Basque ehorzketa
Corse sepultura
Source : Google Translate API

Synonymes de « enterrement »

Source : synonymes de enterrement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « enterrement »

Partager