La langue française

Enguirlander

Sommaire

  • Définitions du mot enguirlander
  • Étymologie de « enguirlander »
  • Phonétique de « enguirlander »
  • Évolution historique de l’usage du mot « enguirlander »
  • Citations contenant le mot « enguirlander »
  • Images d'illustration du mot « enguirlander »
  • Traductions du mot « enguirlander »
  • Synonymes de « enguirlander »

Définitions du mot enguirlander

Trésor de la Langue Française informatisé

ENGUIRLANDER, verbe trans.

A.− Entourer (quelqu'un ou quelque chose) d'une ou de plusieurs guirlandes ou à la façon d'une guirlande.
1. [Le suj. désigne une pers.] Enguirlander un autel, une porte (Ac. 1932). Je voudrais, à mon tour, comme les bons orfèvres, Enguirlander la coupe où j'ai trempé mes lèvres (Régnier, Prem. poèmes,Lendemains, 1885, p. 11).
Enguirlander de + subst., désignant la nature de la guirlande.On avait enguirlandé de lierre le fronton de la mairie (Flaub., MmeBovary,t. 1, 1857, p. 151).Les Bacchantes, d'un pampre à l'ample frondaison, Enguirlandent le joug des taureaux qu'on dételle (Heredia, Trophées,1893, p. 25).
Emploi pronom. à sens passif. Au centre de la grande terre il y a un champ, Et celui, qui des éperons jusqu'au cimier S'enguirlandera de ses bluets et de ses fumeterres, (...) Sera appelé roi (Claudel, Tête d'Or,1890, p. 109).
2. P. ext. [Le suj. désigne un inanimé concr. (élément décoratif, fleur, etc.)] La petite Mathilde (...) raide sous sa toilette de clématite sauvage à fleurs blanches. (...) La clématite, d'abord nattée en couronne sur la tête, descend par flots sous le menton, derrière le dos, le long des bras, volubile, enguirlande la taille (Renard, Poil Carotte,1894, p. 206).Les grappes blondes du houblon, mêlées à des festons de roses, enguirlandaient le fronton des chalets rustiques (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 241).
Emploi pronom. à sens passif. Une table où (...) s'enguirlandent autour des surtouts les plus belles orchidées du monde (Goncourt, Journal,1889, p. 983).
P. anal. :
... plus haut, sur des tiges de cuivre, s'enguirlandait une autre floraison, des fichus jetés, des rubans déroulés, tout un cordon éclatant qui se prolongeait, montait, autour des colonnes, se multipliait dans les glaces. Zola, Au Bonheur des dames,1883, p. 621.
B.− Au fig. [Le suj. désigne une pers.]
1. Vieilli
a) [L'obj. désigne une pers. ou un ensemble de pers.] Couvrir d'éloges, souvent excessifs, en vue de plaire. (Quasi-)synon. allécher, circonvenir, séduire.Il vous peint la façon dont il enguirlande une chambre, séduit des députés (Goncourt, Journal,1863, p. 1326).J'ai pour ainsi dire horreur d'entraîner et d'enguirlander un auditoire; je ne puis me résoudre à plaire et même à essayer de plaire (Amiel, Journal,1866, p. 235).
P. métaph. Il est curieux de voir ce qu'ils ont bientôt fait d'un jeune général [Joubert] en renom qui leur arrive, comme ils l'enlacent et l'enguirlandent dans leur tourbillon de coteries, dans leurs flatteries et leurs intrigues (Sainte-Beuve, Caus. lundi,t. 15, 1851-62, p. 183).
b) [L'obj. désigne un inanimé abstr. (discours, récit, etc.)] Orner d'éléments flatteurs en vue de plaire et parfois d'abuser. (Quasi-)synon. enjoliver.Je fais aux impatients grâce des innombrables digressions (...) dont il enguirlandait sa causerie (Richepin, Aimé,1893, p. 201).Il aimait à se bercer encore des légendes populaires qui enguirlandent la foi (Rolland, J.-Chr.,Antoinette, 1908, p. 840).
P. métaph. L'homme qui a toujours capitulé devant toutes les démagogies. Et non seulement qui a capitulé, mais qui a toujours enguirlandé toutes les capitulations des festonnements de ses airs de bravoure (Péguy, Argent,1913, p. 1112).
2. Usuel, par antiphrase, fam. Faire des reproches (à quelqu'un). Synon. disputer (fam.), engueuler (pop.), réprimander.L'autre s'emporte et l'enguirlande. Il descend enfin, mais, de la rive, invective encore (Gide, Voy. Congo,1927, p. 702).Ce fut la huée des vieilles diablesses qui se foutaient de nous pendant (...) que le patron nous enguirlandait (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 201).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Enguirlandage, subst. masc., rare. Synon. enguirlandement. Les enguirlandages fleuris d'épis, de rosaces et de trèfles des potences d'enseignes (Lorrain, Sens et souv., 1895, p. 286). b) Enguirlandé, ée, part. passé et adj. [En parlant d'un inanimé concr.] Qui est orné de guirlandes. Une double file d'équipages enguirlandés (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Rose, 1884, p. 923). Des colonnades enguirlandées (T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p. 43). P. anal. [En parlant d'une pers., avec une nuance iron.] Qui est vêtu d'une manière recherchée et compliquée. Des messieurs en gants frais, auprès de dames enguirlandées (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Dimanches bourg., 1880, p. 324). c) Enguirlandeur, euse, adj. rare. Qui enguirlande. Gestes enguirlandeurs (Verlaine, Œuvres complètes, t. 4, Mém. veuf, 1886, p. 245).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃giʀlɑ ̃de], (j')enguirlande [ɑ ̃giʀlɑ ̃:d]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. 1555 « orner de guirlandes » (Vauquelin de la Fresnaye ds Delb. Rec. d'apr. DG); 2. 1846 fig. « tromper par de belles paroles » (Balzac, Cous. Bette, p. 331). Dér. de guirlande*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 114.
DÉR.
Enguirlandement, subst. masc.a) [Correspond à enguirlander A] Décoration de guirlandes. Les chandeliers et le lustre où brûlaient ces bougies se perdaient dans un enguirlandement de fleurs (Bourget, Pastels,1889, p. 24).P. ext. MmeBarrès, en costume de Marguerite de Bourgogne, dans sa robe blanche de mariage, arrangée en surcot moyenâgeux, avec des enguirlandements de velours bleu (Goncourt, Journal,1893, p. 346).b) Au fig., péj. [Correspond à enguirlander B] Ornement, flatterie destinée à plaire et parfois à abuser. Synon. enjolivement.Il n'y a rien dans son livre... Oui, mais c'est plein d'enguirlandements, de fioritures, de jolie sauce autour de ce qu'il dit... (Goncourt, Journal,1892, p. 195).Ils ne veulent pas renoncer aux grandeurs du fonctionnaire. Et aux solennités, et aux encensements, et aux grandeurs des cérémonies en Sorbonne. Et aux appareils, et aux apparats, et à tous les enguirlandements des grandeurs politiques, des grandeurs universitaires (Péguy, Argent,1913, p. 1288). [ɑ ̃giʀlɑ ̃dmɑ ̃]. 1reattest. 1879 (A. Daudet, Rois en exil, p. 189); du rad. de enguirlander, suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 5.
BBG. − Baldensperger (F.). Notes lexicol. Fr. mod. 1938, t. 6, p. 254.

Wiktionnaire

Verbe

enguirlander \ɑ̃.ɡiʁ.lɑ̃.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Entourer, garnir de guirlandes.
    • Enguirlander un autel, une porte.
    • Le houblon qu’il avait planté lui-même enguirlandait maintenant les fenêtres jusqu’au toit. — (Alphonse Daudet, La dernière classe, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 13.)
    • Un jour que nous étions seuls au jardin, je m’enhardis jusqu’à lui demander le portrait de sa fiancée. Il me le tendit : un jeune fille souriante, jolie, extrêmement coiffée, enguirlandée de mille ruches de dentelle. — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 97.)
  2. (Figuré), (Vieilli) Couvrir d’éloges, encenser, souvent en vue de plaire.
    • Avec des mots câlins, elle l’enguirlanda de nouveau, sachant bien, depuis longtemps, que rien n’a plus de puissance sur un artiste que la flatterie tendre et continue. — (Guy de Maupassant, Fort comme la mort, première partie, chapitre 4, 1889.)
    • Méfiez-vous, ils vous enguirlandent pour mieux vous embobiner!
  3. (Familier) (Par antiphrase) Réprimander ; engueuler ; gourmander.
    • Je me surprends à me révolter et à lui jeter qu'il n'a qu'à aller se taper une pignole, et que moi, de toutes façons, je vais rentrer si ne veux pas me faire enguirlander. — (Louis Arjaillès, Tombe, Victor!, Éditions Edilivre, 2016, p. 42)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENGUIRLANDER. v. tr.
Entourer, garnir de guirlandes. Enguirlander un autel, une porte. Figurément, il signifie Couvrir d'éloges, exagérés le plus souvent, en vue de plaire.

Littré (1872-1877)

ENGUIRLANDER (an-ghir-lan-dé) v. a.
  • Garnir, décorer de guirlandes. Après l'avoir couronné et enguirlandé, si je l'ose dire avec Pindare, des festons de ses louanges florissantes, Garasse, Rech. des recherches, p. 51, dans LACURNE. La vue est arrêtée par une île couverte d'un bois d'ormes enguirlandés de lianes et de vigne vierge, Chateaubriand, Voy. Amér. 403.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « enguirlander »

De guirlande. L’emploi, très usuel, dans le sens de réprimander permet d’éviter engueuler, plus vulgaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

En 1, et guirlande.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « enguirlander »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enguirlander ɑ̃girlɑ̃de

Évolution historique de l’usage du mot « enguirlander »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enguirlander »

  • Selon Mme Bélanger, son frère serait donc vraisemblablement sorti du lit pour aller enguirlander les voisins qui avaient fêté toute la journée, dimanche. Le Journal de Montréal, Un saut de clôture qui lui coûte la vie | JDM
  • Le Diable Rouge a livré une partie intéressante mais a aussi été victime de l'effet du huis-clos. En effet, l'attaquant a été surpris en train d'enguirlander son coéquipier Victor Moses. Tout se passe dans les dernières secondes de la partie. Moses est bien lancé côté droit et Romelu lui demande le ballon, alors qu'il est en bonne position pour faire 1-3. Mais le centre va filer sur un défenseur. RTL sport, "Victor, p***** !": le coup de colère de Romelu Lukaku, surpris en train de hurler sur un coéquipier (vidéo) - RTL sport
  • La fin de la vidéo a de quoi surprendre. En jetant son verre de champagne sur la route en scandant que “c’est comme ça que ça marche”, il manque de toucher un cycliste qui passait en même temps. Avant de se faire enguirlander par ce dernier: “C’est vraiment super pour les vélos ce verre-là.” Le HuffPost, Jean-Pierre Fanguin dans le viseur de la police suisse | Le HuffPost
  • La fin de la vidéo a de quoi surprendre. En jetant son verre de champagne sur la route en scandant que “c’est comme ça que ça marche”, il manque de toucher un cycliste qui passait en même temps. Avant de se faire enguirlander par ce dernier: “C’est vraiment super pour les vélos ce verre là.” Le HuffPost, "La question, elle est vite répondue", la vidéo de cet influenceur vaut le détour(nement) | Le HuffPost
  • https://www.capital.fr/economie-politique/a-hyeres-une-camera-de-videosurveillance-parlante-pour-enguirlander-les-pietons-1340776 Capital.fr, À Hyères, une caméra de vidéosurveillance parlante pour enguirlander les piétons - Capital.fr

Images d'illustration du mot « enguirlander »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « enguirlander »

Langue Traduction
Anglais shout
Espagnol gritar
Italien grido
Allemand schreien
Chinois
Arabe يصيح، يصرخ، صيحة
Portugais gritar
Russe окрик
Japonais 叫ぶ
Basque oihu
Corse gridà
Source : Google Translate API

Synonymes de « enguirlander »

Source : synonymes de enguirlander sur lebonsynonyme.fr
Partager