Enfourner : définition de enfourner


Enfourner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ENFOURNER, verbe trans.

A.− Mettre dans un four. Anton. défourner.Ils voient le fort bras blanc qui tourne La pâte grise et qui l'enfourne Dans un trou clair (Rimbaud, Poés.,1871, p. 69):
1. Le foyer étant bien desséché et échauffé, on commence la marche régulière en enfournant des charges alternatives de combustibles (houille maigre) et de calcaire, dans les proportions de 100 kilos de combustible par tonne de calcaire. Toutes les deux ou trois heures, on défourne, ... Bourde, Les Travaux publics,1928, p. 162.
Absol. Mettre la pâte (du pain, de la pâtisserie, etc.) à cuire dans le four. Je regarde en même temps (...) le grand four tout rouge, − on enfourne avec de grandes pelles, et ça sent la croûte et la braise! (Vallès, J. Vingtras,Enf., 1879, p. 4).Le four doit être allumé 10 à 15 minutes avant l'introduction des mets. Ne jamais enfourner dans un four froid (Lar. mén.1926, p. 620).
Loc. fig., vx. Bien, mal enfourner une affaire. Bien, mal engager une affaire. Le Tellier, (...) estimait l'affaire mal enfournée (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 4, 1859, p. 256).
B.− P. anal.
1. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Faire entrer sans ménagement dans. Père Ubu [aux financiers]. − Vous vous fichez de moi! Dans la trappe, les financiers! (On enfourne les financiers) (Jarry, Ubu,1895, III, 2, p. 59).Un panier à salade s'arrêta devant la porte. Charles (...) vit enfourner de ses compagnons, le barman et M. Alexandre, plusieurs poufiasses (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 471).
Emploi pronom. réfl. Entrer dans un lieu bondé, obscur ou avec une idée de précipitation. La pluie a redoublé et le vent est devenu une trombe. (...) Il faut s'enfourner dans un café avec Mirbeau et prendre un grog (Goncourt, Journal,1890, p. 1268).Un car bourré comme un baril d'anchois stoppa! nous nous y enfournâmes à la force des coudes (Arnoux, Rêv. policier amat.,1945, p. 160):
2. À la porte, une enluminure représentait des funambules, et on lisait en grosses lettres : spectacle gratis. Je m'enfournai avec la foule dans cet antre perfide... Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 2, 1848, p. 16.
Au fig. et vieilli. S'engager dans. Bonne-maman est à Paris qui s'enfourne dans les affaires de MmeSollier et de M. de Castran, qui définitivement s'enfournent dans le mariage (Balzac, Corresp.,1821, p. 95).
2. [Le compl. désigne une chose] Introduire (quelque chose) dans une large ouverture ou, en forçant, dans un lieu peu spacieux. Synon. fam. fourrer.Des bonnets de coton, dans lesquels quelques-uns enfournent leurs oreilles (Goncourt, Journal,1870, p. 629).Jean-Paul (...) se laissait donner la becquée par Daniel, dont l'adresse à enfourner, tout en causant, la cuiller pleine dans la bouche de l'enfant, témoignait qu'il n'en était pas à ses débuts dans ce rôle de père nourricier (Martin du G., Thib.,Épil., 1940, p. 830).
3. Au fig., fam. [Construit avec un compl. d'attribution; avec une intention ironique] Synon. donner, refiler (fam.).Je lui ai enfourné le conseil de se tenir coite et de faire encadrer ma lettre avec luxe (Bloy, Journal,1904, p. 65).
C.− Fam. Avaler de façon gloutonne :
3. Vous connaissez ces robustes appétits de goujats, qui vous donnent faim par leur façon de se tailler un chiffon de pain, d'enfourner de côté, à la pointe du couteau, une bouchée de viande ou de fromage... A. Daudet, La Petite paroisse,1895, p. 175.
Emploi pronom. [Il] mangea un rosbif aux pommes et s'enfourna deux pintes d'ale (Huysmans, À rebours,1884, p. 180).
D.− MAR. [Le suj. désigne un navire] Plonger l'avant dans la lame et ne se relever que difficilement (d'apr. Barber. 1969).
Rem. On rencontre ds la docum. qq. ex. de enfourneur, subst. masc. Ouvrier qui sert un four. Le chef enfourneur se rend compte de la marche du four [à porcelaine] en retirant de temps en temps des témoins ou montres (Ser, Phys. industr., 1890, p. 558).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃fuʀne], (j')enfourne [ɑ ̃fuʀn̥]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 « mettre au four » (Ogier le Danois, 8357 ds T.-L.); 2. 1849 spéc. et fam. « avaler gloutonnement, ingurgiter » (Flaub., Tentation, p. 436). Dér. de four*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 71. Bbg. Bruneau (Ch.). Noms créés au moy. du suff. -ment... In : [Mél. Orr (J.)]. Manchester, 1953, p. 28. − Gottsch. Redens. 1930, p. 247. − Lire le dict. Actual. terminol. 1972, t. 5, no1, p. 2.

Enfourner : définition du Wiktionnaire

Verbe

enfourner \ɑ̃.fuʁ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’enfourner)

  1. Mettre dans le four.
    • Ces compositions étant mélangées, on les enfournait dans l’arche à fritter qui attenait au four de fusion. Cette opération avait pour but la combustion du principe organique contenu dans les soudes, les cendres et les salins. — (Georges Bontemps, Guide du verrier; traité historique et pratique de la fabrication des verres, cristaux, vitraux, Paris : à la Librairie du Dictionnaire des Ats et Manufactures, 1868, page 236)
    • C'est ce magot à la peau verte qui bedonne et grimace en pure perte. Il fut une poignée d’argile arrachée au Xinjiang, camionnée vers l'usine, pétrie, moulée, qui a pris forme humaine et qu'on a enfournée une fois vernissée. — (Jean-Yves Cendrey, Honecker 21, Éditions Actes Sud, 2013, chap. 3)
  2. Emplir ou remplir sommairement ou sans ménagement.
    • Tous ces regards qui glissent sur mon bouquin, toutes ces mains qui le palpent et le feuillettent, toutes ces poches qui l’enfournent — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, pages 64-65)
    • J'ai pris ma valoche en haut du placard pour la faire chuter sur le lit défait. J’ai enfourné mes affaires, pêle-mêle. D'une main, j’ai empoigné la poignée de ma valoche et de l'autre le bouton de porte. — (Génami Rivière, Retrouver l'être aimé : Pomme d'amour et cœur de glace, Éditions Publibook, 2003, page 143)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Enfourner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENFOURNER. v. tr.
Mettre dans le four. Enfourner le pain. Enfourner de la pâtisserie.

Enfourner : définition du Littré (1872-1877)

ENFOURNER (an-four-né) v. a.
  • 1Mettre dans un four. Enfourner du pain, de la pâtisserie.

    Mettre dans un creuset les matières du verre.

    Absolument. Pour bien faire du pain, il faut bien enfourner, Régnier, Sat. x. Des gens enfournent, D'autres défournent, Aux broches tournent Veau, bœuf et mouton, Béranger, Cocagne.

  • 2 Fig. et familièrement. Bien enfourner, mal enfourner, commencer une chose d'une manière heureuse ou maladroite. Avec un tel général [que Lafeuillade] qui avait mal enfourné, qui manquait de ce que Vauban avait cru nécessaire, ce n'était pas de quoi prendre Turin, Saint-Simon, 162, 131.
  • 3S'enfourner, v. réfl. S'engager dans un lieu d'où l'on ne peut que difficilement sortir, et, par extension, s'engager dans quelque affaire difficile. S'étant enfourné dans un chemin creux, Hamilton, Gramm. 5. Ce linge, qui n'imite pas le linge, sous lequel le vent s'enfournerait inutilement pour le séparer du corps, Diderot, Salon de 1767, Œuvres, t. XIV, p. 79, dans POUGENS. Réduit à son grec, au turc, à la langue franque pour toute ressource… dans le pays où il s'était enfourné, Rousseau, Confess. IV.
  • 4À l'enfourner, au début, en commençant une affaire.

    PROVERBE

    À mal enfourner on fait les pains cornus, c'est-à-dire, si l'on ne commence pas bien une affaire et qu'on ne la prenne pas d'abord du bon biais, on la manque.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ainz qu'il [le pain] soit cuis et enfornez, Fabliaux mss. n° 7218, f° 175, dans LACURNE.

XIVe s. On dit souvent qu'à l'enfourner Font li fournier les pains cornus, J. Bruyant, dans Ménagier, t. II, p. 36.

XVIe s. Venant après à s'enfourner dans les armes ; tousjours sa condition lui aparoist trop basse, et va visant après l'incertain, Lanoue, 149. Nous nous contenterons de dire du Dauphiné, avant nous y enfourner, que…, D'Aubigné, Hist. II, 40. M. D'Aumalle enfourna [enfila] ce destroict, qui representoit le chemin de Chamberry au Montcenys, Carloix, IV, 25. De tout acte la fin suit le commencement ; Il faut bien enfourner : car telle qu'est l'entrée, Volontiers telle fin s'est tousjours rencontrée, Ronsard, 667.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Enfourner : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENFOURNER, en terme de Boulanger, c’est mettre le pain au four après qu’il est levé pour l’y faire cuire. La grosseur & l’épaisseur du pain détermine le tems qu’on doit l’y laisser ; les pains de quatre, de huit & de douze livres n’y doivent rester que trois quarts-d’heure, ou une heure tout au plus.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « enfourner »

Étymologie de enfourner - Littré

En 1, et four, écrit autrefois forn ; provenç. enfornar ; espagn. enhornar ; ital. infornare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de enfourner - Wiktionnaire

Du latin fŭrnus ("four"), avec le préfixe en-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « enfourner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enfourner ɑ̃furne play_arrow

Conjugaison du verbe « enfourner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe enfourner

Évolution historique de l’usage du mot « enfourner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enfourner »

  • Sortir la poêle du four, poser la pâte à pizza dessus et enfourner pendant 3 minutes. AD Magazine, Le chef italien Denny Imbroisi partage sa recette de pizza maison | AD Magazine
  • Pour faire dégorger les aubergines : l’essuyer puis ôter les 2 extrémités. Ôter la peau dessus et dessous et la couper en tranches d’1/2 cm d’épaisseur. Les déposer dans un plat allant au four, les saupoudrer de 10 pincées de gros sel, remuer. Ajouter 1 c à s d’eau, couvrir puis enfourner sans préchauffage et cuire 15 min Th6  (180°). Au sortir du four, rincer IMMEDIATEMENT et RAPIDEMENT sous l’eau froide (sans les faire tremper), les égoutter et les essuyer. France Bleu, Aubergine à la régine
  • – Disposez les légumes et ajoutez le fromage râpé avant d’enfourner votre pizza légère légumes pour 20 minutes au four. Le Tribunal Du Net, Pizza légère aux légumes : une recette pour se faire plaisir sans culpabiliser !
  • Verser sur les pêches. Parsemer de quelques grains de groseilles, et enfourner pour 15 à 20 mn.   Franceinfo, À la carte. Portraits de chefs. Quand Guy Savoy a la pêche !

Traductions du mot « enfourner »

Langue Traduction
Corse coccia
Basque bake
Japonais 焼く
Russe выпекать
Portugais assar
Arabe خبز
Chinois
Allemand backen
Italien infornare
Espagnol hornear
Anglais bake
Source : Google Translate API

Synonymes de « enfourner »

Source : synonymes de enfourner sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires