La langue française

Enclave

Sommaire

  • Définitions du mot enclave
  • Étymologie de « enclave »
  • Phonétique de « enclave »
  • Citations contenant le mot « enclave »
  • Traductions du mot « enclave »
  • Synonymes de « enclave »
  • Antonymes de « enclave »

Définitions du mot enclave

Trésor de la Langue Française informatisé

ENCLAVE, subst. fém.

A.− DR. Situation d'un terrain complètement entouré par des terres appartenant à d'autres propriétaires et n'ayant pas d'accès à la voie publique; p. ext., le terrain lui-même ainsi placé. Il y avait là, coupant ces landes, en deux parts, une enclave désastreuse, quelques hectares appartenant à Lepailleur (Zola, Fécondité,1899, p. 403).De petits prés se touchaient frange à frange, se pénétraient d'enclaves, entrecroisaient leurs clôtures et leurs plaisses (Genevoix, Raboliot,1925, p. 115):
Un riche fermier de Beaumont-sur-Oise, nommé Léger, exploitait une ferme dont toutes les pièces faisaient enclave dans les terres du comte et qui gâtaient sa magnifique propriété de Presles. Balzac, Un début dans la vie,1842, p. 321.
B.− Territoire, pays placé à l'intérieur d'un autre territoire ou pays. Landau qui, sous Louis XVI, formait une enclave française, fut rattaché au royaume (Bainville, Hist. Fr.,t. 2, 1924, p. 141).Pour indemniser la Hollande de la perte de ces enclaves, je proposais de lui donner la Frise orientale, et les îles frisonnes de Borkum (Joffre, Mém.,t. 2, 1931, p. 376).
P. ext. Territoire au contour plus ou moins bien défini soumis à des lois morales ou sociales différentes des régions alentour. La Samarie formait en Palestine une espèce d'enclave, où se conservait le vieux culte de Garizim (Renan, Vie Jésus,1863, p. 239).Jérusalem et Bethléem devenaient une enclave chrétienne dans la Judée restée musulmane (Grousset, Croisades,1939, p. 330).
P. anal. Îlot contrastant par son atmosphère, son organisation avec ce qui l'entoure. Le salon nous semblait un territoire hors du clan, une enclave pour les étrangers, les visiteurs, les malades (Duhamel, Terre promise,1934, p. 136).Rien d'autre n'existe pour moi que l'endroit où j'habite, enclave soustraite à la démence du voisinage (Chardonne, Ciel,1959, p. 63).
P. métaph. Je m'endormais, avec de petites enclaves de froid sur mon visage ou sur mes bras, aux endroits que frappait la lune (Giraudoux, Suzanne,1921, p. 22).Chenillat est devenu le centre de tout le paysage au-dessus duquel il se dressait comme une enclave de couleurs vives et contrastées (Larbaud, Journal,1934, p. 326).
C.− Emplois spéc.
1. TECHNOL. Encastrement où vient se loger un objet. Ouvertes, elles [les portes d'écluses] se logent dans des enclaves, pratiquées dans les bajoyers (Quinette de Rochemont, Trav. mar.,1900, p. 369).
2. PHYSIOL. Corps étranger séjournant temporairement ou définitivement dans le cytoplasme. Les enclaves sont les vacuoles et grains inclus (enclavés) dans le cytoplasma et qui ne rentrent pas dans les catégories précédentes (Policard, Histol. physiol.,1922, p. 10).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃kla:v]. Enq. : /ãklav/. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1312 encleve « terrain ou territoire dépendant d'un autre propriétaire ou État » (Charte ex Chartul. S. Mart. Pontisar., fo30 vods Du Cange, s.v. inclausura). Déverbal de enclaver*. Fréq. abs. littér. : 40.

Wiktionnaire

Nom commun

enclave \ɑ̃.klav\ féminin

  1. (Géographie) Terrain qui est enclavé, enfermé dans un autre, entièrement ou en partie, sans en dépendre.
    • Cette prairie est une enclave qui appartient à un tel et qui lui donne un droit de passage sur ma propriété.
    • Cette terre fait une enclave ou fait enclave dans la vôtre.
  2. (Géographie) Territoire, pays qui est enclavé, enfermé dans un autre, entièrement ou en partie, sans en dépendre.
    • Tous espèrent atteindre l'autre continent, soit en traversant le détroit de Gibraltar, notamment via les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, soit en empruntant des barques motorisées (pateras ou feloukas) depuis les côtes atlantiques vers les îles Canaries (espagnoles). — (Karine Bennafla, Le Maroc: changements et faux-semblants, L'Harmattan, 2011, p.14)
    • La bizarrerie administrative dont elle est victime, Othe s'en accommode depuis fort longtemps. Pensez donc ! Depuis 1790 (création des départements) qu'elle vit avec son statut d’enclave meurthe-et-mosellane en territoire meusien, elle s’est fait une raison. — (Xavier Brouet & Richard Sourgnes, « Anecdote : Othe, l'irréductible village entre en résistance », dans La Lorraine pour les Nuls, Éditions First, 2012, p. 372)
  3. (Par analogie) (Figuré)
    • Brest, exceptionnelle enclave, est, en somme, la seule commune où un esprit anticlérical, se manifeste ouvertement. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Je suis une proie avec stratégie défensive. Il faut bien. N’importe quel lapin trouve un terrier à un moment pour se cacher. Mon terrier à moi, j’essaye, c’est l’enclave d’écriture, j’essaye. Ça attise aussi, c’est pervers. — (Christine Angot, La peur du lendemain, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 2000, page 28.)
  4. (Art) Ouvrage engagé dans un autre et empiétant sur lui.
    • Cet escalier fait enclave sur les appartements.
  5. (Géologie) Inclusion d'une roche dans une autre roche magmatique.
    • La rockallite […] constitue un accident, une enclave de couleur plus foncée à grains très fins comparables aux enclaves amphiboliques de nos granits, mais de composition différente. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)

Forme de verbe

enclave \ɑ̃.klav\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe enclaver.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe enclaver.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe enclaver.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe enclaver.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe enclaver.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENCLAVE. n. f.
Terrain qui est enclavé, enfermé dans un autre, entièrement ou en partie, sans en dépendre. Cette prairie est une enclave qui appartient à un tel et qui lui donne un droit de passage sur ma propriété. Cette terre fait une enclave ou fait enclave dans la vôtre. Il se dit également d'un Territoire, d'un pays. Le Comtat Venaissin était une des enclaves de la France. On dit dans un sens analogue Cette paroisse est une enclave de tel évêché. Il se dit aussi, en termes d'Arts, d'un Ouvrage engagé dans un autre et empiétant sur lui. Cet escalier fait enclave sur les appartements.

Littré (1872-1877)

ENCLAVE (an-kla-v') s. f.
  • 1Terrain entouré par d'autres terrains.

    Pays renfermé dans un autre. Le comtat Venaissin était une des enclaves de la France.

    Terme de jurisprudence. État d'un fonds entouré de tous côtés par des fonds appartenant à autrui.

  • 2Portion de terrain ou d'espace qui, s'avançant sur un autre, en diminue l'étendue.
  • 3Territoire ressortissant à une juridiction.
  • 4 Terme de construction. La partie avancée d'un escalier, d'un cabinet, d'une soupente, etc. qui empiète sur un appartement. Cet escalier fait enclave dans l'appartement.

    Terme d'architecture. Engagement d'un corps dans un autre.

  • 5 Terme de construction hydraulique. Partie d'un bajoyer destinée à loger la porte d'une écluse quand elle est ouverte.

HISTORIQUE

XIVe s. Et est assavoir que avecques les heritages dessus dits il y a une encleve qui est tenant aus dites maisons, Du Cange, inclausura.

XVIe s. Nous vous mandons que faciez assembler les sujets de vostre dit bailliage, enclaves et anciens ressors d'iceluy, Coust. génér. t. I, p. 615.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENCLAVE, s. f. (Jurisp.) On appelle enclave ou droit d’enclave, le droit qu’un seigneur a de prétendre la mouvance d’un héritage qui se trouve renfermé dans l’enceinte d’un territoire circonscrit & limité, dont ce seigneur a la directe. Le seigneur dont le fief n’est point un fief volant, mais qui a un territoire ainsi limité, n’a pas besoin d’autre que l’enclave pour prétendre la directe sur l’héritage qui se trouve compris au-dedans des limites de sa directe.

La question est ainsi décidée par Dumolin sur l’article 46 de l’ancienne coûtume de Paris, qui est le 68e de la nouvelle : par Loiseau, tr. des seigneuries, ch. xij. n. 50. Choppin sur Anjou, liv. II. chap. du franc-aleu.

Le Grand sur la coûtume de Troyes, gl. j. n. 12. & 13. dit que dans les coûtumes de franc-aleu l’enclave est bon d’un seigneur à un autre, pour obliger celui qui n’a pas l’enclave, à rapporter des titres péremptoires ; mais il prétend qu’il n’en est pas de même contre le détempteur, qu’il faut à son égard un titre précis. M. Guyot en son traité des fiefs, traité des prescriptions, rapporte cependant un arrêt du 4 Septemb. 1727, qui paroît avoir jugé pour l’enclave ; mais dans la coûtume de Vitry il peut avoir eu pour motif que la coûtume n’a pas été considérée comme allodiale. (A)

Enclave se dit d’une portion de place qui forme un angle ou un pan, & qui anticipe sur une autre par une possession antérieure ou par un accommodement ; ensorte qu’elle en diminue la superficie & en ôte la régularité. On dit aussi qu’une cage d’escalier dérobé, qu’un petit cabinet, ou qu’un ou plusieurs tuyaux de cheminée font enclave dans une chambre. quand par leur avance ils en diminuent la grandeur. Dictionn. de Trévoux & Chambers. (P)

Enclaves, (Hydraulique.) sont des enfoncemens qu’on a ménagés en bâtissant les faces des bajoyers d’une écluse pour y loger les grandes portes, lorsqu’on est obligé de les ouvrir pour le passage des bâtimens. Rien n’est mieux imaginé, non-seulement pour la conservation de ces portes, mais encore pour ne point faire d’obstacle au passage des bâtimens. (K)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « enclave »

Voy. ENCLAVER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) Déverbalisation du verbe enclaver.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « enclave »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enclave ɑ̃klav

Citations contenant le mot « enclave »

  • Al-Hol, en Syrie, dernière enclave du «califat» LEFIGARO, Al-Hol, en Syrie, dernière enclave du «califat»
  • La Russie investit vite et massivement dans le retour des dizaines de milliers d’Arméniens karabakhis à une vie normale. Déminage et construction de véritables petites forteresses de surveillance sur le pourtour de l’enclave par les Casques bleus russes, déploiement d’hôpitaux et de médecins russes, fourniture de matériaux de construction, meubles et vêtements : l’aide russe couvre tous les pans de la vie – sociale, économique, politique, militaire. Courrier international, Moscou investit massivement dans l’enclave arménienne au Haut-Karabakh
  • C’est une enclave au nord-est de Cognac, un îlot singulier avec ses vignes et ses bois, ses plaines et ses vallons, ses logis et ses châteaux. Les Borderies sont toutes petites. Elles s’étendent sur huit communes seulement (1), où environ 135 viticulteurs exploitent un peu moins de 4 500 hectares. Nous sommes dans le troisième cru du cognac, dont les eaux-de-vie sont réputées fines et légères, à dominante florale. SudOuest.fr, Cognac : le cru des Borderies a sa "Petite encyclopédie"
  • Cette technologie pourrait être le début d’une petite révolution dans l’enclave côtière sous blocus depuis 2007. Dans ce micro-territoire de deux millions d’habitants, il y a une pénurie chronique d’eau potable, et seulement 3% de l’eau potable répond aux normes internationales. Les Nations unies ont d’ailleurs prédit l’an dernier, dans un rapport, que Gaza commencerait à être invivable à partir de 2020 si cela continue. Franceinfo, À Gaza, une société israélienne transforme l'air en eau potable

Traductions du mot « enclave »

Langue Traduction
Anglais enclave
Espagnol enclave
Italien enclave
Allemand enklave
Chinois 飞地
Arabe جيب
Portugais enclave
Russe анклав
Japonais 飛び地
Basque enklabe
Corse enclave
Source : Google Translate API

Synonymes de « enclave »

Source : synonymes de enclave sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « enclave »

Partager