La langue française

Encloué

Définitions du mot « encloué »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENCLOUER, verbe trans.

Enfoncer un clou dans une chose.
A.− [De manière à fixer cette chose] MÉD. Maintenir (une fracture) par un clou. Une petite incision permet l'introduction du clou au point d'élection (...) et la fracture est enclouée à distance (Judet, Fractures membres,1948, p. 4).
P. anal. Percer une chose et la fixer comme ferait un clou. Il [le général] cria un ordre : en deux vastes cliquetis, les baïonnettes surgirent au-dessus des régiments. Je m'aperçus alors d'une chose étrange : chacune enclouait un bouquet (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 33).
B.− [De manière à immobiliser et à rendre inutilisable cette chose] :
1. Une trappe dans le plafond de la pièce (...) fermait cet escalier. Rouletabille demanda un marteau et des clous et encloua la trappe. Cet escalier devenait inutilisable. G. Leroux, Le Parfum de la dame en noir,1908, p. 82.
ARTILL. Mettre un canon hors d'usage, en faisant pénétrer dans la lumière un gros clou d'acier. Sérurier brûla ses affûts et ses plates-formes, jeta ses poudres à l'eau, enterra ses projectiles, encloua ses pièces, et leva le siège de Mantoue (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823, p. 530).
P. anal. Empêcher le fonctionnement d'un objet en y faisant pénétrer quelque chose. L'armoire, plaquée contre la porte (dont la serrure est elle-même enclouée par un crayon), je la leste de tout ce qui me tombe sous la main. La table, le lit, les chaises viennent l'épauler. Dans ces conditions, à moins d'employer le bélier, il est à peu près impossible d'entrer dans ma chambre (H. Bazin, Vipère,1948, p. 194).
Au fig. Tenir en échec, empêcher tout développement, tout épanouissement; réduire au silence quelqu'un. Mutilés, un prestige mauvais leur reste de tous les Waterloo où la force a encloué leurs illusions et dispersé leurs rêves (Péladan, Vice supr.,1884, p. 168):
2. Tout est fini pour nous avec La Chênaie et l'avenir qui nous y attendait. Vous devez savoir tout ce qui s'est passé et comment on est parvenu à enclouer, passez-moi l'expression, le plus beau génie de notre âge. M. de Guérin, Corresp.,1834, p. 130.
C.− [De manière à endommager cette chose] MÉD. VÉTÉR. et usuel. Piquer, par maladresse, un cheval jusqu'au vif avec un clou, quand on le ferre. Le maréchal a encloué ce cheval (d'apr. Ac.).
Emploi pronom. Mon cheval s'est encloué. Mon cheval a rencontré, en marchant, un clou qui lui entre dans le pied (d'apr. Ac.).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Encloué, ée, part. passé. α) [À valeur adj.] Muet. Il reste ahuri, éteint, encloué, quand Gautier l'appréhende avec ses terribles familiarités : « Monsieur le Ministre, combien tirez-vous de coups par semaine? » (Goncourt, Journal, 1867, p. 379). β) [Substantivé] Terme d'injure. Elle entendait une discussion furieuse entre Bec-Salé, dit Boit-Sans-Soif, et cet encloué de père Colombe. En voilà un voleur de patron qui marquait à la fourchette (Zola, Assommoir, 1877, p. 708). À rapprocher peut-être de ,,Gauche, maladroit. Pédéraste`` (France 1907). b) Enclouter, verbe trans. Synon. de clouter. P. métaph. Sa gueule, encloutée de dents longues et jaunes comme celles du chameau (L. Daudet, Temps Judas, 1920, p. 91).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃klue], (j')encloue [ɑ ̃klu]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. enclöer « clouer » (Clemence de Barking, Vie Ste Catherine Alexandrie, éd. W. Macbain, 750); 2. ca 1205 encloer « blesser un cheval avec un clou en le ferrant » (Enfances Vivien, éd. C. Wahlund et H. Feilitzen, 1038); 3. 1461-66 artill. « mettre (un canon) hors d'usage » (J. de Bueil, Le Jouvencel, I, 142, Soc. Hist. de Fr. ds Gdf.). Dér. de clou*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 20.
DÉR. 1.
Enclouage, subst. masc.a) Méd. ,,Implantation d'un clou dans un os fracturé pour maintenir les fragments osseux en bonne position`` (Méd. Biol. t. 2 1971). Les enclouages du col du fémur (Judet, Fractures membres,1948, p. 21).b) Action d'enclouer un canon. [ɑ ̃klua:ʒ]. 1reattest. 1755 artill. encloüage (Encyclop. t. 5, s.v. enclouer); du rad. de enclouer, suff. -age*.
2.
Enclouure, subst. fém.a) Blessure du pied du cheval, faite lorsqu'on a enfoncé un clou dans la chair en le ferrant. L'enclouure résulte de la mauvaise direction imprimée à la pointe du clou au moment du ferrage (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 165).b) Au fig. Difficulté qui arrête quelqu'un. Je ris de son erreur [d'un homme], mais (...) il faut la faire voir sans trop la montrer (...) Voilà l'enclouure de la conversation (Stendhal, Corresp., t. 1, 1800-42, pp. 216-217).On est « ungenug gebildet », et il n'est pas prouvé qu'on soit encore « bildsam ». Voilà l'accroc et l'enclouure. Curiosité circonscrite et culture imparfaite! (...) cela m'inquiète (Amiel, Journal,1866, p. 361). [ɑ ̃kluy:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. 1resattest. 1174-75 fig. encloëure « difficulté qui arrête » (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, 4715), 1600 encloueure « blessure d'un cheval encloué » (O. de Serres, 984 ds Littré); du rad. de enclouer, suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 87. − Sliosberg (A.). Considérations sur la trad. méd. et pharm. Ét. Ling. appl. 1973. no12, pp. 85-94.

Wiktionnaire

Forme de verbe

encloué \ɑ̃.klu.e\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe enclouer.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENCLOUER. v. tr.
Piquer, par maladresse, un cheval jusqu'au vif avec un clou, quand on le ferre. Ce cheval est facile à enclouer. Le maréchal l'a encloué.

S'ENCLOUER se dit d'un Cheval qui rencontre, en marchant, un clou qui lui entre dans le pied. Mon cheval s'est encloué. Il signifiait autrefois Mettre un canon hors d'usage en enfonçant un clou dans sa lumière. Ils abandonnèrent leur canon, après l'avoir encloué. Enclouer une pièce.

Littré (1872-1877)

ENCLOUÉ (an-klou-é, ée) part. passé.
  • Cheval encloué. Canons encloués.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENCLOUÉ, (Manége & Maréch.) cheval encloüé. Voyez Encloueure.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « encloué »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
encloué ɑ̃klwe

Évolution historique de l’usage du mot « encloué »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « encloué »

  • Si la gauche française fait de plus en plus penser aux morts-vivants des films d'horreur, c'est parce que, depuis quelque temps, une partie non négligeable d'entre elle renie son histoire et piétine ses valeurs. Incarnation de la laïcité pendant des générations, la voici désormais enclouée dans la religiosité, la cagoterie. Le Point, FOG – La marche funèbre de la gauche bigote - Le Point
  • « On s’efforce de tenir, enfermé chez soi, avec les réserves qu’on a pu accumuler. S’il faut tout de même sortir acheter l’indispensable, des précautions s’imposent. Clients et vendeurs d’articles de première nécessité ne se saluent qu’à distance et placent entre eux l’espace d’un large comptoir. À Milan, en 1630, certains ne s’aventurent dans la rue qu’armés d’un pistolet grâce auquel ils tiendront en respect toute personne susceptible d’être contagieuse. Les séquestrations forcées s’ajoutent à l’enfermement volontaire pour renforcer le vide et le silence de la ville. Car beaucoup sont bloqués dans leur maison déclarée suspecte et désormais surveillée par un gardien, voire enclouée ou cadenassée. Ainsi, dans la cité assiégée par la peste, la présence des autres n’est plus un réconfort. L’agitation familière de la rue, les bruits quotidiens qui rythmaient les travaux et les jours, la rencontre du voisin sur le pas de la porte : tout cela a disparu… Le Telegramme, Le Télégramme - Quimper - « Silence oppressant, univers de défiance » : les épidémies d’antan font écho à la crise du coronavirus
  • Chassez le naturel, il revient au galop, diront les mauvaises langues. Le ministre de la Communication sera-t-il blâmé par ses supérieurs pour cette entorse flagrante à l’instruction du chef de l’Etat ? Nous le saurons tantôt. Mais, d’ici là, ce «pistonnage» révèle le fond de la crise algérienne qui est loin de se limiter à une simple gaffe due à l’apprentissage de la fonction qui place l’obligation de réserve en tête des impératifs liés au poste. Il s’agit plutôt, là, d’une mentalité partagée par l’ensemble des Algériens, enracinée, enclouée, rivée, qui fait que l’individu «sert» ses proches avant de penser à l’ensemble de la communauté. On le voit dans la distribution des logements sociaux, dans l’inégalité des chances face aux opportunités de travail, etc. Algérie Patriotique, Belhimer a désobéi - Algérie Patriotique
  • Quand le politicien se bat pour le peuple il dit "pouvoir au peuple". Quand le politicien veut mettre l'index dans...[CETTE PARTIE DU COMMENTAIRE A ETE SUPPRIMEE POUR CAUSE DE GROSSIERTES]...du peuple il dit "le peuple d'abord=se servir non, servir oui= je mange et je m'occupe de vous, puisque je suis aussi le peuple, et la charité bien ordoné commence par soi". Nous sommes encloués dans nos slogans. , mediacongo.net - Actualités - Sylvestre Ilunga Ilunkamba succède à Bruno Tshibala (Présidence)
  • C’est décidé, Jacques fera carrière à Douai. Car la métropole lilloise n’a pas voulu de ce jeune hobereau trop doué qui a effrayé plus d’un de ces grands féodaux encloués dans leur fief. Ainsi Serge Charles, le maire RPR* de Marcq en Baroeul s’est-il empressé d’aiguiller notre douaisien dans les limbes quand celui-ci avait montré son intérêt pour la circonscription que lui-même convoitait. Nous étions en 1978 et Vernier s’était découvert une ambition à l’occasion de la campagne de Lille l’année précédente. Proche de Norbert Segard, ministre du gouvernement Barre et qui avait défié Pierre Mauroy, il se coltine réunions dans les cages d’immeubles et les collages d’affiches. Un duel émaillé de faits divers parfois haut en couleurs, toujours à la lisière du crapoteux (on avait même tiré des coups de feu). DailyNord, Les retraités des municipales (2) : Jacques Vernier, un poids mi-lourd évite le combat de trop

Traductions du mot « encloué »

Langue Traduction
Anglais nailed down
Espagnol clavar
Italien inchiodato
Allemand festnageln
Chinois 明确了
Arabe مسمر
Portugais pregado
Russe прибиты
Japonais 釘付け
Basque iltzatuta
Corse chjinatu
Source : Google Translate API

Encloué

Retour au sommaire ➦

Partager