La langue française

Duper

Définitions du mot « duper »

Trésor de la Langue Française informatisé

DUPER, verbe trans.

Rendre dupe qqn. Se laisser duper par qqn ou par qqc. Synon. abuser, berner, leurrer.C'est là que j'ai paru douter de votre honnêteté et que je vous ai accusé de vouloir duper vos créanciers (Zola, Curée,1872, p. 526).Jacqueline ne pouvait plus comprendre comment Olivier continuait de se laisser duper par ces chimères qui dévoraient la vie (Rolland, J. Chr.,Amies, 1910, p. 1154).
Emploi pronom. réfl. Se faire illusion à soi-même :
Tout a été dit des illusions du sens intime et des insuffisances de l'introspection. Non seulement je me dupe de mille façons sur ce que je suis et sur ce que je pense, mais à vivre baigné dans mon être et dans mes pensées je leur deviens partiellement aveugle. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 501.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Dupé, ée, part. passé en emploi adj. Ce que je déplore, c'est d'avoir vécu confiante et dupée (...) c'est d'avoir cru aveuglément dans celui qui me trompait (Gyp, Mmela Desse, 1893, p. 161). Emploi subst. La nation se compose de dupeurs et de dupés (Say, Écon. pol., 1832, p. 178). b) Dupant, ante, adj., très rare. Qui dupe. Pas n'est besoin que les imitations de l'elzévir soient consciencieuses et pures, que le procédé singeant l'eau-forte, − car nous en sommes-là maintenant! − soit docile, presque dupant. Ce serait peine et argent perdus (Huysmans, Art mod., 1883, p. 182).
Prononc. et Orth. : [dype], (je) dupe [dyp]. Ds Ac. 1694 et 1718 s.v. dupper; ds Ac. 1762-1932 avec 1 p. Étymol. et Hist. [Av. 1489 A Parouart le grant mathe gaudie Ou accolez sont duppe[s] et noirciz (F. Villon, Ballades en jargon, éd. A. Lanly, I, 2)]; rare av. 1636 s'il ne faut que courir leur attente est dupée (Corneille, L'Illusion comique, III, 7, p. 873). Dér. du rad. de dupe*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 187. Bbg. Guiraud (P.). Le Ch. morpho-sém. du mot tromper. B. Soc. Ling. 1968, t. 63, p. 100. − Sain. Lang. par. 1920, p. 231.

Wiktionnaire

Verbe

duper \dy.pe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se duper)

  1. Prendre pour dupe, tromper.
    • … j'ai bien cru que c'était une de ces femmes comme on en voit beaucoup, qui prennent un mari pour avoir une contenance, qui le choisissent riche pour se donner du bon temps, et bête pour le duper sans danger. — (Casimir Colomb, Mademoiselle Renée, dans La Revue des deux mondes, t.88, 1870, p.154)
    • … il leur faut des électeurs ouvriers assez naïfs pour se laisser duper par des phrases ronflantes sur le collectivisme futur. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.157)
  2. (Pronominal) Se tromper, se leurrer.
    • Franchement, n’y a-t-il pas quelque chose d’humiliant pour le dix-neuvième siècle d’apprêter aux âges futurs le spectacle de pareilles puérilités pratiquées avec un sérieux imperturbable ? Être dupe d’autrui n’est pas déjà très-plaisant ; mais employer le vaste appareil représentatif à se duper soi-même, à se duper doublement, et dans une affaire de numération, voilà qui est bien propre à rabattre un peu l’orgueil du siècle des lumières. — (Frédéric Bastiat, Sophismes économiques, 1863)

Adjectif

duper \dy.pɛʁ\

  1. Perdu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DUPER. v. tr.
Prendre pour dupe. Se laisser duper. Il a été facile à duper.

Littré (1872-1877)

DUPER (du-pé) v. a.
  • 1Prendre pour dupe, tromper. Ils s'entendirent pour le duper. Paris est un grand lieu plein de marchands mêlés : L'effet n'y répond pas toujours à l'apparence, On s'y laisse duper autant qu'en lieu de France, Corneille, Ment. I, 1. Je sais les tours rusés et les subtiles trames Dont… savent user les femmes. Et comme on est dupé par leurs dextérités, Molière, Éc. des f. I, 1. Quoi ! parce qu'un fripon vous dupe avec audace Sous le pompeux éclat d'une austère grimace, Vous voulez que partout on soit tout comme lui, Et qu'aucun vrai dévot ne se trouve aujourd'hui ? Molière, Tart. V, 1. Un bigot orgueilleux qui, dans sa vanité, Croit duper jusqu'à Dieu par son zèle affecté, Boileau, Sat. X. Tous ceux qui ont commercé avec les Chinois conviennent unanimement que l'on ne saurait prendre trop de précautions, si l'on ne veut pas en être dupé, Raynal, Hist. phil. I, 21.

    Absolument. Il ne cherche qu'à duper.

    Il se dit aussi de certains sentiments que l'on trompe. Je dupais son inconstance, parce que tous les jours je lui renouvelais sa maîtresse, et c'était comme s'il en avait changé, Marivaux, Marianne, 1re part.

  • 2Se duper, v. réfl. Des fripons qui se dupent l'un l'autre.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « duper »

(verbe) De dupe avec désinence -er.
(adjectif) (Verlan) Verlan de perdu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dupe ; Berry, dubé, huppé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « duper »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
duper dype

Évolution historique de l’usage du mot « duper »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « duper »

  • A tromper autrui, l'on risque de se duper soi-même. De Pierre Turgeon / Faire sa mort comme faire l'amour
  • Espoir aveugle et vain Qui émane des cieux Pour duper les humains De sa forme de Dieu ! De Mihaly Csokonai Vitéz / A l'espoir
  • La jalousie. Faire semblant de ne pas s'intéresser. Se duper soi-même. Cacher son mal pour mieux l'ignorer. De André Mathieu / Complot
  • En permettant aux uns de duper les autres, la naïveté est un élément trop capital du bonheur humain, pour qu'on ne lui doive pas de l'indulgence. De Henry de Montherlant / Carnets
  • Ce n'est pas seulement pour duper nos enfants que nous les entretenons dans la croyance au Père Noël: leur ferveur nous réchauffe, nous aide à nous tromper nous-mêmes. De Claude Lévi-Strauss / Tristes tropiques
  • Avec un avantage considérable pour le représentant du parti au pouvoir qui a utilisé sans vergogne les deniers publics et n'a pas hésité à violer le couvre-feu pour faire campagne, les candidats en lice ont rivalisé dans la distribution de produits sanitaires et d'aide humanitaire aux victimes du coronavirus. Mais la population ne s'est pas laissée duper et ce déséquilibre n'a pas fait remonter la cote de popularité du PLD. Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - Elections dominicaines : est-ce la fin d'un long règne du PLD ?
  • Et si un individu malintentionné compte duper Tinder, sachez que l’application demande de répéter 4 à 5 fois cette étape de vérification. Avec des selfies différents à effectuer. Les doutes sur un profil vérifié devraient ainsi être rapidement levés. Clubic.com, Tinder lance (enfin) une fonctionnalité de vérification de profil
  • Un candidat a eu le malheur d’essayer de duper Nagui ce vendredi 3 juillet, sur le plateau de N’oubliez pas les paroles. Choqué par sa mauvaise foi après un moment de flottement, l’animateur n’a pas tardé à le rappeler à l’ordre en lui glissant un tacle bien senti. Voici.fr, VIDEO N’oubliez pas les paroles : Nagui recadre un candidat pris en flagrant délit de mauvaise foi - Voici
  • À Bonneuil, dans le Val-de-Marne, des poli­ciers se sont fait duper par un dealer auda­cieux. Il a échappé à la perqui­si­tion de son appart en faisant mine de descendre ses poubelles. En passant devant les poli­ciers, il les a même salués avec son sac rempli de 6 kg canna­bis, rapporte Le Pari­sien ce mercredi 1er juillet. Ulyces, Un sac de weed à la main, il discute tranquillement avec les policiers
  • Aux frontières orientales de l’Europe, ou en Afrique ­subsaharienne se sont multipliés des réseaux organisés de fraude, qui cherchent à duper les riches occidentaux que nous sommes pour leur soutirer quelques centaines ou milliers d’euros par l’entremise d’annonces bidon mises en ligne sur les sites spécialisés. En ce qui me concerne, je ne saurais dire d’où vient le coup, de l’Est ou du Sud ; tout ce que j’ai compris, c’est qu’il a touché juste, et de manière fort habile. Alors, si mon petit cœur d’Occidental nanti a été meurtri, je reconnais cependant que c’est l’une des façons que peuvent avoir ceux qu’on laisse sur le côté d’équilibrer un peu la balance. J’en suis le jouet, certes, mais que fais-je réellement pour eux, concrètement ? J’ai mes œuvres et j’essaie d’aider à ma mesure ceux qui sont dans le besoin. Mais finalement, je dépense pour consommer, sans me soucier vraiment du fait que d’autres que moi, frères humains, sont dans le dénuement complet. Alors, je dis chapeau bas, et je m’incline devant l’ingéniosité malhonnête de ceux qui n’ont que ça pour survivre. La Croix, Petit malheur et grande leçon
  • Comme la plupart des jeux narratifs, le plus important au-delà du gameplay, c’est l’histoire du jeu et ce qu’elle apporte. Sa faculté à surprendre les joueurs et les plonger au cœur de l’histoire du jeu. Ainsi, comme de nombreux producteurs de cinéma, mais aussi de jeux vidéo (Hideo Kojima avec les Metal Gear Solid), Naughty Dog a décidé de duper les joueurs pour mieux les surprendre. Presse-citron, Pourquoi Naughty Dog à fait le choix de modifier des scènes de The Last Of Us Part II dans ses trailers ?

Images d'illustration du mot « duper »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « duper »

Langue Traduction
Anglais fool
Espagnol tonto
Italien scemo
Allemand täuschen
Chinois 傻子
Arabe مجنون
Portugais idiota
Russe дурачить
Japonais ばか
Basque norbera
Corse stupidu
Source : Google Translate API

Synonymes de « duper »

Source : synonymes de duper sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « duper »

Duper

Retour au sommaire ➦

Partager