La langue française

Escalier

Sommaire

  • Définitions du mot escalier
  • Étymologie de « escalier »
  • Phonétique de « escalier »
  • Évolution historique de l’usage du mot « escalier »
  • Citations contenant le mot « escalier »
  • Images d'illustration du mot « escalier »
  • Traductions du mot « escalier »
  • Synonymes de « escalier »

Définitions du mot « escalier »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESCALIER, subst. masc.

A.− BÂTIMENT
1. Suite de degrés permettant de passer d'un niveau à un autre. Escalier droit, de marbre; marche d'escalier; monter, descendre un escalier. Il dégringola l'escalier quatre à quatre, et courut s'enfermer chez lui (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Lit, 1884, p. 266).Un escalier en zigzag s'élevait en tremblant au travers d'une multitude de petits paliers (Gide, Si le grain,1924, p. 414):
1. C'était comme une nef de gare, entourée par les rampes des deux étages, coupée d'escaliers suspendus, traversée de ponts-volants. Les escaliers de fer, à double révolution, développaient des courbes hardies, multipliaient les paliers... Zola, Bonh. dames,1883, p. 626.
SYNT. Le grand escalier; escalier d'honneur, de service; escalier dérobé, secret; escalier tournant, extérieur, intérieur; escalier à vis; escalier en colimaçon, en limaçon, en spirale, en vrille; escalier de (ou en) bois, de fer, de pierre; au pied, au (ou en) bas, en haut d'un escalier; cage, degré, palier, rampe d'escalier; gravir, grimper (quatre à quatre), remonter, redescendre un escalier.
P. métaph. Du fond du sommeil elle remontait les derniers degrés de l'escalier des songes (Proust, Prisonn.,1922, p. 74).Passé un certain âge, la vie est un escalier qu'on descend à reculons (Green, Journal,1942, p. 190).Je ne refuse point l'escalier des conquêtes qui permet à l'homme de monter plus haut (Saint-Exup., Citadelle,1944, p. 571).
Spéc. Escalier roulant, mécanique. Escalier dont les marches sont montées sur un mécanisme d'entraînement, qui permet, sans son propre effort, de monter ou de descendre. En arrivant à la gare de New York, voici quatre ou cinq jours, j'ai pris l'escalier roulant pour monter au niveau de la rue (Green, Journal,1942p. 238).
Rem. On rencontre le synon. escalator. Lui : L'amour me fait presque toujours penser aux escalators des grands magasins : l'un monte pendant que l'autre, parallèle, descend. Moi : Les escalators se croisent à mi-hauteur (J. Dutourd, Les Horreurs de l'amour, Paris, Gallimard, 1963, p. 518).
P. ell. Sur, sous (les marches de) l'escalier. Il respira plus librement quand il se vit sur l'escalier (Sue, Atar Gull,1831, p. 37).La petite sœur dormait sous l'escalier qui crie (Barrès, Cahiers,t. 1, 1898, p. 195).Elle se tordait de rire et était obligée de s'asseoir sur l'escalier (Renard, Journal,1908, p. 1211).
P. compar. En (forme d') escalier. Les quartiers de Thiers, dont on aperçoit les maisons en escalier (Pourrat, Gaspard,1922, p. 118).Partout des champs en escalier (Malraux, Espoir,1937, p. 826).
2. P. méton. Espace où se trouve un escalier, cage d'escalier. S'engouffrer, disparaître dans l'escalier. Un bruit de voix emplit l'escalier (Martin du G., Devenir,1909, p. 28).L'haleine d'octobre emplissait cet escalier et rappelait à Yves les relents du vestibule (Mauriac, Myst. Frontenac,1933, p. 256).
[Précédé par de] Je m'arrêtais des quarts d'heures entiers, regardant par la fenêtre de l'escalier (Stendhal, H. Brulard,t. 1, 1836, p. 177).On avait rallumé le gaz de l'escalier (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Nuit Noël, 1882, p. 865).
[Précédé par dans] La dame mystérieuse, filant de chez le monsieur du troisième, en ne laissant d'elle, dans l'escalier, qu'un parfum évaporé de verveine (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 271).Je vous ai appelée dans l'escalier (Colette, Cl. école,1900, p. 91).
[Précédé par par] Par l'étroit escalier un souffle de musique montait (Zola, Curée,1872, p. 570).
Rem. Le plur. les escaliers est parfois employé, dans le lang. pop. ou fam. pour désigner la cage d'un escalier (cf. Littré, repris par Rob. 1955). Il (...) regardait comme un homme grossier celui qui passait sans rien dire auprès de lui dans les escaliers (Balzac, C. Birotteau, 1837, p. 109).
3. Loc. fig. à valeur expressive. (Avoir l') esprit de l'escalier (ou d'escalier). Trouver trop tard ses reparties. Il avait dans les yeux ces larmes qui sont si faciles aux hommes nerveux et que sèche l'esprit de l'escalier (Barrès, Appel soldat,1900, p. 488):
2. L'autre jour, avec cet esprit de l'escalier qui me caractérise, j'ai réfléchi que vous aviez été des moins explicites quant aux sommes dont Chanzy peut se reconnaître redevable envers moi. Verlaine, Corresp.,t. 2, 1886, p. 58.
B.− [P. anal. de forme] Disposition (d'éléments) en forme d'escalier. Le mont devenait très âpre, l'escalier des rochers s'allongeait indéfiniment (Hugo, Rhin,1842, p. 315).Le palais est en bas, devant un escalier d'eau qui par larges paliers descend entre les arbres (T'SerstevensItinér. esp.,1963, p. 227):
3. [Rose :] − ... Nous emmènerons, à bicyclette aussi, mes suivantes, mes trois petites sœurs (...) onze, neuf et sept ans : ça fera l'escalier derrière moi, un joli effet. Zola, Fécondité,1899, p. 540.
Loc. Faire des escaliers dans les cheveux (de qqn). Les lui couper irrégulièrement, sans respecter le dégradé habituel.
Rem. Attesté par la plupart des dict. du xxesiècle.
P. anal. de disposition et p. métaph. Redescendant aussitôt, quatre à quatre, l'escalier des sons (Bloy, Femme pauvre,1897, p. 100).
Prononc. et Orth. : [εskalje]. Enq. : /eskalje/. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1531 escallier « suite de degrés, de marches » (Comptes des bâtiments du roi, éd. L. de Laborde, t. 1, p. 210). Empr. par la voie écrite (le mot désigna d'abord les escaliers de pierre caractéristiques de la Renaissance, puis remplaça peu à peu degrés* et montée* ds la lang. commune) au prov. escalier (dep. 1188, scalerium ds une charte lat. de Montpellier ds Du Cange; v. autres attest. prov. des xiiieet xives. ap. K. Jaberg ds R. Ling. rom. t. 6, p. 108, note 1 et ds Rayn.; cf. judéo-fr. esjaliere, fr.-prov. eschalier ds FEW t. 11, p. 270 et ap. K. Jaberg, loc. cit., p. 111, n. 3) issu du b. lat. scalarium « escalier », attesté dans des inscriptions (v. K. Jaberg, loc. cit., p. 106) et formé par substantivation à partir de l'adj. scalaris « appartenant à l'escalier » (cf. scalaria, plur. « escalier » chez Vitruve), dér. de scala « échelle » et « escalier »; un emprunt direct au lat. impérial de Vitruve (K. Jaberg) ne convient pas : lat. -arium > -aire dans les emprunts sav. V. K. Jaberg ds R. Ling. rom. t. 6, pp. 96-113 et FEW t. 11, pp. 270-272. Fréq. abs. littér. : 6 789. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 6 463, b) 12 614; xxes. : a) 11 400, b) 9 742. Bbg. Archit. 1972, p. 37; pp. 40-41. − Cagnon (M.), Smith (S.). Le Vocab. de l'archit. en France de 1500 à 1550. Cah. Lexicol. 1971, t. 18, p. 108. − Piron (M.). Les Belgicismes lexicaux. In : [Mél. Imbs (P.)]. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1973, t. 11, p. 300.

Wiktionnaire

Nom commun

escalier \ɛs.ka.lje\ masculin

  1. (Architecture) Ensemble de marches qui, dans un bâtiment, servent pour monter ou descendre.
    • Quelques pas chancelants retentirent sur le plancher de la chambre, et une masse inerte vint s'abattre dans l'escalier, juste au-dessus de ma tête. — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, 1845, chapitre 45.)
    • Le duc, […], atteignit enfin un escalier en spirale pratiqué dans l’épaisseur d’un mur et qui s’ouvrait par une porte secrète et invisible dans l’antichambre de l’appartement de Marguerite. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre II)
    • Il nous fit monter par un escalier fort roide à une toute petite chambre éclairée par une microscopique fenêtre sur le bord de laquelle végétaient de pauvres plantes. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.70)
    • Ne pissez pas sur la plus haute marche de l’escalier pour faire des cascades. — (Pierre Louÿs, Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation, 1926.)
    • La nuit est chaude. Vous remontez en flânant la Canebière et vous la quittez au boulevard Dugommier. Vous arriver vite au bel escalier monumental, tout battant neuf, qui monte à la gare. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les deux éléments de l'architecture qui ont dépéri avec la civilisation industrielle et ses techniques, sont la cheminée et l’escalier. — (« Un membre privilégié de l'architecture », André Chastel, dans L'Escalier dans l'architecture de la Renaissance, André Chastel, éd. Picard, coll. De Architectura, 1985 ISBN 2-7084-0129-7, p. 7)
  2. (Par extension) Voie piétonne constituée d'un ensemble de marches.

Nom commun

escalier masculin

  1. Escalier.
  2. Compagnie, troupe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESCALIER. n. m.
Degrés qui, dans un bâtiment, servent à monter et à descendre. Escalier de bois, de pierre de taille. Escalier à vis. Escalier à deux rampes. Escalier en fer à cheval. Escalier à jour. Escalier à révolution. Escalier suspendu. Escalier en limaçon. Escalier en escargot. Le palier, le repos d'un escalier. Grand escalier. Escalier de service. Escalier pris, pratiqué dans l'épaisseur du mur. Escalier dérobé. Le haut, le bas de l'escalier. Monter, descendre l'escalier. Fig., L'esprit de l'escalier, Le mot, la réplique que l'on trouve après la conversation terminée.

Littré (1872-1877)

ESCALIER (è-ska-lié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des è-ska-lié-z élégants) s. m.
  • 1Suite de degrés qui, dans un bâtiment ou autre part, sert à monter ou à descendre. Au vestibule obscur il marque une autre place, Approuve l'escalier tourné d'autre façon, Boileau, Art p. IV. Dans le temps qu'il fait un salon, il ne prévoit pas qu'il faudra faire un escalier convenable, Fénelon, Tél. XXII. Des célestes palais escalier magnifique, Delille, Paradis perdu, III. Près de St Jean de Latran est l'escalier saint, transporté, dit-on, de Jérusalem à Rome ; on ne peut le monter qu'à genoux, Staël, Corinne, v, 3.

    Terme de charpente. Escalier circulaire, escalier dont les limons sont cintrés et toutes les marches triangulaires.

    Escalier dérobé, escalier placé dans les endroits cachés d'une maison.

    Terme de marine. Escalier de commande, escalier mobile placé sur le côté de tribord d'un vaisseau en rade lorsqu'il est monté par un amiral.

  • 2Machine pour élever l'eau par échelons.
  • 3 Terme de zoologie. Coquille univalve.

REMARQUE

Dans quelques provinces, on dit escalier pour degré : monter les escaliers quatre à quatre. C'est une faute ; escalier, étymologiquement, est collectif et signifie une réunion de degrés. Mais on pourra mettre le pluriel en parlant d'escaliers partiels : les différents escaliers d'une maison, ou les escaliers des différents étages ; courir dans les escaliers.

HISTORIQUE

XVIe s. Le moine l'ayant conduit jusques dans l'escallier de la chambre, D'Aubigné, Hist. II, 473. Aisée montée aux estages du logis, par escalier-àrepos, vis, ou autrement, De Serres, 20.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « escalier »

Du latin scalarium formé de scala (« échelle ») et du suffixe locatif -arium.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin scalarium.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. escalier ; espagn. scalere ; bas-lat. scalarium ; de scala, échelle (voy. ÉCHELLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « escalier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
escalier ɛskalje

Évolution historique de l’usage du mot « escalier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « escalier »

  • L'inventeur de l'escalier habitait sûrement au premier étage. De Philippe Geluck / L'avenir du chat
  • C'est un triste chemin que de monter et de descendre l'escalier d'autrui. De Dante / La Divine comédie
  • Pour gravir un échelon dans la hiérarchie, il faut souvent passer par l'escalier de service. De Yvan Audouard
  • La gauche et le pouvoir, c'est comme l'amour : le meilleur est dans l'escalier. De Guy Bedos / Revue de presse - 1982
  • Nous sommes un escalier à double révolution : quand une moitié de nous monte, l'autre descend. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • La dernière marche d'un escalier qu'on gravit est toujours plus haute que les autres. Paul Masson, Le Fond de la besace d'un Yoghi
  • Un escalier se balaie en commençant par le haut. De Proverbe roumain
  • Toute accession à une haute fonction emprunte un escalier tortueux. De Francis Bacon / Essais
  • Cannes, c'est d'abord un escalier : un escalier facile à monter… difficile à descendre. De Claude Lelouch / Itinéraire d'un enfant très gâté
  • Avec un escalier prévu pour la montée on réussit souvent à monter plus bas qu’on ne serait descendu avec un escalier prévu pour la descente. De Jacques Rouxel / Les Shadoks
  • Dans un escalier, la marche la plus dangereuse, c'est la marche funèbre. De Marie-Christine Couffignal
  • Qui doit se casser le cou trouve un escalier dans les ténèbres. De Proverbe italien
  • La langue prompte des femmes est l’escalier par lequel arrive le malheur. De Proverbe chinois
  • La modestie peut être une espèce d’orgueil qui arrive par l’escalier dérobé. De Jules Renard / Journal
  • Le meilleur moment de l'amour, c'est quand on monte l'escalier. De Georges Clemenceau
  • La donation est une montée vers la gloire par l'escalier de service. De Christine Arnothy / Un type merveilleux
  • Le Rapport sur les hôtels souligne les données vitales qui sont basées sur la région de fabrication, les principaux acteurs de Monte-escalier, le type, les applications, etc. Et il donnera une vue transparente de lindustrie hôtelière. La présence importante de différents acteurs régionaux et locaux du marché Monte-escalier est extrêmement compétitive. Le rapport sur les hôtels est bénéfique pour reconnaître les revenus annuels des principaux acteurs, les stratégies commerciales des hôtels, les profils clés des entreprises et leur bienfait pour la part de marché des hôtels. La recherche sur le marché Monte-escalier contient une représentation illustrée de données importantes sous forme de graphiques, de figures, de diagrammes et de tableaux pour simplifier la compréhension des nouvelles tendances du marché Monte-escalier par les utilisateurs. Journal l'Action Régionale, Marché mondial des Monte-escalier 2020 meilleures entreprises – ACORN, SUGIYASU, ThyssenKrupp, Handicare, Harmar – Journal l'Action Régionale
  • L'emplacement du futur escalier monumental Photo Sébastien Botella, M.L.M. et DR Nice-Matin, Une jarre parfaitement conservée retrouvée sous le futur escalier de la médiathèque de Grasse - Nice-Matin
  • Ce n’est pas la première fois que les quatre membres du groupe « Kings Return » publient une vidéo depuis leur cage d’escalier. Mais ce coup-ci, ils ne s’attendaient probablement pas à un tel engouement. Ils se présentent comme un groupe musical d’amis, créé en 2016, et expliquent ainsi le nom  « Kings Return » qu’ils ont choisi : « Cela nous rappelle d’être le gardien de notre frère et de rendre hommage à notre roi, Jésus, qui a lui-même promis de revenir ». Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Ils interprètent un chant grégorien dans une cage d’escalier, leur vidéo devient virale
  • C’est la belle histoire de quatre amis qui chantent ensemble dans une cage d’escalier et qui ont l’habitude de partager leurs vidéos sur les réseaux sociaux. Vendredi, une des vidéos de Kings Return est devenue virale sur Facebook. Il s’agit de « Ubi Caritas », car « là où la charité et l’amour sont là, Dieu est là ». Elle a déjà été vue plus d’un millions de fois. Nous vous laissons la découvrir. Info Chrétienne, Une vidéo de chants grégoriens dans une cage d'escalier cumule plus d'un million de vues sur Facebook
  • Cet escalier en bois d’une quarantaine d’années était celui qui menait les campeurs des Flots bleus en haut de la dune. Quelques marches ressortent régulièrement du sable au gré des mouvements du cordon dunaire. Un objet insolite SudOuest.fr, Bassin d’Arcachon : on a retrouvé l’escalier voyageur de la dune du Pilat
  • Pour protéger la santé des opérateurs et des occupants, aider les entreprises et conseiller une méthodologie d’intervention, Gestes et l’OPPBTP ont élaboré un kit dédié au plomb dans les cages d’escalier. , Comment peindre dans les cages d’escalier contenant du plomb
  • La maison de retraite n’est pas une fin en soi, beaucoup de séniors préfèrent rester chez eux. En effet, 90 % des Français préféreraient pouvoir adapter leur logement plutôt que d’intégrer une maison de retraite. Laisser ses souvenirs en quittant sa maison et son quartier est souvent perçu comme un déchirement. Le monte-escalier s’avère d’une grande utilité pour les personnes âgées et à mobilité réduite. Comme son appellation le laisser imaginer, il s’agit d’un siège électrique qui permet de monter et de descendre les escaliers sans difficulté et sans aide, en préservant la sécurité lors de ce déplacement. ladepeche.fr, Ascenseur et monte-escalier, les indispensables du maintien à domicile - ladepeche.fr
  • Ce dimanche, à 8 h 30, les pompiers de Castelmoron sont appelés pour porter secours à un homme qui a fait une mauvaise chute dans l’escalier d’une maison. Sur place, ils trouvent ce ressortissant polonais de 63 ans inconscient. Il a une grosse bosse sur la tête. Ils font immédiatement appel au SMUR 33 pour héliporter la victime à Bordeaux. Une zone d’atterrissage a été aménagée sur le terrain de rugby de Castelmoron. ladepeche.fr, Castelmoron : un homme héliporté à Bordeaux après une chute dans un escalier - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « escalier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « escalier »

Langue Traduction
Anglais staircase
Espagnol escalera
Italien scala
Allemand treppe
Chinois 楼梯
Arabe سلم
Portugais escadaria
Russe лестница
Japonais 階段
Basque eskailera
Corse scala
Source : Google Translate API

Synonymes de « escalier »

Source : synonymes de escalier sur lebonsynonyme.fr
Partager