La langue française

Draguer

Définitions du mot « draguer »

Trésor de la Langue Française informatisé

DRAGUER, verbe trans.

A.− [Correspond à drague1; le suj. désigne un engin et dans l'emploi factitif la pers. qui le manipule] (Faire) racler un sol ou un fond pour un usage déterminé.
1. PÊCHE. (Faire) traîner une drague, un chalut sur le fond, pour pêcher notamment des poissons plats et des coquillages. Draguer des huîtres. Sa coque sombre invisible dans la nuit noire, passait en pleine mer, draguant dans l'eau froide son lourd chalut où mouraient les soles des dîners de demain (Hamp, Marée,1908, p. 75).Les concrétions phosphatées, draguées en grand nombre sur l'Agulhas Bank, au sud du cap de Bonne-Espérance, et de formation certainement bien antérieure à l'époque actuelle (Cayeux, Causes anc. et act. géol.,1941, p. 31).
Emploi abs. Draguer (les fonds). Les vapeurs naviguent souvent trente heures pour atteindre les pêches de fond, vers l'Irlande ou l'Espagne, et reviennent en draguant au chalut (Hamp, Marée,1908p. 14).Nous gagnâmes un chenal d'eau libre le long de terre où nous draguâmes, sondâmes et recueillîmes des températures et échantillons d'eau de mer (Charcot, Mer Groënland,1929, p. 61).
2. MAR. (Faire) racler en traînant un engin (câble ou grappin) adapté à l'enlèvement notamment des mines sous-marines. Droit pour les alliés et les États-Unis, en dehors des eaux territoriales allemandes, de draguer tous les champs de mines et de détruire les obstructions placées par l'Allemagne, dont l'emplacement devra leur être indiqué (Foch, Mém.,t. 2, 1929, p. 314).
P. ext. [En parlant d'une ancre qui chasse (cf. ancre)] ,,Racler le fond sans y mordre`` (Littré). L'ancre drague le fond (Rob.).
P. métaph. Ramasser comme le ferait une drague :
1. Quand la nuit eut dragué dans ses plis le reste d'or qui traîne sur les champs vers le soir, il y eut une heure fraîche, où les herbes commencèrent à boire la rosée. R. Bazin, Le Blé qui lève,1907, p. 202.
3. P. ext., TRAV. PUBL.
a) Nettoyer le fond d'une rivière, d'un bassin, d'un port au moyen d'une drague. Draguer un port, un estuaire; draguer la vase, les sédiments. Synon. curer.Lorsqu'il y aura nécessité de draguer une partie de rivière que l'on sait être un lieu de reproduction pour les truites ou pour toute autre espèce qui fraye dans les cailloux, il faudra ne faire l'opération qu'après les éclosions (Code pêche fluv.,1875, p. 134).
P. anal. Il faudrait bâtir la digue que l'ingénieur Prony avait vérifiée possible. Par elle, le flux et le reflux devenus plus actifs, dragueraient chaque jour le port, assainiraient la ville (Michelet, Chemins Europe,1874, p. 476).
b) Nettoyer un terrain. On commence par draguer toute la partie du terrain affouillable et compressible recouvrant la couche choisie pour y asseoir les fondations (Degrand, Resal, Ponts en maçonn.,1888, p. 183).
B.− [Correspond à drague2] Au fig. et avec une nuance arg.
1. [Le compl. désigne une pers. ou une chose] Rôder à la recherche de. Draguer au flan. Synon. chercher, rechercher.Draguons donc Paris, et ravitaillons-nous, tant bien que mal, du reste (Laforgue, Complaintes,1885, p. 129).
Emploi abs. Les poulets, bien sûr, dragueraient dans Montmartre (...). Mais y se casseraient le tarin à vouloir piger (Le Breton, Rififi,1953, p. 30).Ses potes [d'Antoine, victime de coups de couteau] draguaient à la recherche du coupable (Simonin, Pt Simonin ill.,1957, p. 243).
2. [Le compl. désigne une pers.] Entrer en relation pour nouer une aventure galante. Synon. racoler, lever.D. (personnage masculin d'un film) « drague » les filles (étrangères) séduites par l'exotisme (Monde,30 sept. 1969, ds Gilb. 1971).
Absol. Déambuler à la recherche d'une aventure galante. Depuis près d'une heure, je draguais dans Montmartre (...). C'était bien du flan ma virée, au fond (Simonin, Touchez pas au grisbi,1953, p. 141):
2. Le calme. Neuf heures. Les quelques amateurs de cinéma venaient de passer. Plus rien, à part une voiture, un jeune qui tourne, passe et repasse et ralentit devant les terrasses, draguant dans le vide. C. Courchay, La Vie finira bien par commencer,Paris, Gallimard, 1972, p. 49.
Prononc. et Orth. : [dʀage]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1425 agn. dragger « pêcher les huîtres à l'aide d'une drague » (Black Book Admir., 1, 156 ds MED); 2. 1634 « curer à l'aide de la drague; repêcher une ancre ou autre chose » (Termes de mar., éd. 1670, 533 ap. P. Barbier ds R. Ling. rom., t. 10, p. 100); 3. 1953 p. métaph. « chercher une aventure galante » (Simonin, loc. cit.). Dér. de drague*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 15. Bbg. Baudez (J.). Boniments de parades. Vie Lang. 1965, pp. 302-308. − Berry (M.). L'Argot policier. Vie Lang. 1973, p. 474. − Bonn. 1920, pp. 48-49. − Grimaud (F.). Petit gloss. du jeu de boules. Vie Lang. 1969, p. 113. − Rog. 1965, p. 98.

Wiktionnaire

Verbe

draguer \dʁa.ɡe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Curer avec la drague ou un bateau dragueur.
    • Draguer un étang, une rivière, un bassin.
    • (Absolument)Ayant franchi quelques glaces serrées, nous gagnâmes un chenal d'eau libre le long de terre où nous draguâmes, sondâmes et recueillîmes des températures et échantillons d'eau de mer. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. (Figuré) Se mettre en situation de recherche ; tenter de trouver.
    • Pas mal de douteux, et aussi des faux artistes de cinoches, de ces branleurs de studio qui draguent autour des régies dans l'espoir de décrocher une petite frime : un joueur de jukebox dans un bistrot, un passant, n'importe quoi. Ça marne dans la panouille. — (Frédéric Dard, San-Antonio : Dis bonjour à la dame, éd. Fleuve Noir, 1975)
  3. (Familier) Faire la cour à une personne dans le but d’obtenir ses faveurs amoureuses.
    • Ce qui me rend malade ce n'est pas que tu puises te taper cette guenon, mais qu'un looser de ton espèce puisse ainsi me prendre pour une conne en draguant sans retenue n'importe quoi. — (Jean-Paul Donckèle, L’Amour, comment il vient comment il va... selon qui on est : La vie amoureuse des « profils », Société des Écrivains, 2010, p. 197)
    • Quand il drague une fille, ce lourdingue qui s'affranchit des codes de la séduction tombe rapidement dans la vulgarité.
      « Clair c'est un dalleux, il m'a fait un clin d'œil, lui avec moi, mais même pas en rêve ! »
      — (Vincent Mongaillard, Petit Livre de la tchatche : Décodeur de l'argot des cités, First Éditions, 2013)
    • Vers 2 heures du matin, je parviens à quitter la soirée. J'ai passé mon temps à ignorer au maximum Elias […]. J'ai aussi laissé Gabriel me draguer en espérant que ça fasse les pieds au premier. — (Laeti Kane, Bleu Caramel, éd. L'ivre-Book, 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DRAGUER. v. tr.
Curer avec la drague ou un bateau dragueur. Draguer un étang, une rivière, un bassin.

Littré (1872-1877)

DRAGUER (dra-ghé) v. a.
  • 1Nettoyer à la drague ou avec un bateau dragueur.
  • 2 Terme de marine. Traîner le cordage dit drague sur le fond de la mer. Draguer une ancre, chercher à saisir avec la drague une ancre dont la bouée est perdue. Draguer un câble ou tout autre objet, chercher à les retirer de l'eau à l'aide de grappins.

    Draguer le fond, se dit d'une ancre qui chasse.

  • 3 Terme de pêche. Prendre des coquillages avec une drague.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DRAGUER.
3Ajoutez :

Draguer à mort, draguer jusqu'à épuisement total d'un banc d'huîtres ou de moules. Les grands bancs naturels de ce mollusque [l'huître] ont été, suivant l'expression française, dragués à mort, Journ. offic. 25 juin 1873, p. 4185, 3e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DRAGUER l’ancre, (Marine.) c’est chercher une ancre perdue dans la mer, avec un gros cordage qu’on appelle drague. On attache cette drague par ses deux bouts aux côtés de deux chaloupes qui se présentent le flanc, & qui sont à quelques distances l’une de l’autre. Au milieu de la drague sont suspendus des boulets de canon, ou quelqu’autre chose qui pese beaucoup, ce qui la fait enfoncer jusqu’au fond de la mer ; ensorte que les deux chaloupes voguant en-avant, entraînent la drague qui rase le fond, ce qui fait que si elle rencontre l’ancre que l’on cherche, elle l’accroche, & fait ainsi connoître l’endroit où elle est. (Z)

Draguer, v. act. terme de Riviere, c’est nettoyer le fond d’un canal, ou d’une riviere, ou d’un égoût avec la pelle ou bêche de fer, qui s’appelle drague Voyez Drague.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « draguer »

Dérivé de drague avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Drague 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « draguer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
draguer drage

Évolution historique de l’usage du mot « draguer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « draguer »

  • Juste après star, barman c'est ce qu'il y a de mieux pour draguer. De Bruce Willis / Cosmopolitan - Août 1995
  • L’avantage de draguer des filles différentes, c’est qu’on peut leur dire toujours la même chose. De Frédéric Beigbeder / Windows on the World
  • La meilleure preuve que les célibataires sont affligeants, c’est que les femmes n’en veulent pas : elles préfèrent draguer le mari de leur meilleure amie. De Frédéric Beigbeder / Nouvelles sous ecstasy
  • J'ai pitié pour le pouvoir même si j'aime les gens courageux comme Sarkozy et Royal. Mais ils sont obligés de mentir pour draguer des voix De Guy Béart / Paris-Match, 2 décembre 2010
  • Une rencontre durant laquelle l'Avignonnais s'est une nouvelle fois fait remarqué... Peu en réussite sur le court, le Vauclusien a tenté de draguer la journaliste qui lui posait des questions au changement de côté en lui demandant "ce qu'elle faisait ce soir ?" Une tentative qui n'a pas franchement eu le succès escomté apparemment même si elle a eu le mérite de faire rire la journaliste. , Sport | Quand Benoît Paire drague en plein match... [VIDEO]
  • Un policier est recherché parce qu’il a été surpris en train de draguer sa copine. Celle-ci qui est rentrée de l’île de la Réunion, le 22 juin, devait être placée en quarantaine à l’hôtel Véranda . Le ministère de la Santé a enregistré une plainte contre le policier, au poste de police de Grand-Baie. , Quarantaine : un policier surpris en train de draguer sa copine – inside news :
  • Tout le monde pense à Renault F1 ou à Aston Martin pour le quadruple champion du monde mais Vettel vise bien plus haut et n’hésite pas à draguer ses compatriotes de chez Mercedes. Nextgen-Auto.com, Formule 1 | Vettel drague ouvertement Mercedes F1, Wolff lui répond
  • Lors d'une séquence où les moments off de l'émission sont révélées, les téléspectateurs ont pu voir Jean-Michel Maire se mettre à draguer sa camarade Sophie Coste. "Il fait un froid de ouf. C’est bien tu vas avoir les tétons qui pointent. T'as un soutien-gorge ?", s'est-il amusé à lancer à la chroniqueuse. Evidemment, il n'en fallait pas plus pour piquer la curiosité de Cyril Hanouna. Les deux principaux intéressés ont dû se justifier : "Non mais tu sais que c’est très drôle. Jean-Michel est venu à la maison. Il est passé à la maison samedi. Nous sommes voisins…", a expliqué Sophie Coste. Dans une autre séquence quelques minutes plus tard, on peut entendre se vanter, tout en second degré, d'avoir conclu avec Sophie Coste. Cyril Hanouna s'est alors tourné vers la chroniqueuse : "Sophie est-ce que vous pourriez… ? Jean-Michel est célibataire…", a-t-il commencé. Ces propos ont visiblement mis Jean-Michel Maire dans l'embarras.  Télé 7 Jours, Grillé en train de draguer Sophie Coste, Jean-Michel Maire explique être "à moitié célibataire" (VIDEO)

Images d'illustration du mot « draguer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « draguer »

Langue Traduction
Anglais hit on; trying to seduce
Espagnol golpear; tratando de seducir
Italien colpire; cercando di sedurre
Allemand schlagen sie zu und versuchen sie zu verführen
Chinois 击中;试图勾引
Arabe ضرب على ؛ محاولة إغواء
Portugais acertar; tentando seduzir
Russe приставать; пытаясь соблазнить
Japonais ヒット;誘惑しよう
Basque hit on; liluratzen saiatzen
Corse culpisce; cercandu di seduce
Source : Google Translate API

Synonymes de « draguer »

Source : synonymes de draguer sur lebonsynonyme.fr

Draguer

Retour au sommaire ➦

Partager