Douteur : définition de douteur


Douteur : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DOUTEUR, EUSE, subst. et adj.

A.− Littér. (Celui, celle) qui est porté à douter. Esprit douteur. Le douteur est le vrai savant; il ne doute que de lui-même et de ses interprétations, mais il croit à la science (C. Bernard, Introd. ét. méd. exp.,1865, p. 83).
Spéc. [Sur des données philos. et relig.] Douteur voltairien (Hugo, Chans. rues et bois,1865, p. 239).Siècle douteur (Lar. 19e-20e). Synon. sceptique; anton. crédule.Il [M. Sainte-Beuve] est lui-même un douteur, sincère et mélancolique, et nous ne le flétrirons pas du nom de sceptique (Sand, Quest. art et litt.,1876, p. 209):
Ces douteurs [Escobar, Voltaire] ont frayé nos routes, Et sont si grands sous le ciel bleu Qu'à cette heure, grâce à leurs doutes On peut enfin affirmer Dieu! Hugo, La Légende des siècles,t. 6, 1883, p. 253.
B.− PSYCH. Malade mental qui vit dans un doute perpétuel; est en proie à une manie d'interrogation et de vérification (cf. auto-analyste).Douteurs avides de l'approbation que leur geste sollicite spasmodiquement (Mounier, Traité caract.,1946, p. 493).
Rem. 1. Absent de l'Ac. (excepté Ac. Compl. 1842). Le fém. est peu usité. On le relève chez Céline, Mort à crédit, 1936, p. 102 : Ma mère d'abord était douteuse, elle a commencé par prétendre que j'avais bouffé des nougats. 2. On rencontre chez E. et J. Goncourt, Journal, 1882, p. 198, un sens « qui traduit le doute » : parler en termes « douteurs ».
Prononc. : [dutœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Étymol. et Hist. Ca 1274 doutere (Adenet Le Roi, Berte, éd. A. Henry, 2740). Dér. du rad. de douter*; suff. -eur2*, -euse*. Fréq. abs. littér. : 564. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 892, b) 809; xxes. : a) 841, b) 697.

Douteur : définition du Wiktionnaire

Nom commun

douteur \du.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : douteuse)

  1. (Littéraire) Personne qui est portée à douter.
    • Je suis tranquille : les douteurs sérieux ont toujours été et seront toujours la pépinière des croyants sérieux. — (Agénor de Gasparin, Trois discours prononcés à Genève dans la salle du quartier St-Gervais, 1857)
    • Il existe aujourd’hui en France, en Allemagne et dans presque toute l’Europe, des hommes qui ont les mêmes privilèges, et qui pourtant évitent avec soin l’examen des savans et des douteurs. — (Dictionnaire infernal, 1826)
    • L’anxieux indécis, le douteur inquiet rumine interminablement, appréhende le pire pour lui et ses proches. — (site comprehension.space-blogs.net)

Adjectif

douteur \du.tœʁ\ masculin

  1. Qui est porté à douter.
    • Un ange douteur.

Nom commun

douteuse \du.tøz\ féminin (pour un homme on dit : douteur)

  1. (Littéraire) Femme qui est portée à douter.

Forme d’adjectif

douteuse \du.tøz\

  1. Féminin singulier de douteux.
    • La troupe a campé, sans débottiner, sur la scène même, théâtre futur de ses exploits; chacun s’est étendu de son mieux sur l’élasticité douteuse d’un portant ou d’une planche à quinquets. — (La Renaissance littéraire et artistique - 1872-1873)

Nom commun

douteuse \du.tøz\ féminin (pour un homme on dit : douteur)

  1. (Littéraire) Femme qui est portée à douter.

Forme d’adjectif

douteuse \du.tøz\

  1. Féminin singulier de douteux.
    • La troupe a campé, sans débottiner, sur la scène même, théâtre futur de ses exploits; chacun s’est étendu de son mieux sur l’élasticité douteuse d’un portant ou d’une planche à quinquets. — (La Renaissance littéraire et artistique - 1872-1873)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Douteur : définition du Littré (1872-1877)

DOUTEUR (dou-teur) s. m.
  • Celui qui doute. Que je hais ceux qui font les douteurs de miracles ! Montaigne en parle comme il faut dans les deux endroits (d'autres éditions ont douteux, qui est peut-être une ancienne prononciation de douteur), Pascal, Pensées, t. I, p. 389, édit. Lahure. Du douteur et de l'adorateur, Voltaire, Dial. 20.

SYNONYME

DOUTEUR, SCEPTIQUE. Le douteur est celui qui doute : un douteur de miracles, comme dit Pascal ; le douteur n'a point de système général de doute ; le sceptique en a un.

HISTORIQUE

XIIIe s. Roïne sui de France, jà n'en soit nuls doutere, Berte, CXIII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « douteur »

Étymologie de douteur - Littré

Provenç. duptador, craintif ; du latin dubitatorem, de dubitare, douter. L'ancien français doutere est au nominatif, du latin dubitator, avec l'accent sur ta.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de douteur - Wiktionnaire

(Ca. 1274) doutere (cas sujet) Référence nécessaire.
Dérivé du radical de douter avec le suffixe -eur Référence nécessaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « douteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
douteur dutœr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « douteur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « douteur »

  • « C’est un sondage comme celui-ci qui montre combien d’idiots suivent la boxe en ce moment », a déclaré un douteur. Breakingnews.fr, Le débat fait rage alors que les fans britanniques choisissent Anthony Joshua pour battre Larry Holmes dans le sondage
  • Vous savez, j'ai tellement l'impression d'écrire des choses banales... Je suis un douteur de grand fond qui prend dans l'encrier plus d'eau que de poissons. Ce qui compte c'est pouvoir écrire LE poème, "un seul vers dans une œuvre suffit à faire un poète", disait Borgès. Hugo en a fait beaucoup trop pour être un grand poète, c'était un bon romancier. On parle souvent de peinture à propos de mon travail mais un poète, c'est quelqu'un qui a une oreille, du rythme. Le poème à une sonorité. "C'est la rencontre de deux mots qui, s'ils se croisaient dans la rue, ne se regarderaient pas", disait André Breton. Il faut voir avec les oreilles et entendre avec les yeux L'Echo, Guy Goffette: "La poésie n'a pas à s'expliquer, elle se reçoit comme un baiser" | L'Echo

Images d'illustration du mot « douteur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « douteur »

Langue Traduction
Corse dubbitu
Basque zalantzagarria
Japonais 疑わしい
Russe сомнительный
Portugais duvidoso
Arabe مشكوك فيه
Chinois
Allemand zweifelhaft
Italien dubbioso
Espagnol dudoso
Anglais doubtful
Source : Google Translate API

Synonymes de « douteur »

Source : synonymes de douteur sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires