Deviser : définition de deviser


Deviser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DEVISER, verbe intrans.

Littér. S'entretenir familièrement. Deviser entre amis, avec qqn deviser de qqc., sur qqc. Synon. converser.Charmants après-midi que nous passions, devisant ensemble à la fenêtre de sa petite chambre (Stendhal, H. Brulard,t. 2, 1836, p. 303).Polia et Poliphile restent seuls à deviser de leurs amours (Durry, Nerval,1956, p. 112).
Rem. On rencontre ds la docum., un emploi trans., deviser + subst. non actualisé (cf. causer II A 2). Puis, Rosenwald et Burrieu devisèrent porcelaines (Flaub., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 106).
SYNT. Deviser gentiment, gaîment, affectueusement, intimement, librement, familièrement, paisiblement, tumultueusement; deviser à voix basse, à bâtons rompus, à perte de vue; deviser en amis; deviser en soi-même, avec soi-même; deviser de choses sans importance, de l'événement.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Devisant, ante, adj. Ces clientes bien devisantes, accompagnées jusqu'au seuil de la pâtisserie (...) par tous les sourires du magasin (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 473). b) Devisée, subst. fém., vx et rare. Conversation, entretien familier. Cette longue et triste devisée a eu cela de bon de me convaincre (Cherbuliez, Revue des Deux Mondes, 1862 ds Littré).
Prononc. et Orth. : [d(ə)vize], (je) devise [d(ə)vi:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1119 « diviser » (Ph. de Thaon, Comput, 2830 ds T.-L.) − xvies., Hug.; 2. a) 1155 « ranger, ordonner, organiser » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 5244) − 1611, Cotgr.; b) 1223-26 « construire, établir un plan » (Dolopathos, 10647, Bibl. elz. ds Gdf.) − 1636, Monet; 3. a) 1155 « exposer, raconter » (Wace, op. cit., 9); b) ca 1168 intrans. « parler » (Chr. de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 5837); 1536 part. prés. adj. (R. de Collerye, Epistres, 15 ds Hug.), attest. isolée, à nouv. en 1860 (Goncourt, Journal, p. 804 : Un groupe de personnages assis et devisant). Du b. lat. *devisare, issu par dissimulation de *divisare et celui-ci de divisum, supin de dividere « diviser, partager, répartir ». Fréq. abs. littér. : 163. Bbg. Colón (G.). Un Cambio de perspectiva etimológica Rosicler y su mediato origen francés. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1971, t. 9, no1, pp. 225-227. − Straka (G.). En Relisant Menaud, maître-draveur. In : [Mél. Imbs (P.)]. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1973, t. 11, p. 293.

Deviser : définition du Wiktionnaire

Verbe 1

deviser \də.vi.ze\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Converser familièrement.
    • Il se tut. Les autres devisaient toujours paisiblement. Il répéta sa question. Ils s’obstinaient à ne point faire la moindre attention à lui. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 352 de l’éd. de 1921)
    • Nous passons ainsi une couple d'heures à deviser à l'ombre du saint marabout. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 124)
    • La discussion ne paraissant point épuisée, ils continuèrent, dans le crépuscule qui tombait, à marcher en devisant, l’un le pot à la main, l’autre son parapluie sous le bras… — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Nous voici devisant avec des Montalbanais de toutes sortes, gens fins et subtils, très avertis du fléau dont nous recherchons les causes. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La solution se trouve dans les jardins disséminés çà et là. Beaucoup d’habitants y passent une partie de la journée, devisant joyeusement de parcelle à parcelle en plantant des salades. — (Michel Eltchaninoff, « Carnet de la drôle de guerre », dans la newsletter du 21 mars 2020 de Philosophie Magazine.)

Verbe 2

deviser \də.vi.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Réaliser un devis pour un prospect ou client.
    • Il fait réaliser les coûts de fabrication estimés, permettant au service commercial de deviser le projet pour le client ; — (site cadres.apec.fr)
    • Le tunnel du Saint-Gothard coûtera au final 12,2 milliards de francs, soit environ 5 milliards de plus que devisé. — (Le tunnel du Gothard en chiffres et en dates, RTS info (http:/ /www.rts.ch), le 16 novembre 2010)
    • L’ensemble des travaux archéologiques a été devisé à près de huit millions de francs. — (Agathe Seppey, « Archéologie : une habitation humaine du 4e millénaire avant notre ère découverte à Naters », article publié sur www.lenouvelliste.ch le 8 avril 2020 ; consulté le jour même)

Verbe

deviser \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Diviser, partager, attribuer, assigner.
    • En quatre parz est devisé — (Le Roman de Troie, édition de Constans, tome IV, page 1, c. 1165)
  2. Ranger, mettre en ordre.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. Ordonner, tracer le plan de, diriger.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  4. Prescrire, exposer, raconter.
    • Savés pour quoi jel vous devis ? — (L’Âtre périlleux, manuscrit 1433 français de la BnF)
  5. Deviser.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. Dicter.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  7. Déterminer.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Deviser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DEVISER. v. intr.
S'entretenir familièrement. Ils devisaient gaiement. Nous fîmes toute la route en devisant.

Deviser : définition du Littré (1872-1877)

DEVISER (de-vi-zé) v. n.
  • Anciennement, arranger, disposer en divisant, puis former un plan, un devis ; enfin exprimer, dire son plan, sa volonté.

    Aujourd'hui, en un sens plus restreint, et avec l'acception diminutive et familière que prennent souvent les termes archaïques, échanger avec quelqu'un de menus propos. Pourquoi ne voulez-vous pas que sur le soir notre ami vienne deviser au logis ? Guez de Balzac, liv. VI, lett. 5. Tout en devisant, nous voici arrivés à la ville, Perrot D'Ablancourt, Lucien, t. II, dans RICHELET. C'est, monsieur, une question qui vient à propos et que je vous fais tout en devisant, Marivaux, l'Heureux stratag. III, 1. C'est ainsi, ô René, qu'un ignorant sauvage devisait avec les plus grands hommes de ta vieille patrie, Chateaubriand, Natch. VI, 246.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir : Ils ont longtemps devisé.

HISTORIQUE

XIIe s. L'haste fu grosse, ne vous sai deviser [l'exprimer], Ronc. p. 125. Et Pinabaux jura quanque cil devisa [prononça], ib. p. 192. Sire, prenez en un [jugement] com m'orrez [ouïrez] deviser, ib. p. 200. Tous tems m'est li cuers en joie, Quant je sa beauté devis, Sa cheveleüre bloie, Ses blans dois lons et traitis, Couci, p. 120.

XIIIe s. Or a la bele Idoine quanque ses cuers devise [désire], Audefroi le Bastard, Romancero. p. 19. Einsi comme il deviserent [décidèrent] fu fait, Villehardouin, XLIX. Et, se il te vuellent aidier, tu feras quanques il deviseront de bouche ; et espoir il leur en prendra pitié, Villehardouin, XLII. Et briement la matiere espondre et deviser, Berte, III. Tout droit à celui tems que je ci vous devis, ib. V. La traïson [ils] devisent entre eus trois à loisir, ib. XII. Ainsi ont no ministre cest ordre [monastique] devisé [réglé], ib. XLV. [Je] Ne sauroie pas tout deviser tire à tire, ib. LXIV. Puis qu'ainsi est la chose et venue et alée Et que ele meïsmes la vous a devisée, ib. CXV. Les armes [blason] qu'il porterent, li rois les devisa [composa], ib. CXXXI. Ensi come il fu devis, et ensi fu fait, Chr. de Rains, 85. Et li chevaliers en son testament ordena et devisa qu'on preïst le devis de son testament sor le bois, Beaumanoir, XXVII, 13. Encore pot on fere procureur, li quix n'ara povoir fors de ce qui sera fait en le [la] jornée, se le [la] procuration le devise en tele maniere, Beaumanoir, ib. 78. Les seremens que les amiraus [émirs] devoient fere au roy furent devisez [rédigés] et furent tiex [tels]…, Joinville, 246. Se nous le faisons ainsinc, nostre sire nous donra plus de bien en cest siecle et en l'autre, que nous ne saurions deviser, Joinville, 196. De la bouche fu il si sobre, que onques jour de ma vie je ne li oy deviser [demander] nulles viandes, Joinville, 193.

XVe s. Celui [Artevelle] estoit entré en si grand fortune et en si grand grace à tous les Flamands, que c'estoit tout fait et bien fait quant qu'il vouloit deviser et commander par tout Flandre, Froissart, I, I, 65. Jean Pruniaux estoit hanni de Gand et de Flandre ; pour ce, estoit-il devisé [énoncé] en son bannissement, qu'il estoit allé prendre Audenarde sans le sçu de ceux de Gand, Froissart, II, II, 62. Ce temps pendant [Édouard à Amiens] eut mainte parolle et ordonnance faite et devisée, Froissart, I, I, 52. Et luy commanda aller taster aux gens dessusditz veoir s'ilz n'avoient point de brigandines soubz leurs robbes, et qu'il le fist comme en se devisant à eulx sans trop en faire de semblant, Commines, VI, 12. Et puis [Charles VIII] regarda longtemps les joueurs et devisoit à tout le monde, Commines, VIII, 18. Boire et manger largement du souper de ceux qui, entre-temps, au lit se devisoient [causaient], à son grand prejudice, Louis XI, Nouv. I. Elle divisoit avec lui de cent mille besognes, Louis XI, ib. XXIII. Et fut heure de souper et ne se rattelerent point au deviser, tant qu'ils furent au lit couchés, Louis XI, ib. XXVI.

XVIe s. M. de Soissons est parti, qui a porté à Mme la mareschalle une bonne lettre du roy, que lui mesme a devisée [dictée], Marguerite de Navarre, Lett. 123. Tant que vous et madame avez esté icy, je prenois plus de plaisir à vous ouïr deviser de ce lieu que de le regarder, Marguerite de Navarre, ib. LIV. Ceux qui ayment le vin, deviseront [causeront] de boire, Du Bellay, J. VI, 5, recto. Bref il est si poltron, pour bien le deviser, Que depuis quatre mois, qu'en ma chambre il demeure, Son umbre seulement me fait poltronniser, Du Bellay, J. VI, 18, verso. Je devisois si cette façon d'aller tout nud est l'originelle, Montaigne, I, 258. Une dame estrangere divisant avec elle luy dist, Amyot, I yc. II, 6. Ces galeres avoient esté très bien faittes et devisées par Themistocles, tant pour cingler legerement, que pour tournoyer facilement, Amyot, Cimon, 19.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « deviser »

Étymologie de deviser - Littré

Devis ou devise (dans le sens ancien) ; génev. et Berry, diviser ; provenç. et anc. espagn. devisar ; ital. divisare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de deviser - Wiktionnaire

Du latin *divisare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de deviser - Wiktionnaire

(Verbe 1) Du bas latin *devisare, issu par dissimulation des \i\ de *divisare fréquentatif de dividere (« diviser, partager, répartir ») fait sur son supin divisum. Pour le lien sémantique entre « couper, diviser » et « parler, deviser » → voir tailler le bout de gras, tailler une bavette.
(Verbe 2) Dénominal de devis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « deviser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
deviser dœvize play_arrow

Conjugaison du verbe « deviser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe deviser

Évolution historique de l’usage du mot « deviser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « deviser »

  • Plutôt que de deviser sur la moralité de jeunes hommes pas toujours majeurs se laissant séduire par une vie d’abondance, ce spot publicitaire de l’agent qui monte est une belle occasion de déplorer une nouvelle fois le business du foot autour de la jeunesse en crampons et les promesses aguichantes qui lui sont faites… Comment en vouloir à des gamins de 16, 17 ans de rêver de Rolex et de soirées au Carlton ? Et comment en vouloir à un Camavinga par exemple de se payer ce genre de choses lorsque son talent lui a légitimement permis de se les offrir ? Trêve d’hypocrisie… OM - Olympique de Marseille par FootballClubdeMarseille.fr - mercato Info transfert OM, Édito OM : La vie rêvée d'Isaac Lihadji...
  • À l’ombre des printemps arabes et colorés, la voix et la voie de l’Algérie dérangent énormément. Normal que l’Algérie soit visée, ciblée. C’est même le contraire qui aurait été étonnant. Et, dans cette criminelle quête, tous les coups sont permis. Toutes les armes aussi. L’avocat Dabouz reçu au siège de l’Otan pendant cinq bonnes heures rentre très certainement dans cette entreprise malsaine. On ne se rend pas à l’Otan, ma parole, pour y deviser du temps qu’il fait ou de la dernière recette de cuisine de « Tous en cuisine ». Parler du temps… qu’il fera, peut-être bien. Mais sous nos cieux, comme souhaitent en décider les maîtres du… temps. Ce n’est pas tout. Maghreb Online, Maroc : Un poste d'espionnage sous le nez de l'Algérie - Maghreb Online
  • En cette période d’épidémie, Francis a sa Chloroquine à lui : un vin blanc moelleux. « C’est un médicament contre les virus. » L’efficacité ne se discute pas. Il assure d’ailleurs que cela guérit « toutes les maladies qu’on n’a pas. » Il en propose aux visiteurs qui s’assoient à sa table, c’est une attention avant de deviser sur la marche du monde. « À la campagne, le confinement cela va mais en ville… Je ne sais pas comment ils font. Pour les gamins, ça doit être dur… Il paraît que les violences domestiques ont augmenté d’un tiers. » , Brionne : Francis, « le Douanier Rousseau de la poésie » | L'Éveil Normand
  • Alors pour deviser sur "le monde d'après", qui de mieux que la réalisatrice de Demain, son documentaire de 2015 coécrit avec Cyril Dion qui recensait les solutions pour la planète, et de Respire, fiction de 2014 pleine de souffle ? Marie Claire, Mélanie Laurent : "Comment a-t-on fait pour se couper à ce point-là de l'essentiel ?" - Marie Claire
  • A un jet de pierre, à l’intérieur du village, se trouve le ‘’penc’’. Contrairement à l’entrée, ici, quelques notables sont trouvés en train de deviser tranquillement, sous un grand arbre. Assis à côté de Niokhor Diouf, Ibrahima Sène polit avec dextérité la manche de son ‘’hilaire’’. Mais une question le taraude sans cesse. Va-t-il pouvoir récupérer ses terres confisquées, selon lui, par Babacar Ngom ? SenePlus, NDINGLER, LE COMBAT D'UNE VIE | SenePlus

Images d'illustration du mot « deviser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « deviser »

Langue Traduction
Corse citazione
Basque aurrekontua
Japonais 見積もり
Russe котировка
Portugais citar
Arabe اقتبس
Chinois 引用
Allemand zitat
Italien citazione
Espagnol citar
Anglais quote
Source : Google Translate API

Synonymes de « deviser »

Source : synonymes de deviser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « deviser »


Mots similaires