Dévisager : définition de dévisager


Dévisager : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉVISAGER1, verbe trans.

Vx. [Le préf. dé- exprime une idée d'altération]
A.− Défigurer, déchirer le visage. Quand cette femme-là est en furie, elle dévisagerait un homme (Ac.1798-1878).Les dames pensèrent dévisager Brissac (le défigurer à coups d'ongles) (La Varende, Saint-Simon,1955, p. 340).
B.− P. ext. Meurtrir le visage, le détériorer. Le temps l'a dévisagée [la deuxième reine de Chartres], lui mâchurant l'épiderme, lui picotant le menton de grêle (Huysmans, Cathédr.,1898, p. 249):
« ... qu'est-ce qu'elle a dû pleurer quand elle a appris la mort de son garçon! si encore elle avait pu le revoir, mais il vaut peut-être mieux qu'elle n'ait pas pu, parce qu'il avait le nez coupé en deux, il était tout dévisagé. » Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 849.
C.− Emploi pronom.
1. Emploi pronom. réciproque. Se déchirer mutuellement le visage. Si on ne les eût reconnues, ces deux femmes se seraient dévisagées (Ac.1835, 1878).
2. Emploi pronom. réfl. Altérer, transformer son visage. Il prenait sa grimace comme s'il avait mis un faux nez afin de se dévisager (Champfl., Bourgeois Molinch.,1855, p. 195).
Rem. Dans ce dernier sens, la docum. fournit le subst. masc. dévisagement. Altération du visage, laideur (cf. Amiel, Journal, 1866, p. 326).
Prononc. et Orth. : [devizaʒe], (je) dévisage [deviza:ʒ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1538 (Est., s.v. adimere). Dér. de visage*; préf. dé(s)-* (lat. dis-); dés. -er.

DÉVISAGER2, verbe trans.

Usuel. [Le préf. dé-2* a une valeur perf., exprime une idée d'aboutissement ou d'insistance]
A.− [Le compl. désigne une pers.] Regarder avec insistance. Dévisager les passants; dévisager longuement, en silence.
1. Sans nuance péj. Dévisager avec curiosité, avec sympathie. Toutes ces figures nouvelles, ces yeux écarquillés qui vous dévisagent, cela m'étourdit à un point!... (Musset, Quenouille Barb.,1840, I, 3, p. 291):
1. La mère Catherine, d'ordinaire, au cours de ces propos, prenait une physionomie animée, contre son habitude. Posant son ouvrage sur ses genoux et relevant ses lunettes sur son front, elle dévisageait attentivement sa fille, la couvant d'un regard clair et passionné. Moselly, Terres lorraines,1907, p. 74.
2. Avec nuance péj. Dévisager qqn effrontément, avec impertinence. La grosse dame dévisage la jeune avec un air d'hostilité qui me donne à penser (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Notes voy., 1884, p. 433):
2. Un étudiant, tirant sa pipe de sa bouche, s'inclina vers moi en riant et me dévisagea, insolent et narquois. Avec mes cheveux roux, je ne passais guère inaperçue. Daniel-Rops, Mort, où est ta victoire?1934, p. 281.
P. métaph. [En parlant d'obj. fam.] Aucun de ces bibelots, aucun des meubles ne voulait faire cause commune avec moi. Tous me dévisageaient de façon insolente (Duhamel, Confess. min.,1920, p. 42).
3. Emploi pronom. Se regarder attentivement. Ils [Désirée et Auguste] se dévisageaient avec des joies contenues, bégayant des mots entrecoupés, riant sans motif, échangeant des bouts de rubans et des fleurs (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 196).Ils commencèrent par se dévisager, les uns les autres, avant de se parler (Loti, Mon frère Yves,1883, p. 318).
B.− [Le compl. désigne une chose, un obj.] Regarder attentivement. Dévisager les rideaux. L'œil fixe comme un corbeau, je dévisage la campagne déployée sous mon perchoir (Claudel, Connaiss. Est,1907, p. 67).Il [Bénin] dévisagea longuement son réveille-matin, et eut beaucoup de peine à comprendre qu'il était trois heures moins dix (Romains, Copains,1913, p. 77).
Prononc. et Orth. : [devizaʒe], (je) dévisage [deviza:ʒ]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1803 (Boiste). Dér. de visage*; préf. dé-* (lat. de-); dés. -er. Dévisager s'est substitué à envisager* « regarder au visage ».
STAT. − Dévisager1 et 2. Fréq. abs. littér. : 551. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 18, b) 379; xxes. : a) 1 306, b) 1 334.

visager* (dé- + visage, rad. de envisager). « Regarder avec insistance »

Dévisager : définition du Wiktionnaire

Verbe

dévisager \de.vi.za.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Regarder quelqu’un avec une attention curieuse et impertinente.
    • Au moment où il obliquait vers le seuil, un homme, en manches de chemise, à tête grise et de solide carrure, apparut et le dévisagea. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 370 de l’éd. de 1921)
    • Longtemps cependant il s’était tu, se contentant, lorsqu’il les rencontrait, de dévisager sévèrement les coupables : ils avaient rougi les premières fois, mais avaient continué. — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Ils nous dévisagèrent tous du même coup d’œil et sans paraître reconnaître Bob qui, sobrement, distribuait de silencieuses poignées de main, retombèrent dans leurs réflexions. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Ne dévisage pas ainsi… Ici, la discrétion est de règle. On ne se connaît ou l’on ne se reconnaît pas. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 78)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dévisager : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉVISAGER. v. tr.
Regarder quelqu'un avec une attention curieuse et impertinente. Avez-vous fini de me dévisager? Ils restèrent longtemps à se dévisager.

SE DÉVISAGER signifie quelquefois Chercher à se reconnaître mutuellement. Ils se dévisagèrent longtemps sans pouvoir se reconnaître.

Dévisager : définition du Littré (1872-1877)

DÉVISAGER (dé-vi-za-jé. Le g prend un e devant a et o : nous dévisageons, je dévisageais) v. a.
  • 1Déchirer le visage avec les ongles ou les griffes. Prenez garde de vous faire dévisager par ce chat. Je vais chercher le chevalier, madame, et je le dévisagerai si je le trouve, Dancourt, Chevalier à la mode, III, 11. Vous n'entrerez pas, monsieur, je vous assure ; je ne souffrirai pas que vous alliez vous faire dévisager, Lesage, Crispin rival, SC. 17.

    Fig. Je ne suis point du tout pour ces prudes sauvages Dont l'honneur est armé de griffes et de dents Et veut au moindre mot dévisager les gens, Molière, Tart. IV, 3. Mais sa muse [de Boileau] a toujours quelque malignité, Et, vous caressant d'un côté, Vous dévisagerait de l'autre, Chaulieu, Ép. d'Hamilton.

  • 2 Populairement. Dévisager quelqu'un, faire effort pour reconnaître les traits de quelqu'un. Il était à à me dévisager, j'étais pour tant bien sûr de ne le pas connaître.
  • 3Se dévisager, v. réfl. Se déchirer le visage l'un à l'autre. Ces deux furies se sont dévisagées.

    Populairement. Chercher à se reconnaître l'un l'autre.

HISTORIQUE

XVIe s. Chevau legers estropiés, canonniers jambes de bois, petardiers devisagés…, D'Aubigné, Conf. I, V. J'eus la fiebvre quarte, quatre ou cinq mois, qui m'avoit tout desvisagé, Montaigne, IV, 281.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dévisager »

Étymologie de dévisager - Littré

Dé… préfixe, et visage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de dévisager - Wiktionnaire

(1538) → voir dé-, visage et -er. Dans la première édition du Dictionnaire de l’Académie française, devisager (1694).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dévisager »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dévisager devisaʒe play_arrow

Conjugaison du verbe « dévisager »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe dévisager

Évolution historique de l’usage du mot « dévisager »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dévisager »

  • « Je me suis souvent fait dévisager par la police, mais c'est la première fois que je me fait brutaliser par la SPVM,» a expliqué Nkouendji Ricochet, La police de Montréal brutalise un homme noir qui a « brûlé » un feu jaune | Ricochet
  • Le temps ne passa plus. Ezazù sortit de la salle d’arrivée des passagers en poussant devant elle un chariot bondé de bagages. Adeda et ses accompagnateurs se jetèrent sur elle dans d’interminables embrassades et rires aux éclats. Elles se dévisageaient, éclataient de rire, s’étreignaient longuement, se relâchaient, se mettaient de nouveau à se dévisager, éclataient de nouveau de rire, et s’étreignaient longuement encore, encore et encore. ………………….Enoh Meyomesse camer.be, CAMEROUN :: Livre, à lire: EZAZU REVIENT DE MBENG… :: CAMEROON

Images d'illustration du mot « dévisager »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dévisager »

Langue Traduction
Corse fissà
Basque begiradak
Japonais 見詰める
Russe глазеть
Portugais olhar fixamente
Arabe التحديق
Chinois
Allemand starren
Italien sguardo fisso
Espagnol mirar fijamente
Anglais stare
Source : Google Translate API

Synonymes de « dévisager »

Source : synonymes de dévisager sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires