La langue française

Flairer

Sommaire

  • Définitions du mot flairer
  • Étymologie de « flairer »
  • Phonétique de « flairer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « flairer »
  • Citations contenant le mot « flairer »
  • Images d'illustration du mot « flairer »
  • Traductions du mot « flairer »
  • Synonymes de « flairer »

Définitions du mot flairer

Trésor de la Langue Française informatisé

FLAIRER, verbe trans.

A.− Domaine olfactif
1. Vx. Répandre une odeur de. Synon. exhaler, fleurer.Le marquis (...) fit réponse (...) sur papier flairant le musc (Gautier, Fracasse,1863, p. 128).
2. [Le suj. désigne un animal] Appliquer son odorat à discerner et reconnaître quelque chose. Mon cheval qui flaira des écuries fit entendre un petit hennissement de satisfaction (Fromentin, Été Sahara,1857, p. 62).Le pékinois s'était dressé sur ses pattes et flairait l'écuelle. Il s'étira, secoua ses oreilles, renifla l'air à petits coups, et tourna désespérément vers sa maîtresse sa petite truffe aplatie (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 226):
1. ... les bêtes sauvages de la montagne, inquiètes, égarées loin des pistes de chasse, flairent dans le vent l'odeur du lait et de la laine... Bosco, Mas Théot.,1945, p. 345.
En partic. [Le suj. désigne un chien (de chasse)] Percevoir l'odeur de, suivre à l'odeur. Flairer le gibier, une piste. Vous sentez de loin une jolie femme comme un chien flaire le gibier (Balzac, Lys,1836, p. 32).Il s'arrêtait et mettait le nez au ras du sol, comme un chien qui flaire une piste (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 115).
Emploi pronom. réciproque. Les chiens se flairaient entre les roues du véhicule (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 61).
Rem. On rencontre ds la docum. flairer en emploi subst., rare. Fait de flairer. Il [l'agneau] distingue, au premier aperçu, au simple flairer, son tyran [le loup] de son défenseur [le chien de berger] (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 275).
P. anal. [Le suj. désigne une pers.] Sentir avec insistance. Synon. renifler.Ils allèrent flairer l'alcôve, plaisantant, très sérieux au fond. Assurément, jamais l'alcôve n'avait exhalé une senteur si troublante (Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 1396).
Loc. fig. Flairer dans tous les coins. Fureter partout. Flairer le vent. Observer la tournure que prennent des événements. Tant d'autres flairaient le vent, cherchaient leur avantage, trahissaient (Mauriac, Bâillon dén.,1945, p. 389).
B.− Au fig., fam. Deviner quelqu'un, quelque chose. Flairer un danger, un piège. Synon. pressentir.Vous ne m'avez pas flairé, éventé, deviné? (Goncourt, Ch. Demailly,1860, p. 354):
2. Il flairait là-dessous une manœuvre de François, mais il avait beau réfléchir, il ne devinait pas quel intérêt mènerait un homme à l'écarter du presbytère. Queffélec, Recteur,1944, p. 143.
REM. 1.
Flairant, ante, en emploi adj.Qui est en train de flairer. Non point museaux flairants, mais regards perçants. Non en quête d'une proie, mais en quête d'un ordre (Alain, Propos,1921, p. 271).Je songeai à me servir d'eux, comme fait le chasseur des chiens bien-flairants, pour dépister ici le gibier de la vérité (Montherl., Olymp.,1924, p. 262).
2.
Flairée, subst. fém.,rare. Action de flairer (cf. La Varende, Homme aux gants, 1943, p. 368).
3.
Flairement, subst. masc.,rare. Action de flairer, de renifler. Une débauche d'effleurements, de flairements (Péladan, Vice supr.,1884, p. 143).
Prononc. et Orth. : [flε ʀe] et [fleʀe] (Warn. 1968, avec la mention ,,courant``, Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 2 1787). Demi-longueur de l'[ε] radical ds Passy et Barbeau-Rodhe 1930. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin xiies. flairant « exhaler une odeur » (Moniage Guillaume, éd. W. Cloetta, 5100); ca 1200 « sentir par l'odorat » (Dialogue Grégoire, 185, 24 ds T.-L.). Du lat. pop. *flagrare, issu par dissimilation du lat. class. fragrare « exhaler fortement une odeur ». Fréq. abs. littér. : 820 (flairant : 132). Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 472, b) 1 499; xxes. : a) 1 667, b) 1 276. Bbg. Mat. Louis-Philippe 1951, p. 306. − Quem. DDL t. 6. − Richter (E.). Lat. fragrare, frz. flairer. Z. rom. Philol. 1923, t. 43, p. 472.

Wiktionnaire

Verbe

flairer \fl.ʁe\ ou \flɛ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Chercher à découvrir par l’odeur, en parlant du chien et de certains animaux.
    • Il flaira longtemps le sentier avant de retrouver son maître.
    • (Absolument) Le chat flaire partout dans la cuisine.
  2. Reconnaître par l’odeur.
    • Les chiens flairent le gibier.
  3. (Par extension) Percevoir fortement et agréablement par l’odorat.
    • Que ces roses sont délicieuses à flairer!
    • Flairez un peu ce bon plat.
    • Rien que d’avoir flairé ces belles dindes, l’odeur des truffes me suit partout… — (Alphonse Daudet, Les trois messes basses, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 196.)
  4. (Figuré) Pressentir ; prévoir.
    • Les slavistes les plus autorisés ont immédiatement flairé les intentions secrètes du traducteur magyar. — (Ernest Denis, La Question d’Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.96)
    • Après les premiers refus, il avait souri, hautain et méprisant ; mais à présent qu’il soupçonnait l’entente secrète et flairait la conspiration, il ne décolérait plus. — (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Depuis leur retour à Paris, Jim devinait et flairait dans l’air une espèce de coalition redoutable, dirigée de toute évidence contre eux. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FLAIRER. v. tr.
Chercher à découvrir par l'odeur, en parlant du Chien et de certains animaux. Il flaira longtemps le sentier avant de retrouver son maître. Absolument, Le chat flaire partout dans la cuisine. Il signifie aussi Reconnaître par l'odeur. Les chiens flairent le gibier. Par extension, il se dit pour Percevoir fortement et agréablement par l'odorat. Que ces roses sont délicieuses à flairer! Flairez un peu ce bon plat. Figurément, il signifie Pressentir, prévoir. Il a flairé cela de loin.

Littré (1872-1877)

FLAIRER (flê-ré) v. a.
  • 1Appliquer avec intention le sens de l'odorat, reconnaître à l'odeur. Mais, ô douleur ! elles flairaient à peine La fleur récente, Malfilâtre, Narcisse, IV. Enfin j'ai pris vos vieux habits à l'un et à l'autre, et je les ai fait flairer à Fidèle, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg. [Le coursier] Lance un regard oblique à son maître expirant, Revient, penche sa tête et le flaire en pleurant, Lamartine, Méd. II, 15.

    Substantivement. L'agneau ne s'y méprend jamais : il distingue au premier aperçu, au simple flairer, son tyran de son défenseur, Bernardin de Saint-Pierre, Harm. liv. V.

  • 2 Fig. et familièrement. Pressentir. J'avais flairé cela. À peine dans la chambre il a fait son entrée, Il flaire votre opinion, Delille, Convers. II.
  • 3Se flairer, v. réfl. Se flairer l'un l'autre. Les chiens se flairent en se rencontrant.

    Fig. Être flairé, être pressenti. C'est une mauvaise affaire qui se flaire de loin.

REMARQUE

Flairer, c'est percevoir une odeur avec intention ; fleurer, c'est exhaler une odeur Cette distinction, aujourd'hui établie, n'existait pas dans l'ancienne langue, ni même au XVIIe siècle et au XVIIIe, témoin Voltaire qui a dit : D'Euphémon fils la réputation Ne flaire pas à beaucoup près si bon, Enfant prod. III, 5.

HISTORIQUE

XIIIe s. Cist fromaches me put si fort, Et flere si, jà m'aura mort, Ren. 7312. Et [il] flere espices odoreuses, Et gouste choses savoreuses, la Rose, 18585. Je durement sui envieus D'avoir un baisier savoreus De la rose qui soef [doux] flaire, ib. 3399.

XIVe s. Ne sai se plus vous die chou [ce] à quoi sui pensans ; On dit que mortiers est adès les aus [l'ail] flairans, Baud. de Seb. II, 386.

XVIe s. L'ouye, la veue, le flairer, l'attouchement et le goust, Calvin, Instit. 1176. Ils y applaudissent d'autant qu'ils y flairent de gain, Calvin, ib. 698. Il flaire partout [c'est-à-dire il s'entremet de toute chose], Oudin, Curios. fr.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « flairer »

(XIIIe siècle) Du latin populaire *flagrare, altération, par dissimilation, du latin classique fragrare (« exhaler fortement une odeur, sentir bon »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, fleurer ; wallon, flairi, puer ; provenç. flairar ; catal. flayrar ; portug. cheirar ; du lat. fragrare, avoir de l'odeur, que les étymologistes tirent de la particule fra, et du radical gra, sanscrit ghrâ, avoir de l'odeur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « flairer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
flairer fl

Évolution historique de l’usage du mot « flairer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « flairer »

  • De plus, après la diffusion de ces petits films, les acteurs humains sont venus tous les deux, en chair et en os, se placer devant chacun des chevaux testés. À la surprise des chercheurs, ces derniers sont alors allés flairer et sonder l’acteur qui leur a fait peur, et non celui qui les rassurés. Comme si les équidés préféraient l’empathie. Les chercheurs parlent alors de « comportement de réconciliation ». La Croix, Le cheval sait identifier un humain sur une photo
  • Il ne faut parfois pas beaucoup d’expérience pour avoir le sens des affaires et flairer un bon coup. C’est le cas du Liégeois Robin Lespagnard, le créateur du comparateur en ligne Selectos. , Créé par un étudiant, le comparateur en ligne Selectos a connu un véritable succès - DH Les Sports+
  • On suit donc Emmanuelle Devos et Gregory Montel à Colmar, à la gare et dans la station-service de la route de Rouffach, escale vintage. Gregory Magne, qui aime « faire les repérages avec le directeur photo », voulait « une station de village » comme il les aime, et « comme il y en a de moins en moins ». Là où le savon liquide n’existe pas encore, où la savonnette citron autour de la tige de métal permet au « nez » Emmanuelle Devos de flairer l’odeur de la nostalgie. , Cinéma | "Les parfums" : un film qui sent l’Alsace, sur les écrans ce mercredi

Images d'illustration du mot « flairer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « flairer »

Langue Traduction
Anglais sniff
Espagnol oler
Italien annusare
Allemand schnüffeln
Chinois
Arabe شم
Portugais farejar
Russe сопение
Japonais 嗅ぐ
Basque sniff
Corse sniff
Source : Google Translate API

Synonymes de « flairer »

Source : synonymes de flairer sur lebonsynonyme.fr
Partager