Défunt : définition de défunt


Défunt : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉFUNT, UNTE, adj. et subst.

I.− Emploi adj.
A.− Style admin. ou noble. [En parlant des êtres humains, parents ou assimilés aux parents (souverain, seigneur féodal, etc.)] Qui est mort, décédé. Anton. vivant.
1. En emploi épithète avec un subst. déterminé. Synon. plus usuel feu.
a) Postposé. Un ami, cousin, époux défunt. Les témoins tant défunts que survivants sont inscrits dans le cartulaire dudit monastère (Huysmans, Oblat,t. 1, 1903, p. 199):
1. D'un œil morne, comptant leurs compagnons défunts, Les soldats regardaient, comme des feuilles mortes, Au loin, tourbillonner les archers de Phraortes... Heredia, Les Trophées,1893, p. 78.
2. ... on y voyait encore [dans le cimetière] les deux monuments élevés, l'un par les Français, l'autre par les Anglais, à la mémoire de leurs camarades défunts, dont les noms se lisaient gravés sur la pierre. Ambrière, Les Grandes vacances,1946, p. 174.
SYNT. Parent défunt, aïeule, fille, mère défunte; empereur, monarque, roi, sultan défunt.
Par personnification (d'objets nobles). Les monstres, les bas-reliefs à demi effacés, les amas de grandes pierres défuntes, baignant à présent dans une sorte d'ironique et morne magnificence (Loti, Pèl. Angkor,1912, p. 126).
b) Antéposé. Le défunt monsieur; le défunt chef de la tribu; le défunt évêque, monarque, roi; son défunt mari, ma défunte mère, ma défunte fille. Le défunt curé de Sainte-Eulalie (...) assurait qu'il y [ds le Cantique des Cantiques] est dit en latin que l'« amour est plus fort que la mort » (A. France, Étui nacre,1892, p. 111).
Parfois pop. ou fam. sans article. Me voilà revenu à Montgraham, en train de politique comme un chien qu'on fouette, plein de vous et de mes Mémoires, et sentant le vent d'automne comme défunt René! (Chateaubr., Corresp. gén.,t. 2, 1789-1824, p. 7):
3. Je le dis souvent avec Adrienne : « Si défunt monsieur revenait! S'il pouvait voir tout ce qui s'est passé, depuis qu'il n'est plus là! » Martin du Gard, Les Thibault,Épilogue, 1940, p. 824.
[Suivi d'un nom de parent (ou plus rarement un nom d'être familier ou proche) déterminé par un possessif] . Vx. Défunt mon père. Cette manière de parler est du style bas et comique; dites, feu mon père (J.-F. Rolland, Dict. mauv. lang.,1813, p. 49).J'ai reçu à cet égard des instructions de défunt leur père (Balzac, Tén. affaire,1841, p. 107).Défunt votre grand-père, défunt son papa, défunte sa belle-sœur, défunte ma mère. L'abbé Patrouille, défunt not' curé (Martin du Gard, Gonfle,1928, III, 1, p. 1215).
Rare. [En parlant d'un animal] Il oubliera défunt son perroquet (Prévert, Paroles,1946, p. 276).
Rem. Dans cette constr., on rencontre des ex. où l'accord ne se fait pas avec le nom fém. qui suit. [Le gamin Tortillard, 10 ans :] Depuis défunt maman il n'y a que vous qui m'avez caressé (Sue, Myst. Paris, t. 3, 1842-43, p. 31).
2. En emploi attribut. Mort. Il est défunt. Je ne serai pas toujours obligé de donner mes soins à un premier vizir. Florimont... − Il est donc défunt?... C'est sa femme qui est défunte; mais (...) comme il doit faire le dernier voyage avec elle (A. Dumas père, Noce et enterrement,1826, 2etabl., sc. 4, p. 93).Du jour où on nous a promus défunts (Arnoux, Paris,1939, p. 94):
4. Mon cœur est une horloge oubliée à demeure, Qui, me sachant défunt, s'obstine à sonner l'heure! Laforgue, Poésies complètes,1887, p. 183.
B.− P. ext. Qui a cessé d'être, qui n'existe plus. Anton. actuel, présent.
1. Emploi épithète
a) [Avec des noms de chose relativement courants et plus ou moins personnifiés] . Fam. et gén. iron. Synon. mort, fini.Il [La Commande] est parti en cahotant, aussi vite que pouvaient le lui permettre le moteur poussif et la suspension défunte (Vialar, Clara,1958, p. 105):
5. ... Je suis tombé sur des entreprises qu'étaient presque abandonnées (...) des comptoirs d'échantillonneurs pour les merceries défuntes... Céline, Mort à crédit,1936, p. 368.
Antéposé. Synon. ex-, ancien.Et quelle autre pourrait-ce être? répondit Consuelo qui avait eu soin d'assortir la couleur à celle de la défunte robe de chambre de Venise (Sand, Consuelo,t. 3, 1842-43, p. 142).Tant que je n'ai pas passé la défunte barrière de Paris, je suis loin (Colette, Jumelle,1938, p. 159).Il fallait aller au défunt Odéon pour trouver plus cabot qu'un procureur de la Haute Cour réclamant la mort de quelqu'un (Anouilh, Répét.,1950, p. 21).
b) [Avec des noms de chose abstr. marquant la temporalité ou exprimant des sentiments, des actions (humaines) ou leur résultat] . Littér. Le passé défunt, les siècles défunts; un amour défunt. Synon. passé, révolu.Ma douleur (...) Vois se pencher les défuntes Années, Sur les balcons du ciel, en robes surannées; Surgir du fond des eaux le Regret souriant (Baudel., Fl. du Mal,1857-61, p. 134).Derrière toute cette verdure et tout cet embaumement, on apercevait la plus gracieuse chose qui se pût imaginer en architecture défunte (Leroux, Parfum,1908, p. 38).Il s'était pendu dans sa grange, préférant ne pas survivre à sa gloire défunte (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 451):
6. Un calendrier de l'an défunt dont l'éphéméride demeurait fixée au 12 décembre, comme si la course des jours se fût gelée ce matin-là, ... Arnoux, Les Gentilshommes de ceinture,1928, p. 57.
Rem. L'adj. est souvent antéposé. Les défuntes années, saisons. Lorsque je serai mort je vivrai d'acte en acte Ma défunte vie à tâtons (Cocteau, Clair-obscur, 1954, p. 61).
2. Emploi attribut, rare. Mort, disparu. Le soleil est défunt; il gèle en mon univers (Rolland, C. Breugnon,1919, p. 25).Ce n'est pas la mauvaise littérature qui est défunte; c'est la littérature (Chardonne, Attach.,1943, p. 102).
II.− Emploi subst. [En parlant des pers.] Personne qui est décédée. Le corps (le cadavre) du défunt; l'âme (les mânes) du défunt; l'esprit d'un défunt; le portrait d'un défunt; la commémoration des défunts. Elle se fit faire un tableau funèbre avec les cheveux de la défunte (Flaub., MmeBovary,t. 1, 1857, p. 43):
7. ... j'ai été le seul (avec un ancien chasseur de cabaret, dont j'ai compris qu'il buvait son Pernod tous les soirs avec le défunt) à aller jusqu'au cimetière et à jeter des fleurs sur un cercueil dont le luxe m'étonna. Camus, La Chute,1956, p. 1491.
Rem. Vieilli lorsque le déterm. est un poss.; usuel avec un, le dans le lang. relig. ou administratif.
SYNT. Monument des (aux) défunts; les créanciers, les héritiers, le patrimoine d'un défunt; les mérites, les qualités, les vertus, les vœux, les dernières volontés d'un défunt; enterrer, pleurer un défunt; prier pour les défunts.
P. plaisant. Dans huit jours, madame ma femme (...) aura réintégré le domicile conjugal (...) Je me fais l'effet d'un veuf qui convole avec sa défunte! (Augier, MmeCaverlet,1876, p. 468).
Prononc. et Orth. : [defœ ̃], fém. [-œ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1243 adj. defuns (Document 407/III, 18 ds Z. fr. Spr. Lit., t. 84, p. 337); 1300-50 subst. deffuntz (Coutumes Lille, éd. Roisin, p. 19). Empr. au lat. class.de vita] defunctus (part. de defungi) proprement « qui a accompli, achevé sa vie ». Fréq. abs. littér. : 825. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 981, b) 1 159; xxes. : a) 1 519, b) 1 135. Bbg. Grundt (L.-O.). Ét. sur l'adj. invarié en fr. Oslo, 1972, p. 72.

Défunt : définition du Wiktionnaire

Adjectif

défunt \de.fœ̃\ masculin

  1. Décédé ; mort ; feu.
    • Cet enfant est lord Fermain Clancharlie, fils légitime unique de lord Linnœus Clancharlie, baron Clancharlie et Hunkerville, marquis de Corleonc en Italie, pair du royaume d’Angleterre, défunt, et d’Ann Bradshaw, son épouse, défunte. — (Victor Hugo, L’Homme qui rit, 1869, édition 1907)
    • Le regard ankylosé par trop d’impérities, je cherchais un improbable mais tant espéré soutien au loin, partout et nulle part, peut-être vers le ciel où s'était machinalement orientée ma tête; ce ciel où avaient établi leurs pénates, mon défunt père et mes regrettées sœurs. — (Jean Richard Ndoumbe, Les douleurs de ma mère, Lulu.com, 2013)
  2. Feu. (Note : se place devant un nom pour indiquer que la personne est morte, invariable dans ce cas).
    • Chère enfant !... si défunt sa mère la voyait ne pas être ici la reine de la maison, elle en pleurerait dans son cercueil ! — (H. de Balzac, La marâtre, Éd. Michel Lévy, 1851)
  3. (Figuré) Détruit.
    • Figure mélancolique, il méditait profondément devant le monceau de ferraille et de cendres qui représentait sa défunte motocyclette. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 64 de l’éd. de 1921)

Nom commun

défunt \de.fœ̃\ masculin (pour une femme on dit : défunte)

  1. Personne décédée.
    • Advienne que pourra, il doit l’assister auprès du défunt, jusqu’à la mise en fosse et monter avec elle la garde funèbre, […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Les enfants du défunt, de la défunte.

Forme d’adjectif

défunte \de.fœ̃t\

  1. Féminin singulier de défunt.

Nom commun

défunte \de.fœ̃t\ féminin

  1. Personne morte, de sexe féminin (équivalent féminin de défunt).
    • On sait que la défunte était assistante sociale. — (Paul Delnoy, ‎Pierre Moreau, Les libéralités et les successions: Précis de droit civil, 2013)

Forme de verbe

défunte \de.fœ̃t\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe défunter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe défunter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe défunter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe défunter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe défunter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Défunt : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉFUNT, UNTE. adj.
Qui est mort. Ma défunte mère. Défunt mon père. Il s'emploie surtout en termes d'Administration. Fils aîné de père et de mère défunts. Il s'emploie aussi comme nom. Les enfants du défunt, de la défunte. Le pauvre défunt. En termes de Liturgie. Prier Dieu pour les défunts. Prières pour les défunts.

Défunt : définition du Littré (1872-1877)

DÉFUNT (dé-fun, fun-t') adj.
  • Mort. Je vous le garantis défunt avant qu'il soit peu, Molière, Mar. forcé, sc 12. … Quand je songe à la femme Dont j'étais le mari, Dieu veuille avoir son âme, Je la crois bien défunte…, Regnard, Démocrite, I, 1. Vierge défunte, une sœur grise Aux portes des cieux rencontra Une beauté leste et bien mise, Béranger, Deux sœurs de char.

    Fig. Qui a perdu une qualité, un titre qu'il possédait. Donc à l'entour de cette métairie Défunt marquis [l'ex-marquis] s'en allait sans valets, La Fontaine, Faucon.

    Substantivement. De vous, qui renversez les lois de la nature, Qui, barbare, aux défunts niez la sépulture, Rotrou, Antig. V, 5. Il [un prédicateur] a si bien établi son discours, il a donné au défunt des louanges si mesurées…, Sévigné, 137. Depuis la mort de la défunte, Dancourt, les Vacances, SC. 5.

REMARQUE

Mon père serait défunt si nous avions cru le médecin ; le pauvre défunt ; façons de parler bourgeoises, DE CAILLIÈRES, 1690. Ces locutions et autres où défunt est employé, sans mériter d'être qualifiées de bourgeoises, ont quelque chose du langage de la pratique, ou quelque chose du style familier.

HISTORIQUE

XVe s. Defunt, Perceforest, t. IV, f° 26.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « défunt »

Étymologie de défunt - Littré

Berry, defeu, au féminin, defeue ; provenç. defunct, deffunt ; espagn. difunto ; ital. defunto ; du latin defunctus, mort, proprement qui s'est acquitté, de defungi, de de, et fungi (voy. FONCTION).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de défunt - Wiktionnaire

Du latin defunctus (« mort », « décédé », « défunt ») issu du verbe defungi (« accomplir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « défunt »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
défunt defyn play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « défunt »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « défunt »

  • Le décès prématuré du défunt acteur Sushant Singh Rajput a laissé la nation en deuil pour lui. Alors que de nombreuses personnes écrivent des hommages réconfortants à l’acteur ou réalisent des portraits réalistes en sa mémoire, une œuvre d’art est devenue virale récemment. C’était un portrait de Sushant tendant la main à son fudge labrador pour animaux de compagnie, qui pouvait être vu dévasté par la perte de son propriétaire. Cela est arrivé après que des photos et des vidéos de fudge l’air triste et attendant le retour de l’acteur aient fait des rondes sur les réseaux sociaux. News 24, L'artiste qui a dessiné le portrait viral de Sushant Singh Rajput et de son animal de compagnie révèle son amour pour l'acteur - News 24
  • En l’absence d’inventaire, l’ensemble des biens meublants le patrimoine immobilier du défunt (meubles, bijoux, tableaux etc.) est évalué de manière forfaitaire, à hauteur de 5 % de l’actif brut successoral (voir ci-dessous). Infodujour.fr, Succession : pourquoi réaliser un inventaire ?
  • “Nous sommes ravis de cet accord. Nous n'avons rien demandé, il est donc normal que nous n'en fassions pas partie. Nous avons indiqué depuis le départ que seuls comptent la mémoire de Johnny et la protection des soeurs”, a fait savoir l’avocat de David Hallyday, dont les propos sont relayés par BFM TV. David devrait conserver un droit moral sur l’album “Sang pour sang”, composé avec son père. Laeticia Hallyday va quant à elle prendre en charge la dette fiscale de plusieurs millions d’euros de son défunt mari, qu’elle devrait rembourser en vendant plusieurs biens immobiliers, dont la maison de Marnes-la-Coquette, mais pas la luxueuse demeure de Saint-Barthélémy. Capital.fr, Héritage de Johnny Hallyday : un accord enfin trouvé - Capital.fr
  • Les sapeurs-pompiers de Mertzwiller-Val de Moder ont formé une garde d’honneur autour du cercueil de Jean-Claude Strebler et l’ont ensuite porté jusque devant l’autel. La messe a été célébrée conjointement par le curé Gilles Vieille-Cessay, Jean-Luc Caspar, ancien curé de Mertzwiller, l’abbé Antoine Chameck et le diacre Thahoun Zéphirin. L’office a été rehaussé par les jeux d’orgue de Vincent Dubois organiste à Notre-Dame de Paris, les chants de la chorale Sainte-Cécile avec la participation de la soliste Françoise Strebler, fille du défunt. , Mertzwiller | Beaucoup de monde pour rendre hommage au défunt maire
  • Selon un jugement définitif du tribunal de district de Dornbirn, Apple doit fournir à une héritière les données d'accès pour le compte d'utilisateur d'un défunt et iCloud. L'avocat Stefan Denifl, qui a intenté le procès, voit ce jugement comme un cas de jurisprudence qui pourrait aider d'autres héritiers autrichiens à accéder aux produits Apple et donc aux souvenirs. L'avocat avait poursuivi Apple devant le tribunal de district de Dornbirn, qui avait compétence sur la résidence principale du défunt, pour avoir accès aux données à la fin de l'année dernière. La décision selon laquelle Apple doit fournir les données d'accès est désormais définitive. Denifl avait fait appel d'un premier jugement de la Cour fédérale de justice allemande, en se basant sur le fait que le contenu personnel sur Internet doit  également revenir aux héritiers. Même si le couple n’était pas marié, la femme était l’héritière désignée du défunt. Elle avait d'abord fait une demande "classique" qui est restée sans réponse du côté d'Apple, avant de prendre un avocat et de saisir la justice. Apple, qui a son siège européen en Irlande, a reconnu le jugement du tribunal de district de Dornbirn, selon le communiqué de presse, et a accepté de réinitialiser le mot de passe de l'héritière afin qu'elle ait un accès complet au compte d'utilisateur ainsi qu'aux données stockées sur iCloud. iPhoneSoft.fr, Une autrichienne accède au compte iCloud de son défunt mari - iPhone Soft
  • Il est nécessaire de se munir d’une pièce d’identité personnelle, du certificat de décès délivré par le médecin (ou du procès-verbal en cas de mort accidentelle) et de tout document concernant l’identité du défunt (livret de famille, pièce d’identité ou acte de naissance). Dossier Familial, Décès : le calendrier des démarches | Dossier Familial
  • Dans certains cimetières américains, certains défunts demandent que l'on plante un arbre sur leur tombe. Sans doute ces gens pensent-ils qu'ils ne mourront pas tout à fait si leur ADN passe dans l'arbre dont les racines vont s'enfoncer dans la tombe, proliférer, faire des rejetons... Le fantasme de l'immortalité revisité par la science ! De Alain Corbin / Le Point, Juin 2013
  • L’espoir d’un prochain héritage suffit pour adoucir, dans le coeur du légataire, le sentiment du regret que devrait y laisser la perte du défunt. De Miguel de Cervantès / Don Quichotte
  • Le parfum des déesses berce la paresse des défunts. De Robert Desnos / Littérature - Décembre 1922
  • Tout désir est commémoratif. Toute aimée est la réincarnation d’une défunte inassouvie. De Amélie Nothomb / Mercure
  • La papauté n'est rien d'autre que le fantôme du défunt Empire romain, siégeant couronné sur sa tombe. De Thomas Hobbes / Léviathan
  • Ce sont ceux qui ont peu de larmes qui pleurent vite le défunt. De Proverbe africain
  • Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent. De Proverbe africain

Traductions du mot « défunt »

Langue Traduction
Corse deceduta
Basque hildakoaren
Japonais 故人
Russe умерший
Portugais falecido
Arabe متوفى
Chinois 死者
Allemand verstorbene
Italien deceduto
Espagnol fallecido
Anglais deceased
Source : Google Translate API

Synonymes de « défunt »

Source : synonymes de défunt sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « défunt »


Mots similaires