Décharner : définition de décharner


Décharner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCHARNER, verbe trans.

A.− [P. réf. à la chair dans son aspect essentiellement phys., en tant que composante prédominante du corps hum. ou animal]
1. [Le compl. désigne une pers., un animal ou une partie de leur corps]
a) Vx. Dépouiller les os de la chair qui les entoure. Décharner un cadavre. Des nuées de corbeaux (...) décharnèrent le corps couché dans cette bière, ne lui laissant que les os (Barante, Hist. ducs Bourg.,t. 2, 1824, p. 329).Bœufs, taureaux, vaches, moutons sont abattus par centaines, écorchés et décharnés (Verne, Enf. cap. Grant,t. 1, 1868, p. 193).L'instrument qui avait servi à décharner, puis à racler les os (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 110).
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. fém. décarnisation. Action, coutume de décharner un squelette, d'ôter les chairs, les parties les plus molles; résultat de cette action. Fin du deuil et deuxième enterrement correspondaient à la décarnisation du squelette (Cuisinier, Danse sacrée, 1951, p. 82).
b) P. exagér. [P. réf. à la chair considérée dans son aspect extérieur]
Gén. à la forme pronom. avec sens passif. Rendre, devenir extrêmement maigre; faire perdre aux chairs leur aspect florissant. Le temps aux ongles durs décharne la beauté (Régnier, Jeux rust.,1897, p. 131).Perdre le boire et le manger! (...) te décharner jusqu'aux os! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 690).Cf. aussi amaigrir, ex. 7.
Faire paraître extrêmement maigre. Des corps blafards de suppliciés, que le dessin grossier décharnait affreusement (Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 1471).Avec les yeux d'une tête de mort Que la lune encore décharne (Verlaine, Œuvres compl.,t. 1, Jadis, 1884, p. 367).La barbe du proscrit, à demi repoussée, le décharnait (La Varende, Homme gants,1943, p. 232).
2. P. anal. [Le compl. désigne un élément de la nature] Dépouiller de la chair (cf. chair I A 1 p. anal.), de ce qui recouvre. (Quasi-) synon. dénuder.On regarde ces entassements de rocs gris (...) et l'on pense aux furieux courants, à la bataille des eaux qui ont raviné, décharné, disloqué les crêtes (Taine, Notes Paris,1867, p. 251).L'hiver décharne toutes choses, et les petits plants sont dévêtus (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 107).La chenille du pin avait mangé les aiguilles de toutes les pinèdes; elle avait même décharné les thuyas et les cyprès (Giono, Hussard,1951, p. 22).
3. Au fig. [Le compl. désigne le lang., les choses littér.] Dépouiller d'ornements, d'éléments superflus; ne pas donner d'ampleur; rendre pauvre, sec. Décharner une langue, un style. (Quasi-) synon. affaiblir, amoindrir.Tirer d'une donnée théâtrale un peu plus qu'elle n'est capable de rendre, non pas en l'enflant d'éloquence romantique, mais en la décharnant (Colette, Jumelle,1938, p. 114).
B.− [P. réf. à la chair en tant qu'obj. de consommation] Spéc., FAUCONN. Décharner un leurre. Ôter le morceau de viande dont il est garni.
Rem. Attesté ds Ac. 1798, Lar. 19e-Lar. Lang. fr., Littré, DG, Guérin 1892 et ds Baudr. Chasses 1834.
C.− [P. réf. à la chair dans ses interférences avec l'ordre spirituel et/ou moral; le compl. désigne une pers., un trait hum.] Littér., péj. Détacher de la chair, du monde physique, de la nature humaine; faire perdre la sensibilité. Mon enfance l'a-t-elle avarement flétrie [ma nature]? Ou bien originellement aride et pulvérulente, sans moelleux, a-t-elle (...) happé toute occasion de se décharner et de s'aigrir? (Arnoux, Crimes innoc.,1952, p. 109).Le sang, les haines décharnent le cœur lui-même; la longue revendication de la justice épuise l'amour qui pourtant lui a donné naissance (Camus, Été,1954, p. 157):
Sans les cieux maintenant qu'est-ce donc que la terre? La terre! Ce n'est plus qu'un triste et mauvais lieu, (...) Où, mourant d'une faim qui n'est point assouvie, L'homme a jauni sa face et décharné sa vie, Où, vidant là son cœur, liberté, ciel, amour, L'infâme a tout joué, tout perdu sans retour Barbier, Iambes et poèmes,Désolation, 1840, p. 99.
Prononc. et Orth. : [deʃaʀne]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 descarné « amaigri » (Chanson d'Antioche, II, 54 ds T.-L.); 2. ca 1280 « dégarnir de chair » (B. de Condé, I, 147, 2, ibid.); 3. 1671 fig. décharné « qui manque d'ampleur, de développement (domaine littér.) » (Nicole, Essais de mor., 1ertraité ds Littré). Dér. de charn, forme anc. de chair*; préf. dé-*, suff. -é, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 10. Bbg. Gohin 1903, p. 343.

Décharner : définition du Wiktionnaire

Verbe

décharner transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dépouiller de chair.
    • Décharner un cadavre.
    • Des os décharnés.
  2. Amaigrir.
    • Cette maladie l’a complètement décharné.
    • Corps décharné.
    • Visage décharné.
    • Bras décharné.
    • Main décharnée.
  3. (Figuré) Dépouiller d’agréments, d’ornements, en parlant du style.
    • Il décharne son style et croit le rendre simple.
    • Style décharné.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Décharner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCHARNER. v. tr.
Dépouiller de chair. Décharner un cadavre. Des os décharnés. Il signifie aussi Amaigrir. Cette maladie l'a complètement décharné. Corps décharné. Visage décharné. Bras décharné. Main décharnée. Figurément, en parlant du Style, il signifie Dépouiller d'agréments, d'ornements. Il décharne son style et croit le rendre simple. Style décharné.

Décharner : définition du Littré (1872-1877)

DÉCHARNER (dé-char-né) v. a.
  • 1Dépouiller les os de la chair.
  • 2Amaigrir, ôter l'embonpoint. La maladie l'a tout décharné. Ce visage si grave N'a sauvé toutefois des ravages du temps Qu'un peu d'os et de nerfs qu'ont décharné cent ans, Corneille, Illusion comique, I, 1.
  • 3 Fig. Décharner son style, le dépouiller d'agréments, d'ornements. Il savait que les préceptes, quand on les traite d'une manière si nue et si subtile, ne sont propres qu'à dessécher l'esprit et qu'à décharner, pour ainsi dire, le discours, en lui ôtant toute grâce et toute beauté, Rollin, Hist. anc. t. XI, 2e part. p. 728, dans POUGENS.
  • 4Ôter aux arbres trop de bois.
  • 5 Terme de fauconnerie. Décharner un leurre, ôter le morceau de chair dont il est garni.
  • 6Se décharner, v. réfl. Devenir décharné. Ce cheval se décharne.

HISTORIQUE

XIIIe s. Che estoient Tapins qu'avions encontré, Trestout maigre et caitif et de fain descarné, Ch. d'Ant. V, 880. Et il qui me vit megre et descharné de la maladie, et en l'abit que je avoie esté en prison, dit que il ne m'en bailleroit nulles, Joinville, 250.

XIVe s. Tu l'abescheras [donneras au faucon la becquée] sur le loirre, puis le descharneras [tu ne le laisseras pas achever la chair], Modus, f° LXXXII, verso.

XVIe s. Et pour ce que la tuerie et la pillerie duroient sans fin, les plus advisez pour descharner [désacharner] leurs gens, trouverent in vention de les faire passer à Limoux, D'Aubigné, Hist. I, 138. Les dents [des ladres] sont descharnées, Paré, XXII, 10. Amuser la curiosité de nostre esprit, luy donnant où se paistre, à ronger cet os creux et descharné, Montaigne, II, 238. Mendiants aux portes, descharnez de faim et de pauvreté, Montaigne, I, 246.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « décharner »

Étymologie de décharner - Littré

Dé… préfixe, et chair, anciennement char et charn ; provenç. et espagn. descarnar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de décharner - Wiktionnaire

Du latin decarnare (« ôter la chair »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « décharner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décharner deʃarne play_arrow

Conjugaison du verbe « décharner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe décharner

Évolution historique de l’usage du mot « décharner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « décharner »

  • Un poulain a été retrouvé mort à l’écurie de Rampignon, à Annecy-le-Vieux, dans la nuit du mardi 30 juin au mercredi 1er juillet. La cuisse de l’animal a été en partie dévorée. A-t-il été attaqué par des loups, par des chiens errants  ? Ou est-il mort naturellement avant de se faire décharner ? Pour l’instant, les enquêteurs privilégieraient la dernière piste. La Tribune Republicaine, Annecy-le-Vieux: un poulain retrouvé en partie dévoré - La Tribune Republicaine
  • Le jeune cheval aurait pu avoir subi un coup dans l’après-midi avant de décéder dans la nuit. Des charognards seraient par la suite venus lui décharner une partie de la cuisse, ce qui explique pourquoi il a été retrouvé en partie dévoré. Les traces de dentition retrouvées sur l’animal ne permettraient pas non plus de savoir s’il s’agit d’un loup. « Des renards ont certainement d’abord déchiqueté sa peau. Et ses organes internes ont été mangés par des corbeaux », explique la propriétaire, qui « remercie la gendarmerie d’avoir fait un travail remarquable et d’avoir pris autant à cœur la mort d’un animal ». L'Essor Savoyard, Poulain retrouvé en partie dévoré: un coup de sabot à l’origine de sa mort - L'Essor Savoyard

Traductions du mot « décharner »

Langue Traduction
Corse emaciate
Basque emaciate
Japonais 衰弱する
Russe истощенный
Portugais emaciar
Arabe الهزال
Chinois 消瘦
Allemand abgemagert
Italien emaciare
Espagnol demacrar
Anglais emaciate
Source : Google Translate API

Synonymes de « décharner »

Source : synonymes de décharner sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires