Damner : définition de damner


Damner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DAMNER, verbe trans.

A.− THÉOLOGIE
1. Emploi trans.
a) [Le suj. désigne Dieu ou un représentant de son pouvoir : une personne, un concept; l'obj. est une personne ou son attribut métaphysique : l'âme] Condamner aux peines de l'enfer; infliger le châtiment éternel. Nous sommes en enfer, ma petite, il n'y a jamais d'erreur et on ne damne jamais les gens pour rien (Sartre, Huis clos,1944, p. 133):
1. On eut de la peine à croire que l'homme fût un être héréditairement pervers. Il devint difficile de maintenir dans sa barbarie le principe qui damnait les sages non chrétiens, les simples et ignorants, les enfants morts sans baptême. Michelet, Le Peuple,1846, p. 225.
Dieu me damne! Locution interjective qui marque l'insistance et/ou l'étonnement, la surprise. Sans prétendre, Dieu me damne, au rôle de gendarme de lettres (Proust, Sodome,1922, p. 1050).
P. anal. [Le suj. est une pers.; l'obj. est une pers.] Torturer; tourmenter. Ne me damnez pas par la privation de votre visage! (Claudel, Annonce,1912, II, 3, p. 55).
b) Causer, provoquer le châtiment éternel. Insouciant d'une vie misérable, tu damnerais ton âme dans un dernier blasphème! (Sue, Myst. Paris,t. 1, 1842-43, p. 363).
Emploi abs. Je connaîtrais les caresses qui damnent... le charme des affections maudites... les férocités du plaisir (Flaub., Tentation,1856, p. 577).
P. hyperb. Faire damner un saint. Pierre avait beau se raisonner : le vieillard aurait fait damner un saint, avec ses rabâchages (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 27).
P. ext. Faire damner qqn. Impatienter, exaspérer, mettre quelqu'un dans une colère telle, qu'il encourt le châtiment éternel. Vous ferez damner votre bon maître et vous en répondrez devant Dieu (A. France, Vie fleur,1922, p. 319).
2. Emploi pronom. réfl. S'attirer le châtiment éternel par une conduite, une morale :
2. On sait très bien que l'on se damne Mais l'espoir d'aimer en chemin Nous fait penser main dans la main À ce qu'a prédit la tzigane Apollinaire, Alcools,La Tzigane, 1913, p. 99.
Se damner pour qqn. Se perdre par amour pour lui. On se damnerait pour elle... Mais où l'as-tu prise? − C'est la plus belle fille de Londres (Balzac, Splend. et mis.,1844, p. 158).
B.− P. ext.
1. [Le suj. et l'obj. désignent une pers.] Réputer comme digne du châtiment éternel. Ils criaient, ils s'indignaient et damnaient tous les acquéreurs de biens nationaux (Erckm.-Chatr., Hist. paysan,t. 1, 1870, p. 286).
2. [Le suj. désigne un animé, gén. une pers.; l'obj., un inanimé abstr.] Condamner. Anton. approuver :
3. [L'âne, aux hommes :] Vous damnez la matière, indignés, affirmant Que toute cette sève et que tout cet aimant Finiront par s'user à force de débauche ... Hugo, L'Âne,1880, p. 325.
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. verbal damnant, ante. Qui damne. Elle se demandait si elle mourrait sans avoir connu toutes ces ivresses damnantes, sans s'être jetée une fois, une seule fois, tout entière, dans ce flot des voluptés parisiennes (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Aventure par., 1881, p. 762).
Prononc. et Orth. : [dɑne], (je me) damne [dɑ:n]. M n'est pas prononcé dans le verbe et ses dér. : damnable, damnation, damneur, condamner, et dér. M n'est ici qu'une graph. étymol. Si, dans les mots pop. comme somnu > somme il y eut, vers le xes., une assimilation progressive de m sur n en mm > m, dans des mots savants comme damner il y eut, au contraire, et sans doute plus tôt, puisqu'on rencontre déjà danno ds Vään. 1967, p. 255 (fin du iiies.), assimilation régressive de n sur m en nn > n. Noter que ce n'est que dans columna > colonne que m étymol. n'a pas été conservé (cf. Buben 1935, § 116). La majorité des dict. transcrit [ɑ] post. Seuls, Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr. transcrivent [a] ant. Comparez la transcr. en [ɑ] post. de damner avec d'une part celle en [ɑ] ou [a] ant. dans les dér. pour lesquels cette syll. est éloignée de l'accent (damnation, damnablement) avec d'autre part celle en [ɑ] ou [a] ant. dans le composé condamner et ses dér. [ɑ] post. est le résultat de la dénasalisation d'une anc. nasale, cf. G. Straka, Syst. des voyelles du fr. mod., Strasbourg, Inst. de Phonét., 1950, p. 21. Enq. : (il se) damne/dan, (D)/. Le verbe est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. xes. (Passion, éd. d'Arco Silvio Avalle, 456); 1172-74 réfl. (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, 691 ds T.-L.); ca 1160 subst. dampné (Enéas, éd. Salverda de Grave, 2760); 1465 p. ext. « digne de la plus violente réprobation » (Lettres de L. XI, II, 257 ds Gdf. Compl.). Empr. au lat. chrét. damnare « réprouver, condamner (en parlant de Dieu) » (lat. class. damnare « déclarer coupable, condamner en justice ») d'où l'a. fr. damner « condamner » (mil. xies., Epitre de St Etienne, 6 d ds T.-L.). Fréq. abs. littér. : 184. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 111. − Quem. 2es. t. 2 1971 (s.v. damnant); t. 4 1972 (s.v. damnant).

Damner : définition du Wiktionnaire

Verbe

damner \dɑ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se damner)

  1. Condamner aux peines de l’enfer, punir des peines de l’enfer.
    • Dieu damnera les méchants.
  2. Rendre digne des peines de l’enfer.
    • Ce péché damne ceux qui le commettent.
    • Cette action le damnera.
    • Damner son âme.
  3. (Figuré) Déclarer une personne digne des peines de l’enfer.
    • Il ne faut damner personne.
  4. (Figuré) (Par hyperbole) Ce qui cause beaucoup d’impatience ou dont on est extrêmement tourmenté.
    • Cela me fait, me ferait damner,
    • Sa lenteur me fait damner.
    • Il a une femme qui le fait damner.
  5. (Pronominal) S’exposer à être damné, à mériter les peines de l’enfer.
    • Tout ce qui est mal… C’est bon… Alors?
      Tout ce qui est bon… C’est mal… Alors?
      Damne-toi! damne-toi?.
      (Léo Férré; La Damnation)

Verbe

damner \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Condamner.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Endommager.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Damner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DAMNER. v. tr.
Condamner aux peines de l'enfer, punir des peines de l'enfer. Dieu damnera les méchants. Il signifie aussi Rendre digne des peines de l'enfer. Ce péché damne ceux qui le commettent. Cette action le damnera. Damner son âme. Il signifie figurément Déclarer une personne digne des peines de l'enfer. Il ne faut damner personne.

SE DAMNER signifie S'exposer à être damné, à mériter les peines de l'enfer. Vous vous damnez. Il se damne. Dieu me damne, Locution interjective qui exprime une sorte d'assurance mêlée de surprise. Dieu me damne, c'est tout son portrait. Fig. et par exagération, Cela me fait, me ferait damner, se dit de Ce qui cause beaucoup d'impatience ou dont on est extrêmement tourmenté. Sa lenteur me fait damner. Il a une femme qui le fait damner.

Damner : définition du Littré (1872-1877)

DAMNER (dâ-né) v. a.
  • 1Condamner aux peines de l'enfer. Dieu damnera les méchants. C'est une assez plaisante chose d'être hérétique pour cela ; je croyais bien qu'on fût damné pour n'avoir pas de bonnes pensées, mais qu'on le soit pour ne pas croire que tout le monde en a, vraiment je ne le pensais pas, Pascal, Prov. 4.

    Dieu me damne ! locut. interject. Ahi, ahi, doucement ; Dieu me damne, mesdames, c'est fort mal en user, Molière, les Préc. 10.

  • 2Causer la damnation. Les plaisirs innocents le deviennent bien [péchés mortels] par l'excès de l'attachement, selon la doctrine des saints, et seuls ils ont pu damner le mauvais riche pour avoir été trop goûtés, Bossuet, Marie-Thér. On peut dire que l'ignorance damne plus de princes et de grands que de personnes de la condition la plus vile, Massillon, Av. Épiph. Au lieu de ces mœurs molles et mondaines qui aussi bien vous damneront, ne refusez rien à vos passions, Massillon, Car. Salut. Au lieu de ce confesseur indulgent qui vous damne, mettez-vous au large, n'en ayez point du tout, Massillon, ib. Ce n'est pas l'endurcissement qui vous damnera ; c'est une sensibilité de conscience qui vous amuse et ne vous corrige point, Massillon, Car. Sur la rechute.
  • 3Réputer digne de la damnation. Vous damnez les gens de bien, parce qu'ils ajoutent à leur piété quelques endroits qui vous ressemblent, Massillon, Car. Injust. du monde. Vous damnez le juste sur les marques les plus légères et les plus excusables de l'humanité et de la faiblesse, Massillon, ib. On ne sait à qui en croire, nous dit-on tous les jours ; les uns vous damnent, les autres vous sauvent, Massillon, Carême, Samaritains. Ce rêveur fanatique Damnant le genre humain qu'il prétend convertir, Voltaire, Disc. 5. Ami, ne préviens point le jugement céleste ; Respecte ces mortels, pardonne à leur vertu : Ils ne t'ont point damné ; pourquoi les damnes-tu ? Voltaire, Loi natur. 3e part.
  • 4 Fig. Faire damner quelqu'un, le tourmenter ou l'impatienter à l'excès. Lauzun le fit damner [Tessé], et se fit prier longtemps, en lui faisant accroire qu'il savait mieux qu'il ne disait, Saint-Simon, 60, 7. Vous me feriez damner, ma mère ; je vous di Que j'ai vu, de mes yeux, un crime si hardi, Molière, Tart. V, 3.
  • 5Se damner, v. réfl. Attirer sur soi les peines de l'enfer. Quoi ! disent ils, si ces choses-là n'étaient, des religieux les publieraient-ils, et voudraient-ils renoncer à leur conscience et se damner par ces calomnies ? Pascal, Prov. 15. Il y a des gens qui se damnent si sottement, Pascal, Conv. 3. L'un se damne comme un désespéré ; l'autre comme un indolent qui se laisse tranquillement entraîner par les flots, Massillon, Car. Vérité de la religion. On sait en général que le grand nombre se damne, Massillon, ib. Petit nombre. On l'autorise [le pénitent] dans son erreur, on l'entretient dans son libertinage, on le damne et on se damne avec lui, Bourdaloue, Carême, Sur les tentations.

    Fig. Se damner, s'impatienter, faire du mauvais sang, au point de jurer, de sacrer. Et j'entends dire chaque jour De la fenêtre où je me damne : La maison de Monsieur Vautour Est celle où vous voyez un âne, Désaugiers, M. Vautour, sc. 4.

HISTORIQUE

XIIe s. Li clerc deivent les lais [laïques] e lur anemes [âmes] guarder ; Nuls ne deit sun prelat, ne clerc ne lai dampner, Th. le mart. 30.

XIIIe s. Miex [je] voudroie estre morte, se ne soie dampnée, Berte, CXV. Cil seus [seul] pechiés le dampne plus Que nus pechiez qu'il peüst faire, Lai du conseil. Mais aucuns qui ce m'orroit dire, Por mon dit dampner ou despire, Des rois me porroit oposer, Qui…, la Rose, 5284. Requirent moi que leur jujasse, Et je à la mort le dampnasse, Saint-Graal, V. 1311.

XVe s. Il n'estoit pas à croire que tant de preud'hommes se voulsissent damner pour la faveur d'un tout seul homme, Bouciq. III, ch. 4.

XVIe s. Le pauvre Adam damné très justement Il a sauvé et sa posterité, Marot, IV, 346. Soit qu'il eust en haine et abomination Fimbria comme personne damnée [scélérate], Amyot, Lucull. 8.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « damner »

Étymologie de damner - Littré

Provenç. dampnar ; anc. espagn. dañar, damnar ; portug. damnar ; ital. damnare ; du latin damnare, condamner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de damner - Wiktionnaire

Du latin damnare (« condamner ») → voir dam.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de damner - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin damnare (« condamner »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « damner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
damner dane play_arrow

Conjugaison du verbe « damner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe damner

Évolution historique de l’usage du mot « damner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « damner »

  • Bien sûr, rien ne change pour les établissements déjà connus de la marque. Vous retrouverez à Saint-Geours et à Dax, toutes les spécialités qui ont fait sa notoriété depuis dix ans, chocolats très chocolat, bouchées, palets, caramels, bonbons, biscuits, et quelques pâtisseries. Comme un Dacquois à se damner, façon meringué et léger qui n’est pas sans rappeler le Russe d’Artigarrède à Oloron. PresseLib, Après Dax et Saint-Geours-de-Maremne, le chocolatier landais a également ouvert une cacahuèterie à Soustons. C'est l'une de ses nombreuses nouveautés... - PresseLib
  • Que choisir ? Un irrésistible ourson de guimauve enrobé d’une couche craquante de chocolat au lait en-cas, suivi d'une tarte au citron à se damner... AD Magazine, Les 10 pâtisseries à connaître (absolument) à Paris | AD Magazine
  • Madame Gervaise : Ma sœur, quand je crois qu’une âme s’est damnée, je suis malheureuse et je donne à Dieu la souffrance nouvelle où mon âme est enclos à supposer damner une âme encore ici. On offre à Dieu ce que l’on a. On offre à Dieu ce que l’on peut. , "On offre à Dieu ce que l'on a. On offre à Dieu ce que l'on peut." Charles Peguy
  • Les opéras de Rimski-Korsakov sont très rarement représentés en Occident. Et encore est-ce souvent à l’occasion de tournées organisées par des troupes slaves que l'on a l’occasion de découvrir ces merveilles. Merveille, le mot n’est pas trop fort, tant l’enchantement produit sur le public bruxellois est manifeste : attention soutenue, rires au beau milieu des tirades, applaudissements nourris … C’est que Rimski, dans son dernier opus, mélange habilement les ingrédients qui séduisent les amateurs d’opéra : une intrigue simple au départ, inspirée d’un conte de Pouchkine, mais offrant plusieurs niveaux de lectures, avec une fin ouverte ; une musique en apparence abordable mais en réalité en changement constant tant au niveau de la rythmique que des couleurs ; une orchestration d’une volupté à damner tous les saints ; un humour corrosif qui n’épargne aucune des institutions ; le tout propulsé par un souffle dramatique qui manquait peut-être un peu à ses ouvrages précédents, mais donc Rimski semble ici avoir enfin trouvé la clé. , Le Coq d’Or (streaming) - Bruxelles (La Monnaie) - Critique | Forum Opéra
  • De nouvelles images de la déjà mythique collection nous sont parvenues : que ce soit de la production des Jordan 1, et au niveau du textile. Et franchement l'ensemble est assez dingue : débardeur, shorts, vestes légères, pull, foulard, chemise, bob, pochette, armwrist... On vous pas vous mentir, nous serions prêts à nous damner même pour une simple paire de chaussettes ou une cravate ! BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, La collection Dior x Jordan Brand verra le jour le 8 juillet prochain !
  • Dès que les beaux jours seront installés, il vous faudra absolument aller faire un tour au Edo Sushi pour ses fabuleux sushis mais aussi pour sa terrasse verdoyante habillée en bois brûlé (selon une technique japonaise) où vous pourrez vous installer autour de leur petit bassin peuplé de jolis poissons Koi. Leur menu est vaste avec de délicieux Maki, des classiques incontournables de la famille des sushis ou des plus élaborés, des temakis, des sashimis, des bols de ramen ou encore des plats comme le canard teriyaki. Leur gyoza sont faits maison, et les crevettes tempura sont à se damner, le tout arrosé de plusieurs verres de saké. Un passage obligé! , BUCAREST DE POCHE - 3 terrasses pour un voyage gourmand | lepetitjournal.com
  • Faites de l’argent votre Dieu et il vous damnera comme le diable. De Henry Fielding
  • L'amour est une invention du diable... pour mieux damner les âmes ! De Anonyme

Images d'illustration du mot « damner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « damner »

Langue Traduction
Corse maldittu
Basque madarikatua
Japonais くそー
Russe черт
Portugais droga
Arabe اللعنة
Chinois 该死的
Allemand verdammt
Italien dannazione
Espagnol maldición
Anglais damn
Source : Google Translate API

Synonymes de « damner »

Source : synonymes de damner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « damner »


Mots similaires