La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « couette »

Couette

Variantes Singulier Pluriel
Féminin couette couettes

Définitions de « couette »

Trésor de la Langue Française informatisé

COUETTE1, subst. fém.

A.− Sorte de sac de tissu rempli de plumes et servant de matelas ou d'édredon. Couettes entassées; sur la couette; s'enrouler dans la couette; retourner la couette. L'épaisseur duveteuse de la couette (Genevoix, Raboliot,1925, p. 8).Je suis très bien dans mes couettes (Giono, Gds chem.,1951, p. 214):
Ils [les paysans] couchent quarante ans sur la même « couette » sans en changer, sans même en aérer la plume. Renard, Journal,1903, p. 855.
Couette à court (dr. féod.). Droit qu'avait le seigneur d'exiger de tous ses tenants cotiers une contribution de lits et de couvertures dans certaines solennités féodales (d'apr. Guérin 1892).
B.− Emplois spéc.
1. MÉCAN. Pièce de métal creuse sur laquelle pivote un gond ou l'arbre d'une machine. Synon. crapaudine.
2. MAR. Couettes mortes. Fortes glissières fixées à la cale de construction d'un navire et retenant entre elles les couettes vives qui coulissent contre elles pour descendre porter le navire à l'eau. Couettes vives. Pièces en bois, disposées parallèlement à la quille et supportant toute la charpente du ber qui maintient le navire.
3. ORNITH. Nom vulgaire de la mouette.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Littré, Lar. 20e, Nouv. Lar. ill., Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [kwεt]. Prononc. donnée ds Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844, Fél. 1851, Littré, DG, Barbeau-Rodhe 1930, Pt Rob., Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr. C'est la prononc. la plus cour. Elle est due à l'infl. de l'orth. -oue- qui représente l'anc. prononc. en [wε] de la diphtongue qui évolue normalement vers [wɑ]. La prononc. en [wɑ], [kwat] pour couette est donnée à côté de [kwεt] ds Littré, DG (qui juge [kwεt] vieilli) et ds Barbeau-Rodhe 1930. La forme graph. coi(t)te se rencontre à titre de var. ds DG, Rob., Quillet 1965 et Lar. Lang. fr. Noter qu'elle est écrite avec 1 t ds DG, ainsi que ds Rob. quand il s'agit de désigner un lit de plumes, avec 2 t pour le terme de technol. ds Rob. ainsi que ds Lar. 19e-Lar. Lang. fr. Quillet 1965 admet 1 ou 2 t pour les 2 acceptions. Noter ds Havard 1887 les formes coete qui correspond à un des stades d'évolution de ei > oi > oe, oε; coute qui correspond à l'aboutissement de cŭlcĭta en colte, coulte, coute comme dans culcita puncta > courtepointe dans lequel le r est dû à l'étymol. pop.; coyte, manière plus sav. d'écrire -oi-. Pierreh. 1926 signale en suisse, couetre et coitre dans lesquels r est également le résultat de l'étymol. pop. Ds la docum. on rencontre enfin la graph. couëtte dans laquelle les trémas ont pour rôle de conserver la diérèse [ku/εt] et d'éviter la synérèse [kwεt]. Ds Ac. depuis 1694. Ac. 1694-1740 : coite. Étymol. et Hist. 1. 1154-73 coute « lit de plume recouvert de tissu précieux » (B. de Ste-Maure, Troie, 1557 ds T.-L.); 1160-70 coilte « édredon piqué » (M. de France, Lais, éd. J. Rychner, Guigemar, 176); réputé ,,vieux`` ds Ac. 1762; 2. 1676 technol. « pièce de métal sur laquelle pivote un gond, l'arbre d'une machine » (Félibien Dict.); 3. 1694 mar. (Corneille). Du lat. class. cŭlcĭta « matelas, coussin » qui a connu un double traitement donnant selon les régions les formes coute ou coite. Fréq. abs. littér. : 15.

COUETTE2, subst. fém.

A.− Vx. Petite queue.
Rem. Le sens, signalé par les dict., n'est pas attesté ds la documentation.
B.− Mèche ou touffe de cheveux retenue par une barrette, un nœud, un lien et placée soit derrière la tête, soit sur les côtés, au-dessus des oreilles. Une ou des couette(s) de cheveux (cf. Goncourt, Journal,1890, p. 681 et 1878, p. 738):
Les petites se cachèrent sous leurs draps et Blanche ne voyait plus que leurs couettes tressées que nouait un ruban déteint. Mauriac, Le Mystère Frontenac,1933, p. 18.
Rem. Noté comme fam. par Rob. Suppl. 1970.
Prononc. et Orth. : [kwεt]. Noter que Littré transcrit [kuεt] avec diérèse pour couette2alors qu'il transcrit [kwεt] avec synérèse pour couette1. Étymol. et Hist. Fin xiiies. [ms.] keuete « petite queue » (Dou capiel a. VII. flours, Richel. 1553, fo505 rods Gdf.); 1611 queuëtte (Cotgr.), attest. isolées; 1845 (Besch.); en usage dans différents dial., en norm. en partic. au sens de « mèche de cheveux » (Métivier; L. du Bois, J. Travers, Gloss. du pat. norm., Caen, A. Haudel, 1856); cf. 1860 une couette de cheveux (Goncourt, Ch. Demailly, p. 90). Dér. de l'a. fr. coue, queue*; suff. -ette*. Fréq. abs. littér. : 4. Bbg. Hasselrot, 20es., 1972, p. 10. − Straka (G.). En relisant Menaud, maître-draveur. In : [Mél. Imbs (P.)]. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1973, t. 11, no1, p. 281.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

couette \kwɛt\ féminin

  1. (Coiffure) Touffe de cheveux réuni par un lien, sur un côté de la tête.
    • Les petites se cachèrent sous leurs draps et Blanche ne voyait plus que leurs couettes tressées que nouait un ruban déteint. — (François Mauriac, Le Mystère Frontenac, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 15)
    • La « couette » courte et maigre de ses quatre cheveux tressés laissait dégarnies de vastes régions du crâne. — (François Mauriac, Le drôle, 1933 ; Gedalge, 1956, page 30)
  2. (Ichtyologie) Brème d’Amérique (poisson).

Nom commun 1 - français

couette \kwɛt\ féminin

  1. Sac de tissu rempli de plumes et servant (rarement) de matelas ou (le plus souvent) d’édredon.
    • Il était étendu sur le dos, sage, dans sa gigoteuse, semblant dormir. Sauf qu'à proximité, sur la housse de couette, il y avait une trace de régurgitation. — (Hervé Jourdain, Psychose au 36, Éditions Les Nouveaux Auteurs, 2013, chap. 4)
    • L’épaisseur duveteuse de la couette. — (Maurice Genevoix, Raboliot, 1925)
    • (Histoire) Couette à court : Droit féodal qu’avait le seigneur d’exiger de tous ses tenants cotiers une contribution de lits et de couvertures dans certaines solennités féodales.
  2. (Art) Pièce sur laquelle pose et pivote l’arbre d’une machine, le pivot d’un gond, crapaudine.
    1. (Marine) Glissière.
      • Couettes mortes : Celles fixées à la cale de construction d’un navire et retenant entre elles les couettes vives qui coulissent contre elles pour descendre porter le navire à l’eau.
      • Couettes vives : Pièces en bois, disposées parallèlement à la quille et supportant toute la charpente du ber qui maintient le navire.
  3. Nom vulgaire de la mouette → voir eider et édredon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COUETTE. n. f.
Lit de plume. Couette bien pleine, bien remplie. Il a vieilli. En termes d'Arts, il désigne la Pièce sur laquelle pose et pivote l'arbre d'une machine, le pivot d'un gond.

Étymologie de « couette »

(Nom 1) Du latin culcita (« oreiller »)[1].
(Nom 2) De l’ancien français coete (« petite queue »). Pour le poisson : il est caractérisé par une nageoire caudale qui rappelle une queue.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « couette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
couette kwɛt

Fréquence d'apparition du mot « couette » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « couette »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « couette »

  • Si l’on a pour habitude de laver son linge de lit fréquemment, il ne faut pas oublier de nettoyer notre couette. Pour éviter les allergies et allonger sa durée de vie, voici à quelle fréquence il faut laver sa couette et comment bien l’entretenir.
    Grazia — À quelle fréquence laver sa couette : ces astuces pour bien entretenir son linge de lit
  • Fini les soirées au jardin ou encore les fenêtres ouvertes tout au long de la journée ! Comment faire pour rester au chaud sans augmenter votre consommation de chauffage ? Ikea nous dévoile une grande variété de couette qui pourrait vous tenir au chaud ! On vous donne plus de détails dans la suie de cet article !
    Culturefemme.com — Ikea : Cet assortiment de couette à petit prix qui va vous tenir au chaud tout l'hiver !
  • Vous prévoyez de changer de couette ? Vous envisagez cette fois-ci d'acheter une couette naturelle en duvet ? C'est un excellent choix pour profiter de nuits confortables et réparatrices. Il est important de choisir le modèle adapté à chaque saison et à vos besoins. Où devez-vous acheter votre couette en duvet ? Comment la choisir ? Pourquoi devez-vous privilégier le modèle garni de duvet naturel ?
    ELLE.be — Mieux dormir en adaptant la couette aux saisons - ELLE.be
  • 66,99 euros, c'est à ce prix que nous avons acheté, dans un magasin Trafic, une couette au descriptif très prometteur.  
    RTBF — Une surprise de Pâques des Pigeons pour Yves Van Laethem, malade du Covid ! - rtbf.be
  • Après une lessive, il manque toujours une chaussette... Ca peut arriver avec les housses de couette, mais c'est plus rare...
    Raphaël Mezrahi — C'est toujours ou jamais... ou vice-versa
  • Retrouvez en vidéo cette journée de samedi où il faisait bon rester sous la couette ou devant la cheminée.Des vidéos d'Armel Pineau et Gilles Cibert à Saint-Bonnet
    Le village de Saint-Bonnet-le-Froid emmitouflé sous la neige, la burle et les congères (vidéo) - La Commère 43
  • Bien choisir sa couette n’est pas chose aisée. D’autant qu’il faut sélectionner cet accessoire de sommeil de manière à ce qu’il soit adaptée à chaque saison. Tout aussi importante que le matelas, la couette a le pouvoir de faire de vos nuits un rêve… comme un cauchemar. Il vous faudra donc bien faire attention à certains points clés comme la matière, le format et bien entendu, le prix.
    Presse-citron — Couette 4 saisons : notre guide complet des meilleures couettes
  • Faire son lit est souvent une tâche que l’on exécute à la manière d’un automate. Par contre, lorsqu’il faut changer sa housse de couette et que vient le moment de l’enfiler, il s’agit là d’une autre paire de manches.
    BuzzWebzine — Comment mettre sa housse de couette seul(e) facilement ?
  • Emma est un champion européen de la literie. Son best-seller le matelas Original est d’ailleurs le modèle le plus vendu en France depuis deux ans maintenant. Mais là où Emma a eu une excellente idée, c’est qu’elle a aussi développé une gamme d’accessoires de sommeil pour répondre aux attentes de son public. Parmi ces derniers, on retrouve une belle housse de couette.
    Presse-citron — Housse de couette Emma : un bel accessoire de sommeil pour beaucoup de douceur
  • L’expression “pillow princess”, ou princesse d’oreiller en français, semble tout droit sortie d’un conte de fées. Et pourtant, si elle était reliée à un livre, ce serait plutôt le Kamasutra ! Cette formule désigne un certain type de comportement sous la couette, que vous avez peut-être déjà pratiqué.
    L-FRII — Sexualité : être une "pillow princess", qu'est-ce que ça signifie ? - L-FRII
Voir toutes les citations du mot « couette » →

Synonymes de « couette »

Source : synonymes de couette sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot couette au Scrabble ?

Nombre de points du mot couette au scrabble : 9 points

Couette

Retour au sommaire ➦