La langue française

Matelas

Définitions du mot « matelas »

Trésor de la Langue Française informatisé

MATELAS, subst. masc.

A. − Pièce de literie qui consiste en une grande enveloppe de toile, remplie d'une matière souple, moelleuse, et couvrant toute la surface du sommier. Un bon matelas; un matelas (trop) dur, épais, mou; battre, retourner, rouler, taper un matelas; matelas de caoutchouc mousse; ressorts, toile à matelas. Ce fut avec un soupir de contentement qu'il s'allongea sur les deux excellents matelas qui garnissaient le lit (Zola,Fortune Rougon, 1871, p.122).Aux premières détonations, j'ai accompagné Victor et Chacha dans la cave. Celle-ci sert de dortoir à quantité de réfugiés qui ont étalé des matelas, la plupart à même le sol (Gide,Journal, 1943, p.204):
1. En France il est d'usage, pour remplir les matelas, d'employer deux tiers de laine et un tiers de crin ou de tampico (...). En dehors de la laine et du crin, d'autres matières [kapok, varech] servent encore au remplissage des matelas. Les classes pauvres se contentent de matelas garnis de crin végétal, de bourre ou de varech. Lar. mén.1926, p.767.
Expr. pop. Dieu bat ses matelas. Il neige (cf. Delvau 1866, p.116).
P. méton. Laine d'un matelas. Carder, rebattre un matelas.
En appos., avec valeur adj. Qui rappelle le dessin habituel de la toile à matelas. Robe-polo en jersey Dropnyl Helanca. Rayures matelas (4 coloris sur fond blanc) (Match, 28 mars 1970, p.71).
En partic. Matelas alternatif ou à gonflement alternant. Matelas utilisé pour la prévention des escarres, fait de matière plastique, comportant des boudins parallèles dont les pairs et les impairs se gonflent et se dégonflent alternativement toutes les une à deux minutes grâce à une pompe électrique (d'apr. Kamen. 1972). Matelas de plage. Matelas en mousse ou pneumatique utilisé pour le repos ou les bains de soleil. Matelas pneumatique. Enveloppe de toile caoutchoutée ou de matière plastique gonflée d'air, utilisée comme couchage d'appoint ou de camping. Bien que je lui eusse proposé d'installer son matelas pneumatique dans notre chambre, Lando insista pour regagner sa tente (Abellio,Pacifiques, 1946, p.206).
HIST DE LA JUST. Interrogatoire sur le matelas. Interrogatoire que le juge faisait subir à l'accusé étendu sur un matelas après la torture. L'ordonnance de 1670, réglant ce qui se pratiquait déjà, veut que le prévenu soit interrogé trois fois, avant, pendant et après la question. Le dernier interrogatoire s'appelait interrogatoire sur le matelas, du nom du matelas où l'on étendait le patient après l'horrible traitement qui lui avait été infligé (A. Maury,L'Ancienne législation criminelleds R. des Deux Mondes, t.23, 1877, p.258).
P. ext.
Coussin de toute dimension garnissant un meuble ou un siège de repos. Matelas de bergère, de sofa. Le poète aperçut Madame de Bargeton assise sur un canapé à petit matelas piqué (Balzac,Illus. perdues, 1837, p.56).Couché au fond de ma moelleuse voiture, sur de petits matelas de soie (Chateaubr.,Mém., t.3, 1848, p.100).
Toute couche épaisse, moelleuse pouvant servir de matelas. Matelas de foin, de mousse, de feuilles mortes. L'épais matelas d'aiguilles [d'un pin] lui fait un lit presque sec, car l'eau s'écoule en dessous (Bernanos,Mouchette, 1937, p.1272).
B. − [P. anal.]
1. [P. anal. d'épaisseur]
a) Spécialement
Arg. et fam.
Grosse liasse de billets de banque. Il fut en effet démontré que, chaque mois, Péret recevait, du voleur Oustric (...) une enveloppe contenant un «matelas» de billets de mille (L. Daudet,Police pol., 1934, p.19).
Fortune personnelle; économies. C'est toi qu'étais le mieux placé moralement auprès du vieux pour lui piquer son matelas et en confiance (Simonin, J. Bazin,Voilà taxi!1935, p.155).
Portefeuille. J'ai mon matelas vide (Lacassagne,Arg. «milieu», 1928, p.113).Loc. Avoir le matelas. Avoir le portefeuille bien garni. Là d'ssus, i'sort son portefeuille (...) Ah! il l'avait l'mat'las! (Bruant1901, pp.58-59).
FIN. Matelas de (devises). Réserve monétaire d'un pays. Le napoléon monte en Bourse depuis que le gouvernement français a décidé de demander aux États-Unis la contrepartie, en or, d'une fraction de son matelas de dollars (L'Express, 11 janv. 1965, p.9, col. 1).Le matelas actuel des devises représente quatre mois d'importations (Le Nouvel Observateur, 30 déc. 1972, p.24, col. 1).
TECHNOL. et en partic. CHAUSS. ,,Disposition d'un matériau mince (tissu, non-tissé, toile enduite, etc.) en plusieurs épaisseurs superposées, destinées à être coupées en une seule fois`` (Rama 1973).
TYPOGR. ,,Abondance de copie qui s'accumule parce que l'atelier est surchargé`` (Voyenne 1967).
b) P. métaph. ou au fig. Au-dessus d'un front très haut (...) bouclait un épais matelas de cheveux d'argent (La Varende,Centaure de Dieu, 1938, p.103).Il [un musicien] raclait d'un archet engourdi, il modulait de son onglée un air qui semblait étouffé sous un matelas d'années, qu'on eût juré joué à quelques lustres de distance et péniblement retransmis (Arnoux,Calendr. Fl., 1946, p.303).
2. [P. anal. de protection]
a) Tout ce qui sert à garantir (des chocs, des vibrations, des variations thermiques), à renforcer. Matelas de fibre, de laine de verre, de paille. Préparant autant de petits matelas de filasse fine, qu'elle [la pendule] a de contours, de saillies, de creux, il [le layetier] ramène tout cela à la ligne droite, en bourrant partout avec ses petits matelas (Nosban,Manuel menuisier, t.2, 1857, p.222).Ils [les pavés] se posent sur une fondation solide avec interposition d'un matelas de sable de 0,02 à 0,03 [m] d'épaisseur; cette fondation sera souvent une chaussée macadamisée ou encore une couche de béton (Bourde,Trav. publ., 1929, p.79).Le vieux continuait de ranger les pièces, dans le formol, sur des matelas de coton (Duhamel,Maîtres, 1937, p.203):
2. L'homme n'est jamais à court d'ingéniosité. Il a affaire à un fond humide, imbibé d'eau des mois entiers: il bâtit sur pilotis, et se garantit de son contact, de son exsudation par un matelas de terre imperméable... Pesquidoux,Livre raison, 1928, p.142.
Matelas (d'air). ,,Couche d'air isolante qui protège du gel excessif`` (Villen. 1974). Un matelas d'air, enfermé entre deux parois de telle sorte que la circulation de l'air soit impossible, constitue un très bon isolant (Champly,Nouv. Encyclop. prat., t.10, 1927, p.183).
MAR. ,,Pièces de bois jointives, fixées à la coque, à la position du blindage de ceinture`` (Gruss 1952). Entre le double bordé sous cuirasse et les plaques épaisses de la ceinture des grands cuirassés, on interpose un matelas en bois de teck (Croneau,Constr. nav. guerre, t.2, 1892, p.109).
b) P. métaph. Ce qui sert de protection. Des ours doublés de graisse, insensibles à cause de ce matelas naturel (Taine,Notes Paris, 1867, p.62).Novembre vint (...). Entre les choses et moi [le miroir] un matelas d'ombre amortissait les couleurs (Estaunié,Choses voient, 1913, p.166).Dégagé du matelas gazeux des plaines, le soleil s'appliquait à vif sur le cou, les mains, les parties exposées du visage, avec une juvénile frénésie (Malègue,Augustin, t.1, 1933, p.219).
Loc. Faire matelas ou servir de matelas. Ils n'étaient pas tous à ses côtés, et Gambèr-Aly se trouva faire matelas entre le pauvre Pishkedmèt et ses assaillants (Gobineau,Nouv. asiat., 1876, p.141).Tu aurais pu m'épargner ces coups de bâton ridicules! Je n'apprécie pas l'honneur que tu me fais de te servir de bouclier et de matelas (Claudel,Raviss. Scapin, 1952, 1345).
Prononc. et Orth.: [matla], [-ɑ]. Mart. Comment prononce 1913, p.35, en ce qui concerne [-ɑ]: ,,prononciation parisienne fort peu recommandable``. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1306 materas «tapis sur lequel on se couche» (en Orient) (Joinville, St Louis, éd. Corbett, § 403); 2. 1377 martras «grand coussin qui sert à garnir le lit» (Delisle, Mandements de Charles V, no1440 ds Gay); 1419 matelas (Inventaire de Nicolas de Baye, éd. A. Tuetey, 63 ds IGLF); 3. 1854 p. ext. «tout ce qui sert de protection» ici au fig. (Mérimée, Lettres ctessede Montijo, t.2, p.16: on dit que les Autrichiens vont occuper les provinces danubiennes. Je ne sais si c'est la meilleure combinaison que ce matelas); 4. 1886 arg. «tas de billets de banque» (Joueurs d'apr. Esn.); 1901 «portefeuille» (Bruant, pp.58-59). Prob. empr., par l'intermédiaire de la lang. franque, à l'ital. materasso (att. au sens 2 av. 1306, Iacopone da Todi ds Batt.; déjà lat. médiév. mataracius en 1255 à Venise d'apr. DEI, mataracium en 1266 à Bari et matarazum en 1274 à Bologne d'apr. P. Aebischer ds Z. rom. Philol. t.66, p.319 et 320), lui-même issu de l'ar. maṭraḥ «coussin, tapis», dér. de la racine ṭaraḥa «jeter», l'évolution sém. s'expliquant par le fait que les coussins ou tapis étaient jetés là où l'on désirait s'asseoir (v. P. Aebischer, op. cit., pp.303-337). Fréq. abs. littér.: 713. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 518, b) 1627; xxes.: a) 1243, b) 969.
DÉR.
Matelassier, -ière, subst.a) Celui, celle qui fabrique, répare, carde les matelas. Elle avait été recueillie et adoptée par une matelassière de Montrouge (Bloy,Femme pauvre, 1897, p.19).Les prurits ont fréquemment une origine allergique et on retrouve alors les facteurs déclenchants habituels: (...) l'activité professionnelle (bois chez les ébénistes, essences chez les garagistes, huiles chez les mécaniciens, plumes chez les matelassiers, etc.) (Quillet Méd.1965, p.313).En appos. Ouvrier matelassier (Rob.). b) Au fém., mégiss. Synon. de matelassure (d'apr. Lar. encyclop.).[matlasje], [-lɑ-], fém. [-jε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1762. 1resattest. 1615 materassier (Fougasse, Nouvelles et advis de Parnasse, 318 ds Delb. Notes mss), 1701 matelassier (Fur.); de matelas, suff. -ier*. Fréq. abs. littér.: 10.
BBG. Hope 1971, p.44. _ Kohlm. 1901, p.23.

matelas , altération de materas < ital. materasso -

Wiktionnaire

Nom commun

matelas \mat.la\ ou \mat.lɑ\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. Pièce de literie rembourrée, souvent posée sur un sommier, qui couvre toute l’étendue d’un lit.
    • Là-dessus on étend un matelas, un pur matelas espagnol, qui ne vous empêche en aucune façon de sentir les angles du bagage entassé au hasard. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • […] pour les voyageurs, quelques petites chambres latérales contenant un lit orné de trois planches posées sur deux tréteaux et recouverts de ces pellicules de toile entre lesquelles flottent quelques tampons de laine que les hôteliers prétendent être des matelas, avec l’effronterie pleine de sang-froid qui les caractérise. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • La laine est un des principaux articles d’exportation. Une certaine quantité en reste dans le pays, où elle sert à rembourrer les matelas qui tiennent une place prépondérante dans l’ameublement des maisons marocaines, […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 229)
  2. (Par extension) Couche épaisse d’un matériau.
    • En automne, un matelas de feuilles couvre le sol de la forêt.
  3. (Figuré) Une grosse quantité.
    • Le reste va à l’autofinancement de l’investissement et, éventuellement, à l’accroissement du matelas de trésorerie. — (INSEE, Partage de la valeur ajoutée, partage des profits et écarts de rémunérations en France, mai 2009)
    • S’il estime que le risque « demeure maîtrisé », il a tout de même demandé aux banques, au printemps, de constituer un matelas supplémentaire de capital pour leurs activités de crédit en France. — (Arnaud Leparmentier, Marie Charrel, Julien Bouissou et Simon Leplâtre, Alerte mondiale sur la dette des entreprises, Le Monde. Mis en ligne le 17 octobre 2019)
  4. (Cuisine) Surnom du tacos français.
    • Reste à savoir si le kebab sera le produit d’une génération ou de plusieurs avec la montée en puissance du tacos français, surnommé aussi le « matelas » : un hybride entre le kebab, le panini et le burrito avec de la viande, des frites et du fromage crémeux dans une seule et même galette. — (Christophe Ayad, Le kebab, döner universel, Le Monde. Mis en ligne le 13 décembre 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MATELAS. n. m.
Sorte de grand coussin, piqué de place en place, qui couvre toute l'étendue d'un lit et qui est rempli de laine, de bourre ou de crin, etc. Toile à matelas. Faire, piquer, rebattre, refaire un matelas.

Littré (1872-1877)

MATELAS (ma-te-lâ ; l's se lie : un ma-te-lâ-z épais) s. m.
  • 1Grand coussin, piqué d'espace en espace, qui est rempli de laine, de bourre, de crin, ou même d'air, et qui fait partie des lits. Un bon, un mauvais matelas. Coucher par terre sur un matelas.

    Étouffer entre deux matelas, faire périr par suffocation entre deux matelas. Il est de tradition qu'à une certaine époque, on étouffait ainsi les personnes devenues enragées à la suite d'une morsure, soit pour abréger leurs souffrances, soit pour se préserver de l'envie de mordre qu'elles témoignent parfois. Que dites-vous de la peinture que ma mère vous fait des femmes qu'il faudrait étouffer entre deux matelas ? Ch. Sévigné, dans SÉV. 28 août 1680.

  • 2Petit coussin piqué qu'on met aux deux côtés d'un carrosse.
  • 3 Par extension, ce qui sert de protection en jouant le rôle de matelas. Ses habits firent matelas, et le coup ne pénétra pas. Un matelas de graisse protége cette partie.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ainçois li convint gesir, tant que nous fumes en Acre, sur les materas que le soudanc li avoit baillez, Joinville, 252.

XVe s. Si ne vestent chemises, et sans langes Gisent de nuit, n'ont pas coutes à franges, Mais materas Qui sont couverts de beaulz tapis d'Arras, Christine de Pisan, Dit de Poissy. Estoit par dessus la figure du dit roy, dont la representation estoit couchée sur un materas ou mathelas, J. Chartier, Hist. de Charles VII, p. 319, dans LACURNE.

XVIe s. Il se leva et s'en alla l'espée nue en la main au lict où souloit coucher Pompeius, et donna plusieurs coups de poincte dedans les matterats, Amyot, Pomp. 6. Elle [la vertu] sçait estre riche, et puissante, et sçavante, et coucher dans des matelats musquez, Montaigne, I, 177.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MATELAS. - HIST. Ajoutez :

XIVe s. Quatre pieces et demie de cendaulx larges, vermaulx, pour faire un martras pour nous… pour cinq alnes de cendail en graine pour l'orillier du dit martras, Mandements de Charles V, 1377, Paris, 1874, p. 731.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MATELAS, s. m. la partie du lit sur laquelle on étend les draps. C’est un grand & large coussin de coutil, de toile de coton ou de toile, qui est remplie de laine ou de plume, & qui occupe toute l’étendue du lit.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « matelas »

Wallon, matera ; picard, materas ; provenç. almatrac ; espagn. et portug. almadraque ; catal. matalas ; ital. materasso ; bas-latin, materacium, mataritium, almatricium ; de l'arabe al matrasha, couverture dont on garnit les bêtes de somme. Le préfixe al indique une source arabe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) De l’ancien français materas, sans doute issu de l’italien materasso ; issu de l’arabe مطرح, maṭraḥ (« tapis, lieu où l’on jette quelque chose »), dérivé du verbe طرح, ṭaraḥa (« jeter »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « matelas »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
matelas matla

Citations contenant le mot « matelas »

  • La prostituée, un matelas ambulant. De Pierre Perret
  • Avec le matelas multispire, on peut dormir à côté de la dame aux camélias. De Francis Blanche
  • Souffrant d'insomnie, j'échangerais un matelas de plumes contre un sommeil de plomb. De Pierre Dac
  • Il y a une chose qui rend confortable le matelas le plus mal rembourré : c’est la sonnerie du réveil. De Anonyme
  • C'est pas la peine d'acheter un nouveau matelas si le crédit que vous avez pris pour le payer vous empêche de dormir. De Patrick Sébastien / Carnet de notes
  • Quand vous changerez 50 000 francs, on vous rendra 15 billets de 500 euros. Le bas de laine va se transformer en soquette... Plus besoin de matelas, un oreiller suffira. Plus d’argent dans des lessiveuses mais dans des vizirettes. De Anne Roumanoff / L’Euro
  • Après avoir révélé les différents cadeaux qu'elle dit avoir reçus à l'occasion de son anniversaire, Eudoxie Yao a dévoilé le prix de son matelas de couchette. , Eudoxie Yao exhibe un matelas de 2 millions et des liasses d'argent
  • Des commandes qui explosent. Hypnia, start-up française de vente en ligne de matelas, fait partie des rares entreprises pour qui le confinement a été synonyme de croissance. Ses chiffres parlent d'eux-mêmes. Durant les mois d'avril et mai 2020, la start-up voit ses commandes augmenter de 240%, pour un chiffres d'affaires d'environ 3 millions d'euros sur cette période. Un vent favorable qui ne s'arrête pas à la frontière française puisque Hypnia voit aussi son chiffre d'affaires s'accroître en Espagne et en Italie, marchés où elle s'est lancée en décembre 2019. Il passe de 5000 à 150 000 euros au mois de juin 2020. https://www.chefdentreprise.com/, Hypnia, la start-up de vente en ligne de matelas qui monte
  • Deux hommes de 35 et 40 ans ont été interpellés par les policiers de la Charente la semaine dernière. Poursuivis pour 24 arnaques au porte-à-porte. Les suspects vendaient des matelas neufs à leurs victimes souvent âgées, en plaçant des asticots de pêche sur leur ancienne literie. France Bleu, Charente : ils plaçaient des asticots sur le matelas de leurs victimes pour les pousser à en changer
  • La start-up américaine de vente de matelas sur Internet avait vu grand avec son introduction en bourse. Mais, vaincue par la concurrence effrénée entre cybermarchands, Casper cesse toute activité en Europe. , Matelas vendus sur Internet - Clap de fin pour Casper - Actualité - UFC-Que Choisir
  • Il s’exposait à 3 ans de prison, une amende salée et la confiscation de ses biens pour des montants dépassant le million d’euros. Finalement, le vendeur de matelas ambulant évite la prison, mais la justice reconnaît ses méthodes musclées. France 3 Hauts-de-France, Amiens : le vendeur de matelas ambulant ne dormira pas en prison

Images d'illustration du mot « matelas »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « matelas »

Langue Traduction
Anglais mattress
Espagnol colchón
Italien materasso
Allemand matratze
Chinois 床垫
Arabe فراش
Portugais colchão
Russe матрас
Japonais マットレス
Basque koltxoi
Corse materasso
Source : Google Translate API

Synonymes de « matelas »

Source : synonymes de matelas sur lebonsynonyme.fr

Matelas

Retour au sommaire ➦

Partager