La langue française

Concombre

Sommaire

  • Définitions du mot concombre
  • Étymologie de « concombre »
  • Phonétique de « concombre »
  • Évolution historique de l’usage du mot « concombre »
  • Citations contenant le mot « concombre »
  • Images d'illustration du mot « concombre »
  • Traductions du mot « concombre »
  • Synonymes de « concombre »

Définitions du mot « concombre »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONCOMBRE, subst. masc.

A.− Plante (Cucurbitacées) dont l'espèce la plus connue est caractérisée par sa tige rampante, munie de vrilles, par ses feuilles échancrées, rugueuses, par ses fleurs jaunes à 5 pétales, par son fruit oblong, à écorce vert foncé, à chair vert clair, aqueuse et croquante. Les concombres rampans, les jaunes potirons (A. Pommier, Océanides et fantaisies,1839, p. 234).Châssis ouverts qui laissaient déborder au hasard d'énormes tiges de concombre dont les derniers fruits étaient cueillis (Gide, La Porte étroite,1909, p. 527).
P. ext. Fruit de cette plante (principalement dans son espèce cultivée et comestible) :
Un jour que nous avions vu tuer un cochon gras dans la basse-cour, Hippolyte s'imagina de traiter comme tels les concombres du jardin. Il leur introduisait une petite brochette de bois dans l'extrémité qui, selon lui, représentait le cou de l'animal; puis, pressant du pied ces malheureux légumes, il en faisait sortir tout le jus. (...). Ce jeu nous plut tellement que, passant d'un concombre à un autre, choisissant d'abord les plus gras, et finissant par les moins rebondis, nous dévastâmes lestement une couche, objet des sollicitudes du jardinier. Je laisse à penser quelle fut sa douleur quand il vit cette scène de carnage. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 2, 1855, p. 360.
En partic. Ce fruit dans ses divers usages. GASTR. Légume consommé cru en hors d'œuvre ou cuit (farci, etc.). Potages (...) aux concombres (A. Viard, Le Cuisinier royal, 1831, p. 6); quelques concombres frits de même et découpés en lanières dans la poêle (Lamartine, Graziella, 1849, p. 186); une salade de concombres à la crème (G. Leroux, Rouletabille chez le tsar,1912, p. 5).
PHARM. Ingrédient de préparations à vertu adoucissante pour la peau. Une main fluette et douce dont elle savait préserver la blancheur (...) avec des poudres de talc, des pommades de concombre (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 284).Ses mains minuscules, restées jolies et qu'elle entretenait (...) avec un cosmétique au lait de concombre (R. Martin du Gard, Les Thibault, La Belle saison, 1923, p. 905).
B.− (P. anal.)
1. [Par anal. de forme] Chose qui rappelle le concombre par sa forme oblongue. Un autre [instrumentiste] gratte le flanc d'un gigantesque concombre (Colette, La Jumelle noire,1938, p. 190).
Spéc., ZOOL. Nom vulgaire de plusieurs animaux marins (notamment de quelques holothuries). Toute une flore vivante, des éponges, des holoturies [sic], (...) des béroés, vulgairement connus sous le nom de concombres de mer (Verne, Vingt mille lieues sous les mers,t. 2, 1870, p. 78).
2. [Par anal. de couleur] Rare. Personne qui évoque le concombre par son teint blafard. Les femmes blanches (...) pâles, étiolées (...) des concombres, comme on dit là-bas, des femmes qui ont perdu leur teint (J. et J. Tharaud, Fez ou les Bourgeois de l'Islam,1930, p. 29).
C.− P. métaph. (sans doute p. réf. au goût assez fade et à la nature indigeste du concombre, qui exige une longue préparation culinaire), littér. Chose insipide, lourde. Quiproquo des sonnets de Samuel; (...) l'un pour Mmede Cosmelly, où il louait en style mystique sa beauté de Béatrix, sa voix, la pureté angélique de ses yeux, la chasteté de sa démarche, etc., (...) ce plat de concombres (Baudelaire, La Fanfarlo,1847, p. 546).Tant de grotesques libretti, (...) froides rhapsodies écrites avec les sucs du concombre et du nénufar (H. Berlioz, Á travers chants,1862, p. 334).Il [Jacques] dégorge son trop-plein de moi, concombre tartiné du sel de la misère (Queneau, Loin de Rueil,1944, p. 160).
Pop. Personne stupide. (Quasi-)synon. (pop.) con, cornichon, courge, etc.Le Français né malin, d'après le vaudeville, me produit l'effet de tourner au concombre (L.-F. Raban, Mystères du Palais-Royal,t. 1, 1845, p. 55).L'autre guignol (...) le beau concombre! (...) le sacré bourrique (Céline, Mort à crédit,1936, p. 671).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃kɔ ̃:bʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1240 [date du ms.] judéo-fr. komkobres (Raschi, Gloses fr., ms A, Nombres, XI, 5, ds Raschi Darm., p. 34; v. aussi R. Levy ds Z. rom. Philol., t. 66, 1950, p. 367); 1256 cocombre, concombre (Aldebrandin de Sienne, Le Régime du corps, éd. L. Landouzy et R. Pépin, p. 158, ibid., p. 366); la forme cocombre est encore préférée par M. Buffet en 1688 (DG, Levy, loc. cit. et Littré). Prob. empr. au prov. cogombre (xives. Eluc. de las propr. ds Rayn.), cocombre (xives. [ms.] ds Levy Prov.) cf. FEW t. 2, p. 1457 et EWFS2, issu du lat. class. cucumis, -eris (v. aussi André Bot.), avec maintien du 2e[k] par redoublement expr. (v. Ronjat t. 2, § 269) et assimilation de l'o prétonique à l'o accentué nasalisé [kôkô]. Fréq. abs. littér. : 50. Bbg. Ascoli (C. I.). Saggiuoli diversi. Archivo glottologico italiano. 1890, t. 11, p. 442. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 21, 43. − Levy (R.). Two studies based on the French terms for pea and cucumber. Z. rom. Philol. 1950, t. 66, pp. 362-369.

Wiktionnaire

Nom commun

concombre \kɔ̃.kɔ̃bʁ\ masculin

  1. Plante potagère de la famille des cucurbitacées qui produit des fruits allongés.
    • Graine de concombre.
    • Couche de concombres.
  2. (Par extension) Fruit de cette plante.
    • Plus terre à terre que lui, il fallait vraiment être un concombre ou une patate ! — (Marie Décary, Rendez-vous sur planète Terre, page 46, Éditions La courte échelle, 1998)
    • Salade de concombres.
    • Pommade de concombres.
  3. (Québec) (Familier) Idiot, imbécile.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONCOMBRE. n. m.
Plante potagère de la famille des Cucurbitacées qui produit des fruits allongés. Graine de concombre. Couche de concombres. Il se dit plus ordinairement du Fruit de cette plante. Salade de concombres. Pommade de concombres.

Littré (1872-1877)

CONCOMBRE (kon-kon-br') s. m.
  • 1Plante potagère qui produit des fruits très gros et à peu près cylindriques (cucumis sativus, L.).

    Le fruit de cette plante. On me servait du veau aux concombres ou aux oignons, Chateaubriand, Itin. II, 841.

  • 2Concombre sauvage, concombre d'âne (momordica etaterium, L.), plante qui ne ressemble au concombre commun que par son feuillage, et dont le fruit n'a guère que l'épaisseur d'une noix et donne un extrait fort employé autrefois sous le nom d'elaterium et violemment purgatif.
  • 3Concombre de mer, plusieurs échinodermes et quelques holothuries.

HISTORIQUE

XIIIe s. Cocombres sont froides et moistes u [au] secont degré, Alebrand, f° 57.

XVIe s. Pline prend le plus souvent le concombre pour le melon, confondant ces deux fruits sous mesme appellation, De Serres, 538. Des concombres communs y a il, blancs, verts, grisatres, grands, moiens, petits, discernés par telles qualités, De Serres, 546.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONCOMBRE, s. m. (Hist. nat. bot.) cucumis, genre de plante à fleurs monopétales faites en forme de cloche, ouvertes & découpées. Les unes sont stériles & n’ont point d’embrion ; les autres sont fécondes & portées sur un embrion qui devient dans la suite un fruit charnu, ordinairement fort allongé, qui est divisé en trois ou quatre loges, & qui renferme des semences oblongues. Tournefort, instit. rei herb. Voyez Plante. (I)

Concombre, (Pharmac. & Diete.) le concombre ordinaire est beaucoup plus employé dans nos cuisines que dans les boutiques des Apothicaires : on les fait entrer dans les potages & dans différens ragoûts. La chair de ce fruit est réellement un peu alimenteuse ; mais il est peu d’estomacs à qui sa fadeur & son inertie ne devinssent nuisibles à la longue : il est vrai qu’on corrige ordinairement ces qualités par divers assaisonnemens, mais cette précaution est le plus souvent insuffisante. Voyez Légumes & Digestion.

Quelques medecins recommandent l’usage interne des concombres, dans les maladies des reins & de la vessie, & sur-tout dans le calcul : mais il ne paroît pas qu’on doive compter beaucoup sur cette vertu lythontriptique ; au moins peut-on avancer que si cette qualité est réelle, elle est assûrement très-occulte.

La pulpe de concombre appliquée extérieurement sur la tête est fort vantée pour la phrénesie par Bartholet & Borelli.

La graine de concombre, qui est émulsive, est une des quatre semences froides. Voyez Semences froides.

Les concombres verds & lorsqu’ils ne sont encore gros que comme le pouce ou à-peu-près, sont appellés cornichons. Dans cet état on les conserve dans le vinaigre & le sel, ou dans la saumure, pour s’en servir dans le courant de l’année.

On mange les cornichons en salade seuls ou avec d’autres plantes ; on les fait entrer aussi dans differens ragoûts.

A ce degré d’immaturité le concombre ne peut gueres passer que pour un assaisonnement, en général assez indifférent quant à l’utilité ou aux inconvéniens diétetiques, qui ne convient point cependant aux estomacs foibles & relâchés, ou peu familiarisés avec les légumes, je dirois presque avec les cornichons ; car sur cette matiere nous sommes extrèmement pauvres en préceptes généraux, & l’expérience de chaque particulier sur chaque aliment particulier est presque le seul fondement sur lequel nous puissions établir encore les lois diétetiques. Voyez Diete, Legume, Assaisonnement. (b)

Concombre sauvage. Voyez Elaterium.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « concombre »

Génev. et Berry, cocombre ; bourguig. côcombre ; Saintonge, coucombre, queucombre ; provenç. cogombre ; ital. cocomero ; de l'accusatif latin cucumerem, où l'accent est sur la même syllabe que dans les langues romanes. Marg. Buffet, Observ. p. 82, remarque, en 1668, que beaucoup disent des cocombres, et d'autres concombres, mais que cocombre est le meilleur. Maintenant cocombre est un provincialisme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’occitan cogombre[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « concombre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
concombre kɔ̃kɔ̃br

Évolution historique de l’usage du mot « concombre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « concombre »

  • Si le concombre ne chante pas, Et ceci en aucune saison, Il faut croire que, par la volonté du ciel, Probablement, il ne le peut pas. Konstanty Ildefons Gałczyński, Dzie á, I, 2
  • La pomme est un fruit savoureux et beau, mais quand elle est pourrie, elle ne peut même pas égaler le goût d'un simple concombre frais et bien ferme. De Lao She / Quatre Générations sous un même toit
  • Perçu comme un légume fade, le concombre est souvent consommé pour ses vertus diététiques uniquement. Mais ce n’est pas son seul atout : le concombre pourrait très bien vous surprendre ! ConsoGlobe, 12 façons de cuisiner le concombre pour ceux qui n'aiment pas
  • Le concombre avance masqué! Comme la BD signée Nikita Mandryka, parue dans Pif, puis Pilote, avant que ses gags surréalistes ne soient réunis par Dargaud, la cucurbitacée n’est pas forcément là où l’attend. Frère du cornichon et du melon, cousin de la citrouille et de la courgette, le Cucumis sativus est aussi l’une des plus anciennes plantes potagères du globe. Des graines datant de plus 7000 ans avant notre ère auraient été identifiées par des archéologues en Birmanie. Et sa présence à l’état sauvage sur les contreforts de l’Himalaya, en 5000 avant J.-C., semble ne pas faire de doute. Cultivé en Inde et en Chine, il voyage jusqu’en Égypte, où il pousse au bord du Nil, avant d’être adopté par les Hébreux, les Grecs et les Romains. Le Figaro.fr, Le concombre de la Drôme par Anne-Sophie Pic
  • Ce concombre est amer ? Jette-le ! Il y a des ronces dans le chemin ? Détourne-toi ! C'est tout ce qu'il faut. Ne dis pas à ce sujet : "Pourquoi ces choses-là se trouvent-elles dans le monde ?" De Marc-Aurèle / Pensées pour moi-même...
  • Issu d’un seul et même fruit le concombre et le cornichon comportent toutefois quelques différences notables. Le premier est un des ingrédients incontournables des salades d’été. Quant au second, c’est le condiment préféré des Français et un indispensable des burgers ou des planches de bistrots. Découvrons l’histoire du fruit originel et comment différencier ses déclinaisons. , Concombre-cornichon : quelles différences ? | Psychologies.com
  • Pas uniquement réservé aux buffets de crudités et autres cocktails, le concombre laisse voir une facette inédite après cuisson. On redécouvre une cucurbitacée plus fondante, aux saveurs méconnues. , Idée recette : le concombre, aussi délicieux cru que cuit | Actu
  • - Laver et tailler les concombres dans le sens de la longueur puis en longs quartiers. Peler l'oignon rouge et l'émincer finement. ladepeche.fr, Recette : Curry vert au concombre sauté et aux tomates cocktails rôties de France - ladepeche.fr
  • LA RECETTE DU JOUR. Gaspacho au concombre et poivron Nice-Matin, LA RECETTE DU JOUR. Gaspacho au concombre et poivron - Nice-Matin
  • Les concombres sont de véritable alliés alors profitons de leur action désaltérante et cuisinons-les comme ils le méritent ! Pourquoi pas en concombres farcis ? France Bleu, Concombres farcis
  • Laver et couper les concombres en deux, puis en biseaux. Les ajouter à la vinaigrette et mélanger délicatement. Pleinevie.fr, Recette : Salade de concombre de France au sésame, coriandre, menthe et chèvre frais - Pleine vie

Images d'illustration du mot « concombre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « concombre »

Langue Traduction
Anglais cucumber
Espagnol pepino
Italien cetriolo
Allemand gurke
Chinois 黄瓜
Arabe خيار
Portugais pepino
Russe огурец
Japonais きゅうり
Basque pepino
Corse pepino
Source : Google Translate API

Synonymes de « concombre »

Source : synonymes de concombre sur lebonsynonyme.fr
Partager