La langue française

Contourner

Définitions du mot « contourner »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONTOURNER, verbe trans.

I.− [Cf. contour I]
A.− Vx ou littér. Donner forme à (quelque chose) en traçant ou en réalisant les contours. Contourner un ornement de manière baroque. La pierre qu'ils [les architectes du XVes.] fouillaient comme le bois et contournaient comme le fer (L. Hourticq, Hist. générale de l'Art. La France,1914, p. 103).Il [le sculpteur] a contourné cette créature (...) qui se détache enfin de la masse de l'univers (Valéry, Variété I,1924, p. 69).La tante Zoé, en contournant de ses fins ciseaux la trompe d'un éléphant sacré (Gyp, Souvenirs d'une petite fille,1928, p. 195).
Spéc., MÉCAN. Usiner (une pièce) en suivant un profil déterminé. Synon. profiler.
P. métaph. Dans ce livre, je contourne mon écriture, ce qui oblige à ne pas glisser en ligne droite (Cocteau, La Difficulté d'être,1947, p. 177).
Absol., PEINT. ,,Dessiner les contours`` (Pern. 1787).
B.− Suivre les contours de (une surface, une figure). Chemin, route qui contourne un lac, un champ, une ville. Ces genoux minces que la jupe de velours contournait (A. de Noailles, La Nouvelle espérance,1903, p. 217).Lorsque le soleil vient de contourner le toit du mas (J. de Lacretelle, Amour nuptial,1929, p. 7).
ANAT. Faire le tour de. Le muscle contourne telle partie, tel organe.
C.− [Le suj. est un être animé]
1. Faire le tour de (pour éviter, pour ne pas pénétrer dans). Contourner la foule, un rassemblement; l'armée contourna Paris par le Sud :
1. ... [il] n'avait pu venir à temps à Saint-Loup, parce qu'il lui avait fallu suivre une longue courbe, en contournant la ville du couchant à l'orient. A. France, Vie de Jeanne d'Arc,1908, p. 341.
2. Des bandes silencieuses d'étourneaux et de grives venant du Sud, passèrent très haut, mais contournèrent la ville... Camus, La Peste,1947, p. 207.
P. métaph. Rien ne l'entamait plus; le monde extérieur le contournait (A. Arnoux, Zulma l'infidèle,1960, p. 198).
2. Éviter (un obstacle matériel) en suivant ses contours. Contourner un obstacle, un fossé, un mur, une muraille, un piège, un pilier. Navire qui contourne un récif. Synon. éviter :
3. Le grand luxe, c'est l'espace. Pouvoir traverser une pièce d'un bout à l'autre sans avoir à contourner une table et des fauteuils. Green, Journal,1950-54, p. 262.
Emploi pronom., vx. Contourner (un organe); se diriger en contournant :
4. Il [le nerf sciatique] se glisse ensuite le long du péroné; et se contournant vers le tiers supérieur de cet os, il se divise... Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 2, 1805, p. 279.
3. Fig. Éviter de respecter en employant des moyens détournés. Contourner la loi, le règlement. Synon. tourner, passer outre.
II.− [Cf. contour II]
A.− Donner à (quelque chose) une forme compliquée, en courbant en plusieurs sens, en déformant.
1. [Concr.] Déformer (le corps, une partie du corps). Synon. partiels contorsionner, tordre.Dès qu'il parlait, il la [sa bouche] contournait de droite à gauche (Sue, Les Mystères de Paris,t. 7, 1842-43).Des cigognes (...) contournant leur cou démesuré (Du Camp, En Hollande,1859, p. 89):
5. ... ayant bâillé à la manière des chattes, s'étant étirée, ayant contourné dans tous les sens ses petits bras et ses toutes petites mains gracieuses, elle [Chrysanthème] se redresse résolument. Loti, Madame Chrysanthème,1887, p. 125.
2. [Abstr.] Contourner son style, ses idées. Synon. compliquer, tortiller.
B.− Emplois pronom.
1. Sens passif.
a) Présenter une forme compliquée, généralement courbe. Ornements, volutes qui se contournent; se contourner en (forme de) :
6. ... deux piliers couplés présentaient leurs chapiteaux formés de têtes de vache, dont les cornes se contournaient en croissant isiaque. T. Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 162.
b) Faire de nombreuses courbes (lignes, voies) :
7. Personne pour nous indiquer la route; toujours les mêmes petites rues, qui montent, descendent et se contournent sans motif plausible, comme les sentiers d'un labyrinthe. Loti, Aziyadé,1879, p. 283.
2. Emploi réfléchi.
a) Donner à son corps, à une partie du corps une apparence courbe. Le (...) [pinson] s'était accroupi, se contournant en boule (Verlaine, Œuvres complètes,t. 3, Dédicaces, 1890, p. 114).
b) Prendre une telle apparence. (Voir) se contourner en tous sens, Les trompes des éléphants (Cendrars, Du monde entier au cœur du monde,1957, p. 61).
Rem. 1. On rencontre ds la docum. un ex. du part. prés. adjectivé. Ce mouvement retenu, sinueux, contournant et revenant (Alain, Système des beaux-arts, 1920, p. 314). 2. La docum. atteste en outre a) Contournable, adj. (ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Littré). Qui peut se contourner, ou être contourné. Un bois, un rocher, un obstacle, une difficulté contournable. [Abstr.] Que l'on peut éviter, tourner. Une loi contournable. b) Contournage, subst. masc. α) Action de donner des contours recherchés ou forcés; résultat de cette action. Le style de Louis XV, avec ses baroques contournages (Mazaros, Histoire des corporations françaises d'arts et métiers, 1874, p. 272 ds Littré). β) Mécan. ,,Opération par laquelle une machine-outil confère de manière continue à une pièce une forme ou un contour curviligne déterminés`` (Lar. encyclop. Suppl. 1968).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tuʀne], (je) contourne [kɔ ̃tuʀn]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. [Ca 1200 indirectement attesté par son dér. régressif contour; 1311 contorner « être situé (en parlant d'une terre) » (Mercr. av. St Luc, Arch. C.-d'Or, B 495 ds Gdf. Compl.), attest. isolée]; A. 1. Ca 1360 « tourner, se tourner (vers ou contre quelqu'un ou quelque chose) » (Baudoin de Sebourc, V, 137; VIII, 636 ds T.-L.) − début xviies. ds Hug.; 2. 1512 « entourer (ici, de ses bras, sens fig.) » (Lemaire de Belges, Illustrations de Gaule et Singularités de Troie, II, 13 ds Hug. : une femme si legerement contournee en tes embrassemens); 1575 (Thevet, Cosmographie universelle, VIII, 3, ibid. : Ceste isle [...] est toute contournee et entouree de rochers); d'où 1761 « faire le tour de quelque chose » (Rapport de M. de Salvert, 28 oct., Ms. Arch. de la Mar. ds Jal : L'ennemi continuant de me Contourner, vint se remettre à tribord); 3. 1651 B.-A. « tracer les contours d'une figure » (R. F[réart] de Chambray, trad. fr. du Trattato di Pittura de Léonard de Vinci, p. 6 ds Brunot t. 6, 2, p. 695); 4. 1721 pot. « façonner (un vase) » (Trév.). B. 1548 au propre « tortiller » (N. Du Fail, Baliverneries d'Eutrapel, p. 155 ds IGLF : [Eutrapel] contournant sa barbe); 1803 au fig. contourné « trop compliqué, peu naturel (ici, en parlant du style de quelqu'un) » (Chateaubriand, Génie du christianisme, t. 1, p. 4). D'un lat. vulg. *contornare, attesté seulement au viiies. (Gloses de Reichenau, éd. H. W. Klein, p. 160, no360 : convertantur : conturnent), composé de cum et de tornare (tourner*). Le sens A 3 est dû à l'infl. de l'ital. contornare. Fréq. abs. littér. : 520. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 542, b) 665; xxes. : a) 868, b) 867.

Wiktionnaire

Verbe

contourner \kɔ̃.tuʁ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) Déformer ; faire qu’une chose soit de travers.
    • Ses deux douzaines de cheveux demeurés fidèles se tournaient, se contournaient et se recontournaient sur son crâne pour donner, à une portée de fusil, l’illusion d’un système pileux follement développé. — (Alphonse Allais, Le petit loup et le gros canard, dans Deux et deux font cinq, Paris, Paul Ollendorff, 1895,)
    • Je n’admire que médiocrement ceux qui ne supportent point qu'on les contourne, ceux qu'on déforme à les regarder de biais. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 287)
    • Cette position finit, à la longue, par contourner les jambes.
    • Le fût d’une colonne torse est contourné en forme de vis.
    • Cet arbre se contourne. Cette branche d’arbre est toute contournée.
  2. (Par extension) Faire le tour de quelque chose.
    • […] il accompagna jusqu’en 1853 le capitaine Mac Clure dans l’expédition qui contourna le continent américain du détroit de Behring au cap Farewel. — (Jules Verne; Cinq Semaines en ballon,)
    • Nous contournâmes, sans l’apercevoir, la colonne, puis le taxi remonta le faubourg Saint-Antoine, prit à gauche. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Notre cap au compas étant le 70°, à 5h.53, nous nous déroutons jusqu’au 345° pour essayer de contourner un véritable mur de nuages […] — (Jean Mermoz, Mes vols, Flammarion, 1937, p. 133)
    • La vallée de la Lanterne […] occupe […] une longue dépression creusée à travers les formations triasiques et liasiques dont les bandes circulaires plus ou moins sinueuses contournent la croupe méridionale des Vosges. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 1)
  3. (Par extension) (Usinage) Suivre, à l’aide d’une fraise, la forme d’une pièce ; usiner son contour.
    • Or en ce temps là, les modeleurs de cires de Prague avaient instauré une pratique parfaitement indigne, qui consistait à contourner des figurines habillées d’un petit manteau rouge à l’effigie du voleur et assassin Babinski. — (Gustav Meyrink, Le Golem, 1915 ; traduit de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre, 2003, page 222)
    • Dans cette phase, la fraise a contourné la pièce.
  4. (Figuré) Éviter de respecter en exploitant un biais.
    • Contourner la loi, un règlement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTOURNER. v. tr.
Déformer, faire qu'une chose soit de travers. Cette position finit, à la longue, par contourner les jambes. Sa taille se contourne. Le fût d'une colonne torse est contourné en forme de vis. Cet arbre se contourne. Cette branche d'arbre est toute contournée. Fig., Phrase contournée. Son style a quelque chose de subtil et de contourné. Il signifie, par extension, Faire le tour de quelque chose. Ce fleuve contourne la ville.

Littré (1872-1877)

CONTOURNER (kon-tour-né) v. a.
  • 1 Terme de peinture et de sculpture. Marquer avec des traits et des lignes les contours d'une figure pour premier fondement du dessin.

    Donner à une figure le contour qu'elle doit avoir. Savoir bien contourner une figure. Contourner des volutes.

    Terme de métier. Arrondir.

  • 2Passer autour de quelque chose ; faire le tour de. Ce fleuve contourne la ville. La colonne d'attaque contourna le coteau où l'ennemi était posté.
  • 3Tourner de travers. Cette position finit à la longue par contourner les jambes. La chaleur a contourné ce morceau de bois. C'est de dessus en dessous que notre petite rouleuse [une chenille] contourne les feuilles du frêne, et qu'elle dispose peu à peu celle sur laquelle elle s'est établie à revêtir la forme de cornet, Bonnet, Observ. 20e, Insectes.

    Fig. Il le faut dresser pour lui comme un cheval de manége, il le faut contourner à sa mode comme un arbre de son jardin, Rousseau, Ém. I.

    Terme d'art du dessin. Donner à une figure, à un ouvrage une position forcée et maladroite.

  • 4Se contourner, v. réfl. Être tourné de travers. Sa taille se contourne.

HISTORIQUE

XVe s. Si fut la ville de Berghes mise et contournée en feu et en flammes, Froissart, II, II, 213. L'argent ne devoit estre contourné ailleurs [détourné], Froissart, II, II, 128. Et mena tellement le pape par ses dons et par ses fallaces, qu'ils contournerent du tout la roine d'Angleterre et condamnerent en son tort, Froissart, I, I, 11.

XVIe s. Le fier taureau au combat ordonné Deçà de là va contournant sa teste, Du Bellay, J. V, 8, recto. Il semble qu'il soit en nostre pouvoir de les [nos maux] mespriser ou contourner à bien, Montaigne, I, 294. Sa bestise la rend subjecte à estre maniée et contournée par les aureilles, Montaigne, I, 381. La fortune contourna, oultre toute raison, cet accident, si qu'il s'en veit delivré sans aulcun inconvenient, Montaigne, II, 31. Contournant la teste comme un singe qui avale des pilules, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « contourner »

(Siècle à préciser) → voir con- et tourner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Con, et tourner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « contourner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contourner kɔ̃turne

Évolution historique de l’usage du mot « contourner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « contourner »

  • La passion fournit les arguments incontestables pour contourner les obstacles. De Antoine Riboud
  • L'homme doit prendre conscience de ses abîmes pour mieux les contourner. De Gilles Archambault / Les pins parasols
  • Il n'y a que la littérature pour contourner, tout en les déplaçant, les interdits dont sont frappés nos rêves et nos désirs. De Madeleine Monette / Le double suspect
  • Est-il possible de décrire la paix ? Est-il possible d'en définir les causes, de l'analyser, la contourner, la prendre à distance, une fois qu'elle es installée en vous ? De Simone Piuze / L'empailleuse de chats
  • Çadirci dit que les attaquants pourraient utiliser le bug CallStranger pour contourner avec succès les solutions de sécurité réseau, contourner les pare-feu, puis analyser les réseaux internes d'une entreprise. ZDNet France, Une vulnérabilité UPnP permet de contourner les protections et analyser les réseaux locaux - ZDNet

Images d'illustration du mot « contourner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « contourner »

Langue Traduction
Anglais get around
Espagnol llegar
Italien andare in giro
Allemand herumkommen
Chinois 四处转转
Arabe أنزلة
Portugais aproxime-se
Russe обойти
Japonais 移動する
Basque inguruan ibili
Corse avvicinà
Source : Google Translate API

Synonymes de « contourner »

Source : synonymes de contourner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « contourner »

Contourner

Retour au sommaire ➦

Partager