Contenance : définition de contenance


Contenance : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CONTENANCE1, subst. fém.

[À propos d'inanimés concr.; correspond à contenir I] Ce qui peut être contenu dans les limites d'un contenant, contenu virtuel (p. oppos. au contenu réel). (Quasi-)synon. capacité, volume.Une chaudière de la contenance d'un hectolitre (Brillat-Savarin, Physiol. du goût,1825, p. 339).Il faudrait savoir la contenance de la mesure de blé dont on nous donnerait le prix, afin de connaître son rapport avec nos mesures de capacité actuelles (Say, Traité d'écon. pol.,1832, p. 289).Une ou deux bottilles de muscat (qui sont de petits barils plats en mélèze, de la contenance d'un pot, ou un litre et demi) (Ramuz, La Grande peur dans la montagne,1926, p. 15):
1. ... le bas-ventre troué et emmanché d'une cannelle de grès, ces barriques armoriées d'un blason royal, étalaient sur des étiquettes en couleur le nom de leur cru, la contenance de leurs flancs, le prix de leur vin, acheté à la pièce, à la bouteille, ou dégusté au verre. Huysmans, À rebours,1884, p. 174.
P. ext., rare
Fam. [À propos d'un animé] Capacité d'absorption. Quand il eut mangé à sa contenance, il refusa d'avaler un morceau de plus (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Saint-Antoine, 1883, p. 197).
Étendue réelle contenue dans certaines limites spatiales. (Quasi-)synon. superficie, surface.Toute la bande le long de la route où se forme la pente, d'une contenance de trois hectares environ (Pesquidoux, Le Livre de raison,1925, p. 159):
2. Pas de groupe, même au plus bas degré de l'échelle sociale, qui n'ait et ne revendique âprement son territoire. On dit que les plus humbles peuplades australiennes avaient l'habitude de déterminer par des pierres ou certaines marques connues les espaces dont la contenance pouvait pourvoir à leurs besoins de chasse, de cueillette, de provisions d'eau et de bois. L'étendue suppléant à l'insuffisance, ce sont en général les groupes les plus indigents qui réclament le plus d'espace. Vidal de La Blache, Principes de géogr. hum.,1921, p. 35.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tnɑ ̃:s]. Ds Ac. 1740-1932.

CONTENANCE2, subst. fém.

[À propos d'animés; correspond partiellement à contenir II]
A.− Attitude extérieure exprimant une manière d'être voulue, précise, propre à une personne qui se surveille devant autrui. Sa manière de marcher, sa contenance, avaient quelque chose de particulier; dans d'autres occasions, on aurait pu lui souhaiter plus de grandeur; mais il suffisait, dans ce moment, de rester en tout le même pour paraître sublime (Mmede Staël, Considérations sur les princ. événements de la Révolution fr.,t. 1, 1817, p. 382).Sa contenance sévère et digne, quoique affable, imprimait le respect (Balzac, César Birotteau,1837, p. 163).Malgré tant de désavantages, malgré sa prestance de planche, elle tenait de son éducation et de sa race un air de grandeur, une contenance fière (Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1844, p. 113):
1. L'homme inspirait la sympathie : Ni trop humble, ni enflé de vanité, ni intimidé par la Majesté, ni arrogant, il gardait dans sa contenance du goût et de la mesure... A. Arnoux, Rêverie d'un policier amateur,1945, p. 80.
SYNT. Avoir, garder, perdre, prendre, tenir contenance; ne savoir quelle contenance tenir.
Faire bonne, mauvaise contenance. Témoigner ou non de la fermeté. Nous étions sans armes. Cependant nous fîmes bonne contenance (About, La Grèce contemporaine,1854, p. 389).P. ext. Garder ou non son sang froid. [Elle] cherchait à faire bonne contenance, mais elle était au fond fort intimidée (Drieu La Rochelle, Rêveuse bourgeoisie,1939, p. 311).
B.− Souvent péj. Attitude extérieure qui correspond à une manière d'être (trop) étudiée, artificielle, pour en imposer. Elle portait ce joug insupportable en se divertissant de son mieux, nous dit-elle, sans confier sa peine à qui que ce fût et en affectant bonne contenance (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 1, 1840, p. 92).Quoiqu'il fût gai, presque jovial même, il se donnait un peu trop, par sa contenance, l'air d'un homme important (Balzac, Ursule Mirouet,1841, p. 37).Il mit avec une sage lenteur un de ses gants avant de remonter en voiture, pour se donner une contenance (Balzac, La Cousine Bette,1846, p. 50).Le maintien est pour marquer les égards dus aux hommes, la contenance est pour leur en imposer (Ch. de Bussy, L'Art dramatique,1866, p. 263).Elles [les Muses de Le Sueur] regardent doucement (...) se donnant une contenance par l'attribut qu'elles tiennent : masque, lyre (...) comme par un éventail dont on jouerait négligemment (T. Gautier, Guide de l'amateur au Musée du Louvre,1872, p. 169).Elle s'était assise de biais, au coin d'une table reculée, et, pour se prêter contenance, feuilletait distraitement un album (Gide, Les Caves du Vatican,1914, p. 843):
2. Même quand ils [les personnages de Racine] ne se veulent pas de mal, ils s'en font. Par nature, par entraînement; par habitude, par exercice; par maintien, par cette contenance; par désœuvrement, le pire de tout; par attitude prise, gardée; par une attitude de cœur. Par goût acquis, gardé. Et ils finissent toujours par se vouloir du mal. Ne fût-ce que de s'en faire et de s'en être fait. Péguy, Victor-Marie, Comte Hugo,1910, p. 778.
Loc. Par (manière de) contenance. Il tenait par contenance un excellent fusil à deux coups (Sue, Atar Gull,1831, p. 5).Elle ne mangeait que par contenance (About, Le Roi des montagnes,1857, p. 280).L'œil à peu près fixe, ne sachant que dire; par contenance, les mains dans les poches et se dandinant devant nous (E. et J. de Goncourt, Journal,1862, p. 1076).Assis sur un coffre branlant les jambes, sans dire mot et filant sa moustache par manière de contenance (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 205).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tnɑ ̃:s]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Ca 1100 « manière de se tenir, de se comporter » (Roland, éd. J. Bédier, 3006); xiiies. perdre contenanche (Clef d'Amour, 1007 ds T.-L.). B. xiiies. [ms.] « étendue de quelque chose » (Comput [ms. B.N. 7929], fo19 ds Littré); 1690 « capacité, volume de quelque chose » (Fur.). Dér. du rad. du part. prés. de contenir*; suff. -ance*; le lat. continentia présente à basse époque le sens de « contenu, contenant » et au xies. celui de « contenance, maintien ».
STAT. − Contenance 1 et 2. Fréq. abs. littér. : 642. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 230, b) 865; xxes. : a) 770, b) 753.
BBG. − Lew. 1960, p. 57.

contenance « manière de se tenir, de se présenter »

Contenance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

contenance \kɔ̃t.nɑ̃s\ féminin

  1. Capacité ou étendue superficielle.
    • Ce parc est d’une contenance de cent hectares. - Cette citerne a une contenance de cent mètres-cubes.
  2. Manière de se tenir, de se présenter devant une personne ou d’autres personnes.
    • Il était visible, à la contenance du maître, qu’il était d’un caractère franc mais impétueux et irascible. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Est-ce le chagrin, est-ce le bonheur qui prête à la femme de trente ans, à la femme heureuse ou malheureuse, le secret de cette contenance éloquente ? — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Sitôt qu’elles ne furent plus seules dans le compartiment, ces dames prirent une contenance grave, et se mirent à parler de choses relevées pour donner une bonne opinion d’elles. — (Guy de Maupassant, La maison Tellier, 1881, collection Le Livre de Poche, page 24.)
    • Celles-là venaient dès le crépuscule, s’installaient dans une anfractuosité bien éclairée, réclamaient, plutôt par contenance que par besoin réel, un petit verre de vespetro ou un « mazagran », puis surveillaient le passant d’un œil méticuleux. — (Auguste de Villiers de L'Isle-Adam, Les Demoiselles de Bienfilâtre, dans les Contes cruels, 1883, éd. J. Corti, 1954, vol. 1, p. 4)
    • J'ai bien cru que c'était une de ces femmes comme on en voit beaucoup, qui prennent un mari pour avoir une contenance. — (Casimir Colomb, Mademoiselle Renée, dans La Revue des deux mondes, t. 88, 1870, page 154)
    • Mais je n'avais aucune idée de ce que je voulais faire, ni avec quelle contenance (blague? détachement? enthousiasme? maturité?) [...]. — (Thomas Ouellet St-Pierre, Même ceux qui s'appellent Marcel, Leméac, 2014, page 109)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Contenance : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTENANCE. n. f.
Capacité ou étendue superficielle. Ce parc est d'une contenance de cent hectares. Cette ferme a une contenance de cent hectares. Il signifie aussi Manière de se tenir, de se présenter devant une personne ou d'autres personnes. Contenance fière, assurée. Contenance modeste. Contenance forcée, ridicule, étudiée. Contenance embarrassée. Il ne sait quelle contenance avoir, quelle contenance faire. Perdre contenance, Cesser tout à coup d'avoir son maintien naturel par l'embarras que l'on éprouve. Il me regardait avec une obstination qui me fit perdre contenance. Porter quelque chose par contenance, pour se donner contenance. Le porter seulement pour se donner bon air, pour avoir bonne grâce. Une femme qui porte un éventail pour se donner contenance. On dit aussi Servir de contenance, en parlant des Choses que l'on porte par contenance. Son chapeau, sa canne lui sert de contenance. Fig., Faire bonne contenance, Devant un accident imprévu, ne pas s'en montrer affecté, découragé, irrité.

Contenance : définition du Littré (1872-1877)

CONTENANCE (kon-te-nan-s') s. f.
  • 1Quantité de ce qui est contenu ; capacité. Un vase de la contenance de deux litres. Ce navire est de la contenance de tant de tonneaux.
  • 2Étendue, superficie. Ce parc est de la contenance de sept hectares.
  • 3Maintien, manière de se tenir, de se montrer. Sans art elle s'habille, et, simple en contenance…, Régnier, Sat. XII. Je vous voyais marcher sur les précipices avec une contenance gaie, Voiture, Lett. 34. Il [le chat] est velouté comme nous [rats], Marqueté, longue queue, une humble contenance, La Fontaine, Fab. VI, 5. Pourvu qu'on demeure dans une contenance respectueuse, Pascal, Prov. 9. Il n'a pas encore pris la contenance d'un homme consolé, Sévigné, 417. De quels yeux regardèrent-ils le jeune prince, dont la victoire avait relevé la haute contenance, à qui la clémence ajoutait de nouvelles grâces ? Bossuet, Louis de Bourbon. Il remarqua ma contenance basse, éperdue, humiliée, indice de mes remords, Rousseau, Hél. I, 63.

    Se faire une contenance, se remettre d'un embarras. Elle fut longtemps à se faire une contenance, Sévigné, 412.

    N'avoir point de contenance, se tenir fort mal, être embarrassé de sa personne. Mais le voici venir triste et sans contenance, Mairet, Sophon. IV, 4.

    Par extension. Rien ne m'attire à Paris, je n'y ai point de contenance, Sévigné, 383. Tenir une misérable et chétive contenance, Hamilton, Bélier, 443.

    Se donner, prendre une contenance, se donner un maintien. Par contenance, pour se donner un maintien. Vous êtes étonnée que j'aie un petit chien ; voici l'aventure : j'appelais par contenance une chienne d'une madame qui demeure au bout de ce parc, Sévigné, 232. Je me vais purger pour prendre cette petite eau par contenance, Sévigné, 388. Ce lui [à une veuve] sera une contenance que d'avoir à élever ce petit garçon, Sévigné, 301. Vous savez tous nos succès de Brest et que nous n'avons plus que trois régiments de Bretons pour servir de contenance au maréchal d'Estrées à Brest, quand notre flotte sera partie, Sévigné, 572. M. de Lavardin fait ici l'amoureux d'une petite madame, j'ai trouvé que c'est une contenance dont il a besoin comme d'un éventail, Sévigné, 76. On dit, sans savoir pourquoi, qu'il est honnête à une femme de travailler ; mais souvent ce ne sera qu'une contenance, et elle ne s'accoutumera pas à un travail suivi, Fénelon, XVII, 7.

    Faire bonne contenance, témoigner de la fermeté et de la résolution. Socrate montra si bonne contenance, que ceux qui poursuivaient les fuyards n'eurent jamais l'audace de l'attaquer, Fénelon, Socrate. On ne pouvait faire meilleure contenance, Bossuet, Var. préf. Sa fille tient une contenance admirable dans cette occasion, Sévigné, 580.

    Perdre contenance, être subitement déconcerté et confus. Il lui arrive souvent de perdre contenance, La Bruyère, XIII. A qui une carte fait perdre la contenance, La Bruyère, XII. Hamilton ne savait quelle contenance tenir, Hamilton, Gramm. 8.

HISTORIQUE

XIe s. Gent a le cors et contenance fiere, Ch. de Rol. VIII. Quand Charles veit si beles cuntenances [de ses guerriers], ib. CCXIV. Souz son mantel [il] en fait la cuntenance [d'homme affligé], ib. LXV.

XIIe s. Mais pour belle Aude [il] fit gente contenance, Ronc. p. 165.

XIIIe s. Or vos dirai de l'autre part La contenance de Renart, Qui Ysengrin engingnié a Par son englois que il parla, Ren. 12510. Loés toutes ses contenances [de votre dame], Et ses ators et ses semblances, Et servés de vostre pooir, la Rose, 7815. Et parlerés andui [tous deux] ensemble De la bele qui ton cuer emble, De sa biauté, de sa semblance, Et de sa simple contenance, ib. 2708. … Bel-Acueil, qui tout fremist, Et tremble, et tressaut et gemist, Rougist, palist, pert contenance, ib. 12885. Des nobles gens de la carole [danse] M'estuet dire les contenances, Et les façons, et les semblances, ib. 991. A tant li conte assis se sont Par contenance, sans mengier ; Leans n'eut la nuit chevalier, Serjant, dame ne damoisele, Qui peüst vuidier escuele, Bl. et Jehan, 3371. Et commanda l'en que en y receust celles qui vourroient faire contenance à vivre chastement, Joinville, 298. Se tu vels trover le [la] contenance d'une plaine de 200 piés de lonc et de 200 piés de leece [largeur], Comput, f° 19.

XVe s. L'endemain les seigneurs eurent conseil qu'ils feroient assaillir les barrieres fortement, pour voir la contenance de ceux de dedans, Froissart, I, I, 173. Le petit Saintré, qui encore n'avoit senty ne gousté des amoureux desirs nullement, avoit perdue toute contenance, Jeh. de Saintré, ch. 3. Je ne prise point tels baisiers Qui sont donnez par contenance Ou par maniere d'accointance, Orléans, Chans. 49. Car jeunes gens perdent tost contenance, Orléans, ib. 1. Sans vin je perds contenance ; C'est ce qui mieux me convient, Basselin, LVI. Quant la deesse me eut dit ces raisons, j'en fus tant joieuse que à peu sçavoye ma contenance, Perceforest, t. VI, f° 23. Touteffois ledit conte tint la meilleure contenance qu'il peut, Commines, I, 13. À peu que son loyal cœur ne faillist, et ne savoit sa contenance tenir, Louis XI, Nouv. I. Madame n'en sait sa contenance que de jeter larmes à grand abondance, Louis XI, ib. III.

XVIe s. Le bon Pantagruel tout voyoyt et escoutoyt : mais à ces propous, il cuyda perdre contenance, Rabelais, Pant. IV, 9. J'appelle mines, toutes les folles contenances dont ils usent, Calvin, Instit. 872. Il n'estoit pas loisible de s'en venir par contenance tout saoul au lieu du convive [repas], Amyot, Lyc. 16. Il se mainteint en cette mesme contenance, Montaigne, I, 6. [Les femmes], par ces contenances mineuses, querelleuses et fuyardes qui nous esteignent en nous allumant, Montaigne, I, 96. Aulcuns feirent contenance de changer de religion, Montaigne, I, 298. Ils entreprirent avec le conseil de la dame de Retz de percer un cabinet, et de faire couler par la ruelle du lit, entre les contenances [manchons] et le rideau, une sarbatane d'aerin, par le moien de laquelle ils vouloient contrefaire un ange, D'Aubigné, Hist. II, 376.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Contenance : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CONTENANCE, s. f. habitude du corps, soit en repos, soit en mouvement, qui est relative à des circonstances qui demandent de l’assûrance, de la fermeté, de l’usage, de la présence d’esprit, de l’aisance, du courage, ou d’autres qualités convenables à l’état ; & qui marque qu’on a vraiment ces dispositions, soit dans le cœur, soit dans l’esprit. Je dis, ou d’autres qualités convenables à l’état, parce que chaque état a sa contenance. La magistrature la veut grave & sérieuse ; l’état militaire, fiere & délibérée, &c. d’où il s’ensuit qu’il ne faut avoir de la contenance, que quand on est en exercice, mais qu’il faut avoir partout & en tout tems le maintien honnête & décent ; que le maintien est pour la société, & que la contenance est pour la représentation ; qu’il y a une infinité de contenances différentes, bonnes & mauvaises, mais qu’il n’y a qu’un bon maintien.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « contenance »

Étymologie de contenance - Littré

Contenir ; provenç. contenensa ; catal. contenenza ; ital. continenza. L'ancien français a dit, pour contenance au sens de maintien, contant et contenement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de contenance - Wiktionnaire

De contenant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « contenance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contenance kɔ̃tnɑ̃s play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « contenance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « contenance »

  • L’Opel Mokka fait un bond en avant en termes de modernité avec une face avant qui adopte la toute nouvelle identité visuelle de la marque, nommée “Opel Vizor”. Les feux du SUV compact allemand sont dotés de la technologie matricielle IntelliLux LED anti-éblouissement. Son équilibre global est assuré par un empattement mesurant 2 mm de plus que le précédent Mokka et par une longueur totale de 4,15 m de long, soit 12,5 cm de moins que son prédécesseur. Il propose en revanche d’un volume de coffre quasiment identique avec 350 litres de contenance. Avec ces nouvelle proportions, le véhicule adopte un aspect plus musclé, moins pataud dans son allure et de ce fait plus élégant. Autonews, Opel Mokka (2020) : sursaut de modernité pour le nouveau SUV compact
  • La Citroën C4 de nouvelle génération entre pleinement dans le segment C avec sa longueur de 4,36 m, sa largeur de 1,80 m et ses 1,53 m de haut. Garantie comme particulièrement généreuse en termes d’espace aux jambes pour les occupants, que ce soit à l’avant ou à l'arrière, la compacte propose également un coffre de contenance satisfaisante avec 380 litres. C’est 32 litres de plus qu’un C4 Cactus sous la plage arrière. Comme à l’accoutumée, le constructeur fait un énorme focus sur le confort de sa compacte en mettant en avant la présence des suspensions brevetées maison à butées hydrauliques et des sièges Citroën Advanced Comfort. Autonews, Nouvelle Citroën C4 (2020) : une auto originale tournée vers le confort
  • Le pouvoir en place, autrefois chancelant, est en train de se donner une contenance, mais il ne paraît pas plus entreprenant en matière d’initiatives innovantes, que les forces politiques en charge d’une alternative pour le pays. Pour lui aussi, la transition, c’est parfois la régression. El Watan, Entre transition et régression | El Watan
  • Mêmes remarques sur les limites, le dessin de parcelles, leur contenance. Les plans de masse du bâti donnent souvent, faute d'autres sources, des indications précieuses sur des monuments disparus (villages, châteaux, églises), mais les variations constatées d'un plan à l'autre montrent que le dessinateur a parfois interprété un aspect qui était, pour lui, secondaire. La revue française de Généalogie, Plans, états de sections : le cadastre de l'Aveyron est en ligne
  • Un hommage à Mady Mesplé, jeudi au théâtre du Capitole, le retour de Tugan Sokhiev avec l’Orchestre du Capitole, vendredi à la Halle aux Grains : en ces temps compliqués, les mélomanes ont fait figure de privilégiés à Toulouse. Le chef ossète, en contrat encore une saison avec le Capitole, s’est montré très ému de retrouver le public. Il a regardé la salle, s’est amusé de "tous ces visages bleus" masqués, répartis avec soin dans une Halle au quart de sa contenance (500 personnes pour 2 100 places), précautions sanitaires obligent. Et Tugan Sokhiev de s’exclamer avec la foi du missionnaire : "Pour nous, artistes, le télétravail, ça n’existe pas ! Il nous faut la rencontre avec le public. C’est avec vous que nous exerçons vraiment notre métier". ladepeche.fr, Toulouse. Ils étaient 500 à la Halle… - ladepeche.fr
  • A l'intérieur du véhicule, l’essence de bois « Noce Italiano » s'invite sur la table, le plan de travail de la cuisine et la tête de lit avec rétroéclairage. Et les grands gabarits n'auront pas à se tordre la nuque puisque la hauteur dans l'habitacle atteint 2,13 m . La cuisine en L dispose d'une plaque de cuisson à 3 feux, d'un évier en acier inox chromé et d’une hotte aspirante (sauf sur les Kosmo Emblema 509L et 512). Mais également d’un réfrigérateur d'une généreuse contenance de 142 litres. Pour le côté haut de gamme et techno, l'éclairage intérieur est entièrement assuré par des LED tandis que des prises USB et de 12 ou 220 V sont disponibles dans tout l’habitacle. La zone salle d’eau elle bénéficie d'une baie qui s’ouvre, munie d’un store occultant et d’une moustiquaire, et d'une douche avec caillebotis en bois. Enfin, la gamme propose un pack d’accessoires afin de personnaliser son véhicule selon ses souhaits. Les prix de la ligne Emblema du Laika Cosmo n'ont pas encore été rendus publics... Autonews Loisirs, Camping-car Laika Kosmo Emblema : montée en gamme pour voyager en mode grand confort
  • C'est précisément dans les petites choses, où il ne songe pas à soigner sa contenance, que l'homme dévoile son caractère. De Arthur Schopenhauer / Aphorismes sur la sagesse dans la vie
  • Les pensées les plus cachées se découvrent au discours ou à la contenance. De Proverbe oriental
  • Ils envoient leur conscience au bordel et tiennent leur contenance en règle. Michel Eyquem de Montaigne, Essais, IV, 5

Images d'illustration du mot « contenance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « contenance »

Langue Traduction
Corse capacità
Basque ahalmen
Japonais 容量
Russe вместимость
Portugais capacidade
Arabe سعة
Chinois 容量
Allemand kapazität
Italien capacità
Espagnol capacidad
Anglais capacity
Source : Google Translate API

Synonymes de « contenance »

Source : synonymes de contenance sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires