La langue française

Compatir

Définitions du mot « compatir »

Trésor de la Langue Française informatisé

COMPATIR, verbe trans. indir.

Éprouver un sentiment de compassion. Synon. s'apitoyer.
A.− Compatir à/avec + compl. indiquant la pers. dont on partage le sentiment.
Emploi abs. :
1. Nous restions encore à genoux, devant cette tombe inconnue, sans émotion, sans pensée, car nous en étions à ce point où l'on ne peut plus compatir sans pleurer aussi sur soi-même, où l'on détourne les yeux des tristesses parce qu'on a besoin de sa force. Gide, Le Voyage d'Urien,1893, p. 63.
En partic., péj. Prendre part, superficiellement, à la douleur de quelqu'un :
2. On compatit très bien avec des gens qui vivent dans l'idée que la peste peut, du jour au lendemain, leur mettre la main sur l'épaule et qu'elle se prépare peut-être à le faire, au moment où l'on se réjouit d'être encore sain et sauf. Camus, La Peste,1947, p. 1378.
B.− Compatir à + compl. déterminé indiquant le sentiment de la pers. obj. de la compassion.Prendre part à :
3. ... il regardoit la figure d'Annette avec intérêt, car, expressive comme elle l'étoit, sa mélancolie s'y peignoit à grands traits, et il sembla compâtir à la peine qu'il ignoroit, entraîné par le je ne sais quoi. Balzac, Annette et le criminel,t. 1, 1824, p. 110.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃pati:ʀ], (je) compatis [kɔ ̃pati]. [ɑ] en dernier lieu ds Passy 1914. Fér. 1768 écrit compâtir. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1541 « se concilier, être compatible » (Amadis, II, 18 ds Hug.); 2. [ca 1630 compatizer « prendre part à la souffrance d'autrui » (D'Aubigné, Lettres diverses, 39 ds Œuvres complètes, éd. A. Lemerre, t. 1, p. 532)]; 1635 compatir « id. » (Monet); ca 1692 « qui prend part aux souffrances d'autrui » (Fénelon, Dialogues des Morts, 18 ds DG); 1718 « qui exprime la compassion » (Ac.). 1 formé sur compatible*; 2 empr. au b. lat. compati « souffrir avec, prendre part aux souffrances de » dér. de pati (pâtir*). Compatizer par croisement avec le m. fr. sympathizer (sympathiser*). Fréq. abs. littér. : 128.
DÉR.
Compatissement, subst. masc.,rare, (absent des dict. gén. du xixeet du xxes.).Action de compatir. V. compassion et compatissance.Le cher frère Arcangeli ne donnait rien en réponse à ses plaintes, que des compatissements d'épaules (Bourges, Le Crépuscule des dieux,1884, p. 256). 1resattest. 1649 compatissement d'épaule (Cyrano de Bergerac, L'Autre monde, p. 144 ds IGLF), attest. isolée; à nouv. en 1884 (Bourges, loc. cit.); du rad. de compatissant, part. prés. de compatir, suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Verbe

compatir intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Être touché de compassion pour les maux d’autrui.
    • On semble plutôt compatir au chagrin que dissimule son visage fermé, admettre sa réserve et la dignité qu'il met dans ces formalités pénibles. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Compatir, c'est communier avec cette personne qui souffre. C'est prêter attention à ce que te disent, bien souvent sans aucun mot, son corps et son esprit. C'est lui offrir ta pure présence, parfois par la simple lumière de ton regard, parfois par l'entremise de ta main doucement caressante. — (Jean Proulx, Grandir en humanité, Fides, 2018, p. 144)
  2. Souffrir les fautes, les faiblesses de son prochain avec indulgence.
    • La multitude elle-même, qui est la critique la plus sévère de la conduite des classes supérieures, compatissait aux folies du prieur Aymer. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMPATIR. v. intr.
Être touché de compassion pour les maux d'autrui. Je compatis à votre douleur, à votre affliction. Il signifie aussi Souffrir les fautes, les faiblesses de son prochain avec indulgence. Il faut compatir aux infirmités de son prochain. Compatir à la faiblesse humaine.

Littré (1872-1877)

COMPATIR (kon-pa-tir) v. n.
  • 1Être touché, attendri des maux d'autrui. Bien qu'à ses déplaisirs mon âme compatisse, Corneille, Cid, II, 8. Mon Dieu, de quelle humeur, Dorine, tu te rends ! Tu ne compatis point au déplaisir des gens, Molière, Tart. II, 3. Vous étiez né dur et hautain… mais enfin vous êtes devenu homme, et vous commencez, par l'expérience de vos maux, à compatir aux maux des autres, Fénelon, Tél. XXIII. On sait compatir aux peines d'autrui, Fénelon, ib. XX. J'entre dans vos peines et j'y compatis, Bossuet, Lett. Corn. 121. Je sens qu'à sa douleur je pourrais compatir, Racine, Bérén. III, 4. Qui ne sait compatir aux maux qu'on a soufferts ? Voltaire, Zaïre, II, 2.
  • 2Avoir une tolérance charitable. Compatir à la faiblesse humaine. Il [Dieu] compatit d'en haut à l'erreur qui le prie ; à défaut des clartés, il nous compte un désir, Lamartine, Harm. I, 6.
  • 3S'accorder, vivre avec. Vous dites tous les jours qu'une autre [personne] enfin est toute pétrie d'humeur et de caprice, et que dans l'enceinte de sa maison personne ne peut compatir avec elle, Massillon, Car. Injust. du monde. Vous vous plaignez que votre frère vous déplaît et qu'il n'est pas en vous de le supporter et de compatir avec lui, Massillon, Car. Pardon des offenses. Ceux qui font sonner le plus haut les défauts de leurs frères, sont ceux mêmes avec qui personne ne peut compatir, Massillon, ib. Tous ensemble [la ligue des Lorrains] aspiraient à gouverner un prince qui, n'étant que dauphin, les faisait tous compatir dans la vue de se soutenir, Saint-Simon, 270, 147.

    En parlant des choses, se concilier, être compatible. J'ai expliqué comment cela peut compatir avec la bonté de Dieu, Descartes, Rép. II. Cette vertu impitoyable ne peut compatir avec votre générosité, Voiture, Lett. 22. Une étroite amitié l'un à l'autre nous joint ; Mais enfin nos désirs ne compatissent point, Corneille, Attila, I, 3. L'engagement ne compatit point avec mon humeur, Molière, D. Juan, III, 6. Une paix qui ne peut compatir avec le péché, Bourdaloue, Avent, Sur la pénit. 206. La pénitence ne compatit pas avec des péchés, Bossuet, Var. 1. On en prend tout ce qui peut compatir avec le sérieux de son état, Massillon, Avent, Délai. Le respect est de glace et l'amour est de flamme, Ils ne sauraient tous deux compatir dans une âme, Chaulieu, à madame D. L. Madrigal 2.

HISTORIQUE

XVIe s. Celui qui demeure longtemps sans se ranger à une telle association, est estimé semblable à un cheval hargneux, qui ne peut compatir avec les autres, Lanoue, 297. Cette inhumanité ne peut compatir avec les autres courtoisies de ce prince, D'Aubigné, Hist. I, 170. Je ne me saurois compatir avec ses humeurs, Carloix, I, 35. Ces deux grands seigneurs qui ne se pouvoient compatir, jouoient à boute-hors, Carloix, ib. II, 9. Ils ne sauroient jamais bien compatir ensemble, Brantôme, Cap. fr. t. III, p. 351, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « compatir »

Du latin compatior (« souffrir avec »), dérivé de patior (« souffrir ») avec le préfixe con- ; voir sympathiser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. compatir ; ital. compatire ; du bas-latin compatire, dit pour compati, de cum, avec, et pati, pâtir (voy. PÂTIR). L'espagnol dit compadecer, de compatiscere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « compatir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
compatir kɔ̃patir

Évolution historique de l’usage du mot « compatir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « compatir »

  • C'est perdre de sa force que compatir. De Friedrich Nietzsche / L'Antéchrist
  • Qui ne sait compatir aux maux qu'il a soufferts ! De Voltaire
  • On ne peut que compatir avec l’ancien ministre et dire notre dégoût pour ces personnes qui ne trouvent mieux que de tirer sur lui et de rappeler qu’il fut parmi les hommes politiques qui ont requis la dépénalisation de la consommation des drogues douces. Comme si il prenait ses précautions pour un jour comme celui-là. Espace Manager, Samir Taïeb traverse une rude épreuve à cause de son fils !
  • En novembre dernier, les locataires de l’immeuble de la rue Centre ont d’ailleurs interpellé les élus lors d’une assemblée du conseil d’arrondissement du Sud-Ouest. Tout en disant compatir avec leur situation et souhaiter protéger davantage les locataires, le conseiller Craig Sauvé a admis que les pouvoirs de la Ville étaient limités en cette matière. « Nous sommes très préoccupés par ce genre d’agissement. Ce n’est pas ça qu’on veut voir dans nos quartiers. On veut que nos quartiers demeurent abordables, inclusifs et qu’il n’y ait pas ce genre d’évictions », a-t-il expliqué. Le Devoir, Des locataires chassés par des rénovations | Le Devoir
  • Pour compatir avec les populations et surtout les personnes infectées par le Coronavirus, Dubaï a mis, en début de semaine, la tour Burj Khalifa aux couleurs de l’Italie. L-FRII, Coronavirus : pour compatir avec les populations, Dubaï met la tour Burj Khalifa aux couleurs de l’Italie - L-FRII
  • Pour le Dr Issaka Sondé, que nous avons joint au téléphone le 29 juin 2020, après la publication des résultats 2019-2020 de la demoiselle, « c’est la joie, la pleine satisfaction d’un devoir accompli, d’avoir été utile à autrui. Plus que jamais, je suis convaincu qu’il suffit souvent de rien du tout pour construire une vie. Du reste, à part le fait qu’elle est très intelligente par rapport à moi, mon histoire n’est pas très différente de la sienne. J’ai connu le même parcours assez difficile, et donc assez sensibilisé pour devoir compatir à toute situation semblable ! Le sentiment qui m’anime aussi, c’est la forte conviction et la preuve qu’il y a toujours des nombreuses bonnes gens à tous les niveaux de notre société. Comme le disent si bien les Hindous, « si tu veux véritablement connaître le cœur d’une personne, observe simplement comment elle se comporte avec les gens qui ne peuvent rien lui apporter ». Sur tout le parcours de Yobi, ces gens bien lui ont spontanément tendu la main. Qu’ils en soient récompensés au centuple ! ». afriqueactudaily, Yobi Barry : Le parcours d’une combattante - afriqueactudaily

Traductions du mot « compatir »

Langue Traduction
Anglais sympathize
Espagnol compadecerse
Italien simpatizzare
Allemand sympathisieren
Chinois 同情
Arabe تتعاطف
Portugais simpatizar
Russe сочувствовать
Japonais 同情する
Basque sinpatia
Corse simpatizà
Source : Google Translate API

Synonymes de « compatir »

Source : synonymes de compatir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « compatir »

Compatir

Retour au sommaire ➦

Partager