Commercer : définition de commercer


Commercer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

COMMERCER, verbe intrans.

A.− Vieilli ou littér. Entretenir des relations affectives, culturelles ou spirituelles avec une ou plusieurs personnes.
1. Emploi abs. :
1. Par vivre, je n'entends pas se trouver ensemble, sans se battre; j'entends se plaire ensemble, s'aimer, commercer avec plaisir. Chamfort, Maximes et pensées,1794, p. 50.
2. [Suivi d'un compl. prép.]
a) [Le compl. désigne la partie de l'être concernée par les relations] Rare. Commercer de qqc.On s'aime pour s'aimer; on commerce d'âmes (Chateaubriand, Les Natchez,1826, p. 221).
b) [Le compl. désigne le partenaire] Commercer avec qqn.Il [le père Didon] est éloquent (...) et très heureux de commercer avec les hommes de science et de pensée (A. France, La Vie littér.,t. 4, 1892).
[Avec une ou plusieurs entités surnaturelles] Elle [la prière], qui commerce avec la sagesse et la vérité, comment seroit-elle moins puissante que le mensonge? (Saint-Martin, L'Homme de désir,1790, p. 339).Elle [Jacquette] le [le chevalier Dieutegard] soupçonnait de commercer avec les fées (Boylesve, La Leçon d'amour dans un parc,1902, p. 65).
B.− Usuel. Se livrer à une activité commerciale.
1. Emploi abs. :
2. Les prix du marché se forment indépendamment des motifs pour lesquels les acheteurs et les vendeurs se présentent en vue de commercer. J. Vuillemin, L'Être et le travail,1949, p. 110.
2. [Suivi d'un compl. prép.]
a) [Le compl. désigne le partenaire] Commercer avec.Nous [l'Europe] commerçons principalement avec les Américains et les Africains (Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 300).Il [le Simion] finit par vendre de la marchandise à faux métrage. Grange commerçait avec lui (Pourrat, Gaspard des Montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 68):
3. ... n'ayons plus de desseins, traitons, commerçons, trafiquons le plus obscurément, le plus modestement et le plus fructueusement possible, avec tous les comptoirs et tous les ateliers du vaste univers. Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. 187.
b) Rare. [Le compl. désigne le produit mis en vente] Commercer de qqc.Elle [la canne à sucre] est une source de richesse, (...) pour ceux qui commercent de son produit (Brillat-Savarin, Physiol. du goût,1825, p. 103).
En partic. Commercer de son corps. Se prostituer. Celles-là [des filles], commerçant de leur corps, afin de ne pas crever de faim au coin des rues (L. Cladel, Ompdrailles,1879, p. 145).
3. Emploi trans., pop. Ils [les Beauchemin] commerçaient le poisson (G. Guèvremont, Le Survenant,1945, p. 165).
Prononc. et Orth. : [kɔmε ʀse]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1405 absol. commerser « faire du commerce » (Runk, p. 56); 1663 les barres et espèces commercées (Colbert cité ds Kuhn, p. 26); 2. 1748 (Buffon, Hist. nat., t. 5, XLVII ds IGLF : on peut avec de l'art amener tous les sourds et muets de naissance au point de commercer avec les autres hommes). Dér. de commerce*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 81.
DÉR.
Commerçable, adj.a) Vx. Qui peut être négocié. On admettra que les richesses ou les valeurs commerçables peuvent circuler sans la moindre gêne, passer immédiatement d'une main à l'autre, se réaliser, se négocier, s'échanger contre d'autres valeurs ou contre des espèces, au gré du propriétaire, au cours du jour et du marché (Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 233).b) Rare. Qui remplit les conditions nécessaires pour être mis en vente dans le commerce. Le conditionnement et le prix de revient des produits commerçables est un problème compliqué (J. Pethoud, Principes mod. d'organ. industr. et comm.,1931, p. 140). [kɔmε ʀsabl̥]. Ds Ac. 1740-1878. 1reattest. 1715-23 (P. Adam, Ét. sur le vocab. du « Chansonnier hist. », p. 38); de commercer, suff. -able*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Gall. 1955, p. 364. − Gohin 1903, p. 246, 303.

Commercer : définition du Wiktionnaire

Verbe

commercer \kɔ.mɛʁ.se\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire du commerce.
    • Commercer dans le Levant, en Espagne, dans les colonies.
    • Cette nation commerce avec tous les peuples de la terre.
  2. (Vieilli) Avoir des rapports de société avec une ou plusieurs personnes.
    • C’est en commerçant avec les hommes qu’on apprend à les conduire.
    • On est parvenu à amener les sourds-muets à pouvoir commercer avec les autres hommes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Commercer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMMERCER. v. intr.
Faire le commerce. Commercer dans le Levant, en Espagne, dans les colonies. Cette nation commerce avec tous les peuples de la terre. Il signifie aussi figurément Avoir des rapports de société avec une ou plusieurs personnes. C'est en commerçant avec les hommes qu'on apprend à les conduire. On est parvenu à amener les sourds-muets à pouvoir commercer avec les autres hommes.

Commercer : définition du Littré (1872-1877)

COMMERCER (ko-mèr-sé) v. n.
  • 1Faire le commerce. Cette nation commerce avec tous les peuples.
  • 2 Fig. On peut, avec de l'art, amener tous les sourds et muets de naissance au point de commercer avec les autres hommes, Buffon, De l'ouïe. M. Polier soutenait son esprit et son corps par cette gaieté, cette aménité que le cabinet tue et qu'on n'entretient qu'en commerçant avec les hommes pour leur faire du bien, Tissot, Santé des gens de lettres, p. 77, éd. Techener.
  • 3Au jeu du commerce, échanger, moyennant payement, une carte contre une autre soit de la banque soit du voisin.

    Il se conjugue avec avoir. Une cédille au c devant a et o.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Commercer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

COMMERCER, négocier, trafiquer, exercer le commerce. Voyez Commerce.

Commercer pour argent, au jeu de commerce, c’est prendre une carte de la banque, en payant un jeton au banquier.

Commercer à la banque, c’est acheter la premiere carte du talon pour un jeton qu’on donne au banquier.

Commercer troc pour troc, c’est demander une carte à celui qui est à sa droite pour une autre qu’on lui donne, sans qu’il puisse rien exiger pour cet échange. Chacun peut commercer troc pour troc, selon sa place & son rang, jusqu’à ce que quelqu’un ait trouvé dans le jeu des autres ce qu’il cherchoit pour faire le sien.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « commercer »

Étymologie de commercer - Littré

Commerce.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de commercer - Wiktionnaire

(XVe siècle) Dénominal de commerce.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « commercer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
commercer kɔmɛrse play_arrow

Conjugaison du verbe « commercer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe commercer

Évolution historique de l’usage du mot « commercer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « commercer »

  • À l’évidence, les vies humaines ne se valent pas. D’ailleurs, les trois quarts de l’humanité vivent dans des conditions qui font que leur vie est égale à zéro. Cela ne nous empêche pas de commercer avec eux, de les faire travailler, de leur vendre des téléphones portables ou de leur acheter du cacao. Mais nous ne sommes en aucune manière concernés par le fait qu’ils sont dans l’incapacité de soigner leur famille et d’accéder à l’éducation, pour la seule raison que la rémunération de leur travail est insuffisante. C’est pour cela que je milite pour la fixation d’un prix minimum à chaque être humain. En reconnaissant cette valeur à chacun, en l’instituant, on permettrait de diriger massivement les investissements publics et privés vers la santé et l’accès à l’éducation. ladepeche.fr, "Sortir des gens de la pauvreté est le meilleur moyen de retrouver la croissance" - ladepeche.fr
  • Washington reproche à Meng Wanzhou d’avoir menti sur le statut d’une filiale de Huawei créer pour commercer avec l’Iran et s’affranchir des sanctions imposées à la République islamique par les États-Unis. Afin de valider son extradition, le chef d’accusation doit être puni aux États-Unis et au Canada. Cette procédure appelée « double incrimination » ne s’applique pas dans ce dossier, défendent ses avocats. La Croix, Affaire Huawei : le Canada pris en étau entre la Chine et les États-Unis
  • L’administration américaine a modifié une partie de ses sanction à l’encontre de Huawei. La firme chinoise peut de nouveau commercer avec des entreprises basées aux Etats-Unis. Meilleur Mobile, Huawei pourra de nouveau faire du commerce avec les entreprises américaines - Meilleur Mobile

Images d'illustration du mot « commercer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « commercer »

Langue Traduction
Corse cummerciu
Basque merkataritza
Japonais トレード
Russe сделка
Portugais comércio
Arabe التجارة
Chinois 贸易
Allemand handel
Italien commercio
Espagnol comercio
Anglais trade
Source : Google Translate API

Synonymes de « commercer »

Source : synonymes de commercer sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires