Comment : définition de comment


Comment : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

COMMENT, adv.

I.− [Comment empl. seul]
A.− Fonctions syntaxiques
1. [Comment introduit une question, dont la réponse fonctionne comme un attribut du suj. ou de l'obj.] Comment t'appelles-tu? − Zizi. Je ne suis pas plus avancée (Frapié, La Maternelle,1904, p. 23).Comment se nomme-t-il? − Jean-Noël, comme ses grands-pères (Druon, Les Grandes familles,t. 1, 1948, prol., p. 16):
1. − Hein! Qu'en dis-tu? ... Comment la trouves-tu? − Pas mal, répondit le peintre. Zola, L'Œuvre,1886, p. 185.
2. [Comment introduit une question, dont la réponse fonctionne comme une prop. ou un compl. à valeur dubitative] :
2. − Madame! C'est la môme Prévot... − Hein? Comment avez-vous dit? Je n'ai pas bien entendu, interrompt la directrice. Frapié, La Maternelle,1904p. 52.
3. [Comment introduit une question, dont la réponse fonctionne comme un adv. de manière] :
3. Comment se fait-il que tu sois ici? À peine avais-je posé cette sotte question, qu'il me sembla qu'elle me rendait ridicule. Bosco, Le Mas Théotime,1945, p. 25.
4. [Comment peut fonctionner comme un adv. de phrase] :
4. Je dois le voir, reprit l'infirme pensif. Comment osez-vous parler de lui sur ce ton, quand hier encore vous ne le connaissiez guère plus que moi! Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1384.
B.− Comment, adv. interr. de manière
1. Interr. dir.
a) [Comment interroge sur la manière dont une action se déroule ou un fait se présente]
Comment + verbe à forme pers. :
5. virelade. − Comment es-tu entré? Tu as fait lever le jardinier? alain. − Non, Monsieur, Élisabeth m'a donné la clef de la grille, cette après-midi. Mauriac, Les Mal Aimés,1945, II, 3, p. 190.
[Avec un affaiblissement de sens dans les tournures comment allez-vous, comment s'appelle-t-il?] :
6. Il gloussait, s'efforçant de donner à son puissant organe vocal un timbre caressant et velouté : − Comment allez-vous, cher Marquis? Comment va Madame de Janville? G. Duhamel, Chronique des Pasquier,La Passion de Joseph Pasquier, 1945, p. 16.
Comment + inf. délibératif.Casanova. − Comment vous croire? C'est impossible! Car vos yeux ont pris mon cœur pour cible! (Apollinaire, Casanova,1918, I, 10, p. 983):
7. Vers quoi tendre, sinon vers Dieu? Comment se diriger? Où s'arrêter? Quand pouvoir dire : ainsi soit-il; rien ne va plus? Comment atteindre Dieu, partant de l'homme? Si je pars de Dieu, comment parvenir jusqu'à moi? Gide, Thésée,1946, p. 1435.
b) [Comment interroge sur la manière d'être (la réponse étant fournie par un adj. ou un adv.)] :
8. Comment est-il? continua Lartois. Quelqu'un de votre milieu? Marié? À la dernière question seulement, elle hocha la tête en signe d'affirmation. Druon, Les Grandes familles,t. 1, 1948, p. 119.
c) [Comment interroge sur les conditions dans lesquelles un procès peut avoir lieu. Ces conditions étant inconcevables, pour le locuteur, la phrase tend fréquemment dans ce cas vers l'exclamation]
Comment + auxil. de mode (devoir, pouvoir, vouloir, oser, etc.).Comment voulez-vous que ça marche, quand il y a tant de salopes et tant de coquins sur la terre? (Zola, La Terre,1887, p. 406):
9. La fête pendant la peste, pendant que meurent les pestiférés, nos frères et nos sœurs, les magnifiques, les héroïques pestiférés! Comment puis-je seulement penser à la fête? E. Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs,1945, p. 326.
Comment en tournure pronom. impers. avec les verbes faire et pouvoir (comment se fait-il que..., comment se peut-il que...) :
10. georget. − Mais comment se peut-il que tu n'aies jamais aimé? ... Au fait, c'est bête ce que je demande là. H. Bataille, Maman Colibri,1904, p. 12.
Comment + verbe au cond.Si nous sommes libres de nous ouvrir à un prêtre que nous aimons, comment agirait-il de même avec nous? (Mauriac, Le Bâillon dénoué,1945, p. 347):
11. Il paraît qu'il ne boit jamais une goutte de vin? Et comment en boirait-il? observa Quirin avec aigreur. Ils n'ont là-bas que de la bière. Barrès, La Colline inspirée,1913, p. 269.
Comment + verbe équivaut à : Comment + auxil. de mode + verbe (comment se fait-il que, comment se peut-il que, etc.) :
12. Il avait tenu tête au Sphinx; dressé l'Homme en face de l'énigme et osé l'opposer aux dieux. Comment alors, pourquoi, avait-il accepté sa défaite? En se crevant les yeux, même n'y avait-il pas contribué? Gide, Thésée,1946, p. 1451.
d) [Comment permet d'interroger, non pas sur la manière de dire, mais, par contiguïté, sur le contenu même de l'information. Il sert à faire répéter ce que l'on n'a pas bien entendu ou compris. De sens très affaibli, il alterne alors avec que : comment dites-vous? Comment voulez-vous dire?] :
13. − Qui l'a converti? − L'empereur. − Comment veux-tu dire? Un porte-dieu. Dieu lui fit la grâce qu'il demeurât tel jusqu'au bout. Barrès, Mes cahiers,t. 10, 1913, p. 23.
2. Interr. indir.
a) [L'interr. porte sur la manière dont une action se déroule] :
14. [Garcia] nous a dit, comme preuve de son grand talent de comédienne, que [la Malibran] ne savait jamais comment elle jouerait. E. Delacroix, Journal,1852, p. 171.
15. gowan, à Stevens. − Vous voyez? Exactement la température qui convient. Un service parfait! Voilà comment je suis dressé! Camus, Requiem pour une nonne,adapté de W. Faulkner, 1956, I, 2, p. 835.
b) [L'interr. porte sur la manière d'être] Je ne t'invite pas à venir. Tu sais bien comment nous sommes, nous des gens tout seuls, mais le cœur y est (Villiers de L'Isle-Adam, Correspondance gén.,1882, p. 16):
16. mademoiselle andriot. − Elle vient, elle fait marcher sa serinette de vertu... Allez, je sais bien comment sont les hommes : il n'y a que les crétines qui soient aimées. Montherlant, Celles qu'on prend dans ses bras,1950, I, 2, p. 783.
c) [Comment interroge sur les conditions dans lesquelles un procès peut avoir lieu] :
17. Ce que nous en disons, c'est pour expliquer comment le premier nom qui vient sous notre plume est le nom de David, au lieu d'être celui de Léonard de Vinci ou de Raphaël. T. Gautier, Guide de l'amateur au Musée du Louvre,1872, p. 4.
Rem. Comment, adv. de manière, peut perdre sa valeur interr. et se substituer à comme à la faveur d'une coordination avec ou quand. S'il y a des défauts dans la constitution des Cortès, ce sera la nation qui corrigera ces défauts, quand et comment il lui plaira (Chateaubriand, Congrès de Vérone, t. 1, 1838, p. 461).
3. [Dans des phrases interr. ell.]
a) [Comment sert à interroger sur la manière]
[En interr. dir.] La maison religieuse est jetée par terre. Il faut la relever. Comment? (Barrès, Mes cahiers,t. 5, 1906-07, p. 137):
18. Et bien! Tant pis, il faut se débrouiller. Comment? Je ne sais pas très bien, mais il faut se débrouiller. J. Rivière, Correspondance[avec Alain-Fournier], 1905, p. 40.
[En interr. indir. avec des verbes du type dire, savoir, sentir] Je sens que le feu brûle, mais je ne sais ni comment ni pourquoi (A. France, Thaïs,1890, p. 36).Je me trouvai dehors sans trop savoir comment (A. France, Sur la pierre blanche,1905, p. 249).
Rem. Except. comment peut perdre sa valeur interr. et être employé uniquement comme adv. de manière. À cause de la tournure exclam. dans laquelle il entre alors, il signifie « d'une manière extraordinaire, bizarre, etc. » Je sors de chez moi, vêtu comment! Ça m'est égal, au contraire! (Renard, Journal, 1897, p. 381).
b) [Comment sert à marquer la surprise, l'étonnement, l'indignation] Comment! Vous voilà! cria-t-il? Mais je ne comptais sur vous que demain! (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 4).Comment, vous le connaissez? − Mais c'est un homme charmant, vous savez (Gracq, Un Beau ténébreux,1945, p. 70):
19. Elle déplorait comme un désastre cette infraction que j'allais y faire et, sur un ton navré, disait : « Comme vous êtes léger » à mon père qui, furieux, répondait : « Comment, c'est vous maintenant qui ne voulez pas qu'il y aille! C'est un peu fort, vous qui nous répétiez tout le temps que cela pouvait lui être utile ». Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 439.
II.− [Lexies où entre comment par coalescence d'éléments voisins]
A.− [Comment, 1erterme de la lexie]
1. [Avec renforcement de l'interr. ou de l'exclam.]
a) Comment donc, diable. Nom de nom! C'était un gaillard; comment diable avait-il pu faire! (R. Rolland, Jean-Christophe,La Foire sur la place, 1908, p. 673).
b) Lang. fam. Comment est-ce que, comment que, comment c'est que, comment que c'est. Comment qu'c'est-il son nom? − Gaspard le sait : c't un copain à Gaspard (Benjamin, Gaspard,1915, p. 10).Et comment qu'i's étaient avec toi, ces gibiers? − I's foutaient d'moi, mais ne l'montraient pas trop (Barbusse, Le Feu,1916, p. 135):
20. − Ça fait combien de temps que t'es dans l'armée déjà, Manuel? Quatre mois? ... Comment est-ce que t'aimes ça? Un gars est-y ben dans l'armée, Manuel? − Pas mal, dit Emmanuel. G. Roy, Bonheur d'occasion,1945, p. 64.
21. « Salut! Salut! » disent les types. « Alors, demande Moûlu, comment que ça va à Nancy? C'est pas trop détruit? » « Non », dit le type. Sartre, La Mort dans l'âme,1949, p. 282.
2. [Avec souci de faire répéter ce qui n'a pas été bien compris] Comment (donc) ça? :
22. brotonneau. − Oh! Monsieur, y pensez-vous... Un duel entre lui et moi, ce serait lâche. william. − Comment ça? brotonneau. − Oui, ce serait lâche de sa part de se battre avec moi... Flers, Caillavet, M. Brotonneau,1923, I, 10, p. 7.
B.− [Comment, 2eterme de lexie]
1. [Pour exprimer implicitement l'acquiescement de celui qui parle]
a) Mais comment (donc)! [Avec ell. et en fonction d'interr. oratoire signifiant « comment peut-il en être autrement? »] :
23. Puis elle vagabonde dans les petites branches, toute blanche dans la nuit, et parle aux oiseaux endormis, avec simplicité, dans l'espoir qu'ils vont venir se faire manger complaisamment; mais comment donc! Colette, Claudine à l'école,1900, p. 179.
b) Et comment! [Avec ell. et en fonction d'exclam.] :
24. − Elle est gentille? − Et comment! − Seulement c'est peut-être une Boche. Benjamin, Gaspard,1915, p. 48.
25. − Je verrai cela avec Caracalla. Je dîne avec lui ce soir. − Tu le débauches... − Et comment! J'ai promis de l'emmener dans un clandestin... Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 10.
2. [En fonction de loc. adv. de manière portant sur la phrase]
a) Dieu sait comment! Oui, ne t'inquiète pas... Mais Dieu sait comment elle va prendre la chose... Il faut lui pardonner : c'est une enfant que tout blesse (Mauriac, Les Mal Aimés,1945, I, 2, p. 164).La crise finira Dieu sait comment! (Zola, Au Bonheur des dames,1883, p. 574).Une seule chose l'attirait : la musique. Dieu sait comment! (R. Rolland, Jean-Christophe,La Nouvelle journée, 1912, p. 1480):
26. Ces Carmélites vivent, Dieu sait comment. Elles ont dans leur cloître un petit potager. Et quand il faut, elles vendent quelque objet d'art. Barrès, Gréco,1911, p. 146.
b) N'importe comment. De n'importe quelle manière. On vivra tout de même. On s'arrangera n'importe comment (Claudel, Le Père humilié,1920, I, 2, p. 499):
27. Une envie folle le tenaillait de se sauver n'importe où, n'importe comment, de descendre à Loëche en se jetant dans l'abîme; ... Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, L'Auberge, 1886, p. 1082.
III.− [En emploi subst. masc. inv.]
A.− Savoir le pourquoi et le comment d'une chose (Ac.1835-1932).Cet enfant est d'une curiosité insatiable : toujours des pourquoi et des comment (Dub.). Mais le moment n'est-il pas assez beau, direz-vous? À quoi bon ce comment et ce pourquoi? (Claudel, Poèmes et paroles durant la guerre de trente ans,1945, p. 581).
B.− Avec le sens de « manière ». Je songe à quitter cette Sibérie mais je ne suis pas encore décidé sur le quand et le comment (Mérimée, Lettres à la famille Delessert,1870, p. 123):
28. En cela nous visons plus loin que le but qu'il nous est donné d'atteindre; car l'expérience nous apprend bientôt que nous ne pouvons pas aller au delà du comment, c'est-à-dire au delà de la cause prochaine ou des conditions d'existence du phénomène. C. Bernard, Introd. à l'ét. de la méd. exp.,1865, p. 126.
Rem. Qq. dict. (Littré, Guérin 1892, Lar. 20e, Lar. Lang. fr.) enregistrent la loc. conj. comment que, « de quelque façon que » et la considèrent vieillie. Toutes ces gardes, comment qu'elles soient établies, ne sont point difficiles à passer (P.-L. Courier, II, 186 ds Littré).
Prononc. et Orth. : [kɔmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. command. Étymol. et Hist. A. Adv. interr. 1. indirect ca 1100 savoir cument (Roland, éd. J. Bédier, 3872); 2. direct a) ca 1175 seul pour exprimer l'étonnement (Chr. de Troyes, Chevalier lion, 2484 ds T.-L.); b) ca 1190 (Rois, éd. E. R. Curtius, p. 19). B. Subst. ca 1500 (Farce de Folle Bobance ds Anc. Théâtre fr. publ. par Viollet-le-Duc, t. 2, p. 291). Composé de comme* et du suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 30 076. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 39 493, b) 39 192; xxes. : a) 48 232, b) 44 202. Bbg. Cohen 1946, p. 61. − Orr. (J.). De Qq. survivances ds le fr. pop. In : Essais de philol. mod. Paris, 1953, pp. 221-225.

Comment : définition du Wiktionnaire

Adverbe interrogatif

comment \kɔ.mɑ̃\

  1. De quelle manière ; de quelle sorte ; par quel procédé.
    • Les conversations à propos de mariages, moi je n'ai jamais su comment les orienter, ni comment en sortir. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
    • Eh bien, maître René ! dit-il, comment vont les affaires commerciales ? — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VI)
    • — Pourriez-vous me dire comment elle est devenue si rondelette.
      — Pardi, en se crevant de mangeaille comme vous et moi.
      — (Denis Diderot, Mémoires, correspondance et ouvrages inédits, Paris : Paulin, (2e éd.), 1834, t.1, p.168)
    • Raïssouli est évidemment un profond psychologue qui connaît nos petites faiblesses et sait comment il faut nous prendre. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 240)
    • (Rare) (En interrogation indirecte lorsque la proposition principale contient une idée interrogative non explicite)Le comte Du Plessis et Castelan furent bien embarrassés comment ils pourraient obéir au Roi, pour prendre le duc de Bouillon au milieu de ses troupes. — (Madame de Motteville, Mémoires, première partie, dans : Nouvelle collection des mémoires pour servir à l'histoire de France, deuxième série, tome X ; chez l'éditeur du commentaire analytique du Code civil, Paris, 1838, page 41.)
    • Tandis que Louis Fronsac se faisait secouer comme un bouchon dans un torrent sur les chemins de France, Gaston de Tilly tentait de deviner comment des voleurs avaient pu pénétrer dans la nonciature. — (Jean d'Aillon, La conjecture de Fermat, éd. J.-C. Lattès, 2006, chap. 14)
    • (Populaire) – Asseyez-vous donc, ma bonne Rose, et comment que ça va ? — (Léon Frapié, La bonne visite, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 38)
  2. Pourquoi, d’où vient que ?
    • Comment vous êtes-vous avisé de venir ici ?
    • Comment s’est-il adressé à moi plutôt qu’à un autre ?

Note :

Parfois une question posée en utilisant comment n'attend en réalité aucune réponse. Elle exprime alors l'étonnement, voire l'indignation.
  • comment peux-tu me faire ça ?
  • Hé, hé, hé, dites-moi comment les blancs
    Font pour vendre les nègres à l’Argus
    Et pour en brûler de temps en temps ?
    (Je voudrais être un Noir, chanson de Nino Ferrer)

Nom commun

comment \kɔ.mɑ̃\ masculin singulier invariable

  1. Ce qui explique comment est une chose.
    • Passionné de mathématiques dès mon plus jeune âge, j'ai toujours voulu comprendre le pourquoi et le comment du monde qui nous entoure. — (André Berger, Le climat de la terre: un passé pour quel avenir?, page 10, De Boeck Supérieur 1992)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Comment : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMMENT. adv.
De quelle sorte, de quelle manière. Si vous voulez savoir comment la chose s'est passée, je vous le dirai. Voyons comment il en sortira. Je ne sais comment il peut subsister. Il a, je ne sais comment, trouvé le moyen de s'évader. Comment se porte-t-il? Comment a-t-il pu se sauver? Comment cela? Comment faire? Il s'emploie isolément pour demander quelques explications. Comment? Que dites-vous? Il s'emploie aussi par exclamation pour marquer l'étonnement où l'on est de quelque chose ; et alors il signifie Eh quoi! Est-il possible! Comment! vous voilà? Comment! malheureux, avez-vous bien l'assurance de soutenir cela? Comment! est-il donc vrai qu'il soit mort? Il se dit aussi dans le sens de Pourquoi, d'où vient que? Comment vous êtes-vous avisé de venir ici? Comment s'est-il adressé à moi plutôt qu'à un autre? Il s'emploie aussi quelquefois comme nom. Savoir le pourquoi et le comment d'une chose.

Comment : définition du Littré (1872-1877)

COMMENT (ko-man) adv.
  • 1De quelle sorte, de quelle manière. Voulez-vous savoir comment il faut donner, mettez-vous à la place de celui qui reçoit.

    Je suis, je me trouve tout je ne sais comment, je suis dans un état de santé ou d'humeur qui n'est pas le bon état de santé ou d'humeur.

    Comme, à quel point. Vous ne sauriez croire comment l'erreur s'est répandue, et de quelle façon chacun s'est endiablé à me croire médecin ! Molière, Méd. m. lui, III, 1.

  • 2Il exprime l'interrogation, et signifie de quelle manière, par quel moyen. Comment en un plomb vil l'or pur s'est-il changé ? Racine, Athal. III, 7. Comment se sont-ils vus ? depuis quand ? dans quels lieux ? Racine, Phèd. IV, 6. Et je sais que de moi tu médis l'an passé. - Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ? La Fontaine, Fabl. I, 10. Une femme… qui vécut toute sa vie en péché mortel et mourut enfin en cet état, et qui ne laissa pas d'être sauvée par le mérite de cette dévotion. Et comment cela, m'écriai-je ? c'est, dit-il, que notre Seigneur la fit ressusciter exprès, Pascal, Prov. 9.

    Comment… que, locution dans laquelle autrement est sous-entendu, et qui signifie : comment… si ce n'est. Comment réparerez-vous vos plaisirs illicites, qu'en vous abstenant… ? Massillon, Carême, Jeûne.

    Comment ? que dites-vous ? Se dit quand on n'a pas bien entendu ou bien compris.

    Pour quelle cause ? pour quel motif ? Comment vous êtes-vous avisé de venir ici ? Comment n'avez-vous pas appréhendé…

    Expression d'étonnement. Comment ! est-il donc vrai qu'il soit mort ? mais, mon père, qui répondra pour le PBarry ? Comment ! dit le père, il est de notre compagnie [les jésuites] ; et ne savez-vous pas encore que notre société répond de tous les livres de nos pères ? Pascal, Prov. 9.

  • 3 S. m. Le comment, la manière dont la chose s'est faite. Ainsi je n'irai plus ravir si loin de moi, Dans les secrets de Dieu, ces comment, ces pourquoi, Lamartine, Méd. I, 20. Cet admirable ouvrage de l'institution d'un prince [de M. du Gué], dont on voit le comment dans le court avertissement qui se trouve au devant de ce livre, Saint-Simon, 87, 133.

    Le comment et le pourquoi, en langage philosophique, désignent le premier les conditions qui font que les choses sont comme elles ont, le second l'enquête téléologique de l'origine des choses. L'esprit humain est apte, dans une certaine limite, à trouver le comment des choses ; le pourquoi lui est interdit.

  • 4Comment que, de quelque façon que. Locution vieillie. Toutes ces gardes, comment qu'elles soient établies, ne sont point difficiles à passer, Courier, II, 186.

HISTORIQUE

XIe s. Cument qu'il seit [quoi qu'il en soit], [il] ne se veut celer mie, Ch. de Rol. CCLVII. Deus sait assez cument la fins en ert [sera], ib. CCLXXXII.

XIIe s. Si m'aiderez de Rollant le marquis, Coment il soit engonbrez et ocis, Ronc. p. 30. Et cil respondent : Comment les severons ? ib. p. 154. Coument que je me desespoir, Bien m'a Amours guerredonné, Couci, III. Comment que longue demeure [j'] Aie faite de chanter, Ore est bien raison et heure Que [je] m'i doive retourner, ib. IV. Beauz sire Diex, comment porrai avoir Vraie merci, que tant aurai requise ? ib. XVII. Comment me peut li cuers au cors durer, Qu'il ne s'en part ? ib. XXII. Il n'est pas droit que l'on me desconfise ; Et si dirai bien la raison comment, Quesnes, Romancero, p. 89. Oï avez de Karle le mortel encombrier, Comment il a perdu Rolland et Olivier, Sax. VI.

XIIIe s. Comment que je chant ne rie, Je devroie mieus plurer, Aub. de Sezanne, Rom. p. 126. Biaus très dous fils, fait-ele, comment osas penser… ? , Berte, III. [je] Ne sai comment [il] ot nom, ib. X. La maniere comment [elle] se porra traire arriere, ib. XI. Comment que la chose après aille, la Rose, 6166. Mès, comment que de moi aviengne, Je li pri que il li soviengne, ib. 4221. Ne fortune ne puet pas faire, Que nules des choses lor soient [soient leurs, aux hommes], Comment que conquises les aient, ib. 5334.

XIVe s. Aus autres chrestiens demanderent briefment Pour coy cilz apparailz se fasoit tellement ; Et ceulx lor ont compté et pour coi et comment, Guesclin. 15397.

XVe s. Vous avez bien entendu en l'histoire ça devant comment le roi d'Angleterre avoit grands guerres…, Froissart, I, I, 191. Je vueil chevaucher contre les Anglois, et les combattre, comment qu'il soit, Froissart, I, I, 273. Le temps va je ne sçay comment, Orléans, Ball. 52. Toutes les fois que vous voy, Je suis je ne sçay comment, Orléans, Rond. Mais, comment que ce fust, ledit seigneur Ludovic les prit en grand amour, Commines, VII, 2.

XVIe s. Comment doncques eussent peu entendre ces vieulx resveulx le texte des loiz, qui jamais ne veidrent bon livre de langue latine ? Rabelais, Pant. II, 10. Comment Panurge raconta la maniere comment il eschappa de la main des Turcqz, Rabelais, ib. II, 14. Qui ne sçait donc Amour bandé bien paindre, Me vienne voir, il apprendra comment, Marot, III, 138. Ô si je pouvois deux fois naistre, Comment je te servirois mieux ! Marot, III, 138. Voilà comment nostre seigneur appelle le baptesme regeneration, Calvin, Instit. 1084. Enquiers toy là où descend le soleil, de là où il monte ; cherche comment est-ce que la lune a perdu une si grande lumiere, d'où est-ce qu'elle l'a depuis recouvrée, Amyot, De la curiosité, 9.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « comment »

Étymologie de comment - Littré

Bourguig. quement ; provenç. coment ; sarde, comenti. Diez le tire de quomodo mente ; mente employé ici comme il l'est dans les adverbes en ment, de sorte que comment serait un adverbe formé de comme et ment, comme bonnement. On peut proposer quomodo inde, inde ayant donné ent dans l'ancien français, devenu en dans le français moderne (voy. EN pronom) ; ce qui expliquerait que, pour un mot aussi ancien, on ne trouve jamais commement à côté de comment ; si on examine de près l'emploi de comment dans les anciens textes, on verra que l'idée de inde s'y accommode.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de comment - Wiktionnaire

(c. 1100) De l’ancien français com (« comme ») + suffixe adverbial -ment, du latin quomodo.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « comment »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
comment kɔmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « comment »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « comment »

  • Avoir une liste de victoires est un excellent outil pour préparer votre état d’esprit avant un entretien ou une réunion de réseautage. Le fait de savoir que vos gains sont liés à votre recherche d’emploi vous donne aussi quelque chose de positif à dire lorsque les gens vous demandent inévitablement comment se passe votre recherche. Vous pouvez répondre en dressant une liste de ce que vous avez accompli, et les gens sauront alors que vous êtes au top et ne vous donneront pas de conseils non sollicités ! Forbes France, Recherche D'emploi : Comment Eviter Le Burnout ? | Forbes France
  • Vous êtes en quête d’une agence immobilière non loin de chez vous ? Découvrez comment effectuer le meilleur choix ! MySweetimmo, Agence immobilière : comment faire le meilleur choix à proximité ? - MySweetimmo
  • Vivre n'importe comment, mais vivre ! De Fiodor Dostoïevski
  • Quand on commence, on ne sait pas comment ça finira. De Hérodote
  • Vous ne savez pas comment servir les hommes. Comment sauriez-vous servir les dieux ? De Confucius / Entretiens
  • Dois-je demander comment finira ce monde, ou comment a débuté cet enfer ? De Adonis / Zócalo
  • La parole dit quoi, mais non comment. De Alan Watis / Être Dieu, au-delà de l'au-delà
  • Il faut perdre son âme. Mais comment ? De Robert Charbonneau / Aucune créature
  • La fin, quand c’est fini, comment le sait-on, comment fait-on, comment ça finit ? De Camille Laurens / Dans ces bras-là

Images d'illustration du mot « comment »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « comment »

Langue Traduction
Corse comu? 'o' chì
Basque nola? 'edo' zer
Japonais どうやって?
Russe как? »или« что?
Portugais como?
Arabe كيف
Chinois 怎么办?
Allemand wie? 'oder' was
Italien come? "o" cosa
Espagnol ¿cómo? 'o' ¿qué
Anglais how? 'or' what
Source : Google Translate API

Synonymes de « comment »

Source : synonymes de comment sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires