La langue française

Collègue

Sommaire

  • Définitions du mot collègue
  • Étymologie de « collègue »
  • Phonétique de « collègue »
  • Évolution historique de l’usage du mot « collègue »
  • Citations contenant le mot « collègue »
  • Images d'illustration du mot « collègue »
  • Traductions du mot « collègue »
  • Synonymes de « collègue »

Définitions du mot « collègue »

Trésor de la Langue Française informatisé

COLLÈGUE, subst.

A.− Celui ou celle qui, à l'intérieur d'une institution publique ou privée, est revêtu de la même fonction ou de la même charge que d'autres. Cher collègue; collègue du Parlement, collègue de bureau. L'évêque et ses collègues, dociles aux ordres du souverain pontife (Montalembert, Hist. de ste Élisabeth de Hongrie,1836, p. 295):
1. Monsieur De Tracy, mon collègue au sénat, et mon confrère à l'institut national, prouve, avec beaucoup de sagacité, que toute idée de corps extérieurs suppose des impressions de résistance; ... Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 293.
2. J'allais à petits pas, oublieux des paperasses, du bureau, du chef, des collègues, des dossiers. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Souvenir, 1884, p. 534.
3. ... il [le docteur Guttierez] était dans les meilleurs termes avec Mme R., la doctoresse, sa collègue à l'hôpital Sadiki. Gide, Journal,1943, p. 223.
P. ext. Celui ou celle qui, dans un ensemble donné, exerce le même genre d'activités que d'autres. Pierre Henry m'avoue que le même sentiment l'anime, mais vis-à-vis de ses collègues musiciens (P. Schaeffer, À la recherche d'une mus. concr.,1952, p. 104).
Fam. Camarade de jeu ou de plaisir. L'autre gamin était en extase devant les astuces de son collègue, et se pouffait (Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 99).
B.− Synon. rare et impropre de confrère* (cf. supra ex. 1) :
4. Pierre Corneille lui-même allait à l'académie voter, avec tous ses autres collègues, à l'unanimité, pour l'élection de Jean Racine. Brasillach, Pierre Corneille,1938, p. 459.
Prononc. et Orth. : [kɔ(l)lεg]. [l] simple ds Lar. Lang. fr. et Passy 1914; cf. aussi ds Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Gattel 1841 et Nod. 1844. [ll] double, qui est une prononc. pédante, ds Pt Lar. 1968, Warn. 1968 et Nyrop Phonét. 1951, § 130; cf. aussi ds Land. 1834, Fél. 1851, Littré et DG. [l] ou [ll] ds Dub. et Pt Rob. Admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Av. 1520 [impr. 1544] « celui qui exerce la même charge qu'un autre » (Seyssel, trad. d'Appien, Les Guerres civiles, L. V, ch. 5 ds Hug.); p. ext. 1872 opp. « ami » (A. Daudet, Tartarin de Tarascon, p. 180). Empr. au lat. class. collega « collègue dans une magistrature; compagnon, camarade »; le sens « ami » du fr., peut-être sous l'infl. du prov. (à Marseille d'apr. FEW t. 2, p. 896b). Fréq. abs. littér. : 1 359. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 888, b) 1 619; xxes. : a) 2 699, b) 1 676.

Wiktionnaire

Nom commun

collègue \kɔ.lɛɡ\ masculin et féminin identiques

  1. (Vieilli) Personne qui exerce une fonction rémunérée par l’État, par rapport à ceux qui exercent cette même fonction.
    • Le citoyen Tracy, mon collègue au Sénat, et mon confrère à l’Institut national, prouve, avec beaucoup de sagacité, que toute idée de corps extérieurs suppose des impressions de résistance, et que les impressions de résistance ne deviennent distinctes que par le sentiment du mouvement. — (Pierre Jean Georges Cabanis, Des premières déterminations de la sensibilité, dans les Œuvres complètes de Cabanis, Paris : Firmin Didot, 1824, vol.4, p.294)
  2. (Par extension) Personne qui exerce la même profession ou qui travaille dans la même organisation qu’une autre.
    • Là-dessus, je m’aperçus que deux de ses collègues, aux allures onctueuses de camériers secrets, étaient des Italiens. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Je me tourne vers mon collègue de la police strasbourgeoise. — (Frédéric Dard, San Antonio : Descendez-le à la prochaine, Éditions Fleuve Noir , 1953)
    • Lors de la prise de ses fonctions de chef de l'inspection, Polizeihauptkommissar Mark invite son homologue, le commandant Lacroix, et ses collègues du commissariat de police limitrophe. — (Maria Hoffmann-Eberle, ‎Jacques Moreau & ‎Stephanie Schäfer, Bonjour, collègue, Hilden : Verlag deutsche Politzeiliteratür GmbH, 1999, page 145)
  3. (Familier) Camarade, copain ou compagnon. — Note : Dans ce sens il est surtout employé dans le Sud de la France.
    • Que va-t-il raconter ce franchimand ? J'aimerais bien mieux, à la place de son babillage, une belle chanson comme tu sais si bien les faire. Tu devrais y penser, dis, collègue ? — (Bulletin de l'Académie des sciences et lettres de Montpellier, 1943, page 55)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COLLÈGUE. n. des deux genres
. Celui, celle qui exerce une fonction rémunérée par l'État, par rapport à ceux qui exercent cette même fonction. Voyez CONFRÈRE. Il est mon collègue au Sénat, au Conseil d'État, et mon confrère à l'Académie, au Palais. Il eut pour collègues, on lui donna pour collègues dans cette mission tels et tels. Les magistrats d'un même parquet sont collègues.

Littré (1872-1877)

COLLÈGUE (kol-lè-gh') s. m.
  • Celui qui fait, avec d'autres, partie d'un même corps, et aussi qui exerce une fonction, une magistrature avec un autre, qui remplit la même fonction. Il est mon collègue au conseil d'État. Ils sont collègues. Jurons-nous que des deux, qui que l'on puisse élire, Fera de son ami son collègue à l'empire, Corneille, Pulchérie I, 4. Ma vertu souffre trop en ce funeste lieu, Dont je ne puis chasser mes collègues impies, Voltaire, Triumv. I, 3.

REMARQUE

L'Académie écrit collègue avec juste raison, puisque telle est la prononciation ; mais elle écrit collége, où la position et la prononciation de l'e sont les mêmes. Cette anomalie complique inutilement l'orthographe.

SYNONYME

COLLÈGUE, CONFRÈRE. Collègue se dit de ceux qui sont revêtus des mêmes fonctions ou qui ont une même mission : on est collègue dans un collége, au sénat, au corps législatif, dans un conseil municipal, etc. Confrère se dit de ceux qui appartiennent à une même société, à un même corps, sans avoir rien à faire de particulier au nom de cette société. On est confrère à l'Académie et dans toutes les sociétés académiques. Les hommes revêtus des mêmes grades, comme les avocats entre eux, les médecins entre eux, les marchands qui vendent les mêmes objets, par exemple, les libraires entre eux, se traitent de confrères.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « collègue »

Du latin collega, dérivé de colligere, lui-même composé de con- (« avec ») + legō (« élire, choisir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Le latin collega, de colligere (voy. CUEILLIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « collègue »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
collègue kɔlɛg

Évolution historique de l’usage du mot « collègue »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « collègue »

  • Il est impossible de bien gérer son temps si on ne peut dire à ses collègues ce qu’on a sur le coeur. De Scott Adams / Le Principe de Dilbert
  • Songez que les ouvrages que nous feuilletons le moins, avec le plus de négligence et de partialité, ce sont ceux de nos collègues. Denis Diderot, Lettres, à Falconet
  • Le mathématicien est à la recherche de quelque chose qui n’existe pas mais qu’il doit néanmoins expliquer à quelques collègues. De Laurent Lemire / Alan Turing
  • Pour s'entendre entre mari et femme, entre collègues, entre amis, avec n'importe qui, entre les peuples, aux conférences de paix, il ne devrait y avoir que ce moyen : le silence. De Gabrielle Roy / Alexandre Chenevert
  • Si imparfaitement que nous puissions comprendre nos amis et collègues, la personne que nous sommes voués à comprendre le moins est nous-même. De Alain de Botton / Portrait d'une jeune fille anglaise
  • Deux enquêtes, judiciaire et administrative, ont été ouvertes après la plainte d'une agent de la police aux frontières (PAF) qui accuse l'un de ses collègues de l'avoir brutalement soumise à une clé d'étranglement, technique d'interpellation controversée, a-t-on appris de sources concordantes ce vendredi.  LExpress.fr, Enquêtes ouvertes après qu'un policier a blessé une collègue avec une clé d'étranglement - L'Express
  • Notre collègue journaliste, Alexandre-Reza Kokabi, a été placé en garde à vue vendredi 26 juin à 11h10 alors qu’il couvrait le blocage de l’aéroport d’Orly par des militants écologistes d’Extinction Rebellion. Reporterre, le quotidien de l'écologie, Arrestation de notre collègue Alexandre-Reza Kokabi
  • Un poste se libère dans l’entreprise de Charles et son manager insiste pour qu’il soit candidat. Mais l’un de ses collègues, Yves, a déjà postulé et l’a fait savoir haut et fort. Le patron de Charles cherche donc ouvertement à le mettre en compétition avec Yves. Libre à Charles de décider d’y aller ou pas. Mais s’il se lance, il faudra qu’il se prépare psychologiquement. La première chose à faire, c’est de «prendre du recul», insiste Pascal Vancutsem, fondateur de Coaching & Performance. Si vous êtes dans la même situation que Charles, posez-vous les bonnes questions : quelles sont vos motivations, pourquoi pensez-vous pouvoir décrocher le poste, etc. Saisir l’opportunité ne doit pas vous conduire à un surcroît de pression. «En compétition, il faut être le plus détendu possible», recommande Pascal Vancutsem. Capital.fr, Que faire si mon patron me met en concurrence avec un collègue ? - Capital.fr
  • Depuis le 10 juin 2020, un salarié peut renoncer anonymement à une partie de ses jours de repos non pris au bénéfice d'un collègue de son entreprise dont l'enfant de moins de 25 ans est décédé. Ce don de congés est possible au cours de l'année suivant la date du décès. Publiée au Journal officiel le 9 juin 2020, la loi visant à améliorer les droits des travailleurs et l'accompagnement des familles après le décès d'un enfant a modifié le Code du travail. , Solidarité -Donner des jours de repos à un collègue confronté au décès d'un enfant est possible | service-public.fr
  • Imen, elle-même journaliste, n’a pas manqué de tacler ses collègues des médias, qui « ont fait le travail de la police », en fournissant les vidéos qui inculpent sa mère. « On sait au moins ce qui lui est reproché, c’est d’avoir jeté trois cailloux et fait deux doigts d’honneur. On peut argumenter que cela pourrait justifier des poursuites, une arrestation mais en aucun cas ce qui s’est passé, en aucun cas les images qu’on a vues. En aucun cas ce n’est une réponse proportionnée. » Basta !, Interpellation de Farida, infirmière : « Cette collègue ça aurait pu être nous toutes » - Basta !
  • Une dispute entre deux collègues aurait pu avoir des conséquences très graves. L’un s’est saisi d’un marteau avant d’agresser l’autre. L’incident s’est produit à Bambous, vendredi 26 jui, Blessé au bras gauche, Sylvain L, un habitant d’Albion, âgé de 46 ans, a été conduit à l’hôpital Victoria où des soins lui ont été prodigués. Il a porté plainte au poste de police de Bambous. , Agressé à coups de marteau par son collègue de travail – inside news :
  • A l'approche des congés d'été, l'ambiance est légère et joyeuse dans les couloirs de RTL. La preuve avec un amusant cliché de Thomas Sotto, sur lequel il "affiche" avec humour l'un de ses célèbres collègues de la station... , Quand Thomas Sotto se moque (gentiment) du look de son collègue Pascal Praud... (PHOTO)
  • Interrogé sur une possible chute du major Rusig qui expliquerait pourquoi l'accusé ne l'a pas vu, ce qu'il a toujours soutenu, le gendarme est formel. « Il a eu le temps de fermer la portière, je ne pense pas qu'il ait trébuché avant le choc car je n'ai pas entendu de juron. J'étais focalisé sur la Lancia et mon collègue n'était pas dans mon champs de vision. Pour moi, c'est impossible qu'il n'ait pas vu le major, qui était une masse et portait des bandes réfléchissantes sur les bras et le torse. » leparisien.fr, Le chauffard tueur de gendarme accablé par un collègue de la victime - Le Parisien
  • Un jeune homme de 24 ans a été condamné ce 9 juin à Rennes pour avoir avoir agressé sexuellement une collègue de travail, lors d'une soirée arrosée. Lors du procès, la jeune victime a répété qu'elle lui avait clairement dit "non". Le jeune homme écope de 24 mois de prison dont 18 mois avec sursis. France Bleu, Rennes : condamné pour avoir agressé sexuellement sa collègue

Images d'illustration du mot « collègue »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « collègue »

Langue Traduction
Anglais colleague
Espagnol colega
Italien collega
Allemand kollege
Chinois 同事
Arabe زميل
Portugais colega
Russe коллега
Japonais 同僚
Basque lankide
Corse cullega
Source : Google Translate API

Synonymes de « collègue »

Source : synonymes de collègue sur lebonsynonyme.fr
Partager