La langue française

Chevaleresque

Définitions du mot « chevaleresque »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHEVALERESQUE, adj.

A.− Qui est relatif à l'époque de la chevalerie :
1. ... Sténio et son ami pénétrèrent dans un immense salon décoré dans le goût des temps chevaleresques... G. Sand, Lélia,1839, p. 415.
Spéc. Roman chevaleresque :
2. Aux épopées chevaleresques et aux poèmes lyriques qui s'étaient chantés succédait une poésie amie de l'allégorie et de la satire, didactique, souvent pédantesque, et qui, abandonnée de la musique, ne gardait plus que le rhythme. Ozanam, Essai sur la philos. de Dante,1838, p. 28.
B.− Qui est propre à la chevalerie :
3. L'institution chevaleresque n'est aucunement particulière à l'existence militaire, dont le brutal principe dut, au contraire, entraver beaucoup son admirable essor au Moyen Âge. Comte, Catéchisme positiviste,1852, p. 321.
Spécialement
1. [En parlant de choses] Donjon, tour chevaleresque :
4. On n'a point encore perdu la mémoire de ces fêtes qui firent accourir toute l'Europe, ni de ces tournois où brillèrent pour la dernière fois les lances que la baïonnette a si énergiquement remplacées, et ces armures chevaleresques, faibles ressources contre la brutalité du canon. Brillat-Savarin, Physiol. du goût,1925, p. 276.
2. [En parlant de coutumes, de qualités, de mœurs] Amour, courtoisie, esprit, honneur, idéal chevaleresque; exploits chevaleresques. Le but de la tradition chevaleresque et courtoise a été de mettre de l'idéalisme dans l'amour (Barrès, Mes cahiers,t. 13, 1921, p. 99):
5. Cette condition était fort importante dans les cours galantes et chevaleresques de François 1eret de Henri II, ... Stendhal, De l'Amour,1822, p. 31.
6. Les faits d'armes chevaleresques et les luttes valeureuses s'étaient reflétés en deux ou trois remarquables fragments épiques : ... Sainte-Beuve, Tabl. hist. et crit. de la poésie fr. et du théâtre fr. au XVIes.,1828, p. 7.
Emploi substantivé :
7. Shakespeare n'aurait pas inventé cela [les complications de Chimène et Rodrigue]; c'est trop peu naturel; il y a trop de compartiments, de contradictions subtiles; mais c'est beau, d'un beau qui suppose le chevaleresque et le point d'honneur du Moyen-Âge. Sainte-Beuve, Nouveaux lundis,t. 7, 1863-69, p. 279.
C.− P. ext. Qui présente les qualités du chevalier; qui est digne d'un chevalier.
1. [En parlant d'un homme] Adversaire, héros chevaleresque :
8. Pour mon malheur, Roset ne m'oubliait pas, elle, et savait, l'occasion se présentant, rappeler au pur, sentimental et chevaleresque Jean des Figues, qu'il était homme malgré tout... P. Arène, Jean des Figues,1870, p. 55.
9. Cet homme, qui ne m'a épargné aucune douleur, aucune humiliation, je suis à lui, pourtant, Théodore, et je quitterai pour lui le meilleur, le plus délicat, le plus chevaleresque des amis! Gobineau, Les Pléiades,1874, p. 99.
2. [En parlant des qualités morales d'un homme] Courage, dévouement, fierté, loyauté, vertu chevaleresque :
10. On voit alors avec tristesse que, comme la beauté, la majesté est une puissance féminine qui ne peut être abordée qu'avec une sorte de galanterie chevaleresque et aveuglément obéissante dans ses formes; ... Vigny, Mémoires inédits,1863, p. 122.
3. [En parlant de l'attitude d'un homme, de ses gestes et actions] Ce qu'il fait est si chevaleresque! (Giono, Angelo,1958, p. 166):
11. L'oncle Cardot disait : Belle dame! il reconduisait en voiture les femmes qui se trouvaient sans protecteur; il se mettait à leur disposition... avec des façons chevaleresques. Balzac, Un Début dans la vie,1842, p. 426.
12. ... vingt-cinq années d'exil et de privations l'[le marquis] avaient guéri des héroïques escapades et des chevaleresques exaltations de la jeunesse. Sandeau, Mllede la Seiglière,1848, p. 231.
Emploi substantivé. Être d'un chevaleresque. Agir d'une manière chevaleresque :
13. La personne que vous savez [le prince-président] a été (...) d'un chevaleresque accompli... G. Sand, Correspondance,t. 3, 1812-76, p. 286.
P. antiphrase :
14. En me quittant, vous laissiez la porte ouverte au malheur, votre allié!... C'est d'un chevaleresque! Regarder l'amour comme une hallucination de malade, et consentir à être aimé!... Abuser d'une folle!... Curel, La Nouvelle Idole,1899, II, 3, p. 208.
Rem. On rencontre ds la docum. marraine chevaleresque (Romains, Les Hommes de bonne volonté, Verdun, 1938, p. 236).
Prononc. et Orth. : [ʃ(ə)valʀ εsk]. Le mot est attesté ds Ac. 1798-1932. Aucune transcr. de chevale(u)reux qui est écrit sans u ds Lar. 20e, mais avec ou sans u ds Ac. Compl. 1842, Lar. 19eet Nouv. Lar. ill. L'ensemble des dict. souligne que chevaleresque a remplacé chevale(u)reux. Étymol. et Hist. [xves. attest. isolée d'apr. Bl.-W.1-5]; 1653 (A. Oudin, Recherches ital. et fr., 3eéd. d'apr. R. L. Wagner, ,,Chevaleresque``, Bruxelles, 1965, p. 7, note 5). Adaptation d'apr. chevalier1*, de l'ital. cavalleresco (dér. avec suff. -esco, de cavaliere, v. cavalier), attesté dep. xives. (Boccace d'apr. DEI); a évincé chevalereux, dér. de chevalier* (a. fr. chevaler), attesté de ca 1100 (Roland) à 1752 (Trév.). Fréq. abs. littér. : 359. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 742, b) 658; xxes. : a) 310, b) 353.
DÉR.
Chevaleresquement, adv.D'une manière chevaleresque; à la manière d'un chevalier. Tandis que ses tumultueux amis, chevaleresquement épris de l'absolu, adoraient et appelaient les splendides aventures révolutionnaires, Combeferre inclinait à laisser faire le progrès (Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 776).Cette femme héroïque qui, reine-soldat, avait fait elle-même le coup de feu sur les remparts de Gaète, toujours prête à aller chevaleresquement du coté des faibles, voyant MmeVerdurin seule et délaissée, (...), avait cherché à feindre que pour elle, la reine de Naples, le centre de cette soirée, (...) c'était MmeVerdurin (Proust, La Prisonnière,1922, p. 247). [ʃ(ə)valʀ εskəmɑ ̃]. 1reattest. 1836 (Balzac, Le Lys dans la vallée, p. 189); de chevaleresque, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 7.
BBG. − Boulan 1934, p. 27. − Gohin 1903, p. 276. − Hope 1971, p. 281. − Kohlm. 1901, p. 39. − Lew. 1960, p. 229. − Wagner (R.-L.). − Chevaleresque. B. de l'Ac. royale de langue et de litt. fr. 1964, t. 42, no3-4, pp. 209-236. − Whitton (D. F.). Cities and citizens in English and French usage. In : [Mél. Ewert (Alfred)]. Oxford, 1961, p. 240.

Wiktionnaire

Adjectif

chevaleresque \ʃə.val.ʁɛsk\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est relatif à la chevalerie, qui en a le caractère.
    • Précisons que les règles chevaleresques qui jouaient bel et bien au XIIIe siècle un rôle de contrainte absolue, n’interviennent dans le roman qu’à titre d’obstacle mythique et de figures rituelles de rhétorique. — (Denis de Rougemont, L'amour et l'occident, 1938)
    • On les entendait dire : « Grâce pour le royalisme ! il a rendu plus d’un service. Il a rapporté la tradition, le culte, la religion, le respect. Il est fidèle, brave, chevaleresque, aimant, dévoué. […] » — (Victor Hugo, Les Misérables)
    • L’urbanité, l’esprit chrétien et un je ne sais quoi d’antique et de chevaleresque qui régnait à sa cour, m’avaient fait désirer de la mieux connaître; […]. — (Arnauld d'Abbadie, Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie, 1868)
    • S’il a des goûts relevés et chevaleresques, il prend une femme qui ne fait pas passer la rue par son lit. — (Paul Lafargue, Sapho, paru dans Le Socialiste, 2 janvier 1886)
    • Sire Réginald Front-de-Bœuf, avec ses nobles et chevaleresques alliés et compagnons, n’accepte point de défi de la part d’esclaves, de serfs ou de fugitifs. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • « Kevin contre la GroKo », cela pourrait être le titre d'une épopée enfantine et chevaleresque où un jeune héros finit par terrasser le monstre et réveiller la belle princesse endormie. Mais c'est bien autre chose. — (Thomas Schnee, Kevin contre la GroKo, dans Marianne, n° 1092 du 16 au 22 février 2018, page 44)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHEVALERESQUE. adj. des deux genres
. Qui rappelle la chevalerie, qui en a le caractère. Bravoure chevaleresque. Franchise chevaleresque. Idée, action, conduite chevaleresque. Des goûts chevaleresques. Un homme chevaleresque.

Littré (1872-1877)

CHEVALERESQUE (che-va-le-rè-sk') adj.
  • Qui appartient à un chevalier ; digne d'un chevalier. Bravoure, franchise chevaleresque. Conduite chevaleresque.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chevaleresque »

 Dérivé de chevalerie avec le suffixe -esque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. cavalleresco ; catal. caballeresc ; espagn. caballeresco (voy. CHEVALIER). Ce mot est récemment emprunté à l'italien ; il ne se trouve ni dans les éditions du Dictionnaire de l'Académie avant celle de 1835, ni dans Furetière ni dans Richelet. L'ancien français disait chevalereux, usité jusque dans le XVIe siècle. On a dit aussi chevaleresse pour femme de chevalier, litiere chevaleresse pour litière appartenant à un chevalier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « chevaleresque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chevaleresque ʃœvalrɛsk

Évolution historique de l’usage du mot « chevaleresque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chevaleresque »

  •                 El-hadj Fataï Bissiriou alias « DK »  était un homme très chevaleresque, généreux et courageux.  Il sait allier à merveille  le charme de tout ce qu’il touche. Un grand rêveur et idéaliste qui a su accomplir de grandes choses pour rendre son entourage meilleur. Courageux et très honnête, il respectait  les plus faibles et n’hésitait pas à prendre leurs défenses partout où le besoins se fait sentir.  Très discret et effacé,  il était un acteur politique qui aimait les personnalités, ses amis et proches. Très sociable, il ne supportait surtout pas les mesquineries.  En 49ans d’existence, il a marqué son séjour terrestre à travers ses multiples œuvres et réalisations sur le plan social dans sa ville natale Sakété et surtout dans la 21ème circonscription électorale avec des personnalités tels que le professeur François Adébayo Abiola dont il était le directeur de campagne.  Entre autres, on peut citer comme actions sociales : les musulmans venant de tout horizon et bénéficiant de son programme annuel  du pèlerinage à la Mecque, des dons de vivres, de bétails à l’occasion de chaque fête  de tabaski. Diverses sortes de  dons pour soutenir ses frères en islam au cours du mois de ramadan, la scolarisation des enfants en situation difficile, le soutien des jeunes et autres acteurs sollicitant son aide. Parlant du plan économique,   El-hadj Fataï Bissiriou  affectueusement appelé  « DK » était un visionnaire des temps modernes. Opérateur économique de son état, il rêvait de faire de sa commune Sakété un grand pôle économiquement fort sur le plan commercial et touristique. Un développement durable et d’une prospérité socio-économique et politique au sein duquel, les filles et fils du plateau en général, et Sakété en particulier pourront s’épanouir dans la cohésion sociale. Raisons pour lesquelles  toute sa vie sera marquée par l’acceptation du prochain, l’esprit du pardon et d’humilité. Il va surtout marquer son temps et toute sa génération par la création de plusieurs sociétés et entreprises. Aux nombres de celles-ci, on peut citer : les Ets DK boulangerie ; la station d’hydrocarbure DK ; le complexe scolaire OBYKARI ; des fermes agricoles et de piscicultures etc…  El-hadj Fataï Bissiriou alias « DK «  était une perle rare qui durant 49 ans de vie peut se compter du bout des doigts dans le vécu des hommes. Il était  connu du grand public et était également une personnalité politique et économique très influente. A l’occasion de l’anniversaire des dix ans de son décès, l’ensemble des acteurs politiques et autres acteurs de la commune de Sakété doivent réfléchir pour attribuer à ce grand homme qui a tout donné à Sakété une  rue de cette commune qui porterait son nom. La seule manière pour l’immortaliser et honorer sa mémoire. En attendant que tout ceci devienne une réalité, que tous ceux qui l’ont connu et aimé ait une pieuse pensée et prie pour son repos éternel  demain 18 juin 2020 qui marque ses dix ans de rappel à Dieu. , L'événement Précis – Souvenir d’un homme chevaleresque : Il était une fois Feu Fataï Bissiriou alias « DK »
  • La première présente l’histoire du Saint Sépulcre de Jérusalem, proposée par l’Ordre chevaleresque du St Sépulcre de Jérusalem et Terre Sainte Magazine, avec 15 panneaux roll-up à découvrir. , Une double exposition sur Jérusalem proposée à la cathédrale de Cambrai | Lille Actu
  • Je puis m’imaginer une époque où nos idées religieuses paraîtront tout aussi singulières que l’est pour nous l’esprit chevaleresque. De Georg Christoph Lichtenberg
  • C'est donc le Warden de For Honor (ou la Sentinelle en bon français) qui apportera une touche d'exotisme au casting de Samurai Shodown, riche en katanas et autres combattants nippons. Ubisoft s'invite donc à la fête, et nous rappelle par la même occasion que le jeu de combat chevaleresque à la troisième personne continue malgré tout d'exister.  Gameblog, Samurai Shodown : Le dernier personnage de la saison 2 est... Warden de For Honor !
  • À Verdun, dans la première grande bataille aérienne de l’histoire, l’aviation se révèle incontournable. Le profil du nouveau combattant des airs se dessine : jeune, diplômé, noble ou bien bourgeois. Une connivence sociale naît : "l’esprit aviateur caractérisé par une attitude chevaleresque à l’égard de l’adversaire et une forte indépendance de caractère". Entre 1914 et 1918, l’aéronautique rassemble 90 000 individus dont 16 800 pilotes et plus de 2000 observateurs. En 1914, elle ne possède pas de statut ni de traditions. Arme hautement technique, elle nécessite un personnel spécifique à forte dominante d’officiers subalternes et de gradés. Quelques noms émergent depuis 1903 : les frères Wright, le brésilien Santos-Dumont, Gabriel Voisin, Louis Breguet qui décolle sur un biplan à ailes flexibles, en 1908 et Blériot qui traverse la Manche, le 25 juillet 1909. L’aviation est considérée comme un sport. Le général Foch déclare : "Pour l’Armée, l’avion c’est zéro". Il le regrettera. L’instruction des pilotes est confiée à une poignée d’officiers. Le ministère de la Guerre achète 200 appareils et 400 moteurs, en 1911. Le 3 août 1914, la France aligne 132 avions répartis en 23 escadrilles. L’ennemi possède 252 appareils et 34 escadrilles. Les jeunes citadins rêvent à ces futurs héros et font de longs trajets à vélo pour les approcher. Les pilotes de chasse considèrent qu’ils pratiquent un autre sport, dangereux mais pas plus que la chasse. Les mécaniciens les envient. À leur passage, dans les tranchées, les Poilus les haïssent. Pourtant, cette nouvelle aristocratie payera un très lourd tribut à la Nation. Le 21 février 1916, les Fokkers et les L.G.V. expédient au sol les appareils français. Le 26, les Nungesser, Navarre, Guynemer, Brocard, Deullin, etc. "nettoient" le ciel de Verdun. L’hiver 1916-1917, les baraques Adrian, en bois et carton bitumé, précéderont le confort douillet des hôtels, la bonne chère et le succès auprès de la gent féminine. Eux, défieront la mort… Avec le sourire. Un très beau livre, bien documenté. nrpyrenees.fr, Les seigneurs de la guerre - nrpyrenees.fr
  • J'ai qualifié le Camps du drap d'Or de "point final des diplomaties européennes". Car ce sont deux rois qui se rencontrent physiquement, qui font des tournois, qui respectent les vieux codes médiévaux du rituel chevaleresque avec des héros d'armes qui organisent des chorégraphies entre chevaliers. Le tout, dans un grand camp de tentes et de pavillons traditionnels. Et cela, c'est quelque chose qui ne se verra plus par la suite. Plus jamais il n'y aura, d'une part, d'entrevue officielle entre les souverains, pas de façon aussi démonstrative. Et ensuite, il n'y aura plus de volonté, de faire de négociation directement de souverain à souverain. En revanche, dès le Camps du drap d'Or, il y a des spécialistes qui s'agitent dans les coulisses, des conseillers, des ambassadeurs qui, une fois que les rois ont discuté entre eux d'un point, vont chacun de leur côté et commencent à négocier avec leurs homologues. Cette pratique de négocier de façon plus technicienne, plus spécialisée, c'est un des éléments qui consacre la diplomatie moderne. Guillaume Frantzwa France Culture, 1520, au seuil d’un monde nouveau - Ép. 2/4 - Années charnières, l’histoire au tournant

Traductions du mot « chevaleresque »

Langue Traduction
Anglais chivalrous
Espagnol caballeresco
Italien cavalleresco
Allemand ritterlich
Portugais cavalheiro
Source : Google Translate API

Synonymes de « chevaleresque »

Source : synonymes de chevaleresque sur lebonsynonyme.fr

Chevaleresque

Retour au sommaire ➦

Partager