La langue française

Chatoiement

Sommaire

  • Définitions du mot chatoiement
  • Étymologie de « chatoiement »
  • Phonétique de « chatoiement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chatoiement »
  • Citations contenant le mot « chatoiement »
  • Traductions du mot « chatoiement »
  • Synonymes de « chatoiement »

Définitions du mot « chatoiement »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHATOIEMENT, subst. masc.

A.− Reflet changeant produit par les effets de la lumière sur certaines pierres, certaines étoffes. Les chatoiements de ses étoffes, les incandescences de ses pierres (Huysmans, À rebours, 1884, p. 250); un chatoiement de soie cambrée au creux d'une taille (Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 409):
1. Cette boîte contenait une substance onctueuse à demi solide, dont la couleur était indéfinissable, grâce au reflet de l'or poli, des saphirs, des rubis et des émeraudes qui garnissaient la boîte. C'était comme un chatoiement d'azur, de pourpre et d'or. A. Dumas Père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 2, 1846, p. 762.
B.− Au fig. [Appliqué à un style, musical ou littér.] Le chatoiement des accords (A. Cortot, La Mus. fr. de piano,1930, p. 110):
2. Notre plus grand écrivain en prose, au contact de l'esprit et de la suavité de la femme, eût acquis des chatoiements, des irisations, comme dit Maurras des « moires », dont nous n'avons aucune idée. L. Daudet, Mes idées esthétiques,1939, p. 181.
P. anal. [Appliqué à une entité abstr.] Le cœur d'une femme présente toujours un certain chatoiement d'arc-en-ciel (É. Vuillermoz, La Vie amoureuse de Chopin,1927, p. 117).
Prononc. et Orth. : [ʃatwamɑ ̃]. Ds Ac. 1878 : chatoiement ou chatoîment; cf. aussi ds DG, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., Lar. 20eet Quillet 1965. Ds Ac. 1932 : chatoiement seul; cf. aussi ds Rob., Lar. encyclop. (qui mentionne la forme avec accent circonflexe à titre hist.). Cf. également déjà ds Besch. 1845. Noter la forme chatoyement ds Ac. Compl. 1842. Pour ce mot. cf. aboiement. Étymol. et Hist. Av. 1788 chatoyement « reflet d'une pierre précieuse » (Buffon, Hist. nat., éd. Lanessan, t. 8, p. 492); 1819 chatoiement à côté de chatoyement (Boiste); 1835 « reflets d'un tissu » (Balzac, La Fille aux yeux d'or, p. 382). Dér. du rad. de chatoyer*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 26.

Wiktionnaire

Nom commun

chatoiement \ʃa.twa.mɑ̃\ masculin

  1. Effet produit sur la vue par une surface chatoyante.
    • Le chatoiement d’une étoffe, d’une pierre précieuse.
    • Mais la femme au teint pâle et rose comme un aube,
      Aux blondeurs chryséennes de soirs disparus,
      De soirs jamais chantés qui ne reviendront plus,
      N’est déjà qu’un chatoiement de nacre, en l’air mauve,
      Une moucheture d’aile irisée.

      — (John-Antoine Nau, Vers la Fée Viviane, Vers la Fée Viviane, Édition de la Phalange, 1908, pages 40-41)
  2. (Télédétection spatiale) Impression visuelle produite par la fluctuation rapide de tavelures provoquées par les variations aléatoires de l’indice de réfraction de l’atmosphère traversée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHATOIEMENT. n. m.
Effet produit sur la vue par une surface chatoyante. Le chatoiement d'une étoffe, d'une pierre précieuse.

Littré (1872-1877)

CHATOIEMENT (cha-toi-man) s. m.
  • Voy. CHATOYEMENT.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chatoiement »

 Dérivé de chatoyer avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chatoiement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chatoiement ʃatwamɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « chatoiement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chatoiement »

  • La ville, pour quelqu'un qui ne sait pas lire, c'est d'abord des pistes d'odeurs, un bruit de fond, des éclairs et des chatoiements. De Jacques Meunier / Les Gamins de Bogota
  • « Faire éprouver la grandeur d’un monument ou d’un paysage, absorber les regards dans le drapé et l’ondoiement de ses étoffes, éblouir par la vivacité et le chatoiement de leurs couleurs : Christo recherchait toujours et partout l’émerveillement », ajoute l’Elysée. , Mort de Christo : Macron salue le « génie de la splendeur » d’un « poète de l’espace »
  • "C'est un éblouissement ; à mes pieds s'étale Moscou, adorable de formes, étincelante de lumière et de couleur. Comment dire l'enchantement de ce spectacle, le chatoiement dans ce fouillis de nuances, l'harmonie des fonds et des lointains ?"  Jules Legras, Au pays russe France Musique, L'essor musical de Moscou au tournant du XXe siècle
  • Le syndrome apparaît lorsque le chatoiement illusoire de Facebook lui fait croire qu’il est en train de franchir les 25% restants. Les symptômes suivants apparaissent alors : Atlantico.fr, Le syndrome des 75% | Atlantico.fr
  • « Je trouve que cette expression a un chatoiement qui me plaît. Le mot Havre résume l’idée d’un lieu sûr, en sécurité, d’un lieu protégé, et le mot qui va avec est celui de citoyen. C’est-à-dire le pouvoir, l’exercice du pouvoir par le peuple. L’expression m’apparaît bien choisie. Le but et le moyen de l’atteindre se confondent : la ville est assurée d’être contrôlée par ses habitants. » www.paris-normandie.fr, Jean-Luc Mélenchon soutient le candidat PCF aux Municipales : « Le Havre est un symbole national »
  • Mais la poésie, oui, elle a ce pouvoir. Yves Bonnefoy l’avait évoqué lors d’une de mes visites rue Lepic, il y a quelques années. Lui qui se défendait de croire en Dieu et parlait volontiers des peintures gothiques, de Byzance et de Fra Angelico, m’avait répété ce qu’il avait écrit dans un chatoiement de formes différentes, mais toujours avec la même lumière : « Je voudrais réunir, je voudrais identifier presque la poésie et l’espoir. » J’avais été éblouie par la formule et ce qu’elle ressaisissait d’évidence : la poésie nous offre un refuge lorsque nous voulons entendre ou dire, au plus juste, ce que nous voyons dans notre traversée du temps et de ses tragédies. De là que la Poésie est le contraire de la parole marketing, le contraire des fausses informations, le contraire de la propagande politicienne. Les politiques le savent qui ont mis à mal nombre de poètes, ainsi, pour le seul XXe siècle, Ossip Mandelstam en URSS, Robert Desnos en France, et tant d’autres, de Paul Celan à Anna Akhmatova. Comme le temps, elle est complice de la vérité, de là la tentation de la nier, d’interdire ses perspectives. La Croix, La poésie, notre refuge

Traductions du mot « chatoiement »

Langue Traduction
Anglais speckle
Espagnol cambiante
Allemand silking-index si
Source : Google Translate API

Synonymes de « chatoiement »

Source : synonymes de chatoiement sur lebonsynonyme.fr
Partager