La langue française

Charbonner

Sommaire

  • Définitions du mot charbonner
  • Étymologie de « charbonner »
  • Phonétique de « charbonner »
  • Évolution historique de l’usage du mot « charbonner »
  • Citations contenant le mot « charbonner »
  • Images d'illustration du mot « charbonner »
  • Traductions du mot « charbonner »
  • Synonymes de « charbonner »

Définitions du mot « charbonner »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHARBONNER, verbe.

I.− Emploi trans.
A.− Emploi perf. [L'état de charbon est le point d'aboutissement du procès] Réduire à l'état de charbon. Bois charbonné, poutres charbonnées. Un cigare charbonné (Ponson du Terrail, Rocambole,t. 5, Les Exploits de Rocambole, 1859, p. 83).Synon. carboniser.Des harengs grillés, noirs, charbonnés (Zola, Le Ventre de Paris,1873, p. 784).La bougie brûlée jusqu'au bas, (...) charbonnait le papier (Ramuz, Aimé Pache, peintre vaudois,1911, p. 117).
Rem. 1. On rencontre en ce sens ds la docum. la forme carbonifier. L'unique objet perdra de sa valeur : le diamant sera carbonifié (Valéry, Lettres à quelques-uns, 1945, p. 68). 2. On rencontre également charbonner au sens de « fabriquer du charbon de bois ». La charbonnette restait à la coupe, c'était un nommé Cadène qui viendrait charbonner sur place (Genevoix, Marcheloup, 1934, p. 68).
P. ext. On charbonne la houille, comme on charbonne le bois en forêt (E. Schneider, Le Charbon,1945, p. 174).
Emploi pronom. (à sens passif). Se transformer en charbon. Ma mèche de lampe s'est charbonnée (Amiel, Journal intime,1866, p. 192).
B.− Emploi instrumental. [Le charbon est un moyen de coloration]
1. Noircir avec du charbon. Les pieux charbonnés de quelque pont de César se conservent au fond d'un fleuve (Balzac, Le Cabinet des antiques,1839, p. 4).Le soleil (...) Montrant comme un mineur son front tout charbonné (Barbier, Iambes et poèmes,Lazare, Londres, 1840, p. 194).
[P. anal. de couleur.] La poussière avait charbonné tout cela (Châteaubriant, M. des Lourdines,1911, p. 51).Cette barbe de quinze jours qui charbonnait le menton et les joues (Genevoix, Raboliot,1925, p. 187).
Spéc., péj. Maquiller excessivement de noir, et p. ext., d'une autre couleur sombre. Œil charbonné. Paupières charbonnées d'indigo et d'encre (Huysmans, Les Sœurs Vatard,1879, p. 18).Le monde (...) ayant toute caducité en grande estime, vite, charbonnons-nous des rides (Baudelaire, Maximes consolantes,1867, p. 619).
2. B.-A. Dessiner, faire une esquisse avec un fusain (cf. charbon1II A) ou un morceau de charbon. L'un, apprenti Rubens, charbonne la muraille (Delille, L'Homme des champs,1800, p. 61):
1. ... il charbonnait d'un trait vigoureux des libertés, des droits de l'homme, des constitutions françaises, des vertus républicaines, des hercules populaires terrassant l'hydre de la tyrannie, et mettait dans ces compositions toute l'ardeur de son patriotisme. A. France, Les Dieux ont soif,1912, p. 13.
Emploi pronom. (à sens passif). Paris, voilé d'un nuage, se charbonnait sur l'horizon, pareil à un fusain colossal (Zola, Une Page d'amour,1878, p. 904).
II.− Emploi intrans.
A.− [Le suj. désigne une matière ou une chose parvenue à un certain état de combustion] Se transformer en charbon, se consumer sans flammes. Laisser charbonner le papier au bout d'une cigarette (E. et J. de Goncourt, Manette Salomon,1867, p. 381).Deux tisons qui charbonnent (Pourrat, Gaspard des Montagnes,La Tour du Levant, 1931, p. 218).La mèche de la lampe (...) charbonnait (Camus, L'Étranger,1942, p. 1145).
P. métaph. :
2. Je ne suis pas bien fixé. Ma conscience m'éclaire mal. Il y a des moments comme ça où la conscience charbonne. Renard, Journal,1905, p. 1015.
B.− MAR. [Le suj. désigne un navire] Se ravitailler en charbon. Ayant mazouté et charbonné (...) les paquebots disparaissaient vite (Morand, La Route des Indes,1936, p. 198).
Rem. On rencontre ds la docum. le néol. charbonnement, subst. masc. Le charbonnement des colchiques étouffait les prés sous sa vapeur de soufre (Giono, L'Eau vive, 1943, p. 120).
Prononc. et Orth. : [ʃaʀbɔne], (je) charbonne [ʃaʀbɔn]. Ds Ac. 1694-1932. Fér. Crit. t. 1, 1787 propose la graph. charboner et note à ce sujet : ,,on écrit assez communément deux n, nous avons cru pouvoir en retrancher une sans inconvénient``; cf. charbonnage. Étymol. et Hist. 1. Entre 1180 et 1200 « noircir, salir avec du charbon » (Aliscans, 96 ds T.-L.); 1676 charbonné « (de quelqu'un) barbouillé de noir » (Mmede Sévigné, Lettres, Paris, éd. Monmerqué, 1862-68, t. 5, p. 9); 2. 1549 « dessiner avec un charbon » (Est.); 1752 charbonné part. passé et adj., en mauvaise part, d'un dessin (Trév.); 1757 charbonnée subst. arts graph. (A.-J. Pernety, Dict. portatif de peint., sculpt. et grav., p. 56); 3. 1825 pronom. « se réduire en charbon » (Brillat-Savarin, Physiol. du goût, p. 124); 1845 intrans. « id. » (Besch.); 1830 trans. « réduire en charbon » (Balzac, Adieu, p. 26); 4. 1929 intrans. mar. « se ravitailler en charbon » (J.-B. Charcot, La Mer du Groënland, p. 107). Dér. de charbon*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 50. Bbg. Bruneau (C.). N. créés au moy. du suff. -ment... In : [Mél. Orr (J.)]. Manchester, 1953, p. 25 (s.v. charbonnement).

Wiktionnaire

Verbe

charbonner \ʃaʁ.bɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se charbonner)

  1. Noircir avec du charbon.
    • Charbonner le visage de quelqu’un.
  2. (Vieilli) Dessiner ou écrire avec du charbon.
    • Te souviens-tu que sur chaque muraille
      Chacun de nous a charbonné son nom ?
      — (Émile Debraux, Laripopée dans Chansons nationales, nouvelles et autres, 1822)
    • Alors, Dieu n’existait plus ; la Propriété était le vol et l’on payait souvent son terme avec un drapeau tricolore ou en charbonnant une potence menaçante sur la porte de son propriétaire. — (Jean Louis Auguste Commerson, Lettre d'un vieux fou à un jeune sage, De Soye et Bouchot, 1859, page 9)
  3. (Par extension) Noircir.
    • Brune, le teint olivâtre, sous le grand mouchoir blanc noué négligemment autour de sa tête et d’où s’échappaient les boucles azurées de sa chevelure, ses yeux de feu charbonnaient leurs orbites. — (Anatole France, Les Dieux ont soif, Calmann-Lévy, 1912, chapitre 3, page 32)
    • Une troupe se charbonne le visage pour aller régaler des concitoyens d'un raffut dénonciateur agrémenté de chansons, de slogans et d'un tintamarre discordant au moyen d'instruments de fortune. — (Anne-Marie Sicotte, Histoire inédite des Patriotes, Fides, 2016, page 217)
  4. (Figuré) Maquiller d’une couleur foncée et d’une manière très voyante.
    • L’œil avivé de fard et les cils charbonnés, elles sourient, de leurs lèvres peintes, à l’amant inconnu. — (Laurent Tailhade, Terre latine, A. Lemerre, 1898, page 313)
  5. (Transitif) (Familier) Allumer (séduire).
    • Joan se fait charbonner par Natasha.
  6. (Familier) Travailler. Dans un sens plus restrictif, vendre de la drogue.
    • J'voudrais sortir la daronne de son HLM pourrave / Plus voir la p'tite sœur charbonner chez H&M : courage. — (Sexion d'Assaut, J'ai pas les loves, 2010)
  7. (Intransitif) Passer à l’état de charbon.
    • Leurs cigares charbonnaient et puaient comme des fumerons. — (Joris-Karl Huysmans, En ménage, G. Charpentier, 1881, page 1)
    • Le petit jour le surprit, travaillant et songeant tour a tour ; sa lampe charbonna, fuma, s’éteignit. — (Jules Claretie, Les Muscadins, Fayard frères, 1900, page 243)
    • […] la vue des lavabos recouverts de serviettes, des lits transformés en vestiaires, sur le couvre-pied desquels s’entassaient les pardessus et les chapeaux lui donnait la même sensation d’étouffement que peut causer aujourd’hui à des gens habitués à vingt ans d’électricité l’odeur d’une lampe qui charbonne ou d’une veilleuse qui file. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 108)
    • C’était un vieux four à chaux dans la campagne de Kiew, à quelque distance des ruines d’un village ou, plutôt, du foyer éteint où charbonnaient encore quelques braises de l’énorme volute de feu qu’avait été, la veille, ce village. — (Gustave Kahn, Contes juifs, E. Fasquelle, 1926, page 5)
    • La flamme bleuâtre de la lampe à essence vacillait au moindre coulis d’air. Déchaussés, nous tendions les pieds vers la bûche qui charbonnait, précieusement couverte de cendre. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 69)
  8. (Intransitif) (Marine) S’approvisionner en charbon.
    • Ce navire nous apprit que, contrarié par le temps, il devait charbonner à Seydisfjard sur la côte Est d'Islande. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  9. (Familier) Fumer la chicha.
    • Pour ma part. Je charbonne. Chicha pomme. — (Leck, Bienvenue Dans Ma Houma (chanson))
  10. (Pronominal) Passer à l’état de charbon.
    • Le bois, plongé dans l’acide sulfurique concentré, se charbonne. Certains bois se charbonnent difficilement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHARBONNER. v. tr.
Noircir avec du charbon. Charbonner le visage à quelqu'un. Charbonner une muraille, Dessiner ou écrire dessus avec du charbon.

SE CHARBONNER ou

CHARBONNER, v. intr., signifie Passer à l'état de charbon. Le bois, plongé dans l'acide sulfurique concentré, se charbonne. Certains bois se charbonnent difficilement. La mèche de cette lampe charbonne. Par analogie, Blés charbonnés, Blés attaqués par le charbon.

Littré (1872-1877)

CHARBONNER (char-bo-né) v. a.
  • 1Réduire en charbon.
  • 2Noircir avec du charbon. Se charbonner le visage. Charbonner de ses vers les murs d'un cabaret, Boileau, Art p. I.

    Fig. Noircir la réputation. Il me sollicite de la charbonner dans mes vers, Mainard, Poésies, dans RICHELET.

  • 3 Fig. Esquisser, peindre grossièrement. Ce tableau est charbonné, il n'est pas peint.
  • 4 Terme d'art. Enlever avec un charbon de bois les raies faites par la pierre ponce sur le cuivre.
  • 5 V. n. Devenir charbon au lieu de flamber. Ce bois, cette lampe charbonne.
  • 6Se charbonner, v. réfl. Devenir charbon. Ce bois se charbonne sans donner de flamme. Le bois se charbonne dans l'acide sulfurique.

HISTORIQUE

XIIe s. Li mestre queux l'avoit, la nuit, tosé [tondu], à la paele nerci et cherboné ; Le vis [visage] ot noir…, Bat. d'Aleschans, 3455.

XIIIe s. Car Vulcanus si lais estoit, Et si charbonnés de sa forge, la Rose, 14069.

XVIe s. Aussi voit on bien à mon nez Et à mes yeulx tous charbonnez, Que je n'ay pas la veuë claire, Du Bellay, J. VII, 77, verso. … qui voudront maintenir l'usage De me charbonner le visage, Du Bellay, J. VII, 79, verso. Ainsi les alquemistes, après qu'ils ont bien fournayé, charbonné, luté, soufflé…, Despériers, Contes, XI. Si l'on passe la main par dessus, tout ce qui estoit charbonné s'efface, Yver, 583.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « charbonner »

(XIIe siècle) Dénominal de charbon, avec la désinence -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « charbonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
charbonner ʃarbɔne

Évolution historique de l’usage du mot « charbonner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « charbonner »

  • Étant donné les températures et ce qui s'est passé cette semaine au niveau de la météo, il faut s'attendre à un match avec beaucoup de combat devant. Il va falloir charbonner, mettre la tête, dans la mêlée, dans les rucks, le jeu courant. Ce sera un travail pour nous. ladepeche.fr, Martin Woki, joueur du Stado : «Il va falloir charbonner, mettre la tête» - ladepeche.fr
  • Mais au-delà de cette impressionnante efficacité, ce qui frappe c’est son implication. Qu’elle soit individuelle ou collective, celui qui n’a plus porté le maillot de l’équipe de France depuis plus de trois ans maintenant, est un modèle de travail et d’abnégation. Sur le terrain, il ne compte jamais ses efforts défensifs et n’hésite jamais à décrocher pour aller aider ses coéquipiers et construire une action. Et lorsque l’on voit son été très studieux à «charbonner» pour travailler sa condition physique – il avait d’ailleurs lancé le #CharbonNueveChallenge –, on comprend mieux son état de forme actuelle. EBENE MAGAZINE, Real Madrid : Karim Benzema, plus que jamais dans l'histoire - EBENE MAGAZINE
  • Combative, sa liste citoyenne veut “charbonner”, entreprendre des investissements structurants et concerter souvent et largement les habitants. midilibre.fr, Élise Le Roy veut agir sur "l’hyper urbanisation" - midilibre.fr
  • Les mineurs comparaîtront ultérieurement devant le tribunal pour enfants, mais le majeur a été jugé dès vendredi, suivant la procédure de comparution immédiate. Dans sa sacoche, les policiers avaient découvert 98 grammes de résine, 9 grammes d’herbe, 10 grammes de cocaïne et la somme de 160 €. Placé en garde à vue, ce jeune originaire de région parisienne a reconnu qu’il était venu à Vannes depuis quinze jours pour « charbonner », autrement dit pour dealer, à Kercado. Mais, à l’entendre, il ne comptait pas y faire carrière longtemps : « Je voyais que c’était tendu ici. Je ne voulais pas finir en prison, donc j’avais prévu de retourner à Paris ». Le Telegramme, Vannes. Neuf mois de prison ferme pour avoir « charbonné » à Kercado - Vannes - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « charbonner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « charbonner »

Langue Traduction
Anglais go black
Espagnol carbonizar
Italien scarabocchiare
Source : Google Translate API

Synonymes de « charbonner »

Source : synonymes de charbonner sur lebonsynonyme.fr
Partager