La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « charbon »

Charbon

Variantes Singulier Pluriel
Masculin charbon charbons

Définitions de « charbon »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHARBON1, subst. masc.

I.− Combustible de couleur noire riche en carbone*, utilisé comme source de chaleur et d'énergie.
SYNT. Brûler du charbon; chauffage au charbon; cuisinière, chaufferette, gazogène, poêle à charbon.
A.− Charbon de bois (et autrefois charbon).
1. [Le charbon utilisé comme combustible] Résidu de la combustion incomplète du bois à l'abri de l'air, dans les meules, ou sous-produit de sa distillation, dans les fours ou les cornues. Fourneau, gril à charbon de bois. Le soir, un cercle rougeâtre de meules de charbon s'allumait dans l'ombre (Schwob, Le Livre de Monelle,1894, p. 62):
1. Vous savez qu'à cet endroit il y a un petit hameau de charbonniers et qu'on y fabrique du charbon de bois en grande quantité. G. Leroux, Le Mystère de la chambre jaune,1907, p. 58.
HIST. [Le charbon comme symbole d'une puissance occulte] Les affiliés à l'œuvre du charbon (Giono, Angelo,1958, p. 11).Cf. carbonarisme (dér. sous carbonaro) et charbonnerie (B)
2. [Le charbon utilisé comme combustible à l'état incandescent] Braise. Charbon ardent; faire cuire, griller (qqc.) sur des charbons. Rallumant avec un charbon au bout d'une pince une pipe qui s'éteignait toujours (E. et J. de Goncourt, Charles Demailly,1860, p. 187).La sacristine (...) avait été à l'âtre du presbytère chercher des charbons pour les encensoirs (Renan, Souvenirs d'enfance et de jeunesse,1883, p. 46).
Loc., au fig. Être (ou marcher) sur des charbons (ardents). [P. réf. à une ordalie médiév.] Être très inquiet ou extrêmement impatient :
2. Je voudrais bien pouvoir épargner à quelqu'un cette fâcheuse discussion; parce que je sens que ce quelqu'un est ici sur des charbons. P.-A. de Beaumarchais, Mémoires,t. 1, 1789, p. 131.
Accumuler des charbons sur la tête de son ennemi. [P. allus. à la Bible, Proverbes 25 (21-22)] L'inciter au remords (en lui rendant le bien pour le mal). Tout bonheur accumule des charbons sur notre tête (Amiel, Journal intime,1866, p. 438).
3. P. anal.
a) [de production] Résidu de la combustion incomplète d'une autre matière que le bois, et en particulier d'un aliment. Réduire en charbon. Les pommes de terre sont en charbon (Zola, La Joie de vivre,1884, p. 1025).Une partie de l'amande a passé à l'état de charbon (Brillat-Savarin, Physiol. du goût,1825, p. 118).
b) [de fonction] Région. Charbon blanc. Épi de maïs sec utilisé pour alimenter un feu (cf. Pesquidoux, Le Livre de raison, 1932, p. 86).
c) [de couleur] Les yeux de charbon de la servante pétillèrent de curiosité maligne (T. Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 293).
P. métaph. L'important, c'était de jeter du charbon sous ma sensibilité qui commençait à fonctionner mollement (Barrès, Le Jardin de Bérénice,1891, p. 120).
B.− Charbon (d'extraction). Solide résultant de la fossilisation de végétaux et qui existe en gisements. Synon. vieilli charbon de pierre, de terre; charbon fossile.Puissance calorifique du charbon; industries du charbon; crise du charbon. L'anthracite est un charbon plus pur que la houille (M. Boule, Conf. de géol.,1907, p. 99).Les grands puits de charbon, creusés (...) dans la campagne verte (Morand, Londres,1933, p. 43):
3. Il y avait aussi là-bas des mines de charbon, du charbon à fleur de roche, qui vaudrait de l'or, lorsque le pays se couvrirait d'usines; ... Zola, L'Argent,1891, p. 76.
4. Les peuples auront pitié de nous plus tard lorsqu'ils auront tiré parti de la lumière et de la chaleur du soleil, pitié de nous qui extrayons si péniblement notre éclairage et notre combustible des entrailles du sol et qui gaspillons le charbon sans souci des générations à venir. Gide, Les Nouvelles Nourritures,1935, p. 264.
SYNT. [Relatifs à la nature du charbon] Charbon bitumineux, humique; charbon dur, gras, léger, maigre, pulvérulent, tendre; aggloméré (de charbon). Cf. aggloméré III B 1. Synon. boulet, briquette de charbon. [Relatifs à l'exploitation et au traitement du charbon] Gisement de charbon; couche, lit de charbon; poussière, tas de charbon; extraire du charbon; combustion, distillation, épuration du charbon. [Relatifs à l'utilisation domestique du charbon] Charbon domestique; armoire, coffre, tiroir à charbon; cave, soupente à charbon; seau à charbon.
P. compar., fam. [Dans certaines expr. où il est question de pers. déficientes ou insensibles] Sourde comme un sac de charbon (A. France, Le Crime de Sylvestre Bonnard,1881, p. 378):
5. Son désespoir eût arraché des sanglots à un seau de charbon de terre. L'employé, lui, demeurait impassible. Courteline, Le Train de 8 h 47,1888, 2epart., 8, p. 193.
P. ell. S'asphyxier avec du charbon. S'asphyxier avec un gaz nocif issu de la combustion du charbon (cf. A. Dumas Fils, La Dame aux Camélias, 1848, p. 167).
P. méton.
Escarbille, poussière de charbon. Chacun racontait des histoires de charbon dans l'œil (Mauriac, Le Fleuve de feu,1923, p. 152).
Arg. Travail du charbon, charbonnerie* (A). Aller (bosser) au charbon. ,,Exercer un métier régulier`` (Esn. 1966). Si je sortais pas champion de ce derby, j'étais plus bon qu'à aller bosser au charbon! (A. Simonin, Touchez pas au grisbi,1953, p. 201).
COMM. Bois et Charbons, charbons et vins. Lieux où l'on peut acheter du combustible et, d'autre part, se procurer ou consommer des boissons. Un Bois et Charbons. Cf. bar2:
6. Il y a le vins-restaurant, le vins-épicerie, la fruiterie et vins, le vins-crémier, le vins-tabac, le vins-concert et bal musette, le charbons et vins, le bar, la distillerie, le grand comptoir, et, pour chaque débit, un hôtel meublé. Frapié, La Maternelle,1904, p. 10.
II.− [Le charbon comme produit industr.] Produit essentiellement constitué de carbone, obtenu artificiellement et destiné à des usages divers.
A.− B.-A. et ARTS GRAPH. Charbon obtenu à partir du saule ou du fusain dont on se sert pour dessiner. Synon. fusain.Un immense portrait (...) crayonné au charbon (Champfleury, Les Souffrances du professeur Delteil,1853, p. 226).
Papier à couche sensible utilisé en rotogravure (cf. La Civilisation écrite, 1939, p. 1010).
B.− COSMÉTIQUE, péj. Fard utilisé pour le maquillage des yeux. Un œil crayonné dont le charbon s'efface de travers (Louÿs, Aphrodite,1896, p. 140).Maquillage de plâtre et de charbon (F. Carco, Montmartre à vingt ans,1938, p. 149).
C.− INDUSTR. CHIM. et PHYS.
1. CHIM., MÉD. Charbon animal. Produit obtenu par la calcination d'os en vase clos, utilisé comme décolorant et, sous forme purifiée, comme anti-infectieux. Filtre de charbon. Synon. noir animal, noir d'os, charbon d'os.
7. ... le charbon animal produisait la décoloration presque instantanément et il agissait à dose si faible qu'une pincée de poudre de charbon d'os, ajoutée à un litre de vin rouge, chauffé au bain-marie, le décolorait si complètement, qu'en jetant le mélange sur un filtre, le vin passait aussi incolore que l'eau pure. J. Rouberty, Manuel de sucrerie,1922, p. 54.
Charbon (végétal). Résidu pulvérisé de la combustion de bois non résineux, destiné à l'usage thérapeutique (dans les affections intestinales) et chimique (préparation d'adsorbats). Synon. charbon de bois officinal.Charbon actif. Charbon végétal traité spécialement pour augmenter ses propriétés adsorbantes, utilisé en médecine et dans les industries chimiques et pétrochimiques. Adsorption au charbon actif (J.-J. Chartrou, Pétroles naturel et artificiels,1931, p. 187).
2. PHYS. Charbon de cornue. Sous-produit de la distillation de la houille, très bon conducteur de l'électricité. Électrodes de charbon (M. Privat de Garilhe, Les Acides nucléiques,1963, p. 42).Les éléments des piles modernes se composent généralement de charbon de cornue, de zinc et de cuivre (Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 390).
P. méton. Charbon de lampe à arc (J.-J. Chartrou, Pétroles naturel et artificiels,1931, p. 148).
Au fig. :
8. On venait d'allumer la guerre entre nous et ceux d'en face, et à présent ça brûlait! comme le courant entre les deux charbons, dans la lampe à arc. Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 20.
Prononc. et Orth. : [ʃaʀbɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) Début xiies. « braise, charbon de bois » (Psautier de Cambridge, ps. 17, v. 12, éd. F. Michel : charbuns de fou [carbones ignis]); b) 1251 « charbon de terre » (Règlement concernant l'exploitation des houillières, Arch. de l'Etat à Mons, Quaregnon 15, Cart. de Hainaut, Chron. belges ds Gdf. Compl.), supplanté par houille au xixes.; c) av. 1200 « chose détruite par le feu ou calcinée » (Première continuation de Perceval, éd. W. Roach et R. H. Ivy, t. 2, p. 123, v. 4220-21); 2. a) 1635 « charbon à dessiner » (P. Monet, Abrégé du parallèle des lang. françoise et latine, Genève); b) 1821 charbon animal (J.-B. Kapeler, J.-B. Caventou, Manuel des pharmaciens et des droguistes, t. 1, p. 181); c) 1868 méd. (Deschamps d'Avallon, Compendium de pharmacie pratique, p. 218 : charbon pastilles de); d) 1888 électr. (Lar. 19eSuppl.). Du lat. class. carbo « charbon de bois; ce qui résulte de la combustion; charbon destiné à l'usage graphique », lat. médiév. « charbon de terre » (carbones ferrei en 1201 ds Du Cange, t. 2, p. 160b).
DÉR.
Charbonnette, subst. fém.,sylvic. Bois utilisé pour fabriquer le charbon de bois, ou bois de même calibre. La charbonnette (...) a cessé d'être employée par la cuisine (E. et J. de Goncourt, Journal,1896, p. 918).Dans les taillis on évalue le nombre de stères de charbonnette, de rondins, de bois de mine (J. Cochet, Culture, aménagement et amélioration des bois,1963, p. 128). [ʃaʀbɔnεt]. 1resattest. 1765, Encyclop. selon FEW t. 2, 355 a, 1821 (Bosc et Baudrillard, Encyclop. méthodique, Culture des arbres, Paris, p. 263 a), s.v. charbon de bois; de charbon, suff. -ette*. (Ce suff. n'a pas ici une fonction dimin., v. B. Hasselrot, Étude sur la vitalité de la formation dimin. fr. au 20es., Uppsala, 1972, p. 11). Fréq. abs. littér. : 3.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 225, 277. − Hasselrot 20es. 1972, p. 11 (s.v. charbonnette).

CHARBON2, subst. masc.

A.− BIOL. ANIMALE et HUM. Maladie infectieuse frappant certains herbivores et transmissible à l'homme. On ne meurt du charbon, (...), que lorsqu'on est palefrenier ou équarrisseur (Ponson du Terrail, Rocambole, t. 5, Les Exploits de Rocambole, 1859, p. 347).Quand il avait dix ans, la vache de chez eux eut le charbon (Barrès, Mes cahiers,t. 4, 1906, p. 215).Papa nous racontait Pasteur, et l'expérience des moutons, du charbon (G. Duhamel, Chronique des Pasquier,La Nuit de la Saint-Jean, 1935, p. 34).
SYNT. Microbe, bacille du charbon; pustule de charbon.
Un charbon. Escarre noirâtre qui apparaît chez le sujet atteint du charbon. Un anthrax : un charbon dans le dos qui l'a empêché de sortir dix-sept jours (E. et J. de Goncourt, Journal,1877, p. 1170).
B.− BOT. Maladie des végétaux provoquée par des champignons, qui se manifeste par la présence d'une poussière noire dans certaines parties de la plante :
De nombreux champignons sont parasites des végétaux, citons : l'oïdium de la vigne qui provoque l'éclatement et le pourrissement du raisin, le charbon des céréales, qui détruit le contenu des grains, la rouille du blé, qui épuise la plante malade et diminue considérablement son rendement. H. Camefort, A. Gama, Sc. nat.,1960, p. 342.
Prononc. et Orth. : [ʃaʀbɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1568 « anthrax » (A. Paré, Œuvres complètes, livre 24, Paris, éd. Malgaigne, 1840-41, t. 3, p. 351 : fièvre, bubons, charbons, pourpre...); b) 1792 art. vétér. (Encyclop. méthod. Méd., t. 4, s.v. charbon); 2. 1701 « maladie des végétaux » (L. Liger, Nouvelle Maison rustique, Amsterdam, t. 1, p. 235). Empr. au b. lat. carbo au sens de « maladie ».
STAT. − Charbon1 et 2. Fréq. abs. littér. : 1 401. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 066, b) 2 881; xxes. : a) 2 586, b) 1 948.

Wiktionnaire

Nom commun - français

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHARBON. n. m.
Morceau de bois encore incandescent qui ne jette plus de flamme. Charbon ardent. Charbon tout rouge. Faire griller sur les charbons. Fig. et fam., Être sur des charbons ardents, ou simplement sur des charbons, Éprouver une vive impatience, être dans une grande inquiétude. Ce retard me tourmente, je suis sur les charbons ardents. Il se dit aussi de la Braise éteinte. Rallumer les charbons. Écrire avec du charbon. Noir comme du charbon. Il se dit également des Tronçons de jeune bois qu'on brûle et qu'on éteint pour en faire du combustible. Ce bois est très propre à faire du charbon. Cuire le charbon. Fosses à charbon. Il se dit quelquefois des Matières animales noircies et calcinées par le feu. Cette côtelette est trop cuite, elle est en charbon. Charbon de terre, ou Charbon minéral, Substance de fossile dure et inflammable. Mine de charbon de terre. On retire du charbon de terre le gaz qui sert à l'éclairage. Brûler du charbon de terre. Se chauffer au charbon de terre. Voyez HOUILLE. Charbon de Paris, Poussier de charbon aggloméré. Charbon à dessin. Voyez FUSAIN. Charbon animal, Sorte de décolorant obtenu au moyen de la décomposition par la chaleur des substances animales. Par analogie, il désigne, en termes de Médecine, les Inflammations gangreneuses qui sont dues à une cause externe. Avoir le charbon. Être atteint du charbon; en termes d'Art vétérinaire, une Sorte de tumeur inflammatoire et gangreneuse qui attaque les chevaux, les bœufs, les moutons, les poules, et qui est souvent communiquée à l'homme; en termes d'Agriculture, une Maladie des blés et autres céréales. Voyez CARIE et NIELLE.

Littré (1872-1877)

CHARBON (char-bon) s. m.
  • 1Élément composant presque en totalité la substance du bois et obtenu presque pur au moyen d'une combustion lente que l'on arrête dès qu'on a chassé l'oxygène, l'hydrogène et presque toute l'eau ; le charbon obtenu ainsi est du carbone presque pur. Charbon animal, charbon résultant de la décomposition des substances animales par le calorique dans des vases clos.

    On dit souvent charbon de bois, pour éviter la confusion avec tout autre charbon.

    Charbon, spécialement menu bois à demi brûlé, puis éteint pour être rallumé au besoin. Cuire le charbon. Un sac, une voie de charbon.

    Par exagération, toute matière carbonisée par l'action du feu. Cette viande est brûlée, elle est en charbon.

    Charbon de saule ou d'autres bois doux, celui dont se servent les peintres et les graveurs pour faire des esquisses de leurs dessins.

  • 2Braise éteinte, morceaux de bois charbonné qui restent dans le foyer. Rallumer les charbons. Se faire des moustaches avec un charbon. [Le gamin de Paris] et le long des grands murs, Crayonnant au charbon mille dessins impurs, Barbier, Iambes.
  • 3Charbon qui brûle. Charbon ardent, rouge. Faire griller sur les charbons. Le paria lui présenta un charbon de feu pour allumer sa pipe, Bernardin de Saint-Pierre, Chaum. ind. Quoi ! morts tous deux ! dans cette chambre close Où du charbon pèse encor la vapeur, Béranger, Suic.

    Fig. Et quand j'ai dit : Allah ! mon bon cheval de guerre Vole, et sous sa paupière a deux charbons ardents, Hugo, Orient. 39.

    Fig. En style de l'Écriture. On lui assemblera des charbons sur la tête, Pascal, Juif, 31. C'est jeter des charbons de feu sur leur tête [c'est les rendre inexcusables et attirer sur eux toute la vengeance divine], Bossuet, Char. frat. 2.

    Fig. et familièrement. Être sur les charbons, être impatient, inquiet, très embarrassé. Beretti marchait sur des charbons ardents en rendant compte à Albéroni, Saint-Simon, 458, 209. Examinez, avec le sentiment de ce qu'on doit à la vérité et aux bienséances, si j'ai marché avec quelque sûreté sur ces charbons ardents, Voltaire, Lett. Schouvalof, 9 nov. 1761.

    Fig. Il brûle comme un charbon, se dit d'un homme qui a une fièvre ardente.

    Charbon de Paris, charbon (voy. PÉRAS) qui brûle lentement jusqu'au bout sans s'éteindre.

  • 4Charbon de pierre, charbon de terre, charbon minéral, noms de la houille.

    Charbon incombustible, anthracite.

    Charbon sourd, houille à structure presque pulvérulente.

  • 5 Terme de médecine et de l'art vétérinaire. Charbon de l'homme et des animaux, affection virulente se manifestant par une altération profonde du sang, un abattement général des forces, une production d'une ou de plusieurs tumeurs cutanées inflammatoires constituant le charbon ou tumeur charbonneuse.

    Charbon, eschare gangréneuse qui survient dans la peste.

  • 6 Terme de vétérinaire. Charbon, voy. BOUQUET.

    Charbon blanc, nom donné à l'anasarque du cheval.

  • 7En agriculture, charbon des graminées, maladie des graminées et surtout du froment, due au développement, sur le rachis, sur le pédicelle et à la place du grain, d'un petit champignon parasite.

HISTORIQUE

XIIe s. Le regne d'Alemagne [ils] vous ont mis à charbon, Et Cologne destruite et mort le duc Milon, Saxons, XI. Quant il unt fait al rei ceste parole entendre, D'ire devint vermeilz plus que carbuns sur cendre, Th. le mart. 44. E li fus [feu] ki de sa buche vint devurad, e les charbuns alumad e esbrasad, Rois, 206.

XIIIe s. Et en alerent au tref le roi tout enflamé d'ire et d'ardour, et avoient les iols [yeux] rouges comme carbons, Chr. de Rains, 209. Miex vousisse que cest chastel Fust mis en charbon et en cendre, Ren. 27361. Renart, qui bien sot losengier, Prist d'une anguille deus tronçons Qui rostissent sor des charbons, ib. 1036. Les os lor gietent li garçon, Qui plus sont sec que vif charbon, ib. 1022. Se vous saveiz raison entendre, C'est li charbons desoz la cendre, Qui est plus chauz que cil qui flame, Rutebeuf, II, 75.

XIVe s. Et aucuns se delettent en mangier charbons et terre, Oresme, Eth. 203.

XVIe s. Quelque miniere de charbon de terre, Palissy, 35. Il le reconnut bien pour d'Aubigné à une cicatrice d'un charbon qui lui étoit restée au coin du front lorsqu'il fut atteint de la peste en la grande contagion d'Orleans, D'Aubigné, Vie, XXII. Lorsqu'il receut la nouvelle de sa delivrance, il les faisoit courir dans un rond faict avec du cherbon, D'Aubigné, Hist. I, 104. Charbon, anthrax pestifereux, Paré, V, 7. Charbon pestiferé et non pestiferé… Le limaçon [bourbillon] des charbons blancs [non pestiférés]…, Paré, XXIV, 35. Le charbon a pareillement similitude à une pierre nommée escarboucle, dont aucuns lui ont attribué ce nom, Paré, XXIV, 36.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CHARBON.
8Ajoutez : Au pays de Liége, on fait une distinction entre la houille et le charbon : la houille, ce sont les gros morceaux ; le charbon, c'est le tout venant, Enquête, Traité de commerce avec l'Anglet. t. I, p. 640.

REMARQUE

Les textes suivants expliquent la dénomination de charbon de Paris. Attendu qu'il appert des débats, qu'en 1845, le sieur Popelin Ducarre a inventé un combustible qui avait pour principe l'agglomération de diverses matières ; qu'il a donné à ce produit le nom de charbon de Paris, Gaz. des Trib. 28 oct. 1874, p. 1031, 1re col. Ces industriels, respectant la dénomination de son inventeur, ont pris soin de présenter leurs produits à la consommation sous les titres distinctifs de : charbon des ménages ; charbon de Montreuil ; charbon de la ville ; charbon de Bordeaux ; charbon économique ; charbon nouveau, ib. 3e col.

HISTORIQUE

XVIe s. Ajoutez : Tonneau de charbon de pierre [houille], Mantellier, Glossaire, Paris, 1869, p. 18.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « charbon »

Picard, carbon ; provenç. carbo ; espagn. carbon ; portug. carvao ; ital. carbone ; du latin carbonem.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIe siècle) Au sens de « braise, charbon de bois ». Du latin carbo (« charbon de bois, résultat de la combustion ») dont est aussi issu carbone, et, en latin médiéval, « charbon de terre ».
Possiblement du grec ancien χάρϕω (« faire sécher »)[1].
Ou des langues celtiques[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « charbon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
charbon ʃarbɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « charbon » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « charbon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « charbon »

  • En terme de préhistoire, on parle de l'âge de pierre, de l'âge du fer, de l'âge du bronze. En survolant toute l'histoire de l'humanité, ne devrait-on pas parler de l'âge du bois, du charbon, du pétrole ou de l'atome ?
    Roger Molinier — L'Écologie à la croisée des chemins
  • Le méchant est comme le charbon ; s’il ne vous brûle pas, il vous noircit.
    Proverbe italien
  • L’argent qui entre chez le mandarin est comme du charbon jeté dans le four.
    Proverbe vietnamien
  • Vaincu, on sera réduit en cendres ; vainqueur, en charbon de bois.
    Proverbe malais
  • Londres est une ville de brouillards et de charbon de terre : au bout de huit jours, une chemise n'y est plus mettable.
    Henry Monnier — Grandeur et décadence de monsieur Joseph Prudhomme
  • Si point ne veux de blé charbonneux, mange des crêpes à la Chandeleur.
    Dicton français
  • Le nouveau rapport de Greenpeace sur la pollution atmosphérique au Maroc est fort inquiétant. Après l’Égypte, le royaume chérifien occupe le second rang des pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, où le nombre de décès dû à la pollution de l’air est relativement élevé, avec environ 5 100 décès en 2018. L’usage du charbon (qui couvre 50 % de la production d’électricité) est mis en cause dans ce drame sanitaire.
    Afrik 21 — MAROC : selon Greenpeace, l’usage du charbon tue près de 5000 personnes par an | Afrik 21
  • Londres (AFP) – La centrale électrique de Drax, au Royaume-Uni, est passée en quelques années de l’une des usines les plus polluantes du continent à l’une des plus ambitieuses en matière de réduction des émissions de CO2. Mais sa méthode, remplacer le charbon par de la biomasse, est controversée.
    GoodPlanet mag' — Du charbon à la biomasse, la transition controversée d'une centrale électrique - GoodPlanet mag'
  • Ce qu'est le charbon à la braise et le bois au feu, l'homme colère l'est pour allumer des disputes.
    La Bible — Le livre des proverbes
  • Vice et vertu sont parents comme diamant et charbon.
    Karl Kraus
Voir toutes les citations du mot « charbon » →

Traductions du mot « charbon »

Langue Traduction
Anglais coal
Espagnol carbón
Italien carbone
Allemand kohle
Portugais carvão
Source : Google Translate API

Synonymes de « charbon »

Source : synonymes de charbon sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot charbon au Scrabble ?

Nombre de points du mot charbon au scrabble : 14 points

Charbon

Retour au sommaire ➦