La langue française

Casemate

Sommaire

  • Définitions du mot casemate
  • Étymologie de « casemate »
  • Phonétique de « casemate »
  • Évolution historique de l’usage du mot « casemate »
  • Citations contenant le mot « casemate »
  • Traductions du mot « casemate »
  • Synonymes de « casemate »

Définitions du mot casemate

Trésor de la Langue Française informatisé

CASEMATE, subst. fém.

Réduit d'un fort, généralement souterrain, à l'épreuve des bombes et des obus. À l'intérieur de la citadelle, dans une de ces profondes casemates, impénétrables aux gros obus (Romains, Les Hommes de bonne volonté, Verdun, 1938, p. 138).
P. ext. Petit ouvrage fortifié à l'épreuve des bombes et des obus (cf. blockhaus, fortin) :
... une casemate côtière dont on devinait la coupole de béton, à deux kilomètres de là. La casemate comportait un seul canon de 100, bien protégé, arme meurtrière contre les chars. Abellio, Heureux les pacifiques,1946, pp. 301-302.
Prononc. et Orth. : [kazmat]. Passy 1914 transcrit [ɑ] post. pour l'initiale; cf. aussi Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Gattel 1841, Littré. Le reste des dict. transcrit [a] ant.; cf. aussi Grammont Prononc. 1958, p. 32; Kamm. 1964 et Mart. Comment prononce 1913, p. 36 pour lequel on ne prononce plus du tout [ɑ] post. dans casemate. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1559 (De La Boutière, Des Prodiges, 31 ds Quem.). Empr. à l'ital. casamatta (camata forme anc. attestée à Modène d'apr. Prati) d'orig. obsc.; selon les uns (Diez; Migl.-Duro; Devoto) mot composé de casa et de matta [(« folle »)] : « maison qui n'est pas une maison »; selon les autres du gr. χ α ́ σ μ α, -α τ ο ς « gouffre » (REW3; EWFS2), que Rabelais a emprunté sous la forme chasmate (1546 ds Hug.) au sens de « fossé ». Fréq. abs. littér. : 82.
DÉR.
Casemater, verbe trans.Garnir de casemates. Casemater une place forte (Rob.).En un tour de main, la ville fut blindée, barricadée, casematée. Chaque maison devint une forteresse (A. Daudet, Contes du lundi,1873, p. 76).Rem. On rencontre ds la docum. le part. passé adj. casematé. Muni de casemates; fortifié. Bastion, ouvrage, rempart casematé. Un énorme pâté elliptique dominant la batterie centrale et supportant lui-même, en deux étages casematés et à l'épreuve de la bombe, cinquante pièces de gros calibre (Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 886). [kazmate]. Pour [ɑ] post. à l'initiale ds Passy 1914, cf. casemate. 1resattest. 1578 casemater fig. (Boyssières, Prem. Œuvr., 25 rods Hug.) ex. isolé, 1838 « munir de casemates » (Ac. Compl. 1842); dénominatif de casemate, dés. -er.
BBG. − Hope 1971, p. 178. − Kohlm. 1901, p. 38. − Perrot (Gal). Vocab. milit. Banque Mots. 1972, no4, p. 203. − Sar. 1920, p. 20. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 169; t. 3 1972 [1930], p. 273. − Tracc. 1907, p. 125. − Wind 1928, p. 44, 126.

Wiktionnaire

Nom commun

casemate \kaz.mat\ féminin

  1. (Architecture) Réduit d'un fort, généralement souterrain, à l'épreuve des bombes et des obus.
    • Il est mort à la caserne, pendant une épidémie, quatre mois après son incorporation. Ces garnisons de l’Est sont dures pour les recrues, surtout les casemates. — (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, page 245)
    • À l’intérieur de la citadelle, dans une de ces profondes casemates, impénétrables aux gros obus. — (Romains, Les Hommes de bonne volonté, Verdun, 1938)
    • Flifla est mort, ainsi que jambon-beurre, leur Lebel au sol, mort propre, une seule balle chaque.
      J'ai compris, y a un snipeur super-bien placé dans une casemate, en haut du sentier.
      — (Aziz Chouaki, Les Coloniaux, Paris : Aux nouvelles écritures théâtrales, 2008, Librairie Arthème Fayard, 2009)
  2. (Architecture) Redoute fortifiée, à l’épreuve du canon.
    • Des torches s’allument dans les casemates, courent sur les bastions, illuminent les tours et les eaux. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
  3. (Chasse) (Vieilli) Trou de renard ou de blaireau, dans lequel ils se défendent contre les chiens.
  4. (Lorraine) (Désuet) Lieu d’aisance.

Forme de verbe

casemate \kaz.mat\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de casemater.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de casemater.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de casemater.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de casemater.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de casemater.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CASEMATE. n. f.
T. de Fortification. Abri voûté, à l'épreuve du canon, destiné à loger des troupes pendant un bombardement. Les casemates d'une place, d'un fort.

Littré (1872-1877)

CASEMATE (kâ-ze-ma-t') s. f.
  • 1 Terme de fortification. Souterrain voûté à l'épreuve de la bombe.

    Autrefois, plate-forme à loger du canon, qui était pratiquée dans la partie du flanc proche de la courtine, et qui faisait une retraite ou un enfoncement vers la capitale du bastion.

    Par extension et dans le langage des soldats, cachot. On le laissera pourrir dans un trou de casemate. Dans le même langage il signifie aussi quelquefois latrines.

  • 2 Terme de chasse. Trou dans lequel les blaireaux et les renards font tête aux bassets.

HISTORIQUE

XVIe s. Les autres vuidoyent chasmates, rembarroyent faulses brayes, erigeoyent cavaliers, Rabelais, Pant. III, Prologue. Encores que les bastions ne soyent pas defendus d'artillerie d'aucunes casemates basses, ils ne laissent de l'estre très bien de l'harquebuserie des courtines, Lanoue, 337. Assisté de dix compagnons, il dessendit dans le fossé de la ville, se precipite dans une casemete, que ne pouvant garder, il mit en feu, D'Aubigné, Hist. III, 39 (alias : casemate). Fortiffié à la vieille mode, sans flancs, parapects, boulevarts, ravelins, cases-mattes, plates-formes, ny aucun rempart, Carloix, V, 14. Casemattes, Carloix, VI, 40. Casmates, Carloix, VII, 10. Nous voyons souvent une milliasse de pauvres hommes fricassés sous une mine ou cazemate, Paré, IX, Préf. Nous gagnasmes aussi deux de leurs casemattes que nous leur avons rendues inutiles, Sully, Mém. t. III, p. 252, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CASEMATE. - ÉTYM. Ajoutez : M. Devic, Dict. étym., demande si ce mot ne serait pas une altération de l'arabe qasaba (voy. CASAUBA), l'm et et le b étant deux lettres sujettes à se substituer l'une à l'autre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « casemate »

Espagn. casamata ; de l'ital. casamatta. Ce mot paraît se décomposer en casa, maison, et matta, folle, dénomination bizarre et qui serait venue on ne sait de quel caprice. Aussi des étymologistes, et Diez entre autres, le rattachent au grec χάσμα, fossé, pluriel χάσματα ; mais on ne voit pas comment ce mot serait entré dans l'italien et sous cette forme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle) De l'italien casamatta lui-même soit le composé de casa (« maison ») et de matto (« fou »), littéralement « maison qui n'est pas une maison » soit un emprunt au grec ancien χάσμα, χάσματος, khasmatos (« fossé »)[1]. Rabelais a chasmate au sens de « fossé ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « casemate »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
casemate kazmat

Évolution historique de l’usage du mot « casemate »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « casemate »

  • Le sommeil hivernal suivi de la période de confinement a été mis à profit par l’association de gestion pour entreprendre un ambitieux chantier à la casemate-mémorial d’Uffheim. Toute la mise en peinture de la partie intérieure a été confiée aux pinceaux d’Alain Zoia, David Ory, tous deux secondés par David Krebs, sur le conseil du président Bertrand Pfaff. À cette occasion, et toujours dans un souci de plus grande authenticité, les codes couleurs ont notamment été réintroduits tout comme un nouvel agencement, plus proche encore de la réalité historique. , Patrimoine culturel | La casemate reprend du service ce dimanche
  • « Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’Armée nationale populaire a découvert et détruit, le 05 juin 2020, une (01) casemate pour terroristes et un (01) obus de mortier de calibre 80 mm, et ce, lors d’une opération de recherche et de ratissage menée dans la zone de Djebel Bouhandis à El Milia, wilaya de Jijel (5ème Région militaire) », précise-t-on de même source. DzVID, MDN : une casemate et un obus de mortier détruits à Jijel
  • On peut encore y découvrir, en plus de la moitié des remparts, le Puits de Siège, l’église Saint-Dagobert, la Porte de France, l’hôtel de ville, la boulangerie militaire, la casemate en croix et la poudrière. , Magazine Tourisme et Patrimoine | Longwy, un des chefs-d’œuvre de Vauban

Traductions du mot « casemate »

Langue Traduction
Anglais casemate
Espagnol búnker
Italien casamatta
Allemand bunker
Portugais casamata
Source : Google Translate API

Synonymes de « casemate »

Source : synonymes de casemate sur lebonsynonyme.fr
Partager